7 nouvelles du monde du voyage au Canada de la dernière semaine

Alors que Flytrippers continue de surveiller tous les développements dans le monde des voyages que les Canadiens doivent connaître, voici quelques actualités de la dernière semaine qui sont dignes de mention et qui t’aideront peu importe quand tu seras prêt à voyager.

Nous excluons toutes les nouvelles sur les hôtels, car cette semaine, nous publierons un article séparé sur d’excellentes promos d’hôtels pour ceux qui voyageront cet automne, même si c’est juste vers des endroits à proximité.

 

1. WestJet offre maintenant des remboursements pour les vols européens

Après avoir enfin offert des remboursements pour les vols vers les États-Unis, WestJet le fait enfin pour les vols européens aussi.

Ce n’est absolument pas surprenant, car on te dit depuis mars qu’il n’y a absolument aucune zone grise et que les transporteurs aériens te doivent légalement un remboursement (pas un crédit-voyage) pour les vols qu’ils ont annulé vers les États-Unis et l’Europe. Même si ce ne sont pas des transporteurs des États-Unis ou de l’Europe (et même si ils te mentent et disent qu’ils ne sont pas obligés).

Certains transporteurs refusent encore illégalement de le faire (Air Canada par exemple et Air Transat pour l’Europe), mais ça ne change rien au fait que les règlementations sont très claires. Pour les autres destinations, c’est quand même indéfendable, mais disons que c’est un peu moins certain que c’est illégal que le 100% illégal pour les États-Unis et l’Europe (on en reparlera bientôt).

C’est compréhensible que les transporteurs aient essayé de passer des crédits étant donné leur situation, mais ça ne rend pas ça correct. Et ce qui n’est pas compréhensible ni correct, c’est l’inaction du gouvernement.

Bref, à tous ceux qui sont maintenant (involontairement et contre leur gré) dans la business de procurer des prêts non-garantis à des corporations qui valent des milliards de dollars (c’est-à-dire ceux qui ont des crédits-voyages), Flytrippers va bientôt offrir une nouvelle façon de vous aider.

Notre tentative précédente a été rendue impossible par le fait que presque personne ne voulait payer pour recevoir un service d’assistance qui nécessitait un plus grand investissement de temps de notre part pour chaque cas (c’est correct, on comprend: nous aussi on aime mieux garder notre argent, c’est justement pour ça qu’on a lancé ce site pour t’aider à voyager pour moins!)

Cela dit, on travaille sur quelque chose d’un peu différent mais qui va quand même t’aider à avoir ton remboursement. Reste à l’affût!

 

2. Plus d’options d’assurances-voyages COVID-19

Cela fait maintenant près de deux mois que l’assurance voyage médicale est disponible pour les Canadiens qui sont prêts à voyager (ce que tu devrais faire seulement si tu considères attentivement les 15 facteurs de notre guide ultime, qui sera mis à jour bientôt d’ailleurs).

Pour être honnête, je ne suis pas sûr pourquoi tant de gens continuent de soulever l’assurance comme un facteur dans la décision de voyager, en particulier le fait que «seulement quelques assureurs sont disponibles». Qu’est-ce que ça change qu’il y en ait peu?

Tu n’as besoin que d’un seul assureur, alors il ne semble pas très pertinent que d’autres ne l’offrent pas. Il y en a, problème réglé. C’est sûr que ce n’est pas gratuit comme ça l’est normalement pour la majorité des gens grâce aux assurances gratuites de cartes de crédit de voyage, mais ce n’est pas non plus assez cher pour avoir à refaire complètement son budget de voyage, du moins dans la plupart des cas.

LIRE AUSSI: La carte avec assurances voyages pour ceux qui gagnent moins de 60 000$

C’est peut-être parce que plusieurs voulaient plus d’options, car seule la partie médicale était couverte par certains assureurs, alors la nouvelle de cette semaine est excellente à cet égard (sans oublier qu’il est évidemment toujours préférable d’avoir plus d’options, même si les assureurs déjà disponibles rendaient déjà les voyages possibles pour la majorité des Canadiens prêts à le faire).

Quelle est cette nouvelle?

Le plus important fournisseur d’assurance voyage au Canada, Manuvie, se joindra maintenant aux trois autres assureurs disponibles pour les Canadiens, et ils n’offriront pas seulement la partie médicale: une certaine couverture d’assurance interruption de voyage sera également incluse.

Le plan ne sera pas disponible avant octobre, donc nous allons couvrir les détails dans un article détaillé bientôt. Mais c’est évidemment un développement très positif pour les voyageurs.

 

3. Assurances-voyages gratuites fournies par les transporteurs aériens

En plus des 4 assureurs, il y a en fait plus de bonnes nouvelles. Air Canada et WestJet offrent maintenant une assurance voyage médicale pour la COVID-19 gratuite simplement en réservant un vol.

Pour être bien clair: cette couverture n’inclut que la COVID-19. Alors comme la plupart des couvertures médicales des cartes de crédit sont invalidées par l’avertissement de voyage, tu devrais te procurer une couverture d’un des 4 fournisseurs pour être protégé financièrement pour toute autre urgence médicale.

Les plans des deux plus grands transporteurs de notre pays ont des limites, bien que, dans l’ensemble, le plan d’Air Canada semble plus généreux. Au fait, ce n’est pas la seule chose à prendre en considération. Comme tu l’as vu au point #1 ci-dessus, la politique de remboursement de WestJet est beaucoup plus généreuse (et moins illégale) que celle d’Air Canada. Il y a donc une foule de facteurs qui entrent en jeu actuellement.

Contrairement à avant, quand nous disions toujours qu’une seule chose importe si tu veux voyager plus: choisir le transporteur aérien le moins cher, toujours. Cela a très bien fonctionné pour moi par exemple, me permettant de faire 12 voyages internationaux l’année dernière, mais comme nous l’avons dit dans notre article sur les voyages en Grèce pendant la pandémie, le volet planification/réservation du voyage est vraiment le seul de toute l’expérience de voyage qui a changé négativement et drastiquement à cause de la pandémie (le prochain article sur notre expérience en Turquie sera d’ailleurs publié le weekend prochain).

Quoi qu’il en soit, nous aurons un article détaillé sur tout ce qu’il faut savoir sur la réservation de vols pendant la pandémie: options de réservation flexibles (changement), politiques de remboursement et maintenant les assurances incluses.

En attendant, voici les éléments de base de l’assurance voyage fournie par les transporteurs aériens (on aura un article pour résumer la comparaison des plans d’Air Canada et WestJet et les regarder plus en détail).

Air Canada:

  • pour tous les vols aller-retour du Canada vers l’international (États-Unis inclus)
  • pour les voyages qui ont une durée jusqu’à 21 jours
  • pas de couverture pour les vols aller-simples
  • pas de limite d’âge
  • pour les réservations effectuées entre le 17 septembre et le 31 octobre
  • pour les vols qui ont lieu entre maintenant et le 12 avril 2021
  • s’applique aussi aux réservations faites avec des milles Aéroplan
  • pour les réservations faites avec Air Canada (incluant les «codeshares»)
  • s’applique seulement s’il y a au moins un vol opéré par Air Canada
  • couverture pour les dépenses de quarantaine incluse
  • les pays avec un avertissement d’éviter tout voyage (niveau 4) exclus
  • pour les résidents canadiens avec assurance provinciale valide
  • invalidée si un médecin t’a émis un avis de ne pas voyager
  • couverture médicale d’urgence de 200 000$
  • fourni par Manuvie
  • détails

WestJet:

  • pour tous les vols du Canada vers l’international (États-Unis exclus)
  • aller-retours: pour les voyages qui ont une durée jusqu’à 21 jours
  • aller-simples: couverture de 7 jours
  • résidents de la Saskatchewan exclus
  • pas de limite d’âge
  • pour les réservations effectuées entre le 18 septembre et (pas de date de fin fournie)
  • pour les vols qui ont lieu entre maintenant et le 31 août 2021
  • s’applique aussi aux réservations faites avec des dollars WestJet ou crédits-voyages
  • pour les réservations faites avec WestJet (incluant les «codeshares»)
  • s’applique seulement s’il y a au moins un vol opéré par WestJet
  • couverture pour les dépenses de quarantaine incluse
  • les pays avec un avertissement d’éviter tout voyage (niveau 4) exclus
  • pour les résidents canadiens avec assurance provinciale valide
  • invalidée si un médecin t’a émis un avis de ne pas voyager
  • couverture médicale d’urgence de 100 000$
  • fourni par TuGo
  • détails

 

4. Nouvelle passe pour vols illimités d’Air Canada

L’idée est très créative et est certainement cool à voir: Air Canada vend maintenant un laissez-passer mensuel pour des vols illimités à l’intérieur du Canada.

Ce qui n’est pas aussi cool, c’est à quel point c’est incroyablement cher, ce à quoi on devait s’attendre avec Air Canada en tant que transporteur prémium, bien sûr. Tu dois payer 2000$ plus taxes; celles-ci varient selon la province de résidence, mais par exemple pour le Québec ça donne 2299,50$. Ça se termine le 23 septembre.

Comme vous le savez probablement tous déjà, les prix des vols domestiques au Canada sont parmi les plus élevés dans le monde développé, alors encore une fois, ce prix élevé n’est pas vraiment surprenant. Mais à titre de référence, le transporteur ultra low-cost Flair avait lancé un laissez-passer illimité de 3 mois pour 699$ total avant la pandémie. Évidemment, leur réseau et leur positionnement de marque est très différent de celui d’Air Canada, mais c’est quand même environ 10 fois moins que 2000$ par mois. D’où l’importance de magasiner ses vols et choisir les transporteurs les moins chers.

Pour donner une dernière comparaison et juste te faire apprécier l’importance de te concentrer sur trouver un deal sur les billets d’avion si tu veux voyager pour moins cher, dis-toi que pour ce même 2299$ j’ai eu personnellement 3 aller-retours en Europe, 2 aller-retours en Asie ET un aller-retour au Moyen-Orient. Pas mal mieux, non? (250$, 300$, 330$, 500$, 500$, 390$; tous de Montréal et tous sur des transporteurs réguliers sauf l’Europe)

De retour à la passe d’Air Canada. Si tu allais prendre l’avion souvent dans ce mois-là, ça pourrait être un bon deal, ce qui est encore une fois une douloureuse preuve de comment nos vols sont terriblement trop chers. Mais je doute que beaucoup (que qui que ce soit en fait) d’entre vous seront intéressés, à moins de prendre l’avion pour le travail (fais-nous savoir dans les commentaires si je me trompe, nous aimerions connaître tes plans).

La meilleure utilisation de ce laissez-passer de vols illimités serait évidemment de visiter les régions éloignées qui sont généralement encore plus chères à atteindre en avion, comme par exemple les territoires.

Mais ces endroits ont encore des restrictions d’entrée même pour les voyageurs canadiens, alors ce n’est pas vraiment une possibilité. Du moins pas avec ce deal… mais tu devrais certainement garder le prochain point à l’esprit si tu es tenté de visiter les régions éloignées de notre pays comme je le suis.

 

5. Les vols de Canadian North peuvent maintenant être réservés en ligne avec Aéroplan

Les vols vers les régions éloignées du Nord du Canada sont depuis longtemps un «sweet spot» extraordinaire du programme Aéroplan, grâce au partenariat avec Canadian North, le transporteur dominant dans la région.

L’inconvénient était que tu devais appeler Aéroplan pour réserver au téléphone comme si on était en 1999, puisque la disponibilité n’apparaissait pas en ligne.

C’est maintenant chose du passé, et les vols de Canadian North peuvent maintenant être réservés en ligne, comme la quasi-totalité des 30+ partenaires Aéroplan qui sont actuellement une meilleure option qu’Air Canada pour augmenter la valeur de tes milles Aéroplan (ce qui, en passant, ne changera pas vraiment dans bien des cas une fois que le nouveau programme Aéroplan sera lancé en novembre).

Ce «sweet spot» peut te sauver facilement 2000$ par vol!

Donc, bien que ce soit une excellente nouvelle, il est important de mentionner que tu es probablement encore mieux d’attendre novembre pour réserver ces vols spécifiquement. Nous aurons bientôt un guide détaillé de ce que tu dois faire avant la relance du programme si tu es déjà membre d’Aéroplan (avec quels vols réserver avant les changements), et tu pourras te joindre à notre vidéo en direct de questions-réponses sur les points de récompenses voyages la semaine prochaine, exclusivement pour ceux qui s’inscrivent à notre infolettre gratuite séparée sur les points de récompenses voyages.

Mais en guise d’introduction, voici pourquoi les vols Canadian North sont une excellente utilisation des milles Aéroplan et, incidemment, pourquoi les points à valeur variable sont de loin supérieurs aux points à valeur fixe pour ceux qui veulent une valeur démesurée et qui veulent maximiser l’argent qu’ils économisent.

En tant que Québécois, l’endroit le plus connu dans la région nordique éloignée de la province est sans doute Kuujjuaq, mais ça fonctionne pour bien des destinations nordiques (voir ci-dessous).

Les vols de Montréal (YUL) à Kuujjuaq (YVP) se vendent à des prix complètement prohibitifs! La plupart des dates achetées d’avance semblent être au prix exorbitant de 2 796$ aller-retour.

 

Ou tu peux simplement utiliser 15 000 milles Aéroplan et payer 201$ en taxes/surcharges, pour une valeur incroyable de 17¢ par point!!!

Oui, tu as bien lu. Économiser 2 595$ avec 15 000 milles c’est 17¢ par point de valeur!!! La plupart des points de banques ne valent que 1¢ et notre valorisation Flytrippers d’Aéroplan est de 1,5¢ par point, soit déjà 50% de plus. Mais pour cet usage spécifique, tu obtiens une valeur 17 fois plus élevée qu’avec les points de banques.

 

C’est pourquoi on ne cesse de répéter que les points à valeur variable sont géniaux — et pourquoi bien utiliser tes points est très important. Plusieurs utilisent ces mêmes 15 000 milles Aéroplan pour sauver seulement ≈150$ (une valeur de 1¢ par point) sur des vols courte distance Air Canada qui ne sont pas si chers en argent et qui auraient dû être achetés en argent (tu le sais déjà si tu as lu nos 25 mythes en guise d’introduction aux récompenses voyages).

Bien sûr, cette utilisation-ci est très niche, mais il y en a plein qui donnent des bons retours, et celle-ci sert encore une fois à illustrer le potentiel. L’autre exemple extrême qu’on t’a donné c’est pour les sièges en classe affaires, car ceux-ci donnent toujours une meilleure valeur (mais ça ne t’aide pas à voyager plus, ce qui est notre mission ici chez Flytrippers).

En tout cas, si tu as des points “cashback” ou à valeur fixe des banques, ils valent toujours un montant fixe… alors pour payer pour ce vol à 2 796$, tu aurais besoin de 279 600 points. Tu n’en as besoin que de 15 000 avec les points Aéroplan grâce à leur valeur variable.

C’est ce qu’on veut dire par valeur démesurée. Les points à valeur variable ça te fait «économiser» beaucoup plus, même si tu aurais «économisé» le 2 796$ en argent quand même avec tes 279 600 points à valeur fixe. Avec Aéroplan, tu utilises des points qui valent 225$ pour sauver plus de 2500$. Des points cashback ou à valeur fixe ne peuvent jamais te faire sauver «plus» que leur valeur. C’est pourquoi si tu aimes les deals comme nous, les points à valeur variable sont vraiment les meilleurs.

En bref, seuls les points à valeur variable peuvent te donner une valeur démesurée, que ce soit pour ce «sweet spot» dans le nord du Canada ou pour n’importe quel vol extrêmement cher en argent (pour n’importe laquelle de ces 10 raisons) qui seront un excellent usage de points.

C’est aussi un autre exemple de pourquoi ça n’a pas de sens de vouloir prioriser le fait de payer zéro dollars au lieu de prioriser la valeur nette que tu obtiens. Serait-ce mieux de payer 279 600 points et 0$ (car les points de banques permettent souvent de payer les taxes) au lieu de payer 15 000 points et 201$? Évidemment que non. Encore une fois, c’est vital de faire ses calculs dans le monde des récompenses voyages (ce point spécifique est le mythe #23).

De retour à Canadian North. J’ai toujours eu sur ma bucket-list de profiter de ce «sweet spot» et d’aller visiter le nord et honnêtement, une des raisons pour lesquelles je ne suis pas allé encore, outre le fait que c’est très cher sur place, c’est que l’idée de devoir réserver au téléphone me répugnait. Alors je vais probablement enfin aller dans le nord!

Cela dit, je vais attendre de réserver après novembre. Même si ce vol va coûter un peu plus de points à cause du nouveau mécanisme de prix hybride par région et distance (20 000 points au lieu de 15 000), il n’y aura plus aucune surcharge sur tous les vols réservés avec Aéroplan. Ces surcharges sont ce qui rendaient bien des utilisations mauvaises, car la plupart des gens ne savent pas qu’elles peuvent être évitées en choisissant les transporteurs partenaires sans surcharges (dont Canadian North ne fait pas partie).

Alors au lieu de payer 201$, tu vas sauver bien plus que ce que vaut le 5000 points de plus… en évitant la surcharge (supplément du transporteur) de 150$.

 

Alors dans ce cas-ci, payer plus de points est bon. C’est la valeur nette totale qui compte, toujours!

Kuujjuaq est la seule destination au Québec, mais il y en a plein d’autres à travers les 3 territoires. Pour les autres liaisons, le mécanisme de prix par distance peut évidemment changer le prix encore plus.

On aura beaucoup plus de contenu à propos du nouveau programme Aéroplan, incluant des exclusivités pour ceux qui s’inscrivent à notre infolettre gratuite séparée sur les points de récompenses voyages.

En attendant, voici la carte des liaisons de Canadian North si tu veux commencer à rêver à un voyage très distancié physiquement dans la vaste nature du nord du Canada, et un rappel du nouveau tableau des prix de vols Aéroplan pour l’Amérique du Nord.

 

6. Promo de boni de catégorie 10x sur Air Canada

Il s’agit d’une promotion qui est très niche, mais elle est très intéressante pour ceux qui ont déjà une carte de crédit Aéroplan (AMEX, TD ou CIBC) et qui voyagent relativement souvent sur Air Canada avec des billets payés en argent.

En passant, si comme nous tu as déjà des cartes de crédit Aéroplan, il y aura quelque chose de très important à considérer avant le lancement des nouvelles offres en novembre. Abonne-toi gratuitement à notre infolettre séparée sur les points de récompenses voyages pour recevoir notre plan d’action détaillé sous peu.

Si tu n’as pas de carte, attend au mois de novembre!!! C’est excessivement important.

En tout cas, pour les détenteurs actuels, jusqu’au 30 septembre, tu accumuleras un énorme 10 milles par dollar dépensé avec Air Canada sur les cartes Aéroplan et tu obtiendras aussi un rabais de 15% sur certains tarifs.

Notre valorisation Flytrippers d’Aéroplan étant de 1,5¢ par point (mais peut-être un peu moins en novembre; à suivre), c’est comme obtenir un retour de 15% en termes de points. Ajoute à cela le rabais de 15% sur les tarifs de base, et c’est un rabais assez intéressant, surtout si tu devais acheter ces billets de toute façon. Dans certains cas, c’est un taux d’accumulation 10 fois plus élevé que d’habitude.

Et étant donné qu’Air Canada offre actuellement une politique de réservation flexible, ça pourrait même valoir la peine de réserver à l’avance de futurs vols si tu n’as pas d’objection à avoir un crédit-voyage d’Air Canada si les choses ne fonctionnent pas… ainsi tu t’auras assuré d’un taux d’accumulation de 10 milles par dollar.

Tu peux voir les détails sur AMEX, TD ou CIBC dépendant du ou des produits que tu as.

 

7. La situation délicate d’Air Transat

Air Transat est un transporteur aérien loisirs (un «leisure airline» en anglais), mais c’est quand même l’un des plus grands transporteurs aériens du pays. Bien que la pandémie ait de toute évidence frappé durement tous les transporteurs aériens du pays, Transat est sans doute dans la pire position.

Pas nécessairement parce que leurs revenus ont diminué de 99% au deuxième trimestre, car ils ont complètement arrêté leurs opérations pendant près de quatre mois (par opposition à Air Canada et à WestJet qui ont continué d’exploiter certains vols puisqu’ils ont une plus forte clientèle d’affaires, par exemple). 

C’est plutôt parce que leur entente pré-pandémie d’être acheté par Air Canada limite leur capacité de solliciter du financement extérieur.

Oui, une partie de l’entente limite la capacité de Transat d’emprunter de l’argent. D’ailleurs, nous avons déjà abordé cette question, mais le marché n’a absolument aucune confiance que la transaction ira de l’avant, du moins pas à ce prix: Air Canada s’est engagé à payer 18$ par action… mais ces mêmes actions se négocient actuellement à un peu plus de 4$.

Les dirigeants de Transat ont confirmé cette semaine que la vente est maintenant incertaine, tout en annoncant une réduction de 40% de leurs effectifs pré-pandémie, soit 2 000 personnes.

Ça (et les millions de personnes qui dépendent du tourisme dans le monde — surtout dans les pays en développement) c’est exactement pourquoi il faut que les voyages responsables et sécuritaires puissent reprendre. À commencer par la fin de la quarantaine illogique, tel qu’on l’a expliqué cette semaine.

Comme nous l’avons mentionné dans notre publication au sujet d’un éventuel sauvetage («bailout») des transporteurs aériens il y a plusieurs mois, que tu sois d’accord ou non avec la prémisse de donner de l’argent des contribuables aux transporteurs aériens (ce qui devrait évidemment au moins être conditionnel au retour de l’argent confisqué illégalement avec les vols annulés), il n’en demeure pas moins que le Canada est à peu près le seul pays au monde à ne pas avoir aidé directement les transporteurs aériens.

Combine ça avec certaines des mesures de restriction des voyages les plus strictes dans le monde développé… objectivement, ce n’est pas une bonne recette pour l’industrie aérienne canadienne.

 

Tu veux recevoir un courriel mensuel avec des astuces sur les récompenses voyages?

Inscris-toi à notre infolettre sur les points

 

Sommaire

Voilà des actualités intéressantes.

Que voudrais-tu savoir sur ces nouvelles? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: territoires du Nord-Ouest (crédit photo: Ken Cheung)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 3 commentaires

  1. Christiane Dumas

    vu les problèmes d’Air Transat, est-ce à dire qu’on ne nous remboursera pas nos billets achetés via internet mais ce transport il y a un an et demi?

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour, Air Transat ne rembourse personne en fait (sauf ceux dont les vols vers les États-Unis ont été annulés), même si c’est illégal dans bien des cas. Ils n’émettent que des crédits-voyages (pour le moment).

  2. Liliane

    Nous passons à la cour des petites créances contre air transat sous peu, pour non respect du produit qu il nous ont vendu à 2 jours du départ. Rendus sur place on nous détourne sur un autre hôtel, ils ont dit que l,hôtel est en réservation. On va voir les lendemain,,pas vrai. Ils nous disent qu,ils nous ont upgrades. Pas vrai, notre chambre de trouve au dessus de réservoir de chez pas quel carburant. Quelques jours passent et ma fille en arrivant de jogger me reveille, on ne se voient presque plus dans la chambre et on étouffent. Nous sortons en criant por allerter l ,étage. Une dame essaie dedeclercher le système d alarme. Rien ce fonctionne. Nous nous savons par L escalade secours en ciment. Le ciment se desagrege sous nos pieds. Ça déboule, j ai descendu 4 à 5 marches ou tout roulait sous mes pieds et je me suis heurtée, sur un mur de ciment heureusement sans me blesser. Nous courons sur la plage, car je commençais une crise d,asthme. Nous avons été recueillies par un autre hôtel pour déjeuner. Moi j avais 70 ans en jaquette toute ebourifflee dans la salle du buffet de l autre hôtel.
    Quand nous sommes revenues a l hôtel pour récupérer nos affaires en vitesse. Ma fille s est éloigné pour régler ça. Moi j essaie de régler de mon bord. Finalement ils m ont dit que j ,irais de l arènes blancas au palma réel. Mais le car qui devait nous y amener ne nous embarquais jamais. J ai arrêté un cheval et je suis rentrer en calèche à cet hôtel. Moi et ma fille sommes venues à nous rejoindre par après dans varadero. Air transat nous à offeet un minable 25. Dol. Pour le désagrément. On n aurait pas eu ce désagrément si on nous avait loger ou nous avions acheté.

Leave a Reply