8 nouvelles récentes du monde du voyage

Voici quelques nouvelles qui ont retenu notre attention et qui devraient (pour la plupart) t’intéresser aussi en tant que voyageur. Et si tu aimes qu’on te garde au courant de l’actualité, laisse-nous le savoir pour qu’on sache que ça te plaît!

En plus des prix réduits qu’on repère sur notre page de deals de vols pas chers et nos différents articles pour t’aider à voyager mieux, on croit que c’est également pertinent de te parler de ce qui se passe dans le monde du voyage.

Donc voici 8 nouvelles récentes.

 

1. Retour de WOW air

C’est apparemment vrai, WOW air va renaître.

Bon, ça fait plusieurs semaines qu’on a vu passé ça et honnêtement je déteste quand les gens réagissent de manière impulsive et démesurée (“overreact”) sans prendre le temps de savoir les faits. Comme par exemple en disant qu’il y a une crise dans le secteur des compagnies ultra low-cost, ce qui est complètement faux (le retour de WOW dans l’actualité me rappelle d’ailleurs de te partager sous peu un article sur ce sujet-là).

Bref, je vais personnellement attendre qu’il y ait des avancées plus concrètes dans le projet pour me réjouir trop de cette nouvelle, on est encore loin que ce soit certain et de devoir crier victoire, mais ça regarde bien.

Et c’est sûr que si ça fonctionne, c’est la meilleure nouvelle du monde, soyons bien clair. Je suis allé 3 fois en Europe avec WOW air pour moins de 1000$ TOTAL (250$, 300$ et 330$ aller-retour) et ça c’est sans compter les vols à 169$ aller-retour qu’on repérait pour l’Islande.

On espère donc qu’ils reviendront, pour que ça puisse être à nouveau hyper abordable de se rendre en Europe, ça serait vraiment génial. La bonne nouvelle, c’est que lorsqu’on leur a parlé peu de temps avant la faillite, ils nous disaient que Montréal était un de leurs meilleurs marchés, alors on pourrait être parmi les premières destinations si jamais ça va vraiment de l’avant.

Les compagnies ultra low-cost sont la meilleur chose à être arrivée à l’industrie de l’aviation, permettant à plein de gens de voyager plus, ce qui est le rêve de tous on l’espère. Ils font baisser les prix sur tous les marchés où ils sont présents, donc ça ne peut être qu’une bonne nouvelle (surtout vu la nouvelle #2 plus bas, qui va particulièrement faire mal aux voyageurs québécois, plus que tous les autres).

Les gens derrière WAB (“We Are Back”), un nom évidemment temporaire, sont bien expérimentés, semblent maintenant avoir du financement et en plus ils ont appris des erreurs de WOW (c’est-à-dire notamment de grossir trop vite et ajouter des avions long-courrier au modèle d’affaires initial).

Mais ça reste que c’est extrêmement préliminaire, donc bien sûr on va suivre ça de très près pour toi!

 

2. Confirmation de l’achat d’Air Transat

Je voulais revenir là-dessus pour préciser pourquoi ce sont les voyageurs québécois qui écoperont mais je n’irai pas en grand détails, parce que rien n’a vraiment changé depuis mon article sur l’entente de négociation exclusive entre Air Canada et Air Transat.

Tout ce qui a été écrit est maintenant officiel, la différence c’est qu’entre temps Transat avait reçu une offre concurrente (plus élevée d’ailleurs) et qui lui aurait permis de garder ses projets de développements d’hôtels. Mais ils l’ont refusée pour se faire acquérir par Air Canada.

Il n’y aucun moyen de “spinner” ça positivement, les voyageurs canadiens sont perdants, et surtout les voyageurs québécois. Air Transat et Air Canada vont contrôler un pourcentage complètement indécent du marché de Montréal et de Québec, et au global plus de 60% du marché Canada-Europe (et 50% vers les “destinations soleil”).

Moins de concurrence est toujours une mauvaise chose pour les prix, et donc pour les consommateurs. Mais ce sera d’autant plus vrai au Québec, pour la simple raison que c’est là où Transat est le plus présent.

Mais aussi, tous les autres marchés au Canada ont maintenant depuis peu la présence des compagnies ultra low-cost canadiennes Swoop et Flair, qui vont évidemment croître énormément comme les compagnies ultra low-cost l’ont fait depuis des années dans tous les pays où elles ont été lancées. Pour tous ces marchés-là, ça va amplement compenser en mettant une forte pression à la baisse sur les prix.

Partout… sauf au Québec. Parce qu’aucune compagnie ultra low-cost ne vient ici et aucune ne compte le faire à court-terme. J’ai discuté avec les PDG de Swoop et Flair et bien que les deux sont intéressés à venir au Québec, ce ne sera pas pour bientôt.

Donc c’est au Québec que Air Canada et Air Transat auront la part la plus élevée de marché, et en plus c’est au Québec qu’il n’y a pas de compagnies ultra low-cost pour faire un contrepoids.

Ah et bien sûr, ils promettent que le siège social et la marque d’Air Transat seront maintenus. C’est probablement une question de temps que ces deux éléments changent, ce qui reste à voir c’est si ce sera à moyen-terme ou à plus long-terme.

Le fait est qu’on ne fait pas une acquisition comme ça pour ne pas faire d’économies côté opérations et administration. Et avoir à la fois la marque Air Transat et Air Canada Rouge, c’est certain que ça ne durera pas. Laquelle sera maintenue? Seul le temps le dira.

 

3. Charte des voyageurs contestée

Un autre sujet qu’on a bien couvert, soit la nouvelle charte des voyageurs du Canada et les nouvelles réglementations qui viennent avec.

La nouvelle, c’est que plusieurs compagnies aériennes conteste la nouvelle loi, dont plusieurs dispositions ont pris effet le 15 juillet.

J’étais d’ailleurs à l’aéroport le jour même et toutes les portes d’embarquement avaient un écran qui montrait l’avis qui explique les droits des passagers, ce qui ne doit pas non plus faire plaisir aux compagnies aériennes (qui profitent du fait que les gens sont mal informés et/ou lâches et ne feront pas ce qu’il faut pour avoir une compensation).

 

Bref, je vais simplement répéter ce que je disais dans l’article: le risque, c’est qu’à trop vouloir compenser, 100% des passagers vont payer plus chers leurs billets d’avion pour que quoi, 1% des passagers reçoivent des compensations (voire moins, considérant l’écrasante majorité des vols qui se déroulent sans problèmes).

Les prévisions du gouvernement faisaient état de quelques dollars de hausse par billet, ça ça va. Mais le problème est qu’il y a plusieurs enjeux avec la Charte.

Premièrement, le dédommagement contre la perte des bagages existe déjà et est régit par une règle internationale. Tout le monde a déjà droit à ~1800$CAD pour rembourser ce qu’ils ont dû acheter pendant que leur bagage était retardé. Ça existe depuis plus d’une décennie et en plus, ça s’appelle la “Convention de Montréal”…

Mais le fait est que personne n’est au courant et personne ne fait les démarches. Mais ça existe déjà, et c’est justement le point que contestent les compagnies aériennes. Ça et le fait que comme bien des règlementations, ça fait beaucoup de tracas administratifs qui leur coûtent cher…

Et vont-elles s’amuser à faire moins d’argent? Bien sûr que non, ce sont les voyageurs qui vont payer pour ça. On s’entend qu’ils ne contestent pas la loi uniquement par bonté parce qu’elles sont soucieuses de la hausse de prix que nous subiront, mais c’est un des facteurs quand même.

Ensuite, il y a le fait que pour les surréservations (“overbookings”), ça va être parfois moins cher pour les compagnies de simplement donner le maximum que la règle permet et décider de qui n’embarquera pas (alors qu’avant il n’y avait pas de montant maximum grâce aux enchères et c’était sans risque dans la majorité des cas si tu ne te portais pas volontaire et si tu t’enregistres en ligne comme tu devrais toujours le faire de toute façon).

Et finalement, la pièce maîtresse, soit la compensation pour les retards… n’inclut même pas les enjeux mécaniques, qui sont pourtant inclus et qui donnent jusqu’à 900$ comptant en Europe. Ils devraient être inclus, c’est illogique sinon (contrairement aux enjeux de météo par contre, ça c’est normal et c’est exclus aussi en Europe).

J’ai justement enfin eu mon premier cas de compensation européen récemment, je ferai un article sur le sujet bientôt, c’est vraiment très intéressant, j’avais hâte qu’un retard m’arrive pour que je puisse le tester!

Bref, ce sera à suivre ça aussi, on t’en reparle si il y a des changements concrets.

 

4. Expiration des Points Canadian Tire

Une “controverse” a érupté il y a quelques semaines quand Canadian Tire a annoncé que leurs Points de récompenses (les fameux dollars Canadian Tire) allaient expirer après 18 mois sans activités, et franchement ça me sidère.

Ce sont des points de récompenses et tous les Points de récompenses expirent après un certain temps si tu n’as aucune activité à ton compte, c’est bien normal.

C’est justement le but d’un programme de récompenses, t’encourager à être fidèle et loyal à une marque. Tu n’as qu’à faire un achat en 18 mois et ça n’expirera pas, c’est simple. Et si tu ne peux pas faire un achat dans leurs magasins en 18 mois, je comprends tout à fait Canadian Tire de ne pas vouloir te récompenser. Clairement tu n’es pas un client qui a beaucoup de valeur pour eux.

Et de toute façon, si tu ne crois pas faire un simple petit achat (un!!!) chez Canadian Tire en 18 mois (soit 78 semaines ou 528 jours si tu préfères)… tu ne dois sûrement pas en accumuler beaucoup alors tu ne perdras pas grand chose.

À force de se plaindre de choses bien normales et raisonnables comme des dates d’expiration de 18 mois sur les points, ça va donner des idées au gouvernement de faire une loi contre les dates d’expiration, du beau nivellement par le bas pour nous “protéger” des méchantes compagnies qui veulent nous donner des choses gratuites…

Et sais-tu ce qu’elles vont faire? Elles vont simplement exclure le Québec de tous les programmes de récompenses. Tu crois que c’est exagéré? Regarde littéralement n’importe quel concours global, et le Québec est toujours exclu à cause de d’autres lois absurdes.

C’est vraiment dangereux, car en ce moment c’est beaucoup plus nous les consommateurs qui avons le meilleur de la situation, quand on sait comment maximiser les point (les bons points aussi, pas ceux de Canadian Tire).

Ne t’arrange pas pour qu’on perde tous notre millier de dollars par année de voyages gratuits grâce aux points de récompenses… pour empêcher Canadian Tire de t’enlever ton 3,87$ de rabais sur tes prochains «wipers», ça n’a carrément pas de sens.

Personnellement, j’ai accumulé plus de 10 000$ en voyages gratuits dans ma vie grâce au Travel Hacking et aux Points, alors je n’ai vraiment pas envie que ça s’arrête. Tout comme les milliers de personnes au Québec qui profitent de centaines de dollars de voyages gratuits eux aussi à chaque année.

Alors laisse tomber les Points très peu lucratifs de Canadian Tire, car on compte bien faire en sorte que de plus en plus de gens puissent en profiter des énormes avantages des Points avec notre nouvelle section de Travel Hacking revampée, qui va t’expliquer en détails comment maximiser les Points et te dire comment ça peut être simple.

Comme par exemple avoir un simple document Excel où tu notes tes dates d’expiration pour t’assurer de les garder actifs avec une simple transaction! On t’invite à rejoindre notre nouvelle liste gratuite de Travel Hacking si ce n’est pas déjà fait, tu pourras donc être parmi les premiers à profiter du cours gratuit pour débutants dans le Travel Hacking.

Bref, les compagnies nous donnent des choses gratuites, elles ne sont évidemment pas obligées de le faire. Si tu ne veux pas suivre leurs règles (d’expiration ou autres) ne participe pas à ce programme tout simplement… mais ne ruine pas les programmes de récompenses au complet pour tous les autres qui prennent le temps de s’instruire sur le sujet pour comprendre comment maximiser les règles à leur avantage (ce qu’on veut justement t’aider à faire toi aussi 😉)

 

5. Desjardins

Tant qu’à être dans la controverse, continuons.

On a fait un article il y a un mois sur le sujet des bonus de bienvenue par rapport aux cartes Desjardins qui n’en offrent pas, et ça a généré beaucoup de réactions.

Comme déjà mentionné pour ceux qui nous suivent sur Facebook, on s’excuse à ceux que ça a fâché pour le timing, ce n’était pas notre intention que vous le voyiez comme une attaque (car ça en est évidemment pas une)…

Mais on ne s’excuse pas sur le fond: commander des cartes de crédit qui ne donne pas de bonus de bienvenue n’a pas de sens et on voulait profiter de l’actualité pour éduquer le plus de gens possibles à propos de cette erreur que plusieurs font avec leurs cartes de crédit, qui les privent de centaines de dollars de voyages gratuits à chaque année.

Soyons bien clair (plusieurs n’ont clairement pas compris la nuance, on s’excuse que ce n’était pas plus clair): on ne parle pas pour monsieur et madame tout le monde qui veut avoir juste une carte de crédit par année, on est un site de voyage. On parle de Travel Hacking, on parle pour les gens qui veulent faire du Travel Hacking, pour les gens qui veulent sérieusement augmenter les voyages gratuits qu’ils vont accumuler dans l’année.

Et en Travel Hacking, ce qui compte c’est l’accumulation des bonus de bienvenue.

Certains pensent à tort que juste accumuler des Points sur leurs achats est une bonne stratégie. À 1% ou 2%… non, tu vas accumuler pas mal plus avec les bonus de bienvenue. Ce n’est même pas comparable (car même si tu dépenses beaucoup, tu es mieux de commander des nouvelles cartes quand même et accumuler encore plus de bonus).

La clé du Travel Hacking, ça demeure de commander régulièrement (plusieurs fois par année) des cartes de crédit qui ont des beaux bonus de bienvenue pour faire plein de Points simplement en obtenant les cartes. Ces bonus-là, ça représente facilement 1000$ de voyages gratuits par année pour ceux qui sont financièrement responsables.

Et contrairement à la croyance populaire, avoir plusieurs cartes est bénéfique pour sa cote de crédit, à condition bien sûr de suivre les règles à propos des cartes de crédit (les plus importantes étant de tout payer à temps à 100% et de garder les vieilles cartes ouvertes).

Tu pourras t’y mettre toi aussi avec notre tout nouveau cours 101 gratuit pour les débutants qui sera offert en primeur aux abonnés de notre nouvelle liste gratuite de Travel Hacking, alors inscris-toi!

 

6. Changements chez Aeroplan

Aeroplan sera revampé entièrement en juin 2020, et ça ne risque pas d’être joli. On te recommande depuis plus d’un an d’établir un plan pour passer tes Miles d’ici là.

Les récents changements chez United aux États-Unis font craindre le pire: soit l’élimination complète des chartes de prix et une nouvelle méthode sans aucune transparence de “le nombre de Miles requis pour un vol X sera le nombre qu’on dit ce jour-là et tu ne pourras aucunement prévoir”.

Mais Air Canada n’a pas perdu de temps et a déjà annoncé cette semaine une dévaluation importante, du moins pour ceux qui aiment maximiser les Miles: l’élimination des stopovers gratuits en Amérique du Nord et la réduction de moitié des stopovers gratuits intercontinentaux (de 2 à 1).

C’est un des meilleurs «sweet spots» du programme Aeroplan. Ça prendra effet le 1er septembre, donc si tu veux en profiter avant que ça disparaisse, il faut faire vite. On enverra donc aux abonnés de notre liste gratuite Travel Hacking un guide complet à jour des avantages de stopover d’Aeroplan très prochainement.

Du côté positif, les règles de changements des billets Aeroplan ont été assouplies au moins. On t’expliquera tous les détails dans la mise à jour de notre guide Aeroplan.

 

7. Changements aux restaurants Priority Pass

Ceci est une nouvelle qui n’intéressera que ceux qui profitent du fait que plusieurs cartes de crédit te paient pour avoir l’accès gratuit aux lounges d’aéroports. Plus précisément, de ceux qui ont un membership gratuit de Priority Pass via leurs cartes de crédit.

Une très mauvaise nouvelle, mais uniquement pour ceux qui voyageait beaucoup aux États-Unis. C’est que Priority Pass avait innové en ajoutant des restaurants à son réseau, et personnellement j’adore ça: au lieu du lounge où la nourriture est gratuite mais tu ne peux pas la choisir, ces restaurants te donnent 28$US gratuitement.

Malheureusement, les cartes American Express (dont la AMEX Platine et ses passes Priority Pass illimitées) vont perdre l’accès aux restaurants dès le 1er août. Ça n’affecte aucunement le reste des lounges, soit 99% des 1200 participants du réseau Priority Pass, rien ne change. Mais les restaurants eux, c’est fini.

Par contre, bonne nouvelle: on a confirmé avec Scotia et CIBC que leurs cartes de crédit donnant quelques passes annuelles de Priority Pass garderont ce bénéfice.

Je vais donc reconsidérer ma stratégie de cartes pour le reste de l’année, car je vais certainement vouloir ajouter la Scotia Passport pour avoir 6 passes gratuites qui me serviront dans les restaurants maintenant que je n’y aurai plus accès via ma AMEX Platine.

Si tu veux plus d’astuces sur les lounges d’aéroport, ce beau petit luxe qu’on se permet en tant que voyageurs à petit budget (parce qu’en fait ça nous coûte rien), on t’invite à rejoindre notre nouvelle liste gratuite de Travel Hacking si ce n’est pas déjà fait!

 

8. Paytm débarque à Montréal

Finalement, on t’a déjà parlé de Paytm, application super pratique pour ceux qui font du Travel Hacking: ça permet de payer tes taxes municipales et Hydro-Québec avec une carte de crédit Mastercard gratuitement.

Ça te permet d’obtenir des Points additionnels et accumuler plus de voyages gratuits (et avec notre code promo PTM6486601, tu peux obtenir des Points bonis d’une valeur de 10$ gratuitement si tu te crées un compte, qui est évidemment gratuit).

Ce n’est vraiment pas difficile à utiliser honnêtement, en quelques clics tu peux payer tout ça, mais plusieurs n’aiment pas le fait que l’application soit disponible en anglais seulement.

Bon, ce n’est pas garanti, mais peut-être que ça va changer sous peu: Paytm a annoncé qu’ils ouvriraient un bureau important à Montréal pour profiter de l’écosystème technologique.

En attendant, on a un article détaillé sur comment Paytm fonctionne, laisse-nous le savoir si tu as des questions. Et on a plein d’autres outils extrêmement pratiques comme ça pour accumuler plus de Points ou rendre le Travel Hacking plus facile, un de nos premiers cadeaux aux abonnés de notre nouvelle liste gratuite de Travel Hacking sera d’avoir en primeur cette belle liste d’outils!

 

Sommaire

Voici des nouvelles intéressantes pour les voyageurs.

 

Que penses-tu de ces nouvelles? As-tu des questions?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment c’est dans les lounges VIP d’aéroport

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: avion WOW air (crédit photo: Wikimedia Commons)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Divulgation Travel Hacking: Flytrippers n’est pas un conseiller financier et ne peut d’aucune manière être considéré de la sorte. Nous vous exprimons des opinions personnelles pour vous informer sur le sujet, mais nous vous recommandons de faire vos vérifications personnelles pour vous assurer que le travel hacking est adéquat pour votre propre situation.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 45/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Laisser un commentaire

×

Cart

161 Shares
Share161
Tweet
Share
Pin
Email