Escale sur l’île de São Miguel aux Açores

Daphné est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Vous pouvez la suivre sur Facebook et lire sa bio au bas de cette page.

Connaissez-vous les Açores? C’est un archipel portugais situé en plein cœur de l’océan Atlantique, où activités de plein air et détente se conjuguent à merveille. Le tout dans un cadre enchanteur. Tentant, n’est-ce pas?

Bien que cette destination isolée puisse sembler coupée du monde, les Açores sont beaucoup plus accessibles qu’on pourrait le penser et figurent d’ailleurs régulièrement sur la page d’aubaines de vols pas chers de Flytrippers pour environ 650$ aller-retour.

Depuis leur découverte, la localisation géographique des Açores, entre le vieux continent et le nouveau monde, en a fait l’endroit idéal où faire escale lors de la traversée de l’océan. Christophe Colomb et sa Niña s’y sont arrêtés au retour de son premier voyage au Amérique en 1493, de même que le commandant Piché lors du miraculeux atterrissage d’urgence du vol 236, en 2001.

Des neuf îles que compte l’archipel, São Miguel est la plus importante en taille. Au printemps 2017, j’y ai passé trois jours lors d’une escale prolongée en route vers Lisbonne, en compagnie de mon mari et un de nos amis. J’ai découvert une destination singulière et colorée, à l’ambiance détendue et à la végétation luxuriante. Voici donc le récit de mon séjour sur cette île qui gagne à être connue.

Sao Miguel Açores
Un exemple de la végétation abondande à Sao Miguel.

 

Ponta Delgada

Bien que Ponta Delgada soit la capitale de São Miguel, elle a le charme authentique d’une petite ville pittoresque. On est loin du chaos urbain avec des heures de pointe assourdissantes et tout le brouhaha citadin. Ici, on retrouve plutôt un calme insulaire et une douceur de vivre à la portugaise.

Une promenade à travers les différents monuments historiques nous a mené de la place Gonçalo Velho où se trouvent les portes de la ville (Portas da cidade), emblèmes de Ponta Delgada, jusqu’au fort de São Brás (Castelo de São Brás), où nous avons visité le Musée militaire des Açores. Face à la fortification se trouve une fine bande de terre qui a donné son nom à la ville, puisque Ponta Delgada signifie « pointe mince » en Portugais.

Le soir venu, nous nous sommes régalés d’un succulent repas chez A Tasca. Le restaurant sert des plats typiquement portugais, tel que la soupe nationale appelée Caldo verde et le riz au canard (arroz con pato). Comme dessert, j’y ai mangé un gâteau aux ananas caramélisés dont je me souviendrai longtemps. C’était tellement bon que j’en ai commandé un deuxième!

Côté hébergement, mes compagnons de voyage et moi avons logés au Procyon Hostel. J’ai beaucoup apprécié les installations d’une propreté impeccable, le décor stylé et les services offerts. De plus, le personnel sympathique et attentionné a grandement contribué à agrémenter notre séjour là-bas.

C’est à partir de Ponta Delgada que nous avons visité le reste de São Miguel avec notre voiture de location. Les transports en commun étant plutôt limités sur l’île, louer une voiture était la meilleure option pour profiter pleinement de notre court séjour.

 

Observation des baleines

Les Açores sont un endroit de prédilection pour l’observation de mammifères marins. On y retrouve notamment des dauphins, des cachalots ainsi que des baleines bleues, le plus grand animal au monde! Étant donné le grand nombre d’espèces présentes à proximité des îles, des croisières sont offertes tout au long de l’année (quand la météo le permet), à partir du port de Ponta Delgada. Malheureusement, lors de notre passage, un brouillard épais rendait la visibilité quasi-nulle. Peut-être serez-vous plus chanceux lors de votre visite?

 

Sete Cidades

À l’extrémité ouest de l’île se trouve le paysage protégé du bassin de Sete Cidades. Le cratère de ce volcan a la particularité de contenir un duo de lacs vert et bleu (lagoa verde et lagoa azul), observable depuis le Vista do Rei. Ce mirador fût inauguré en 1901, à l’occasion de la visite du roi Carlos et de la reine Amelia. Une légende raconte que ces lacs auraient été formés par les larmes d’une princesse et un berger qui vivaient un amour impossible. Un genre de Roméo et Juliette portugais. La caldeira du Sete Cidades offre le parfait panorama pour s’adonner à une petite randonnée pédestre.

Lacs vert et bleu de Sete Cidades.

 

Hôtel abandonné

À quelques pas à peine du Vista do Rei, on retrouve le Monte Palace, un hôtel 5 étoiles magnifiquement bien situé. Il existe par contre un petit hic avec cet établissement : il est abandonné depuis le début des années 1990! Il est possible de visiter ce qui en reste et c’est ce que nous avons fait avec curiosité et intérêt. Se promener dans le grand hall vide surplombé des mezzanines offre une expérience unique et difficile à décrire. Au sous-sol, la cuisine en ruines plongée dans le noir dégage une ambiance lugubre alors que le toit du bâtiment nous permet d’admirer une magnifique vue sur la caldeira. Ces lieux désertés sont maintenant le repaire de plusieurs graffiteurs venus apporter leur signatures artistiques.

Hotel abandonné Açores
Hotel abandonné à Sete Cidades.
Hotel abandonné Açores
Le Monte Palace a déjà connu de meilleurs jours,

 

Plantation de thés

En se dirigeant vers les attraits situés à l’est de l’île, nous nous sommes arrêtés à la fabrique de thé Porto Formoso (Fábrica de chá Porto Formoso). Nous avons pris le temps de savourer une tasse de réconfortant orange pico et d’admirer la vue sur les jardins et la côté. Porto Formoso et Chá Gorreana, sont les deux seules plantations de thé de São Miguel, des Açores et même de toute l’Europe!

 

Thé Açores
Fabrique de thé Porto Formosa
Plantation de thé Açores
Champ de théiers

 

Furnas

Le Sete Cidades étant inactif depuis plus d’un siècle, c’est à Furnas (prononcé « fournach ») qu’il faut se rendre pour être témoin de l’activité volcanique de l’île. Nous y avons observé les impressionnantes fumeroles et il est également possible de se baigner dans les sources thermales. On trouve un peu partout dans le village, des fontaines où coulent différentes eaux de sources auxquelles on peut goûter. Une visite à Furnas ne se fait pas sans une petite odeur de soufre, mais comme on dit, on fait pas d’omelettes sans casser d’œufs!

 

Fumerolles Furnas Açores
Les fumerolles sont des émanations de gaz volcaniques.
Furnas Açores
Des fontaines d’eaux de sources à Furnas

 

Autres options

C’est ce qui a mis fin à notre aventure sur São Miguel, mais sachez que d’autres options s’offrent à vous en visitant cette île. Pour les passionnées de randonnées, la réserve naturelle du lac de feu (Reserva da Lagoa do Fogo) est un incontournable! Pour atteindre le point culminant de l’île, dirigez-vous plutôt vers la montagne Pico da Vara. Les amateurs de plage apprécieront quant à eux le village de Ribeira Quente. Parmi les autres activités offertes, il est possible de faire la visite d’une plantation d’ananas à la Plantação de Ananases Augusto Arruda et d’en apprendre plus sur le volcanisme en s’aventurant dans une grotte de lave au Monumento natural regional da Gruta do Carvão.

 

Sommaire

Les Açores permettent de voir une facette méconnue du Portugal. Trois jours là-bas ont suffit à me donner envie d’explorer plus amplement cet archipel. Ça tombe bien parce qu’il est très commodément situé entre l’Europe et l’Amérique, alors il sera facile d’y retourner!

 

Êtes-vous déjà allé aux Açores? Si oui, dites-nous le!

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Récit de voyage à Porto Rico

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

vpourvoyageuse

Mon parcours de globetrotteuse a débuté dès l’école secondaire lors d'un voyage d’aide humanitaire en Équateur. Depuis, je n’ai jamais arrêté de parcourir le monde: Amérique latine, Europe, Asie du Sud-Est, Moyen-Orient. Je voyage pour être témoin de réalités étrangères, rencontrer des gens de partout et apprendre sur différentes cultures. Jusqu’à maintenant, mes périples m’ont mené dans 28 pays, et je ne suis pas prête de m’arrêter!

Cet article a 2 commentaires

  1. Carole Dalphond

    Le récit de votre blogueuse-invitée Daphné est fort intéressant. Lors de ma lecture, je me suis sentie en voyage moi aussi.

Leave a Reply