10 comportements à éviter en avion

Quand on prend l’avion relativement souvent, on en voit de toutes les couleurs de la part des autres passagers. Évidemment, plusieurs personnes n’ont plus ou moins de savoir-vivre dans la vie de tous les jours et donc malheureusement il n’y a rien à faire, leur comportement en avion risque d’être tout aussi déplaisant.

Par contre, plusieurs personnes tout à fait décentes ne sont tout simplement pas au courant de plusieurs règles d’étiquette de base en avion. Et c’est normal: si personne ne nous les a jamais dites ou qu’on ne prend pas souvent l’avion, certaines ne sont pas évidentes (particulièrement la #6).

Mais les comportements n’en demeurent pas moins très déplaisants et désagréables pour les autres personnes dans l’avion. Pour vous aider à éviter d’être le fameux passager que les 200 autres personnes trouvent sauvage lorsque vous profiterez d’un deal sur notre page d’aubaines de vols pas chers, voici donc nos conseils de base de comportement en avion.

1. Assoyez-vous au bon endroit

Même si vous ne prenez pas l’avion souvent, il n’y a pas d’excuses: vous avez un chiffre et une lettre à vous souvenir, donc faites un effort et assoyez-vous au bon endroit.

Non seulement c’est déplaisant, devoir rechanger de place retarde le départ de l’avion: c’est donc même un comportement qui fait carrément augmenter le prix des billets en général pour tout le monde, car ce genre de retards, ça occasionne des coûts aux compagnies… qui sont évidemment refilés aux passagers.

2. Dépêchez-vous à vous tasser de l’allée pendant l’embarquement

Pour rester dans la thématique de l’embarquement, de grâce, pour les mêmes raisons que ci-dessus, dépêchez-vous de vous tasser de l’allée principale. Serrez ce qui va en haut et lorsque tout le monde sera passé, ou au pire lorsque l’avion sera dans les airs, vous vous relèverez pour serrer votre manteau (encore mieux, enlever le avant d’embarquer comme ça il sera prêt à serrer en haut) ou pour prendre vos écouteurs/livres (ou encore là, sortez le d’avance).

Personne n’a encore pu inventé un mode d’embarquement plus efficace que l’actuel, donc en attendant, dépêchez-vous de vous tasser et de laisser passer les autres!

3. Ne faites pas le party dans l’avion

Un fléau peut-être plus fréquent dans les avions vers les destinations soleil (particulièrement vers les destinations où il y a des tout-inclus pas chers apparemment), mais être bruyant et déranger tout le monde pendant le vol est complètement inacceptable en tout temps. C’est correct d’avoir du plaisir et rendre le vol plus agréable entre amis/famille, mais demeurez civilisés et pensez aux autres personnes à bord!

Si vous voulez faire comme chez vous, accumulez-vous de l’argent pour vous payer un jet privé, vous pourrez ainsi faire tout ce que vous voudrez. En attendant, les autres ont droit à un vol paisible et tranquille s’ils le désirent! Ajout suite à vos commentaires: les déplacements abusifs et le fait de s’installer dans l’allée pour jaser avec des amis, ça aussi c’est dérangeant.

4. Ne mangez pas de la bouffe puante

Celle-là devrait même pas avoir besoin d’explications. Je ne comprendrai jamais comment quelqu’un peut trouver que c’est une bonne idée de s’acheter une nourriture hyper odorante dans l’aérogare et d’attendre d’être dans un tube de métal fermé hyper restreint, entassé avec 200 autres personnes sans aération pour la manger. Autre commentaire des lecteurs: même chose pour les parfums!

5. Ne donnez pas de coups dans le banc en avant

Parfois, peut-être qu’on ne se rend pas compte que notre tablette, étant accrochée au banc d’en avant, peut déranger en la bougeant constamment. Jusqu’à ce qu’on passe un vol de trois heures avec un type qui donne des coups et bouge notre siège constamment en donnant des coups.

Mention spéciale aux parents: je sympathise et je suis certain que ce doit être compliqué de voyager avec un enfant. Mais le minimum qui devrait être respecté dans tous les cas, c’est de l’arrêter de donner des coups dans le banc avec ses pieds pendant trois heures. Certains iraient même jusqu’à dire que si ce n’est pas possible de faire respecter ce minimum à son enfant, vaut peut-être mieux ne pas voyager.

6. Ne touchez pas aux appuie-bras du milieu si vous n’êtes pas assis au milieu

Peu de gens semblent connaître cette règle d’étiquette des voyageurs fréquents. C’est malheureusement vrai. Les voyageurs aériens expérimentés s’entendent sur ce point d’étiquette hyper important, et il n’y a que les gens qui ne prennent pas l’avion souvent pour ne pas le respecter apparemment. C’est pourtant clair: la personne qui a un siège du milieu obtient les deux appuie-bras, tout simplement.

Le passager de l’allée profite de plein d’espace sur un côté, le passager du hublot peut s’accoter, donc vous laissez les deux appuie-bras à l’autre personne au milieu. Je comprends que si on ne le sait pas, on peut avoir tendance à le prendre. Maintenant vous le savez, donc arrêtez! Soit dit en passant, je suis le premier qui profiterait de ne pas respecter cette règle et j’aimerais bien qu’elle n’existe pas, car j’ai un siège de hublot sur 99% de mes vols et j’adorerais avoir un appuie-bras de plus. Mais c’est le minimum de respect de les laisser au passager du milieu, comme la règle le veut… parce que les sièges du milieu, c’est déplaisant.

7. Essayez de ne pas être déplaisant en baissant vos sièges

Idéalement, selon moi, personne ne devrait baisser son siège en avion, du moins dans les vols qui sont courts. C’est tellement déplaisant pour la personne derrière que je ne comprends pas pourquoi plus de gens ne pensent pas comme moi! Mais bon, je suis conscient que beaucoup de gens pensent plus à eux-mêmes qu’à la personne derrière et veulent le baisser.

Mais si vous le faites, à tout le moins tentez de soit ne pas le descendre jusqu’au maximum ou bien au moins ne pas le laisser descendu tout le long du vol. Et surtout, ne donnez pas de coups (volontairement ou pas) qui font bouger le banc tout le long car rien n’est plus déplaisant!

8. Respectez l’ordre d’embarquement

Depuis maintenant plusieurs années, un «numéro de zone» est imprimé sur votre billet. Lorsque vient le temps d’embarquer, les employés vont appeler les zones en ordre et c’est seulement lorsque votre zone est appelée que vous devez faire la file.

Plusieurs gens ralentissent encore une fois le processus en allant dans la file lorsque ce n’est pas le temps, rendus au comptoir l’employé est obligé de leur expliquer que ce n’est pas leur tour, ils doivent se tasser, bref ça ralentit tout le monde.

9. Ne déplacez pas les bagages qui ne vous appartiennent pas

En aucun temps est-ce acceptable de déplacer les bagages de cabine de quelqu’un dans un autre compartiment. On s’entend: vous pouvez le bouger pour maximiser l’espace, là n’est pas la question. J’ai déjà vu plusieurs fois des gens prendre le bagage de quelqu’un et le déplacer trois rangées plus loin pour prendre la place.

Premier arrivé, premier servi. Et d’ailleurs, l’embarquement se fait par zone justement pour que ceux qui ont payé plus aient accès aux meilleurs emplacements pour serrer leurs bagages de cabine. Ils ont payé pour, alors ne bougez pas leurs choses.

10. Ne dépassez pas au débarquement

Selon moi de loin le pire comportement. Tout le monde veut débarquer de l’avion rapidement, c’est évident. Votre temps ne vaut pas plus que le mien, et ne vaut pas plus que le temps de tous les autres dans l’avion. Si vous croyez que oui: payez-vous un voyage en première classe, vous débarquerez le premier et ce sera bien mérité.

C’est un processus très simple: une rangée à la fois, chaque passager débarque à son tour. Vous ne devriez jamais dépasser quelqu’un d’une rangée en avant de vous, à moins qu’ils ne veulent pas passer et préfèrent attendre la fin pour sortir et que c’est clairement communiqué (ils restent assis, ils vous font signe, etc.)

BONUS: N’applaudissez pas à l’atterrissage

Puisque chez Flytrippers on aime vous en donner plus pour votre argent, voici en bonus un dernier comportement à éviter.

Celui-ci est plus une opinion personnelle qu’une règle je crois. Je trouve toujours ça bizarre que les gens applaudissent à l’atterrissage. À moins d’une situation turbulente ou problématique (qui se produit sur 0.001% ou moins des vols commerciaux) ou d’une météo particulièrement mauvaise, il n’y a aucune raison de féliciter le pilote pour avoir fait ce qu’il est payé pour faire.

Plus de 100 000 vols atterrissent *chaque jour* donc il n’y a absolument rien de particulier ou spécial à féliciter. En même temps, si c’est pour démontrer du respect et de l’appréciation aux pilotes qui font un travail tellement particulier, c’est beaucoup moins pire que les autres comportements ci-dessus. Je serais par contre curieux de savoir ce que les pilotes eux-mêmes en pensent, alors ceux qui en connaissent, dites leur de nous écrire!

Sommaire

Voilà une bonne partie des pires comportements à bord de l’avion. En avez-vous à suggérer?

Quels autres comportements devraient être sur cette liste? Dites-nous le dans les commentaires.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment avoir un siège vide à ses côtés en avion

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Publié le 19 juin 2017, mis à jour le 14 septembre 2018

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 41/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 30 Comments

  1. Haro sur ceux qui enlèvent leurs souliers et qui nous empestent tout le long d’un vol avec leur transpiration de pieds!

  2. Je suis pilote et j’ai très souvent entendu des applaudissements lors de l’atterrissage. Jamais je n’ai pensé que c’était pour remercier les pilotes, mais plutôt un relâchement de stress accumulé.
    Dans plusieurs cas, les gens économisent longtemps pour le voyage. Les passagers doivent êtres a l’aéroport plusieurs heures a l’avance puis viens l’épreuve de la sécurité, de la file d’attente, de l’embarquement, les consignes a bord, la météo (retard, déglaçage),la turbulence, etc. Puis, finalement l’avion atterrit à destination, enfin. Donc, je suis bien compréhensif de cette démonstration de joie.

    Par contre, j’ignore pourquoi, c’est un phénomène très québécois, presque toujours à l’aller, très rarement au retour.

  3. Merci pour toutes ces belles règles non-écrites!! Y’en a une autre qui me fatigue particulièrement : au moment de récupérer sa valise, respectez une bonne distance du convoyeur à valises! On récupère pas notre valise plus rapidement en se collant sur le convoyeur et en plus ça peut être dangereux!! Rien de plus tannant que d’avoir à se frayer un chemin au travers d’une famille pour aller récupérer son sac qui pèse plusieurs kilos!

  4. L’an dernier, j’ai voyagé pour la première et dernière fois avec Sunwing. J’occupais la rangée deux siège A. Le couple à l’avant dans la rangée 1 bénéficiait de plus d’espace pour les jambes. Monsieur a alors décidé d’appuyer ses pieds contre le mur et donc de renverser son siège au maximum. J’avais la tablette bien accotée sur la poitrine et les cheveux du Monsieur en prime. J’ai été incapable de manger quoi que ce soit. Je me suis plains au personnel de bord qui n’a absolument rien fait pour résoudre le problème parce que Monsieur avait payé un supplément pour avoir plus d’espace… mais il débordait largement sur mon espace qui était déjà très étroit. Un peu de civisme est toujours apprécié en avion.

  5. #9 Désolée mais même si j’ai payé moins cher que la dame qui embarque avant moi, j’ai quand même payé. Tes 14 sacs devraient être en mesure de rentrer au dessus de ta tête. Si je n’ai pas de place proche pour mettre mon Unique sac, je déplacerai certainement un des tiens ✌🏾

  6. En ce qui concerne les applaudissement, je ne crois pas que ce soit la norme, loin de là… Je ne voyage peut-être pas aussi souvent que d’autres personnes ici, mais de ma vingtaine de vols, deux fois le pilote a été applaudi: la première c’était CLAIREMENT une gang de jeune qui ont essayé de partir une vague d’applaudissement pour rire et la 2e fois, c’était pour un vol Mtl-Qc dans un mini avion (15-20 places) et ça avait été vraiment très turbulent comme vol (les manèges de la Ronde n’aurait pas pu rivaliser avec ça) alors c’était, en mon sens, pleinement mérité.

  7. Mettez pas vos pieds sur l accoudoir de la personne en avant !!!

  8. 11. Tes vents nauséabonds tu garderas pour toi lorsque tu seras seul en dehors de l’avion. C’est-tu assez désagréable lorsque ton voisin d’en face ou d’à côté n’arrête pas de te gazer tout au long du vol?

  9. Je suis une ancienne agent de bord. Ce que les gens ne savent pas, c’est qu’au moment où ils applaudissent, c’est un des moments les plus dangeureux du vol… Et je confirme, c’est québécois comme comportement. (Et stupide!)

  10. Enlever le bruit des touches de votre cellulaire ou de votre tablette… et oui… 3 heures de temps à entendre la dame derrière moi jouer un jeu sur sa tablette… TAC TAC TAC TAC TAC 😰😱😨

  11. FUMER DANS L AVION …ET METTRE LA FAUTE SUR UN AUTRE PASSAGER …TROP BOIRE D ALCOOL ET NE PLUS ETRE CAPABLE DE DESCENDRE …J AI VU
    TOUT CA A MON PREMIER VOYAGE !

  12. Pour moi c’est la porte des toilettes. Tout le monde la laisse aller et là ça fait un BANG. Retenez la porte et fermez la doucement. Et pour ceux qui attendent en ligne pour allez aux toilettes arrêtez de vous accoter sur les bancs des autres voyageurs.

  13. Un autre comportement à adopter maintenant qu’une grande partie des vols ont des écrans individuels: si vous avez des problèmes avec votre écran, de la difficulté à cliquer sur quelque chose, etc., comme pour les coups de pieds, pensez qu’il y a une personne assise dans le banc sur lequel est installé l’écran. Si vous “pesez fort” ou donnez des coups sur l’écran, il se peut que votre voisin d’en avant le sente. Je parle ici par expérience!

  14. Je viens de faire l’aller-retour Mtl-Hawaii et un des vols d’une durée de 9:15 a bien mal commencé quand un jeune ado a échappé son sac à dos sur la tête d’une dame… Elle a hurlé (pas que ça n’a pas dû lui faire mal mais le hurlement était carrément exagéré). Quand son mari s’est mis de la partie, tout a dégénéré… l’agent de bord (41 ans de service) qui n’avait rien vu a très bien géré la chose. Il a dit que si madame avait une commotion (parce que le mari criait et hurlait pour avoir une compensation), il faudrait quitter l’avion (pas encore parti) parce que la condition médicale indiquait que c’était très grave et qu’il avait l’obligation de le rapporter, oh boboy que les 2 se font fermé la trappe en pensant aux conséquences… Bref, le vol est parti comme prévu et l’agent a pris soin de la madame tout au long du vol… Parlant de l’embarquement, même le personnel au sol ne respectent pas les règles. Sur ce même vol, nous aurions dû embarquer par une porte spécifique puisque c’était un 757, donc une porte doit être utilisée pour les sièges ABC et l’autre pour les sièges HIJ, ce qui n’a pas été fait donc c’était le bordel total pour l’embarquement au grand damn des agents de bord qui en en ont eu plein les bras… Suggestion pour l’embarquement, au lieu de faire embarquer les premières rangées en premier, faire embarquer les dernières rangées en premier ainsi, personne n’attendrait de passer pour s’asseoir…

  15. 11 si vous voulez jouer à des jeux sur votre tablette svp enlevez le son ou mettez des écouteurs. Il n y a rien de plus agressant surtout lors de l embarquement alors qu on ne peut pas encore écouter de film ou musique avec le système de l avion.
    Lors de mon dernier voyage un enfant jouait à son jeu à côté de son grand père et j ai dû demander par deux fois à celui ci de demander à l enfant de baisser le son… nous sommes rester dans l avion durant 1 h30 avant le décollage ( problème avec les baggages).

    12 svp mettez vous du désodorisant, machez de la gomme si vous avez manger de l ail et surtout évitez de vous mettre du parfum.

  16. J’ajouterais un #11. Si les gens sont malades d’un rhume d’une grippe ou d’une toux quelconque, mettez-vous un masque ou mettez-en un à vitre enfants et tousser dans votre bras. Il y a des gens sincèrement ne connaissent aucunement cette règle de base et c’est franchement dangereux et déplaisant de se faire tousser dessus pendant de longues heures. ( pour l’avoir vécu)..

  17. Je me suis toujours posée la question: Pourquoi on ne fait pas entrer les gens du fond de l’avion en premier et pour finir par le devant de l’avion? Ainsi, il n’y aurait pas personne qui gênerait le passage d’un passager.
    Et à l’atterrisage les premiers comme c’est usuel, sortiraient en premier et ainsi de suite.
    Contente également de savoir que l’accoudoir est réservé à la personne du centre. J’ai déjà passé un vol très long avec à ma droite une personne qui s’étalait (donc qui débordait sur mon espace) sur l’accoudoir. En plus, il a dormi presque tout le vol. Manque de savoir vivre.

  18. Lorsque l’on se déplace dans l’avion pour aller à la salle de bain ou autre, ne toucher pas aux sièges mais servez vous des compartiments à bagages à mains pour garder votre équilibre. Rien n’est plus désagréable que de se faire déranger ou pire, se faire réveiller par quelqu’un qui se tire avec votre siège.

  19. Je déteste ça quand la personne derrière moi s’accroche à mon dossier pour se lever.

  20. Svp avant de prendre l avion, douche et vêtements propres.
    J ai déjà du changer de siège puisque mon voisin avait une odeur infecte.
    Je ne comprend pas qu on ait laisser cet homme embarquer dans l avion avec cette odeur à lever le cœur. Heureusement il y avait un siège libre en business…
    Quel aurait été mon recours si aucun siège n avait été libre ?

    1. Pas certain qu’il y en ait vraiment, mais ça ne m’est jamais arrivé (heureusement :O)

  21. Toujours aller évacuer vos turbulences intestinales dans les toilettes

  22. J’ai une amie pilote et elle confirme qu’il y a à peu près juste au Québec que les gens applaudissent…et qu’elle n’a jamais compris pourquoi. Je suis d’accord que c’est Inutile et à la limite insultant!

    1. J’ai lu qu’ailleurs ça arrive aussi, mais c’est encore plus rare et donc vu comme encore plus étrange. Mais effectivement, je n’ai jamais compris 😛

  23. Je ne connaissais pas non plus la règle des accoudoirs. Intéressant et je vais en profiter car je suis presque toujours au centre, laissant le hublot à mon conjoint qui est plus à l’aise. Au besoin, je me colle de son côté pour les vols plus longs. Merci aussi pour les conseils pour les plus longs vols.

  24. Je suis d’accord avec les autres point mais pour les accoudoir ce n’est pas realisable quand tu es un peu de taille forte je ne fais quune taille 18 masi mes epaules et mes bras depassent la largeur du siege malheureusement et cest le cas de plusieurs personnes

  25. Oui, il faut débarrasser l’allée principale rapidement, mais la délicatesse doit être des deux côtés.
    Temps pour l’embarquement, nous sommes tous à la queue leu leu, prêts à entrer. Mon siège se situe au centre de l’avion ou je m’arrête et dépose mon sac de cabine le temps d’ouvrir la « trappe à bagages » (3 ou 4 secondes tout au plus) quand je me suis sentie poussée entre les deux sièges (rappelez-vous que je ne peux m’assoir, car mon sac est sur mon siège, donc je suis debout… les genoux pliés) et j’entends « tu auras 4 heures pour ranger ton sac ! » Je n’ai pas eu la présence d’esprit de lui dire qu’il sera assis pendant 4 heures à ne rien faire, donc rester debout quelques secondes de plus lui sera juste bénéfique. Enfin, quel malotru !

    1. Ben quand tout le monde fait comme vous, l’embarquement est retardé d’autant, multiplié par 400 passagers… Entrez dans votre rangée avec vos deux sacs et vous en placerez un dans le compartiment quand tout le monde sera passé. Il n’est pas nécessaire de vous pousser brutalement mais les gens qui vous critiquent ont raison. Être assis (ou debout) à ne rien faire, c’est acceptable APRÈS le décollage, pas avant.

  26. J’ai voyagé pas mal dans ma vie mais le #6 m’a jeté par terre!

    Je ne savais pas ça! Je pensais qu’on devait PARTAGER l’accoudoir avec la personne du milieu.

    Merci de nous cultiver!

Laisser un commentaire

×
×

Cart