Quelques réflexions sur les “risques” en voyage

La sécurité en voyage est un sujet dont on a pas beaucoup parlé, parce qu’on a un malaise avec l’idée même de donner de l’attention à ces peurs et embarquer dans le cycle de “faire peur au monde pour qu’ils restent chez eux” qui est déjà si bien (et trop) couvert. Et donc de faire partie du problème. Mais étant donné que plusieurs nous en parlent, voici un début de réflexion sur le sujet.

Toutes les destinations sur notre page de deals de vols pas chers sont des destinations qui méritent d’être visitées, toutes. Mais peut-être pas pour tout le monde, car certains ont une plus faible tolérance au “risque” que d’autres, et c’est bien correct.

Mais ce qui n’est pas correct, c’est quand les gens qui ont peur tentent de décourager les autres et de les infecter de leur propre peur, même si ce n’est pas volontaire et intentionnel.

Alors pour faire un contrepoids et surtout rappeler que 99,9% des voyages se déroulent sans le moindre problème, parlons de quelques sujets d’actualités. C’est un sujet chaud alors on aimerait bien avoir ton opinion dans les commentaires pour savoir ce que tu en penses.

Attentats au Sri Lanka

Kevin, l’autre cofondateur de Flytrippers, est au Sri Lanka depuis bientôt un mois (il n’était pas dans les villes affectées dimanche). Il adore le pays jusqu’à maintenant, c’est même dans son Top 3 des pays préférés à vie. C’est extrêmement joli (pas pour rien que Lonely Planet, la référence en la matière, l’aie nommé “destination de l’année 2019”) et il y a rencontré que des gens très gentils.

Et il se sent tout aussi en sécurité que dans n’importe lequel des nombreux pays d’Asie du Sud-Est qu’il a visité. L’attentat de dimanche dernier est d’ailleurs à peu près le seul incident du genre depuis 10 ans dans ce pays.

Évidemment, nul besoin de dire que cet attentat est terrible et que nos pensées sont avec les victimes et leurs proches, qui sont nombreux. 

Mais au risque de déplaire à certains qui ne croient pas que toute vérité soit bonne à dire, le Sri Lanka n’est pas plus dangereux ce matin qu’il ne l’était il y a une semaine.

Du moins il est beaucoup trop tôt pour le savoir. Il est tout autant probable que les autorités soient maintenant encore plus aux aguets et que ce soit encore plus sécuritaire qu’avant. Kevin et sa copine y sont encore et contrairement à plein de gens qui réagissent sur le coup de l’émotion (comme c’est presque toujours le cas), il n’a pas devancé son retour ou voulu quitter abruptement. C’est terrible comme événement, mais ça ne veut pas dire que le pays est dangereux.

C’est un attentat (bien qu’un très majeur avec plusieurs parties impliquées), comme il y en a eu dans plein de pays. Le terrorisme, il peut y en avoir partout, et les seuls perdants en se privant de voyager par peur, c’est ceux qui se privent de voyager malheureusement. De loin les seuls perdants.

Dans la dernière décennie, on a eu des attentats terroristes ici au Canada (davantage qu’au Sri Lanka même selon Wikipédia), aux États-Unis, en France, en Belgique, etc. Peut-être pas de la même magnitude, mais des attentats terroristes tout de même.

Surtout, les faits et les données sont sans équivoques: les chances de mourir dans un attentat terroriste sont infiniment petites, et infiniment plus petites que de mourir dans un accident de la route ici même. Te prives-tu de conduire pour autant?

Donc, le Sri Lanka n’est pas plus dangereux ce matin qu’il y a une semaine, tout comme la Nouvelle-Zélande n’est pas plus dangereuse ce matin qu’avant qu’un fou fasse l’attentat du mois dernier.

Si tu t’en tiens aux pays chers (développés) comme 90% des touristes nord-américains le font de toute façon, tu ne devrais même pas t’en faire une seconde en faisant simplement preuve de gros bon sens et en prenant les précautions normales.

Et si tu es un voyageur expérimenté et tu vas dans des pays un peu “moins sécuritaires” (emphase importante sur l’utilisation de guillemets), tu as quand même pas mal plus de chances de faire un accident d’auto ici que d’être victime d’un attentat. Ce n’est pas débatable: ce sont les faits. Aux États-Unis, c’est même deux fois plus probable d’être tué par un animal que par un terroriste…

Alors voyage, car le positif de découvrir des nouvelles cultures est exponentiellement plus élevé que les si faibles risques.

Et si tu préfères t’en tenir aux pays “moins dangereux” par choix personnel, c’est aussi très correct! Mais nul besoin d’embarquer les autres dans ta propre peur. À condition qu’ils soient des gens intelligents capables de prendre les précautions normales (si ce n’est pas le cas, là oui empêche-les définitivement haha… c’est plate de dire aux gens qu’on ne les considère pas intelligents c’est sûr, mais c’est pour leur bien) !

C’est justement pourquoi les “avertissements de danger” émis par les gouvernements sont la risée des voyageurs expérimentés: c’est tellement alarmiste. C’est vraiment fait pour s’assurer que ceux qui sont un peu clueless (pardon, il n’y a pas vraiment de termes qui veut dire exactement ça en français) et qui n’ont pas voyagé et qui pensent que tout va être aussi sécuritaire qu’au Canada sans aucunement changer leur comportement. Eux devraient évidemment se fier à ces avertissements.

Les autres gens eux, devraient simplement se garder un peu de perspective. Les avertissements du gouvernement ne sont pas à ignorer: c’est extrêmement utile de savoir ce qui en est. Et surtout la plupart du temps, dans un pays ce ne sont que des régions spécifiques à éviter qu’il faut savoir, et les avertissements les indiquent.

Mais il faut garder en tête que ces avertissements, c’est fait pour couvrir tout ce qui pourrait possiblement aller mal et par définition, c’est alarmiste et négatif et ça fait peur. Mais dans 99,9% des cas, tout va bien aller si tu ne fais pas exprès de courir après le trouble et que tu es prudent! Des millions de touristes visitent la plupart des pays à chaque année sans le moindre problème.

Il y a bien sûr des pays réellement dangereux. C’est ça le problème qui découle de ceux qui propagent des fausses peurs: tu connais l’expression “à force de crier au loup…” ? En faisant croire que tous les pays sont dangereux comme plusieurs le font, comment savoir lesquels le sont réellement ?

Kevin partagera bien sûr un compte-rendu plus détaillé de son passage au Sri Lanka pour ceux que ça intéresse.

Avertissements par pays

J’en profite pendant qu’on est sur le sujet pour répondre à ceux qui voudraient qu’on parle des avertissements gouvernementaux sur chaque deal.

Non, on ne le fera pas.

De un, parce que comme je viens d’expliquer, les avertissements gouvernementaux sont intrinsèquement alarmistes et on ne veut pas embarquer dans les histoires de peur. Chaque personne a des seuils différents de tolérance au risque et on ne fera pas ce jugement-là pour tout le monde, qui ont forcément tous des points de vue variés.

Mais de deux, surtout parce qu’on a confiance que chaque personne va faire ses recherches avant de réserver un voyage. On ne commencera pas à dire pour chaque deal que certaines personnes trouvent ce pays dangereux, comme on ne maternera pas tout le monde sur chaque élément d’une destination. Par exemple, parfois une destination dans les deals a très peu d’attractions intéressantes, parfois un pays dans les deals est hyper cher sur place et parfois les dates du deal sont pour la saison des pluies (ça arrive quelques fois pour certaines destinations)…

On fait confiance que tous sont assez intelligents pour faire leurs recherches avant de planifier un voyage et pour regarder les détails d’une destination. Prends tes propres décisions, on est des ardents défenseurs du libre choix.

On met même plein de destinations qui ne nous intéressent aucunement, pourquoi: parce que le seul critère pour être sur notre page de deals c’est (attention, prépare-toi à être surpris): que ce soit un deal.

C’est tout. Si le billet d’avion est moins cher que la normale, on veut que les gens qui sont intéressés à aller à cette destination puissent en profiter et sauver de l’argent. Alors on le publie. Sans filtre. Sans censure.

Bref, si tu es de nature à vouloir le moins de risque (ça n’existe pas le risque zéro, on s’entend) à toi de voir si un deal est vers une destination qui te plaît ou non. C’est bien correct de ne pas vouloir aller à des endroits, tout le monde a des goûts différents.

Mais on ne privera pas tous les autres et on ne les découragera pas en leur faisant peur, comme tous les médias font (même si ce n’est pas leur intention et c’est autant – sinon plus – la faute des gens eux-mêmes qui ne lisent qu’à moitié et qui sont mal informés à la base et qui s’apeurent inutilement). 

L’exemple qui fait en sorte qu’on en parle, c’est le deal de surf au Nicaragua dont on t’a parlé samedi.

Oui le Nicaragua a connu des tensions sociales (ça c’est calmé). En ce moment, même le normalement très alarmiste avertissement du gouvernement canadien classe le pays au même niveau que la France et l’Angleterre… et en plus, le hostel du deal de surf est dans un village minuscule paisible sur la côte. Pas une ville, un village. Pas trop l’endroit ou des manifestations sont organisées habituellement.

Est-ce que ça ferait du sens qu’on dise pour un deal vers Londres qu’il y a un avertissement gouvernemental? Bien sûr que non. Alors pourquoi pour les autres? Pourquoi on ferait ce jugement-là? Et si tu te dis «ah bien là, Londres et le Nicaragua, ce n’est pas le même niveau de danger» et bien tu prouves notre point que les avertissements gouvernementaux sont arbitraires et pas si fiables: c’est pour ça qu’on en parlera pas.

Alors non on n’embarquera pas dans les histoires de peur et faire à croire que c’est dangereux d’aller là (ou ailleurs). Si tu es de cet avis, c’est bien correct c’est ton opinion, mais laissons à chacun décider par soi-même.

Avec les précautions normales et du gros bon sens, j’irais au Nicaragua sans le moindre doute. On a bien failli même, mais ça ne fonctionnait juste pas logistiquement.

On partagera sous peu un article plus détaillé sur les avertissements gouvernementaux pour ceux que ça intéresse.

Article La Presse

Tant qu’à être sur le sujet de la “peur”, je ne peux m’empêcher de parler de l’article de La Presse sur les mésaventures en voyage. Encore, je répète: je sais que les voyageurs cités et La Presse n’ont pas comme intention de faire peur au monde. Mais ça finit souvent par être ça le résultat de ce genre d’articles malheureusement.

À force de se concentrer sur le négatif (quand est-ce qu’on a entendu parlé du Sri Lanka dans les 10 dernières années? est-ce qu’on a parlé d’un des 2999 jours parmi les 3000 derniers jours qui étaient paisibles et agréables et où les millions de visiteurs ont adoré leur passage là-bas?), ça renforce la peur que plusieurs ressentent déjà envers l’inconnu et le voyage. Les articles (et les avertissements du gouvernement) sont intrinsèquement faits pour ne parler que du négatif, c’est comme ça certes, c’est ce qui fait en sorte que les gens lisent, mais c’est pourquoi on ne veut pas faire partie du problème.

Bref, dans l’article, il y a de très bonnes astuces pour éviter des mésaventures, et ça c’est génial que les voyageurs partagent ça pour aider les autres. Là où j’ai un peu un malaise, c’est quand on suggère d’aller à l’extrême à cause d’une mésaventure (comme ceux qui ont vécu toute mésaventure ont tendance à le faire, c’est la nature humaine).

Exemple: la dame qui s’est trompé de date en réservant son billet. Oui, c’est une bonne astuce de rappeler aux gens de bien regarder la date en réservant. Elle dit par contre qu’elle n’allait «plus jamais acheter des billets d’avion par soi-même», ce qui ne fait pas vraiment de sens pour 99,9% des gens. Fais attention, prends ton temps, vérifie la date et les aéroports et l’orthographe de ton nom et tu vas être correct, il ne faut pas exagérer quand même.

Un autre s’est fait voler son passeport dans son auto de location. Effectivement, un excellent conseil qu’il partage: ne jamais laisser son passeport dans l’auto. Mais par contre, il dit maintenant «toujours avoir à portée de main les informations sur les consulats et le bureau des passeports du Canada». Il y a aussi Google, qui en 2 secondes peut te dire n’importe quand où sont situés ces bureaux si tu en as besoin, pas besoin de te faire un dossier pour ça considérant le si minime risque d’en avoir besoin. 

C’est ça qui est dommage, d’aller aux extrêmes. Et de faire croire aux gens qu’il faut aller à l’extrême. Que le danger et le risque sont partout et vont avoir raison de toi si tu n’es pas constamment en train d’avoir peur. 

Pourquoi c’est mal? 

Parce que ça nourrit le mythe nocif que voyager est compliqué, et ça décourage des gens à voyager. Et ça, c’est la pire chose qui soit.

C’est correct d’être du type insécure et de vouloir prendre toutes les précautions imaginables. Mais ce n’est pas correct de croire que c’est le seul moyen, ou de croire que c’est nécessaire. On part dans plein de pays obscurs sans copie imprimée de passeport, sans aucune réservation d’hébergement quelconque avant d’arriver, sans aucun préparatifs spéciaux… et ça fonctionne aussi.

Donc c’est correct d’être extrêmement prudent et prévoyant. Chacun a ses propres préférences (et vaut mieux voyager avec plein de précautions que de ne pas voyager du tout). Mais ce n’est pas nécessaire de l’être à l’extrême non plus, à chacun son style.

Pas compliqué voyager, alors fais-le de la manière que tu veux, mais n’aie pas peur. Tu vas fort probablement survivre dans tous les cas!

Sommaire

Les risques en voyage, tout le monde y accorde trop d’importance. Il faut faire attention bien sûr, mais avec les précautions de base et du gros bon sens, tout va bien aller et tu vas encore être beaucoup plus en sécurité que sur les routes ici statistiquement parlant.

Que penses-tu de la sécurité en voyage? Dis-nous le dans les commentaires.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous voulez voir toutes les astuces?
Cliquez ici pour aller à la page de la catégorie des astuces
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment trouver l’hébergement à bas prix

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: Sigiriya Rock, au Sri Lanka (crédit photo: Sander Don)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 45/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 10 Comments

  1. Je suis tellement d’accord avec tout ça, et surtout, avec la dernière phrase du commentaire de Gino Gagné, “nous avons une planète magnifique, visitons-la, terrorisme ou pas! Je ne suis jamais allée en Amérique du Sud, en Afrique ou en Asie, même après 15 ans de voyages, je continue à m’en tenir aux “pays chers et développés” comme vous les appelez. Mais, par exemple, en 2017, j’étais à Londres à l’endroit exact des attentats la veille de la journée où c’est arrivé. On aurait attendu une journée pour y aller et peut-être qu’on y serait passées nous aussi. Ma famille et mes amis étaient contents que j’aie décidé pour la première fois d’amener mon cellulaire, parce que j’ai pu les rassurer à distance. J’ai eu d’autres expériences semblables pendant mes 15 ans de voyage (à croire que c’est moi qui leur porte malchance!), mais quand une amie m’a demandé si j’arrêterais de voyager parce que c’est pu ben ben safe, j’ai évidemment répondu que non. Que si mon heure est venue, ben au moins je pourrai me dire que j’aurai vu les beautés de notre belle planète, et que je serai pas restée cloîtrée chez moi parce que j’ai peur. Je ne me rappelle plus de la source de la phrase, mais mon mantra, depuis des années, est: Voyager. Parce que la Terre est là. Parce que l’idée de ne pas aller voir est insupportable. Continuez votre excellent travail, j’adore vous lire, et c’est grâce à vous et à un de vos deals si je pars en voyage dans 2 semaines. France et Suisse, pas exotiques pour deux cennes… Mais le gouvernement donne quand même des avertissements haha!

    1. En plein ça, il faut voyager, peu importe où on veut aller, l’important c’est de voir et vivre des choses différentes d’ici! Personne ne s’arrête de faire des sorties qui nécessitent de prendre l’auto pour s’y rendre ici et pourtant c’est statistiquement bien plus dangereux qu’être pile au endroit précis d’un attentat imprévisible pile au moment précis que ça arrive à la minute près. Alors il ne faut pas s’empêcher comme tu dis 🙂 Content d’avoir pu aider, profite de la France et de la Suisse. J’ai passé une semaine à Chamonix l’été passé et j’ai bien aimé le coin 🙂

  2. Bon article! je cris haut et fort d’aller au Sri Lanka au plus vite! je le dis encore ce matin même si j’étais dans 2 des 3 hôtels touchés. Au Canada il y a 700 Canadiens qui meurent tués par un chauffeur en état d’ébriété par ans. C’est drôle mais ça ne décourage personne de prendre la route quand j’expose ce fait. L’industrie du tourisme est passé sur la peur. Les agences prétendent savoir ou il faut aller et ou il ne faut pas aller avec leurs clients. Le pire c’est que le monde achète à 3 fois le prix ces bobards…

    Il y a qq années je suis allé pour des vaccins pour aller en Indonésie. La clinicienne de la clinique voyage a ouvert Internet et s’est mis à ”M’EXPLIQUER” les risques de ce pays. En plus elle avait de vielles info pas à jour. Je n’en revenais tout simplement pas. De quoi elle se mêle la garde malade? J’ai répliqué avec la statistique Canadiennes des accidents causés par l’alcool… 700 personnes sans compter les éclopés et le reste…. Elle doit être encore dans son bureau la bouche ouverte avec les mouches qui entrent comme dans une pub de vision mondiale!

    Sur ce je vous dis ”A Dieu” , je pars aux Philippines dans 2 sem, là ou il y a eu des tremblements de terre la semaine dernière. C’est probablement mon dernier ”Post” à vie. Ha ha ha!

    MC

    1. Haha! Exact, il faut clairement en prendre et en laisser et quand on regarde rationnellement (ce que peu de gens font malheureusement), il y a bien des choses plus dangereuses que le voyage ! Bon voyage aux Philippines 🙂

  3. En 2015 j’ai passé près de 3 mois en Asie du sud est, principalement en Thaïlande, et ce à peine plus d’un mois après un attentat à Bangkok. La réalité est que, plus souvent qu’autrement, la ville est bien plus sécuritaire dans les semaines qui suivent ce genre d’événements! Sans généraliser à tous les pays, mon sentiment est que la Thaïlande et son économie reposent beaucoup sur le tourisme et qu’il est important pour eux de s’assurer que ces touristes se sentent en sécurité et biens accueillis. Je suis passée devant le lieu de l’événement et sincèrement, c’était comme s’il ne s’était jamais rien passé! Mon expérience a été excellente au final!

  4. Merci pour votre article, ça m’aide à y voir plus clair sur le sujet ! Je cherche des destinations peu dispendieuses pour fuir la fin de l’hiver (je suis facteur !) tout en découvrant une nouvelle culture. J’ai découvert, en lisant vos articles, des destinations qui pourraient m’intéresser: Guatemala, Nicaragua, Honduras…En consultant le site voyage.gc.ca, j’ai eu une petite frousse, je dois être honnête avec vous ! Merci de me remettre positivement à l’ordre !

    1. Salut, c’est le cas avec pas mal toute l’Amérique latine, c’est clair que ça ne donne pas envie d’y aller! Le gros problème là-bas, c’est le crime d’opportunité comme les vols et bien qu’on n’aie pas eu la chance d’aller en Amérique centrale encore, tous ceux qu’on connait qui y ont été nous disent que c’est comme la Colombie que Kevin a visité pendant quelques mois: il ne faut pas montrer d’objets de valeur, ne pas avoir l’air d’un touriste perdu, ne pas aller dans les quartiers inconnus à la noirceur (même chose que dans n’importe quelle grande ville américaine ça aussi) et de rester où il y a plein de gens et tout devrait bien aller 🙂

      1. Merci ! Je vais lire ceux que je n’ai pas encore lus ! Mon point de départ était votre article sur les destinations dites “soleil”, c’est là que j’ai découvert tous ces pays d’Amérique latine. Je dis ça, mais je ne suis pas trop sévère côté météo ! En autant qu’il fasse plus de 10 degrés, en dehors d’une saison des pluies et que ça ne coûte pas trop cher ! Et il y a aussi la sécurité, mais j’apprends peu à peu à “relaxer” de ce côté !

  5. Très bon article et je suis tout à fait d’accord avec vous. Il ne faut pas laisser la place à la peur et à la paranoïa. Le terrorisme fait maintenant parti de notre vie et quel plus beau pied de nez à faire aux organisations terroristes que de continuer de vivre comme avant et leur montrer que nous n’avons pas peur. Nous avons une planète magnifique, visitons là, terrorisme ou pas.

Laisser un commentaire

×

Cart

183 Shares
Share183
Tweet
Share
Pin
Email