Une passagère dit avoir noyé son hamster à la demande d’une compagnie aérienne

Une passagère prétend que sa compagnie aérienne lui aurait suggéré de noyer son hamster dans les toilettes de l’aéroport puisqu’elle ne pouvait pas l’emmener à bord… et maintenant elle veut les poursuivre en cour.

Les animaux pour le «soutien émotionnel» sont dans l’actualité ces temps-ci. Vous avez peut-être vu passer la nouvelle de la semaine dernière, à propos d’une passagère qui a essayé d’emmener son paon d’à peu près 5 pieds dans l’avion…

 

Ça avait fait le tour du monde comme nouvelle insolite, et avec raison. J’avais hésité à en parler parce que je prévoyais plutôt l’inclure dans la première chronique “les idiots du mois” de 2018 (celle de janvier était un récapitulatif des meilleures —ou plutôt des pires— histoires de 2017, la prochaine s’en vient bientôt).

Bref, un «emotional support animal» c’est une permission spéciale pour que certains passagers emportent un animal de compagnie dans l’avion pour les rassurer. Dans la majorité des cas, ce sont des petits chiens, et jusque là ça va pour moi… les chiens sont permis de toute façon à bord dans bien des compagnies. Si vous achetez une de nos aubaines de vols (ou n’importe quel vol via notre outil de recherche), assurez-vous de lire les politiques de la compagnie aérienne quand vous avez des particularités comme ça à demander, les billets d’avion ne sont jamais remboursables (et c’est normal).

Mais de là à emmener un paon, il me semble que logiquement, la compagnie aérienne a bien fait de refuser ça. Si elles laissent tout passer, à un moment donné ça ne finira plus et ce sera le chaos à bord avec des crocodiles et tout ce que vous voulez, pourquoi pas.

Et bien hier, une autre histoire d’animal de «soutien émotionnel» a défrayé les manchettes, cette fois c’est un hamster.

 

La passagère voulait emmener son hamster à bord, mais la compagnie aérienne a refusé (après avoir apparemment dit que c’était permis au moment de la réservation, contrairement au paon que la compagnie aérienne avait clairement dit à la passagère qu’il n’était pas la bienvenue à bord plusieurs fois avant le départ).

Rendue à l’aéroport, comme la passagère devait absolument se rendre à destination et le hamster ne pouvait pas suivre, apparemment l’employé de la compagnie aérienne aurait suggéré de le libérer à l’extérieur du terminal ou… de le flusher dans les toilettes.

La compagnie aérienne nie entièrement l’histoire et dit que jamais un de ses employés n’aurait suggéré de faire du mal à un animal d’aucune façon. Ils ont même la preuve que leur employé a offert à la passagère de gratuitement changer son vol pour un vol plus tard pour lui laisser le temps de trouver une solution pour son hamster. Elle a d’ailleurs accepté cette offre.

Malgré cela, la passagère raconte au Miami Herald avoir flushé son hamster dans les toilettes de l’aéroport:

“She was scared. I was scared. It was horrifying trying to put her in the toilet, I was emotional. I was crying. I sat there for a good 10 minutes crying in the stall.”

Bref, qui dit vrai? De nos jours, il est si facile de raconter une histoire et faire un gros buzz médiatique, les faits ne sont pas toujours importants.

La morale de cette histoire est que c’est beaucoup plus simple de prendre l’avion quand vous n’avez pas de demandes spéciales comme des animaux de soutien émotionnel (et prendre l’avion est plus sécuritaire que jamais auparavant si ça vous rassure) mais si vous en avez vraiment besoin, assurez-vous de bien confirmer avec la compagnie aérienne ce qui est permis ou pas. Et ne flushez personne/rien dans les toilettes de l’aéroport aussi.

Sommaire

Voilà une histoire insolite de hamster qui a fini noyé dans les toilettes d’aéroport parce qu’il a été refusé à bord d’un avion.

Abonnez-vous à notre infolettre en 3 clics pour recevoir nos astuces de voyage directement dans vos courriels.

En avez-vous à suggérer? Dites-nous le dans les commentaires!

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment avoir une rangée de sièges complète dans l’avion

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 45/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Laisser un commentaire

×
×

Cart