Les 2 mythes à propos de voyager seule quand on est une fille

Joanie est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Suis-la sur Facebook et vois sa bio au bas de cette page.


Quand tu annonces que tu pars en voyage seule, tu vois dans les yeux de ton interlocuteur à la fois stupeur et admiration. Est-il si dangereux de voyager seule?

Il est de plus en plus facile de voyager de nos jours, pourquoi s’en priver? Avec la mine d’or d’information que l’on retrouve maintenant sur internet, entre autre sur la page d’astuces de voyages de Flytrippers et avec les prix super bas trouvés sur la page de deals de vols pas chers, on n’a plus de raison de se priver.

La seule chose qui me retenait vraiment de partir c’était le fait que j’étais seule. J’avais associé le voyage à quelque chose qu’on fait en groupe. Finalement, j’ai suivi mes rêves et je suis partie un an autour du monde en 2017.

Je reviens donc sur mon expérience de voyageuse solo et les deux principaux mythes qu’on y associe.

 

1: «Tu es bien courageuse de partir seule, moi j’aurais trop peur pour ma sécurité!»

D’abord, la sécurité. Quand on voyage seule, particulièrement quand on est une fille, on entend beaucoup de conseils pour notre sécurité. Tout le monde sans exception va te dire de faire attention. Tu en viens à croire que tu t’en vas vraiment dans une aventure dangereuse de laquelle tu ne t’en sortiras pas vivante!

Graffiti bogota
Bogotá, capitale de la Colombie et ville considérée comme dangereuse.
 

La vérité

Du danger, il y en partout, tout le temps, même dans ton propre pays. Voyager seule quand on est une fille n’est pas plus dangereux que de voyager en groupe selon moi. Premièrement, parce que tu ne seras probablement jamais vraiment seule à 100% et aussi parce que tu dois garder le gros bon sens peu importe où et avec qui tu es.

Je connais une fille qui s’est fait menacer au couteau, alors qu’elle était avec un groupe. Que tu sois seule ou avec des gens, tu dois toujours t’assurer de ta sécurité toi-même. En voyage, tu dois suivre ton instinct, quand tu ne le sens pas, tu n’y vas pas, tout simplement!

Porto, Portugal
 

Suivre son instinct

Aussi, quand on voyage seule, on est plus alerte à ce qui se passe autour de soi et aux gens qu’on aborde. Une fille seule attirera plus l’empathie des gens qu’un garçon (sorry les boys!), car on a justement ce statut de vulnérabilité. Je ne compte plus les fois où je me suis fait aborder alors que je regardais un plan de métro d’un air désespéré.

À chaque fois, quelqu’un me demandait si j’avais besoin d’aide et dans 100% des cas, on m’a indiqué le bon chemin. Quand je ne me sentais pas safe de revenir chez moi seule le soir, je demandais à quelqu’un de m’accompagner à mon hostel ou bien je prenais un taxi. Les locaux sont aussi très gentils et ils vont te dire exactement les endroits que tu devrais éviter.

Voyager seule ne signifie pas que c’est plus dangereux, ça veut simplement dire qu’on est plus alerte à ce qui se passe autour de nous, car on n’a personne d’autre sur qui se fier.

Après un an de voyage, je peux vous dire qu’il ne m’est jamais arrivé de situation où ma sécurité a été compromise, car j’ai toujours suivie cette petite voix au fond de moi qui me disait d’y aller ou pas. Et puis, il faut prendre quelques risques calculés pour vivre un voyage des plus enrichissants!

L’important c’est de suivre son instinct… et de s’amuser!

 

2: «Tu es bonne de partir seule, moi j’aurais trop peur de m’ennuyer!»

LA phrase qu’on entend quand on part seule! Voyager en solo ne veut pas nécessairement dire qu’on va rester seule 24h sur 24, loin de là!

 

Être seule? Non merci!

Quand on voyage seule, on est plus ouvert à aller vers les autres. C’est là qu’on va rencontrer des gens, qu’on va entendre parler de nouveaux endroits et qu’on va par le fait même découvrir de nouvelles cultures! Voyager seule, c’est la plus belle chose qui soit selon moi.

Tu as toute la liberté de décider où tu vas, combien de temps tu restes, quelles activités tu veux faire, etc. Il n’y a pas de compromis et chaque journée tu pourras rencontrer des amis qui voudront faire la même chose que toi! Et les hostels, ou auberges jeunesse, sont un endroit très social où tu vas rencontrer plein de gens de partout dans le monde!

On reste très rarement seul en voyage! Nong Khiaw, Laos.
 

Rester en contact avec ses proches

De plus, avec toutes les technologies d’aujourd’hui, on peut parler avec sa famille n’importe quand. C’est super facile de garder contact avec ses amis à travers les réseaux sociaux que se soit en envoyant des Snapchats un peu éméchés en fin de soirée ou en se donnant rendez-vous sur Skype pour une bonne jasette, suffit d’avoir un bon Wi-Fi et c’est comme si on était à la maison!

Bref, voyager seule ne veut absolument pas dire être solitaire, ça veut plutôt dire qu’on est ouvert à faire plein de magnifiques rencontres!

 

Sommaire

Enfin, j’espère aujourd’hui avoir démystifié le voyage solo quand on est une fille. Je pensais que ce n’était pas pour moi, mais au final, je repartirais n’importe quand en solo sans la moindre hésitation. Voyager seule, c’est apprendre à se connaître et à dépasser ses peurs, c’est de s’ouvrir au monde dans lequel on vit et c’est la plus belle leçon de vie!

Tu as envie de partir seule? Qu’est-ce que tu attends! Vas-y, tu es capable.

 

As-tu des questions sur les voyages solo? Pose-nous les dans les commentaires ci-dessous.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment économiser pour voyager plus

 

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: faire du scooter à Tam Coc au Vietnam (crédit photo: Joanie, blogueuse-invitée)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Publié le 30 décembre 2017, mis à jour le 22 mai 2019

Joanie Dubuc

À l'âge de 22 ans, Joanie a réalisé son plus grand rêve en partant faire le tour du monde en solo pendant un an. 5 continents et 19 pays plus tard, elle est de retour dans son pays natal jusqu’à la prochaine aventure!

This Post Has 10 Comments

  1. Bonjour Joanie! J’ai adoré ton article! Je m’y suis totalement retrouvée! 🙂 Je suis partie seule 2 fois en Europe, et ça s’est très bien passé! J’ai souvent eu le même commentaire que toi concernant la peur ou la sécurité, mais moi je suis tellement contente d’avoir fait cette expérience! Chaque fois que j’en parle je recommande aux filles de mon entourage de le faire au moins une fois! Ça m’a permis de grandir, de devenir plus mature, de me rendre plus débrouillarde, de rencontrer des gens super de partout dans le monde et avec qui je suis encore en contact aujourd’hui! Et ça permet de vivre le moment présent, car comme on est seule, je trouve qu’on profite plus, on regarde plus autour de nous 🙂 Bref, super article qui j’espère encouragera les filles à voyager seule sans crainte!

  2. Bonjour. Diriez-vous que vos conseils, en général, donc incluant ceux d’Andrew et d’autres, s’adressent surtout aux « plus jeunes »? Vous savez que vous avez des abonnés de plus de 50 ans… Avez-vous des blogueurs invités parmi ces voyageurs que les deals de Flytrippers intéressent aussi.

    1. Bonjour, non on a de nombreux articles d’astuces et on essaye de varier le plus possible les points de vue, mais c’est certain qu’avec un article à tous les jours comme c’est le cas, ce n’est pas 100% des articles qui vont intéresser tout le monde (comme ce ne sont pas 100% des destinations qui viennent à rabais qui vont intéresser tout le monde). Pas plus tard qu’hier c’était un article d’un père de famille en voyage qui partageait ses coups de coeurs et on a aussi quelques blogueurs-invités plus âgés.
      Mais cela dit, il n’y a pas d’âge pour voyager et la majorité des conseils s’appliquent à tous 🙂
      Si jamais il y a des voyageurs plus âgés dans ton entourage qui voudraient partager leur expérience, ils sont bien sûr la bienvenue, voici le lien:
      https://flytrippers.com/fr/blogueurs-invites/

  3. Il faut dire aussi qu’avec les applications comme Google translate ça aide pour comprendre et se faire comprendre dans des pays où la langue utilisée nous est incompréhensible… Je suis allé au Vietnam et en Thailande en décembre dernier et ça m,a été très utile!!!

    1. En effet, il n’y a plus vraiment d’excuse pour ne pas se faire comprendre;) Merci de partager!

  4. Bonjour!
    Je suis 100% d’accord avec tout ce qu’a écrit Joanie. J’ai voyagé “seule” très souvent quand j’étais plus jeune (d’âge chronologique :))) et les rares mésaventures sont devenues de super histoires à raconter.
    Dans la soixantaine, je voyage encore “seule” et c’est génial! Le gros bon sens et suivre son intuition sont les clés de la sécurité.
    Et puis à chacun son truc, vous préférez voyager en groupe, en tout inclus, et bien pourquoi pas?
    Bon voyage!

  5. J’ai voyagé seule aussi et c’est ce que je préfère! J’ai juste une petite question pour Joanie, si vous pouvez la lui transmettre. Je suis allée au Vietnam mais je n’ai pas osé louer un Scooter car plusieurs personnes m’avaient mise en garde contre des arnaques locations/garages… comme par hasard le véhicule tombait en panne pas loin…. bref j’aurais aimé pourtant. Si elle a des conseils car j’aimerais y retourner 🙂 Merci!

    1. Salut!
      En effet, ça peut être compliqué de louer un scooter en Asie du Sud-Est.
      Pour ma part, mon conseil c’est de ne jamais laisser ton passeport en gage.
      Je n’ai pas souvent loué de scooter par peur de me faire avoir, mais quand je l’ai fait, j’ai toujours demandé aux locaux ou à mon auberge le meilleur endroit pour louer.
      Quand tu loues le scooter, prends plusieurs photos de celui-ci.
      Au Vietnam, ils sont vraiment moins sévère qu’en Thaïlande!!
      Les deux choses les plus importante à vérifier sont si les freins et le klaxon fonctionnent!
      J’espère que cela aura répondu à tes questions!

  6. Et la barrière de la langue? Si on n’est pas bilingue est ce que ça peut aller aussi? J’hesite à partie seule mais ton article me rassure un peu merci

    1. Salut!
      Tu seras rassurée de savoir qu’il y a toujours moyen de se faire comprendre!
      Je suis partie du Québec avec un anglais correct, mais inutilisé depuis très longtemps.
      Au final je suis revenue de ce voyage presque bilingue et avec une base d’espagnol.
      J’ai réussi à me faire comprendre alors que je vivais dans une famille colombienne où personne ne parlais anglais ou français.
      Ça fait de superbes expériences et puis c’est certain que tu ne peux que t’améliorer!
      J’espère que tu oseras faire le pas si c’est vraiment ce que tu veux!

Laisser un commentaire

×

Cart

286 Shares
Share286
Tweet
Share
Pin
Email