5 raisons d’aller visiter l’île de Pâques

Patrick est blogueur-invité chez Flytrippers. Voyez sa bio au bas de cet article.


Je reviens d’un séjour à l’île de Pâques. Il s’agit d’une destination qui, à ma connaissance, n’est jamais à rabais. Peut-être que ce le sera un jour, mais d’ici là, attendez-vous à payer autour de 1000$ pour un billet en provenance de Santiago.

C’est pas donné, mais ça épatera votre famille au party de Noël. N’oubliez pas qu’impressionner vos matantes et vos mononcles, ça a un prix.

Mais même si l’île de Pâques n’est jamais en vedette sur la page de deals de vols pas chers de Flytrippers, elle l’était dans un article récent sur les plus beaux sites du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Dans le cas probable où vous vous diriez: “mais qu’est-ce qu’il y a à voir sur cette île à part des statues?”, voici 5 raisons d’aller visiter l’île de Pâques, cette île mystique.

 

1- Se rendre au bout du monde

Résultats de recherche d'images pour « ile de paques carte »

Le terme « bout du monde » peut être interprété de diverses façons. Géographiquement, ce qui s’en approche le plus, c’est probablement la Patagonie, en Amérique du Sud, puisque c’est la dernière pointe de terre avant l’Antarctique.

Toutefois, d’un autre point de vue, ça pourrait aussi être l’île de Pâques. Pourquoi? Parce qu’il s’agit, sur Terre, de l’endroit habité le plus éloigné de tout autre endroit habité.

Précisons ici que l’endroit habité le plus près est à plus de 2000 km et n’est habité que par 67 personnes. On n’a qu’à regarder sur une carte du monde pour voir à quel point cette île minuscule (plus petite que l’île d’Orléans) est perdue dans l’océan Pacifique. 

 

2- Voir les Moaïs

 

Les Moaïs sont les fameuses statues de l’île de Pâques. En se promenant sur l’île, on peut en voir debout, tombées, inachevées ou en pièces détachées (démolies). Deux endroits sont particulièrement marquants: la carrière de Moaïs et le site où 15 Moaïs sont alignés dos à la mer.

La fabrication et le déplacement de ces Moaïs (ils étaient fabriqués à un seul endroit et étaient ensuite déplacés un peu partout sur l’île, en avançant presque centimètre par centimètre) rendent leur observation d’autant plus fascinante.

À noter que ces statues datent d’avant la découverte de l’Amérique. Ce qui revient à dire que cette toute petite île était habitée avant que les Européens ne mettent le pied sur notre continent, lequel paraît pourtant beaucoup plus facilement repérable.

 

3- Voir l’océan infini

 

En faisant l’ascension de la plus haute montagne de l’île (excursion d’environ 1h30), il est possible d’atteindre un point où on voit l’océan tout autour de l’île.

C’est alors qu’on constate qu’on est vraiment sur une toute petite île au milieu de nulle part et que l’océan infini se dessine partout autour.

 

4- Faire une cure d’Internet et de tous les services qu’on prend pour acquis au Canada

 

Internet est très difficilement accessible sur l’île. Si vous cherchez une destination où vous pourriez faire un peu de Netflix, choisissez un autre endroit. Par contre, ce qui est bien, c’est que ça vous permettra de voir ce qu’était la vie, il y a environ 25 ans, chose pratiquement impossible dans la plupart des pays du monde.

Les vélos et autos de location sont maganés, les épiceries sont toutes petites et offrent une variété extrêmement limitée de nourriture, les sites archéologiques sont mis en valeur de façon extrêmement rudimentaire (avec une pancarte en bois sur laquelle est gravée une flèche avec des clés, genre).

Ce point peut être lié avec le point 1 du fait que l’isolement et la faible population de l’île (environ 8000 habitants) rendent les importations extrêmement coûteuses. À noter que les parcs de l’île sont souvent occupés par des vaches et des chevaux et la promenade jusqu’aux sites (statues, cavernes et autres) s’effectue généralement au travers de bovins et bouses. 

 

5- Être en Océanie sans vivre un immense décalage horaire

Aller sur l’île de Pâques m’a permis de mettre le pied en Océanie sans avoir a me taper 12 heures de décalage horaire. En effet, il n’y a que deux heures de différence avec le Québec.

La vie sur l’île de Pâques, c’est la vie des îles. Ça m’a un peu fait penser à Key West de par le rythme de vie mollo et les poules partout (de même que plusieurs chiens soit errants, soit domestiqués mais en grande liberté).

 

Sommaire

Somme toute, l’île de Pâques n’est pas si dépaysante au niveau culturel, puisque c’est en quelque sorte l’Amérique latine au milieu du Pacifique. Toutefois, c’est une expérience mémorable d’être au milieu de nulle part, sur une toute petite île, et de réaliser qu’une civilisation s’y est développée alors que, même aujourd’hui, avec les avancées de la science, la majorité d’entre nous serait incapable de se rendre sur cette île…

 

Quel est l’endroit le plus isolé que vous avez visité? Dites-nous le dans les commentaires.

Vous pouvez également lire mes autres récits de voyage:

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous voulez voir toutes les astuces?
Cliquez ici pour aller à la page de la catégorie des astuces
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment trouver l’hébergement à bas prix

 

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: un moaï sur l’île de Pâques (crédit photo: Patrick, blogueur-invité)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Patrick

Voyageur en milieu de vie aux ambitions élevées en terme de quantité de voyage à effectuer à court terme. Amateur de montagnes et de paysages grandioses.Capable de se débrouiller en Chine avec 3 mots et en Amérique latine avec 30 mots.

This Post Has One Comment

  1. Sensation d’être au bout du monde, mais également l’atmosphère la plus mystique côtoyée…

Laisser un commentaire

×

Cart