Découvrir Granada grâce à un habitant local

Jessica est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Sa bio est à la fin de cet article.


Voyager en Amérique Centrale est très accessible: les billets d’avion sont très abordables, les frais de transport et de logement sont très bas et la nourriture ne coûte presque rien! C’est une opportunité de voyager plus d’une semaine ou deux, sans se ruiner. Le dépaysement est aussi au rendez-vous, la culture y est complètement différente, le climat n’est pas le même et les paysages font rêver.

Ce sont toutes des raisons qui m’ont donné envie d’y aller; d’aller voir cette partie du monde qui m’était encore inconnue.

J’ai passé cinq semaines à sillonner le Panama, le Costa Rica et le Nicaragua. Des destinations souvent à rabais sur la page de deals de vols pas chers de Flytrippers.

J’ai vu des paysages magnifiques, j’ai goûté des plats traditionnels incroyables et je me suis émerveillée devant de nombreux animaux que je n’avais jamais vus. Chaque journée que j’y ai passé m’a permis d’emmagasiner des souvenirs.

J’aimerais en partager une en particulier, car c’est une journée qui m’a réellement marquée et qui m’a permis d’en apprendre plus que jamais sur la culture et la beauté cachée d’une ville inconnue.

Découvrir Granada

C’était vers le milieu du voyage, nous avions déjà traversé le Panama et le Costa Rica et nous étions finalement arrivés au Nicaragua. Nous avions réservé deux nuits dans une petite auberge de Granada et lorsque nous sommes arrivés, nous avons constaté que nous étions les seuls clients de l’auberge.

Nous étions un peu déçus puisque c’est toujours intéressant de rencontrer d’autres voyageurs, mais ça nous a permis d’avoir un contact privilégié avec les propriétaires de l’endroit.

Église à Granada

La dame qui tenait l’auberge nous a demandé si nous voulions visiter la ville puisqu’elle connaissait quelqu’un qui pourrait nous faire faire le tour de la région en 4×4. Nous étions ravis par cette proposition, alors nous avons accepté de partir tôt le lendemain matin, à la découverte de Granada.

Au réveil, nous nous sommes préparés et tout de suite après déjeuner, un monsieur d’une soixantaine d’années est arrivé. Il était très fier de nous faire faire le tour de son véhicule et de nous montrer que nous y passerions une agréable journée.

Ce fut donc un départ vers notre premier arrêt: le marché de Masaya. Nous avons pris le temps de faire le tour du marché, d’admirer les couleurs et la variété des produits qui s’y trouvaient. Nous avons fait l’achat de quelques souvenirs en tentant de baragouiner dans un espagnol de base. Disons que nos techniques de négociation ne sont pas au point comme celles des locaux.   

Marché Masaya

Suite à cette visite du marché, nous nous sommes dirigés vers la Laguna de Apoyo. Notre guide nous a d’abord amené au niveau de l’eau où nous avons pu profiter de l’eau fraîche dans cette chaleur.

La beauté de l’endroit était impressionnante! Après en avoir profité un maximum, notre chauffeur nous a proposé d’aller voir la Laguna de Apoyo vu de haut. Nous étions ravis de pouvoir admirer cette merveille d’un endroit différent. La vue imprenable sur la Laguna était à couper le souffle (photo de couverture du blog).

Laguna de Apoyo

Après plusieurs minutes d’extase, nous avons pris la route vers le volcan Masaya, actif au moment de notre visite. L’excitation était à son comble, nous n’avions jamais eu la chance de voir un volcan d’aussi près! La fumée, la lave, la chaleur, c’était digne d’un film.

Volcan Masaya

Un petit creux s’installant et l’heure du midi arrivant, on nous a proposé d’aller manger. Notre chauffeur s’est dirigé dans un petit quartier résidentiel et il s’y est stationné. Nous nous demandions bien où nous allions manger.

Il est entré dans une maison où se trouvaient quelques tables et nous a indiqué de nous y asseoir. Une seule chose au menu : nacatamales, un plat à base de porc et de riz. C’était une découverte pour nous tous et nous avons tous été surpris par les saveurs du plat, c’était excellent!

Nacatamales

Pour compléter notre visite, notre guide nous a fait visiter de nombreux petits quartiers de la région. Nous avons sillonné de petites routes de campagnes et nous avons eu le plaisir de discuter avec cet homme incroyable. Il ne parlait ni français ni anglais ; nous ne parlions que très peu espagnol. Nous avons gesticulé et parlé à l’aide de mots que nous connaissions et nous avons découvert les beautés de sa ville, de sa région.

Cette journée mémorable figure parmi les plus belles de mes voyages. Le désir de nous partager sa culture et notre envie de la découvrir nous ont permis de découvrir l’arrière-scène de Granada : des quartiers peu touristiques, des points de vue uniques, des restaurants qui n’en sont pas.

volcan Masaya

Sommaire

Sortir des sentiers battus et prendre les opportunités qui nous sont offertes nous a permis de revenir le cœur joyeux et l’esprit rempli de souvenirs incroyables! Saisissez chaque proposition, discutez avec les gens, ou du moins faites votre possible. Vous verrez, vous apprendrez, vous découvrirez et vous vous émerveillerez. Bonne découverte!

Est-ce que tu as déjà eu la chance de faire une visite non-planifiée comme ça?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous voulez voir toutes les astuces?
Cliquez ici pour aller à la page de la catégorie des astuces
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment trouver l’hébergement à bas prix

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

j_gelinas

"Rester c'est exister : mais voyager, c'est vivre." - Gustave Nadeau - Pour la jeune étudiante débordée entre l'école, le travail, une vie sociale et un semblant de mode de vie équilibré, que je suis, voyager c'est mon échappatoire. Planifier un nouveau voyage, ça me fait sentir vivante. Ça me fait tellement tripper, ça me pousse à continuer parce que je sais que je vais avoir la chance d'aller voir un autre coin de pays. La liste de choses que je désire accomplir dans la vie comprend un très grand nombre de pays!

Laisser un commentaire

×

Cart

59 Shares
Share59
Tweet
Share
Pin
Email