Aventure à Bahia Drake

Juliette est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Vous pouvez lire sa bio au bas de cette page.


Deux soeurs un peu aventurières, toutes deux amoureuses de plein air et de randonnée, c’est un bon point de départ pour un voyage haut en couleur au Costa Rica.

Mettez ces deux mêmes sœurs dans la péninsule d’Osa, l’une des régions les moins développées du pays, et elles en reviendront la tête pleine de paysages grandioses, les jambes juste assez endolories et l’appareil photo rempli de clichés d’animaux.

Mais surtout, elles reviendront de la péninsule d’Osa avec une banque plutôt impressionnante d’anecdotes en tout genre! Le Costa Rica est d’ailleurs l’une des destinations qui revient fréquemment sur la page de vols pas chers de Flytrippers.

Voici le récit de notre aventure.

Bahia Drake

Nous nous sommes rendues dans la péninsule d’Osa avec un objectif bien précis en tête : découvrir le sentier de randonnée qui relie le village d’Agujitas de Drake à l’entrée San Pedrillo du parc national Corcovado, un joyau de diversité qui fait la fierté du pays. Un trajet de deux jours, aller-retour, qui totalise une douzaine d’heures de marche.

Diection: parc national de Corcovado! Bahia Drake est déjà loin derrière nous lorsque nous croisons cette pancarte.

Dans notre tête, le plan était simple : location d’une tente au village, achat de nourriture pour deux jours et hop, départ pour une petite randonnée qui serpente parfois dans la jungle, parfois le long du Pacifique.

S’il y a une chose sur laquelle on ne s’est pas trompées, c’est la beauté de cette randonnée peu connue et véritablement sous-estimée. Par contre, pour le reste…

Arrivées à Agujitas de Drake, après nous être informées auprès de chacun des rares kiosques offrant des excursions touristiques, nous avons réalisé que la location de tentes était peu populaire. Si peu populaire, à vrai dire, qu’il n’y avait aucune tente à louer dans tout le village. Un habitant nous a finalement prêté la sienne, ce qui nous a permis de prendre le chemin de San Pedrillo dès le lendemain matin.

À l’heure du dîner, nous n’en pouvions déjà plus de cette tente tout à fait inadaptée à la randonnée. Sa principale qualité n’était clairement pas sa légèreté!

Lors de la prise de cette photo, nous étions bien fières de dormir dans un cadre aussi magnifique… Nous avons déchanté quelques heures plus tard!

Arrivées à destination, à l’entrée San Pedrillo du parc national Corcovado, nous avons découvert avec horreur… une auberge! Tout ce poids supplémentaire qu’imposait la tente était donc absolument inutile. Orgueilleuses que nous sommes, nous avons tout de même décidé de dormir dans notre tente. Pas question de l’avoir traînée toute la journée pour finalement dormir à l’auberge!

Alors que nous commencions à fermer l’œil, éreintées par cette journée de marche, un premier coup de tonnerre s’est fait entendre. Évidemment, il fut suivi de plusieurs autres et d’un orage tropical d’une violence que nous n’avions jamais expérimentée jusqu’à date durant le voyage.

Cela nous a permis de constater que l’étanchéité n’était pas une grande qualité de la tente, à l’instar de son poids… Nous avons fini par sortir une couverture de survie en aluminium, puisque nos draps étaient trempés par les 3-4 centimètres d’eau qui avaient envahi le plancher de la tente.

Bref, rien ne s’est déroulé comme prévu durant cette randonnée qui devait être idyllique. La petite épicerie d’Agujitas de Drake n’offrait pas une quantité effarante de denrées pour randonneurs, nous nous sommes nourries de pâtes pendant deux jours.

On ne croise pas âme qui vive durant la randonnée. Ici, c’est la faune qui domine!

Et malgré la chaleur parfois étouffante, nous n’avons pas pu nous baigner, car les vagues étaient beaucoup trop fortes. Les plages désertes qui jalonnaient le sentier, dans ce contexte, faisaient presque office de torture!

Après coup, on a compris pourquoi seuls les touristes les plus aventuriers visitent la péninsule d’Osa! Il existe, encore à ce jour, peu d’informations sur cette région du Costa Rica.

Mais, malgré tous ces imprévus et ces difficultés, cette randonnée a été l’un des moments forts du voyage. Nous avons découvert une nature d’une diversité impressionnante, avons croisé plusieurs animaux et avons admiré quantité de plages plus belles les unes que les autres. 

Les perroquets nous ont surprises au détour du sentier!

Sommaire

Le sentier de San Pedrillo, je le recommande à n’importe quel amoureux de plein air et de défis. Parce que la péninsule d’Osa, c’est une partie du Costa Rica encore peu fréquentée où la nature règne en maître. C’est au milieu de la forêt luxuriante ou sur une plage déserte, quelque part entre Bahia Drake et San Pedrillo, que l’on réalise pourquoi le Costa Rica est une destination prisée des amateurs de randonnée et de nature, avides de découvertes et de sentiers à explorer.

Flytrippers a également d’autres articles sur des destinations similaires:

As-tu déjà visité le Costa Rica? As-tu des questions?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Le Top 10 des photos qui vont vous donner envie d’aller en Chine

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

j_lefebvre

Une journée sans rêverie est une journée de perdue. Une journée qui n'implique pas de voyage est inutile. En conclusion: rêvez voyage et tout ira bien!

Laisser un commentaire

×

Cart

189 Shares
Share189
Tweet
Share
Pin
Email