You are currently viewing Confirmé: Ne pas honorer un «error fare» est ILLÉGAL au Québec!

Excellente nouvelle pour les voyageurs du Québec! Après avoir enquêté de manière un peu plus approfondie sur le sujet, Flytrippers a pu confirmer officiellement qu’au Québec, c’est illégal pour les sites de réservation et les transporteurs aériens de ne pas honorer un prix de billet d’avion! Même un «error fare»!

Premièrement, ça veut dire que tu devrais vraiment lire l’article sur comment ne pas manquer les prochains «error fares» qu’on va repérer pour toi, pour ceux qui n’ont pas pu profiter du dernier!

Et surtout, pour ceux qui ont profité de celui à 175$/250$ aller-retour vers l’Europe d’il y a quelques semaines, ça veut dire qu’on va (peut-être) pouvoir vraiment avoir nos billets! 

(J’espère en tout cas… Moi, j’étais si content d’ajouter à mes 9 voyages déjà réservés pour le reste de 2022 — on va justement avoir plein de contenu pour t’aider à arrêter de penser que tu peux juste voyager 3-4 fois par année!) 

Et on va t’aider à tout faire pour que le site de réservation honore le prix génial! On commence avec cet article. Si tu veux aller direct au but, à la fin j’ai même mis un résumé du processus étape par étape pour enclencher le tout.

 

Contexte sur les «error fares»

Environ 99% des deals que Flytrippers repère ne sont pas des «error fares» et sont juste des deals normaux.

Je ne répéterai pas tout à propos des «error fares» ici, mais je vais juste dire que les «error fares», c’est très particulier. 

Comme leur nom le dit, ce sont des erreurs: un transporteur aérien (ou un site de réservation) publie un prix qu’il ne voulait pas publier. Que ce soit une erreur humaine, un problème informatique ou peu importe, c’est une erreur. Ce sont des prix trop bas qui ne devraient pas être là.

Mais quand il y a des «error fares», il y a toujours la possibilité que le site de réservation ou le transporteur aérien n’honore pas le prix, vu que c’est une erreur.

J’avais toujours lu partout sur d’autres sites de voyage que légalement, les sites de réservation et transporteurs aériens avaient le droit de ne pas honorer les «error fares». Mais je n’ai jamais enquêté là-dessus, vu que les miens avaient toujours été honorés.

J’ai acheté plus d’une demi-douzaine d’«error fares» dans les quelques dernières années et jamais ça n’avait pas été honoré. Jamais. Jusqu’à celui de l’Europe récemment.

 

Confirmation de l’illégalité de ne pas honorer les «error fares»

J’étais un peu sceptique que le commerçant puisse simplement décider de ne pas l’honorer, comme je t’avais dit dans l’article après l’«error fare».

Non seulement parce que j’avais des connaissances sur la Loi sur la protection du consommateur, mais aussi parce que tous ceux qui disaient que c’était permis de ne pas l’honorer étaient basés aux États-Unis (comme 99% du contenu de voyage en ligne qui est très américanocentrique, en fait).

Bref, j’ai commencé par écrire à mon ami Jacob Charbonneau, PDG de Vol en retard (site québécois qui t’aide à obtenir une compensation des transporteurs aériens si tu ne veux pas faire le processus toi-même et garder 100% du montant qu’ils doivent te donner).

Il m’a confirmé ce que je croyais! Il m’a dit qu’au Québec, le site de réservation doit honorer le prix, peu importe la raison de l’erreur! 

Alors pour une confirmation officielle, Flytrippers a communiqué avec les relations médias de l’Office de la protection du consommateur du Québec (OPC) et ils ont répondu très rapidement.

Effectivement, c’est illégal de ne pas respecter un prix affiché même si le prix est une erreur.

Voici leur réponse officielle:

L’article 224 c) de la LPC interdit au commerçant, par quelque moyen que ce soit, d’exiger un prix supérieur au prix annoncé. Il n’y a pas d’exception à cette règle pour le domaine de l’aviation.

Ainsi, même en cas d’erreur, le commerçant est tenu d’honorer le prix et s’il ne le fait pas, il s’expose à des poursuites civiles de la part des consommateurs et des poursuites pénales à la suite d’une intervention de l’Office. Les consommateurs qui sont dans cette situation sont invités à porter plainte à l’OPC. 

 

Décider de porter plainte ou non

Le site de réservation qui a fait cette erreur de prix s’appelle FareStore et ils sont basés au Canada, ce qui devrait certainement aider à faire respecter la loi (ce n’est pas du tout garanti que ça va être facile, mais disons que c’est pas mal plus encourageant que si c’était un site établi n’importe où ailleurs à l’international).

Ça semble être un très petit site qui n’a peut-être même pas les reins assez solides pour payer pour cette erreur qu’ils ont fait, mais ça, ce n’est certainement pas notre problème en tant que voyageurs. C’est leur responsabilité, ça, pas celle des voyageurs.

Surtout que quand un voyageur se trompe, même si c’est une «erreur», ce site de réservation (comme tous les autres) s’en ficherait sûrement pas mal et chargerait le gros prix, peu importe l’impact financier pour le voyageur. Alors, ils méritent d’être tenus aux mêmes standards.

Bref, ce n’est pas comme si c’était une entreprise que j’aime soutenir et qui a l’habitude d’être un bon partenaire: comme pas mal tous les sites de réservation, ils ont une assez mauvaise réputation par rapport à comment ils traitent leurs clients, donc je me sens moins mal personnellement. 

Je pense donc que c’est très raisonnable de vouloir faire appliquer la Loi, à toi de voir selon tes préférences personnelles si tu as acheté ce deal.

 

Comment porter plainte et forcer le site à honorer le prix

Alors comme le message de l’OPC le dit, il faut porter plainte auprès d’eux. 

C’est la première étape logique, je crois. Surtout qu’on est plusieurs à avoir acheté ce deal précis: ça va inciter l’OPC à prendre ça au sérieux pour défendre plusieurs consommateurs au lieu de juste quelques-uns, disons.

L’éternel optimiste que je suis a bon espoir que leur aide fasse en sorte qu’on puisse faire ce beau voyage, au final!

Ils m’ont suggéré de recommander aux voyageurs de faire ça par téléphone au 1 888 OPC-ALLO pour parler à un agent. Apparemment qu’en appelant tôt le matin, il y a très peu d’attente.

Mais bon, si tu nous suis un peu, tu sais qu’on est très anti-téléphone quand quelque chose se fait en ligne, alors le formulaire est ici

Peut-être qu’il va falloir qu’ils t’appellent pour compléter le tout, parce qu’objectivement, les gouvernements ne sont pas reconnus comme étant très «arrivés en 2022» pour faire des choses de manière 100% numérique.😉 

Cela dit, je n’ai aucune idée du processus et de ce qui est requis, c’est la première fois de ma vie que je fais affaire avec l’OPC.

Bref, moi je viens d’envoyer le formulaire, alors évidemment que je vais te garder au courant de toutes les étapes et de tous les développements ici. Abonne-toi à notre infolettre gratuite pour recevoir tout ça, en plus de tonnes d’astuces de voyages moins chers et des deals de billets d’avion, évidemment.

 

Résumé du processus étape par étape

Je te résume ça de manière concrète et facile à faire si c’est tout ce que tu veux savoir:

  • Porte plainte auprès de l’OPC
    • Au téléphone au 1 888 OPC-ALLO 
    • En ligne avec ce formulaire et les instructions ci-dessous
  • Donne-leur le plus de détails possible

Voici comment ça fonctionne étape par étape (si jamais quelqu’un qui aime plus le téléphone que moi veut nous partager son expérience avec cette méthode-là pour aider d’autres voyageurs, écris-nous).

Alors premièrement, tu remplis les champs standards d’identification.

Informations personnelles (crédit image: OPC) 

 

Le nom du commerçant est FareStore.com, mais dans leurs courriels, ils ont aussi un nom de compagnie à numéro.

Alors moi, j’ai tout écrit ceci: FareStore.com / 8648131 Canada Ltd.

Nom du commerçant (crédit image: OPC) 

 

Pour l’adresse, peut-être que l’adresse Internet suffit, mais au cas où, j’ai fouillé un peu pour trouver l’adresse où la compagnie est incorporée.

Alors j’ai tout écrit ceci: FareStore.com / Suite 17, 25 Karachi Dr, Markham, ON L3S 0B5

Adresse du commerçant (crédit image: OPC) 

 

La date de la transaction était le vendredi 13 mai 2022.

(Un vendredi 13… si je croyais aux malédictions, je dirais que c’est ça qui a fait que ça n’a pas été honoré pour la première fois dans mon cas, mais je suis quelqu’un de trop rationnel pour ça!)

Date de la transaction (crédit image: OPC) 

 

Pour le lieu de la transaction, choisis «Par Internet».

Lieu de la transaction (crédit image: OPC) 

 

Pour le bien ou service concerné, choisis «voyage».

Bien ou service concerné (crédit image: OPC) 

 

Pour la nature du problème, je ne suis pas sûr que j’ai mis le bon, plusieurs pourraient théoriquement s’appliquer.

Mais bon, j’ai sélectionné «Erreur de prix» vu que c’est vraiment ça la racine de toute cette situation.

Nature du problème (crédit image: OPC) 

 

Finalement, pour ce qui est de la description du problème, libre à toi de mettre le message que tu veux, moi je te copie ci-dessous ce que j’ai écrit exactement, si jamais tu veux te simplifier la vie.

Description du problème (crédit image: OPC) 

 

(Mais modifie la date, la destination et le transporteur aérien, évidemment, tout comme le prix, si tu es parmi ceux qui ont vu leur prix baissé à 175$ aller-retour en achetant plus qu’un billet. Moi, j’ai acheté celui-là solo comme la plupart de mes voyages!)

Le site Web FareStore.com a publié un billet d’avion à 250$ aller-retour entre Montréal (YUL) et Tirana (TIA) sur British Airways du 5 au 18 octobre 2022. 

Tout le processus de réservation a fonctionné parfaitement avec toujours ce même prix de 250$ aller-retour (toutes taxes et frais inclus) indiqué à toutes les étapes, incluant l’étape du paiement. 

La transaction a été complétée avec succès et j’ai reçu un courriel de confirmation avec l’itinéraire. Le statut de mon vol était bel et bien indiqué comme étant «confirmed» sur le site du transporteur aérien British Aiways directement. 

Je considère donc le tout comme étant un contrat conclu et contraignant. 

Plusieurs heures plus tard, le commerçant a annulé le billet unilatéralement et contre ma volonté par courriel en prétextant une «technical error». 

L’article 224 c) de la LPC interdit au commerçant, par quelque moyen que ce soit, d’exiger un prix supérieur au prix annoncé. Ainsi, même en cas d’erreur, le commerçant est tenu d’honorer le prix affiché. 

J’aimerais donc réclamer à FareStore d’honorer le prix entendu (250$ aller-retour) et de me fournir mon billet aux dates prévues pour honorer l’entente conclue en bonne et due forme. Merci beaucoup pour votre aide.

 

Ensuite, tu dois compléter le reCAPTCHA classique et cliquer sur «Envoyer».

Envoi du formulaire (crédit image: OPC) 

 

Tu devrais voir cette confirmation à l’écran.

Confirmation d’envoi (crédit image: OPC) 

 

Et tu devrais recevoir un courriel de confirmation dans les minutes qui suivent.

Courriel de confirmation (crédit image: OPC)

 

Tu veux recevoir toutes les astuces pour voyager plus?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

L’OPC le confirme: c’est illégal de ne pas honorer les prix de vol affichés, même en cas d’erreur, comme c’était le cas avec les vols aller-retour pour l’Europe à 175$/250$ qu’on a repérés il y a quelques semaines. Il y a des recours, et on te dit comment t’y prendre pour mettre toutes les chances de ton côté afin que tu puisses profiter de ton vol pas cher. 

Que veux-tu savoir à propos des «error fares»? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: Prague, Tchéquie (crédit photo: Alice)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 3 commentaires

  1. Richard Perreault

    Bonjour,
    Est-ce qu’on a le téléphone (canadien) et l’e-mail (différent de noreply@farestome.com) de FareStore? 😉
    Pour remplir le formulaire de l’OPC.
    Merci!!!

  2. Eric

    Merci beaucoup ! J’ai envoyé 2 plaintes, pour mes 2 voyages annulés !

Leave a Reply