La Jordanie en 7 jours

Éloïse est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Suivez-la sur sa page Instragram et lisez sa bio au bas de cette page.

Vous avez vu passer Amman sur la page d’aubaines de vols pas chers de Flytrippers et vous vous êtes demandé «Mais où est donc cet endroit sur la mappemonde?»! Pour ma part, j’ai entendu parler de la Jordanie pour la première fois il y a environ 5 ans, dans un vol reliant une ville canadienne à une autre ville. Je regardais un documentaire sur Petra, et je me suis dit que je devais absolument y mettre les pieds un jour. Ce jour est venu plus vite que je l’avais prévu!

L’exotisme à son comble

Je venais de passer plusieurs semaines dans de nombreux pays d’Asie pour un tournage, en plus de cumuler plusieurs autres voyages en Asie dans mon sac à dos; je commençais donc à ressentir le besoin profond d’un nouveau dépaysement. L’air chaud et sec et les bâtiments couleur sable s’étendant à perte de vue sur trame sonore de voitures vrombissantes et de prières projetées par les hauts-parleurs des mosquées environnantes m’ont immédiatement séduite. Amman, la capitale de la Jordanie, est une charmante ville musulmane où les hommes portent pour la plupart l’habit traditionnel, soit le keffieh (foulard sur la tête) et une longue robe ample appelée dishdasha, et où la majorité des femmes sont voilées, plus ou moins intégralement. Il y a beaucoup à voir et deux ou trois jours sont de mise.

L’exotisme ne m’a pas seulement prise d’assaut par les paysages et l’architecture de la ville mais aussi par la nourriture. Je ne m’attendais pas à manger si bien en Jordanie; j’ai été passablement impressionnée. Attendez-vous à dévorer des portions gargantuesques de savoureux mijotés et à verser une larme face à l’implacable impossibilité de terminer votre assiette. Jamais de toute ma vie n’ai-je mangé d’aussi délicieux hummus et je vous recommande vivement le restaurant Sufra sur Rainbow Street. Vous trouverez plusieurs boutiques hipsters et cafés où fumer le shisha dans les environs. Un coin vraiment charmant.Ma seule déception, le coût de la vie. Rien n’est réellement bon marché en Jordanie. Le taux de change n’est pas à l’avantage des Canadiens…

Après la ville, le désert

Après avoir passés une journée à rouler dans les routes indéfinies du désert de Wadi Rum, dans la boîte d’un vieux pick-up rouillé, à zigzaguer entre des immenses rochers tombés du ciel, nous avons troqué notre véhicule à essence pour un beaucoup plus exotique, soit un dromadaire.

Le soleil bas à l’horizon a empourpré le ciel pour nous offrir le spectacle de la fameuse carte postale Jordanienne! Une caravane de dromadaires évoluant lentement, projetant de fines et longues ombres sur les dunes du sable encore brûlant. Et malgré ce concept extrêmement romantique, je peux vous affirmer qu’il n’y a pas de monture moins confortable que le dos de ces singulières créatures! J’étais donc vaguement soulagée de toucher terre lorsque nous sommes arrivés à notre camp bédouin, où nous allions passer la nuit, dans des petites huttes au milieu de nulle part.

Un copieux repas nous a été servi et fidèles à la tradition, nous avons mangé à s’en fendre l’estomac! J’ai ensuite lourdement quitté mon tapis coloré près du feu pour aller me retirer dans la nuit étoilée. Les étoiles… Vous ne les avez jamais vraiment vues si vous n’avez pas contemplé le ciel du désert. Je me suis hissée sur un rocher escarpé après avoir marché quelques minutes dans le sable froid et je me suis retrouvée seule avec le battement de mon coeur, le son de ma respiration et le faible bruit du sang pulsant à mes oreilles. Rien d’autre. Pas de vent, pas de bruissement de feuilles, pas d’oiseaux, pas de craquements de branches sur le sol, pas de bruit de circulation au loin, pas de voix étouffées, pas d’aboiements dans le lointain… Rien. Un rien émouvant et omniprésent qui s’étend à des kilomètres à la ronde. Un des plus beaux moments de ma vie.

Petra

Contrairement à ce que je croyais, Petra n’est pas qu’un seul monument, soit celui le plus souvent représenté, qu’on nomme le Trésor (où ils ont tourné Indiana Jones III, pour les cinéphiles). C’est une ville ancienne, sculptée à même le roc il y a plus ou moins 2000 ans, qui s’étend sur des kilomètres. Pour apprécier réellement la magnificence des lieux, il faut à mon avis y passer plusieurs jours, ce que nous ne possédions malheureusement pas.

Je vous donnerais bien un bref cours d’histoire sur les origines de cet endroit mais ce que je retiens de ce court séjour dans ce lieu sacré, c’est que personne ne s’entend réellement sur son histoire! Le meilleur moyen de se faire sa propre idée est de s’y rendre parce que même si je vous décris ici le sentiment d’humilité qui m’a envahie lorsque j’ai posé les yeux sur ces immenses bâtiments créés par une civilisation depuis longtemps éteinte, aucun mot n’y rendrait vraiment justice.

À la tombée de la nuit, des milliers de lampions ont été allumés, conférant au Trésor un aspect encore plus mystique et mystérieux. Cela ne se produit que trois fois par semaine (lundi, mercredi et jeudi) mais si vous passez par Petra, je vous conseille de synchroniser votre passage avec cette expérience mémorable.

La Mer Morte

Un voyage en Jordanie serait incomplet sans une halte dans l’excessivement salée Mer Morte.

Si salée qu’aucun poisson n’y vit, et où tout y flotte. Si vous craignez la noyade, vous aurez besoin d’un talent hors du commun pour y parvenir dans cette étendue liquide et dense qui vous pousse avec entêtement à sa surface. Le réel défi n’est pas de flotter mais d’éviter de se trancher les pieds sur les cristaux de sel au fond de l’eau. Une fois éloignée du rivage et du danger, vous pouvez vous badigeonner le corps de la célèbre boue aux vertus réjuvénératrices et deviner par-delà l’horizon Jérusalem dans toute sa splendeur invisible. Il m’est même passée à l’esprit que je pourrais y nager malgré l’importante distance, étant donné qu’il est impossible de couler, mais dès que l’eau salée a trouvé son chemin jusqu’à mes yeux, les brûlant comme de l’acide, j’ai préféré sortir, m’entailler à nouveau les pieds sur les cristaux de sel et foncer vers la douche le plus près!

Sommaire

En une semaine bien remplie, j’ai eu le temps de m’imprégner d’une magnifique culture, d’expériences inoubliables, de faire la connaissance d’un peuple accueillant et de me gaver de délices au point de prendre quelques livres! La Jordanie suppure d’exotisme et je vous souhaite de fouler son sol riche d’histoire à votre tour.

PS. Crédits photo à Jérôme Hof le Grand!

Que pensez-vous de la Jordanie? Dites-nous le dans les commentaires ci-dessous.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment trouver encore plus de dates à rabais

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

eloiseontheroad

Globe-trotteuse en quête de volcans, de rencontres enrichissantes et d'aventures dépaysantes, je suis une artiste qui adore sortir de sa zone de confort. Auteure-compositrice-interprète, animatrice, comédienne, doubleuse; je déteste la routine et mon but ultime est de voir le plus de cultures et d'endroits possible! Merci de me lire! Suivez-moi sur Instagram @eloiseontheroad ou lisez mes aventures ici: eloiseontheroad.blog

Leave a Reply