L’Islande: le paradis des contrastes
Trek Landmannalaugar- Álftavatn

Alexandra est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Suivez-la sur Instagram et lisez sa bio au bas de cette page.

La terre des trolls, la terre des dieux, la terre de glace ou la terre de feu : l’Islande connaît plusieurs surnoms, tous à l’image de sa nature enchanteresse.

Y voyager, c’est plonger dans un monde fantastique peuplé de mythes et de récits rocambolesques. C’est pénétrer un territoire où rivalisent les spectacles montagneux des Highlands et le cadre sublime de ses étendues ébène qui bordent l’infini glacial de l’océan Atlantique.

Péninsule de Snaefellsnes
Péninsule de Snaefellsnes

C’est avoir la possibilité de disparaître quotidiennement au sein de ses vastes espaces sauvages, de s’y perdre quelques heures au grand bonheur de ses pupilles en extase devant d’innombrables paysages tous aussi diversifiés et délicieux les uns que les autres.

Trois semaines de béatitude entre fjords et glaciers ne m’auront malheureusement pas permis de tout voir, mais j’en garde le souvenir d’un périple riche en émerveillement avec trois grands coups de cœur.

Voici donc le récit de mon voyage en Islande, question de vous inspirer à profiter du prochain spécial à 300$ aller-retour vers Reykjavík sur la page d’aubaines de Flytrippers. Pour vous inspirer encore plus, vous pouvez lire un autre récit de voyage en Islande d’une blogueuse-invitée et voir les plus belles photos d’Islande.

Atterrissage et départ pour Landmannalaugar

Reykjavik
Reykjavik

Le 15 août 2017, mes pieds ont d’abord foulé le sol de la charismatique capitale de l’Islande qu’est Reykjavik. Ses succulents restaurants, la promenade qui longe la baie et son architecture colorée en font le point de chute idéal avant de partir à la découverte.

Mais après deux jours d’exploration et de préparation, déjà ma soif inapaisable d’aventure me sommait de prendre la route. J’allais, pour la première fois, effectuer une randonnée de plusieurs jours, cinq pour être plus précise, sans guide et sans groupe. Moi et la nature, tout simplement. J’allais me laisser bercer par les murmures du vent et laisser mes yeux se délecter des cadeaux de mère Nature, en espérant que celle-ci serait clémente.

Landmannalaugar
Landmannalaugar

Mon souhait ne fut malheureusement pas exaucé lors de la première journée de marche. C’est plutôt avec un combo de pluie et de neige que cette dernière m’accueillit chez elle. Ajoutons à cela que le départ à partir de Landmannalaugar s’effectue en ascension pour les premiers 12 kilomètres. J’ai bien pensé rebrousser chemin, mais tout randonneur aguerri sait pertinemment que la grande Dame n’ouvre pas le rideau sur ses plus beaux paysages sans nous en faire payer le prix.

C’est à l’effort que se gagne le ticket d’entrée de ses spectacles les plus grandioses. J’ai donc persévéré en puisant ma motivation dans le décor vallonné aux teintes jaunes, brunes et rouges, qui s’affichait devant moi, enveloppé de mousse et de neige par endroit.

Emstrur (Botnar)- Trek Landmannalaugar
Emstrur (Botnar)- Trek Landmannalaugar

Le parcours se fit en 5 étapes : 4 jours de 12 à 15 kilomètres de marche chacun, puis une dernière journée de 27 kilomètres. Au menu : reliefs colorés, montagnes enneigées, volcans, champs de lave, canyons et une multitude de chutes impressionnantes surplombées d’arc-en-ciel pour un tableau des plus féeriques.

Chute près de Skogar
Chute près de Skogar

La randonnée se conclut à Skogar avec l’impressionnante cascade de Skógafoss. Non loin de là, il est également possible d’admirer les splendeurs de la chute de Seljalandsfoss.

Skaftafell

Junkie de sensation forte que je suis, après avoir sillonné les sentiers du trek le plus couru de l’Islande, avec des ampoules plein les pieds et un tendon d’Achille qui faisait des siennes, je demeurais toujours en haleine.

J’en voulais encore plus. Plus de mon cœur qui bat à toute allure, plus d’excitation, plus de chair de poule, plus d’émerveillement.

Crevasse du glacier Svinafellsjökull
Crevasse du glacier Svinafellsjökull

L’appel de l’aventure m’amena donc, cette fois, à l’entrée du Parc national du Vatnajökull. Plusieurs excursions d’une journée y sont proposées et permettent d’explorer la plus grande calotte glaciaire du pays de diverses façons. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les niveaux, de la randonnée à l’escalade.

Pour ma part, c’est sans hésitation que j’optai pour l’escalade et pu ainsi visiter les profondes crevasses du glacier Svinafellsjökull : une expérience hors du commun que je me promets de revivre un jour. Il faut toutefois être vigilant. On nous prévient : une chute à l’intérieur de l’une des fissures du glacier ne pardonne pas.

le Jökulsárlón
le Jökulsárlón

Ne manquez pas, si vous visitez la région, de vous aventurer un peu plus loin vers le Jökulsárlón, le plus connu et le plus grand des lacs proglaciaires en Islande. Le joyau et sa plage de diamants en valent nettement le détour.

Reykjahlíd

La grotte Grjotagja
La grotte Grjotagja

Finalement, le coup de cœur de nombreux touristes pour ses points de vue imprenables sur le lac Mývatn dominé par de nombreux volcans : Reykjahlíd.

Plusieurs randonnées familiales d’un faible niveau de difficulté sont possibles et n’en offrent pas moins des spectacles saisissants. L’endroit est aussi connu des adeptes de la série Game of Thrones pour sa célèbre grotte, Grjotagja.

À quelques kilomètres à peine, le sommet du volcan Hverfjall dispose, à mon avis, de l’un des portraits les plus majestueux de la région, avec un panorama incroyable sur le lac et les nombreux cratères qui l’habitent. Le paysage extra-terrestre de la région est un vrai régal pour les yeux. Le mariage entre merveilles volcaniques et aquatiques est sans pareil.

Champs de lave
Champs de lave

En plus des randonnées, de nombreuses excursions sont offertes. Je recommande fortement l’exploration de la grotte de Lofthellir. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’arpenter les chambres obscures d’un tunnel de lave vieux de 3 500 ans.

L’Islande est une destination parfaite pour ceux qui aiment la nature et apprécient la beauté des paysages. Allez-y vous aussi, surtout que Flytrippers repère régulièrement des aubaines à environ 300$ aller-retour de Montréal.

Voir tous les articles d’inspiration de voyage »
Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez des astuces de voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Pourquoi les longues escales, c’est génial

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Alexandra Lussier

« Un bon voyageur n’a ni plans établis, ni destination. » – Lao Tzu - Pour moi, le voyage, ce n'est pas un point de départ avec l'objectif d'un point d'arrivée, c'est toute l'expérience dans son ensemble. C'est s'ouvrir à tout ce que la vie a à offrir. C'est apprendre et se nourrir de chaque expérience, bonne ou mauvaise, et de chaque rencontre. C'est apprendre un peu plus à chaque fois sur la vie, les gens et soi-même. C'est également le meilleur moyen que je connaisse de se sentir libre, loin des contraintes de l'identité. C'est pour moi, la meilleure façon de se retrouver. - « Une destination n’est jamais un lieu, mais une nouvelle façon de voir les choses. » – Henry Miller

This Post Has One Comment

  1. Beau récit. Peux tu me parler des endroits où tu as dormi et du budget pour dodo et bouffe?

Laisser un commentaire

×
×

Cart