Quelle île a plus d’habitants: Manhattan ou Montréal?

Sans plus tarder, voici la réponse: Montréal. Tu pensais peut-être que Manhattan devait être la plus peuplée des deux, car il s’agit de l’île centrale de New York, la plus grande ville et région métropolitaine des États-Unis, mais il s’agissait d’une autre question piège.

L’île de Montréal compte 1,942 million d’habitants, tandis que l’île de Manhattan compte 1,629 million d’habitants. Je te parle des villes plus bas, mais la question était par rapport aux îles; c’est un autre de ces faits méconnus qui surprennent toujours tous ceux à qui j’en parle habituellement.

La clé ici est simplement la taille des îles. Manhattan est beaucoup plus densément peuplée que Montréal, mais Montréal est beaucoup plus grande.

Pour donner un peu de contexte à ces chiffres, regardons la densité de population de ces îles et l’étendue de leur superficie.

  • L’île de Montréal occupe une superficie de 499 kilomètres carrés
  • L’île de Manhattan occupe une superficie de 59 kilomètres carrés

Même si l’île de Montréal a une plus grande population, elle couvre une superficie presque près de dix fois plus grande celle de Manhattan. Ainsi, la densité de Montréal n’est que de 3 882 habitants au kilomètre carré, tandis que celle de Manhattan est de 26 821 habitants au kilomètre carré, soit près de sept fois plus.

which island has more inhabitants montreal or manhattan
Montréal (Crédit photo: Pixabay)

Mais Manhattan n’est qu’un des 5 arrondissements de la ville de New York, et c’est le plus dense.

Donc, si nous regardons la population totale de la ville (qui n’est d’ailleurs pas pertinente, je t’explique ci-dessous) et pas seulement l’île de Manhattan, ce n’est même pas proche:

  • La ville de New York compte plus de 8 millions d’habitants
  • La ville de Montréal compte moins de 2 millions d’habitants
which island has more inhabitants montreal or manhattan
Manhattan (Crédit photo: Jonathan Riley)

La différence est encore plus frappante lorsque l’on considère la population totale de la région métropolitaine, qui comprend les municipalités voisines.

C’est ce qu’on devrait toujours regarder, et personnellement, j’y tiens: la population d’une “ville” est assez trompeuse et franchement inutile. N’oublie pas que ce ne sont que des lignes imaginaires arbitraires et qu’une “ville” représente bien plus que de simples frontières municipales. Toute la zone environnante qui est centrée autour de la ville en question est ce qui te dit vraiment quelle est la taille d’une ville.

Le meilleur exemple est en Floride: la ville la plus peuplée est Jacksonville, avec une population de 900 000 habitants. Les lignes imaginaires de la ville de Miami ne comprennent que 470 000 habitants.

Mais la région métropolitaine de Jacksonville? Seulement 1,5 million au total. La région métropolitaine de Miami? Quatre fois plus; un incroyable total de 6 millions, de loin la plus importante en Floride et la 8ème en importance aux États-Unis (alors que la “ville” de Miami occupe le 40ème rang aux États-Unis).

La population de la “ville” ne veut rien dire. Cela dépend vraiment de savoir si de nombreux quartiers sont incorporés en municipalités distinctes, comme à Miami, ou s’ils appartiennent tous à une municipalité, comme à Jacksonville. Des détails administratifs. L’essence d’une ville ne s’arrête pas aux lignes imaginaires.

La grande région de Montréal compte donc environ 4 millions d’habitants, ce qui la place au 19ème rang en Amérique du Nord.

Et, sans surprise, la région métropolitaine de New York est immense. Elle s’étend sur 4 États: New York, New Jersey, Connecticut et même la Pennsylvanie.

Évidemment, sa population est beaucoup plus importante, avec 20 millions d’habitants. C’est le 2ème en importance en Amérique du Nord, derrière seulement Mexico.

Comme les villes américaines sont très étendues, New York est en fait la plus grande région métropolitaine au monde en termes de masse continentale urbaine (zone urbanisée totale). Malgré le fait qu’elle compte moins d’habitants que Mexico et que quelques villes asiatiques (plus compactes), au moins sept, dépendant des définitions utilisées (Tokyo, Shanghai, Jakarta, Séoul, Guangzhou, Beijing et Manille).

C’est l’une des raisons pour lesquelles de nombreuses personnes continuent à utiliser la population de la ville même si c’est trompeur: cette mesure est clairement définie et ne contient aucune ambiguïté. La population de la région métropolitaine elle dépend vraiment des limites que tu inclus et peut donc varier légèrement en fonction des mesures utilisées. Mais c’est quand même plus réprésentatif de la réalité.

Veux-tu d’autres contenu de voyage dans ta boîte courriel?



Sommaire

Donc tu le sais maintenant! L’île de Montréal a une population légèrement plus élevée, mais sa superficie est beaucoup plus vaste que celle de Manhattan. Et tu sais que les chiffres sont très différents lorsque l’on considère toute la population de New York, qu’il s’agisse de la ville elle-même ou de l’ensemble de la région métropolitaine.

Tu peux également lire nos quiz précédents:

As-tu eu la bonne réponse? Es-tu surpris? Dis-le nous dans les commentaires!

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix

Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: Manhattan (crédit photo: Jamshed Khedri) et Montréal (crédit photo: Roberto Nickson)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 59/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Laisser un commentaire

×

Cart