Visite à Chicago avec Mr Harris le jazzman… et Orion le chat

Brigitte est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Lisez sa bio au bas de cette page.

Dans un article précédent, je vous ai introduit à l’hébergement gratuit via le gardiennage de maisons et d’animaux. Aujourd’hui, direction Chicago pour le récit d’un voyage réalisé grâce à ce truc.

L’aventure du gardiennage peut commencer tout près de chez vous. Je vous le conseille d’ailleurs au début, histoire d’étoffer votre profil et de recevoir des références. Rien de compliqué: un chat à Sherbrooke ou à Ottawa. Un perroquet sur le Plateau à Montréal. Et bientôt vous pourrez aller aussi loin qu’en Asie ou en Australie avec un bon deal trouvé sur la page de vols pas chers de Flytrippers.

Donc…excusez-moi les amis, je pars garder un chat à Chicago: 5 jours. Nous sommes en juillet 2017. Hey Flytrippers! Y a-t-il des vols à rabais pour Chicago? Bon, si ce n’est pas le cas il y a un outil pour économiser sur tous vos vols.

LIRE AUSSI: L’hébergement gratuit en voyage grâce au gardiennage d’animaux

En guise de préparation

Nous serons à quinze minutes à pied du centre-ville. Tout s’est fait par échanges de courriels via le site duquel nous sommes abonnés, soit Trusted Housesitters. Nous avons reçu préalablement le guide complet de la maison. Nous avons aussi celui pour l’animal et accès à un vétérinaire du web au cas où… de plus, Arden, la proprio d’Orion, nous a laissé ses adresses coups de cœur. Oui nous sommes prêtes 🙂

Nous ne rencontrerons pas les parents du chat Orion puisque nos vols se croisent. Ils m’ont laissé la clé au bureau de sécurité du hall d’entrée.

centre-ville Chicago
Vue du centre-ville de Chicago

Appartement luxueux au centre-ville

Un chic lobby pour de chics appartements. Deux chambres à coucher, deux salles de bain. C’est parfait pour ma compagne de voyage et moi. On adore.

Au dernier étage, des salles de travail, un gym, une piscine et jacuzzi. Et puis il y a  cette magnifique terrasse avec chaises longues, grills et bien sûr vue sur la ville. En bonnes épicuriennes, on a tout essayé 🙂

Rencontre avec Orion, le chat

Le trajet entre l’aéroport Midway où nous sommes atterries et le domicile d’Orion se fait facilement par métro. Celui-ci a la particularité d’être aérien pour la partie qui ceinture le centre-ville près d’où nous logeons. On l’appelle “the L” et bien que vieux et grinçant, ça lui donne du charme. Il représente pour les Chicagoaens ( eh oui! ) qui y sont attachés, un réel symbole de leur ville.

Nous localisons rapidement notre édifice: à quelques minutes à pied de l’arrêt du métro. Et nous rencontrons Orion, blotti dans un panier rempli de balles de laine.

chat
Voici Orion

On dirait un sphynx. Il est affectueux et facile. Il ne peut sortir dehors, donc attention si on va sur le balcon. Entre ses siestes, il s’occupe à regarder les oiseaux de la mangeoire extérieure placée à sa hauteur.

Orion et son ami

Garder un chat, on s’entend, est moins exigeant que de s’occuper d’un chien. On le nourrit, change son eau et sa litière puis le laissons venir à nous lorsqu’il le veut. Ce qui nous laisse beaucoup de temps pour visiter les alentours.

Nous partons faire une petite épicerie et nous voilà prêtes à explorer.

statue Lincoln à Chicago
Le “Lincoln Monument” en hommage au 16e Président des États-Unis

Découvertes urbaines

Le centre-ville de Chicago, reconnu pour ses gratte-ciels et son architecture se visite très bien en bateau. Une croisière commentée sur le fleuve Chicago en fin de journée alors que le soleil se reflète dans les fenêtres-miroirs des bâtiments, certains victoriens, nous a charmé. On y a découvert plus de cinquante points d’intérêts.

fleuve Chicago
Les kayaks sur le fleuve

Nous avons aussi été escortés par plusieurs kayaks qui profitaient comme nous, du début de la soirée. Le tour s’est terminé par l’approche du grand Lac Michigan duquel ont été lancés plusieurs feux d’artifice. Bien sûr ! Nous sommes le 4 juillet, fête nationale américaine!

art de rue. Chicago
Lampadaires de rue qui rappellent des quenouilles. Très jolis lorsqu’allumés

Quoi voir, que faire?

Les « landmarks » ou points d’intérêt de la ville sont légions et nous n’en avons vu que quelques-uns.

  • l’art de la rue comme ces lampadaires.
  • l’architecture certes, notamment quelques projets de l’architecte américain génie et chéri Frank Lloyd WrightCertains de ses projets se retrouvent cependant en dehors du centre-ville mais valent la peine d’être visités.
Je n’ai pas pu résister et me suis acheté un petit vitrail inspiré du style géométrique de l’architecte
  • Le parc du millénaire est un véritable lieu rassembleur. On peut admirer la sculpture reconnue mondialement “Cloud Gate” devenue un emblème de Chicago.
Cloud gate, Chicago
The cloud gate ou “The Bean”
  • Il y a aussi la fontaine numérique le Crown Fountain qui sert de jet d’eau et le Jay Pritzker Pavillon. Cet amphithéâtre extérieur offre une programmation et des activités familiales souvent gratuites. Nous avons pu profiter d’un concert en plein-air.
    Crown FountainFontaine numérique “Crown”

Pour les fans finis d’art et culture

  • l’institut d’art de Chicago (pas juste gros mais beau) pour ceux qui aiment les oeuvres impressionniste et post impressionniste. Et les plafonds de certains édifices: allez chez Macy’s admirer son ciel de mosaïque. Puis ne manquez pas le vitrail Tiffany qui sert de voûte au Centre culturel de Chicago (visite gratuite).
Le plus grand plafond/dôme de verre Tiffany se retrouve à Chicago, au Centre culturel.

Mais en tête du palmarès…

Le clou du séjour demeurera sans contredit la prestation du trio de l’octogénaire Barry Harris au Jazz Showcase.

Entrée du jazzman M. Barry Harris au Jazz Showcase

Ce club existe depuis 1947. Lovées dans un vieux sofa de ce club de 170 places, verre de vin à la main, nous avons adoré la prestation. Inoubliable. Un must, les Flytrippers, un must! Courez au Jazz Showcase avant qu’il ne disparaisse.

Jazz showcase Chicago.
Jazz showcase, Chicago

Alors voilà pour notre petit tour à Chicago. Au revoir Orion. Merci pour l’affection, le logement, la cuisine où nous avons préparé nos repas. Tu habites une bien belle ville.

chat et bloggeuse
Orion et moi

Sommaire

Le gardiennage de maisons et d’animaux nous permet de rendre service à leurs propriétaires.  Et cela, en échange d’un hébergement gratuit pour visiter les alentours et une cuisine pour faire la plupart de ses repas. C’est de l’économie de partage qui rend tout le monde heureux. On a adoré Chicago.

Est-ce que l’aventure vous tenterait ?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Pourquoi vous ne devriez jamais payer pour choisir un siège

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

b_bruneau

A l'aube de la retraite du réseau de la santé, Brigitte renoue avec ses racines de "slow traveller", acquises dans sa vingtaine. Véritable flytripper dans l'âme, elle est toujours à la recherche d'escapades et d’aventures à prix accessible. Elle apprécie particulièrement la rencontre avec les gens d'ici et d'ailleurs et est adepte du "beau, bon et pas trop cher "

Leave a Reply