4 astuces pour un voyage en Irlande, un bel endroit où lever son verre (à plusieurs reprises)

FF est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Voyez sa bio au bas de cet article.


Des prés verts, de la bière noire et des gens roux, oui c’est bien ça, on parle de l’Irlande. Bucolique et idyllique, cette place sait parler aux Québécois. L’indépendance et les référendums sont passés par là. On s’y reconnaît. Très chaleureux et rassembleurs, ces pays animés nous entraînent dans une gigue de plaisir arrosé de bière.

Pas besoin de se ruiner non plus. Il y a moyen d’avoir des billets d’avion pas si chers (comme Montréal-Dublin dans les 500$ aller-retour cette semaine) sur la page de deals vols pas chers de Flytrippers.

Alors voici 4 points à savoir avant de visiter l’île d’Irlande.

la mer et les collines vertes.
Carrick-a-rede.

1. Survivre

Ne pas oublier de boire de l’eau. Entre deux tourtières et deux pintes de bière, il faut bouger un peu et rester hydraté. Je sais qu’une bière noire c’est bien meilleur autour d’un feu de foyer, mais il faut sortir un peu. C’est tellement beau dehors, malgré la température changeante. 

Je suis allée deux fois en Irlande. La première, il y a plu tout le long et la deuxième, il a fait beau tout le long… 

Prévoyez toutes les options, mais laissez votre bikini à la maison, il ne va pas servir à grand chose. Ne pas oublier que L’Irlande est en euros et que l’Irlande du Nord est en pounds et que votre carte de crédit ne fera pas la différence. Elle va mieux réussir à se faire comprendre que vous, car la prononciation est parrrrrrrticulière là-bas.

Ils roulent leur R comme une Soeur Angèle un peu pompette. Je pensais bien parler anglais, mais ce n’est pas le même anglais là-bas. Peut-être qu’un chauffeur de taxi va vous apprendre quelques mots en Irish, mais je crois que ça prend un certain gène pour arriver à bien l’utiliser… Trop de consonnes pour le nombre de voyelles, ma bouche n’est pas faite pour ça.  

Super cultivés, ils savent où se trouve le Québec, ils vont même vous parler d’indépendance! Ils vont aussi vous parler de rugby et de soccer (faites semblant d’être intéressé, vous allez vous en sortir). 

 

2. Le nord

Je commence par l’Irlande du Nord. LE DANGER, ben non je vous niaise. Belfast, comparable à la ville de Québec, n’a pas grand chose d’effrayant. Jadis dans un conflit semi-politique/religieux, il n’y a plus rien à craindre.

Des petites ruelles et des petits ponts, c’est très charmant comme place. Vous y trouverez le musée du Titanic que j’ai plus ou moins apprécié. Il s’adonnait surtout à la mécanique du bateau et à sa construction, mais l’édifice est d’une beauté particulière et son emplacement est significatif.

Juste à côté vous trouverez les studios de cinéma jadis hôtes des décors de Game of Thrones. On a une chance sur 1 milliard d’y croiser Kit Harington pis on va la prendre!

Un jardin adjacent un château de brique rouge.
Le château de Belfast.

 

Un pont éclairé et les lumières de la ville se reflètent dans l'eau.
Belfast.

 

Si on s’éloigne de la ville c’est là que le spectacle commence! Le Giant’s Causeway est étrangement fascinant. La formation géologique particulière est agencée à l’air marin et le tout est saupoudré d’une légende fantastique!

Mon genre de place. Je m’y suis rendue en voiture et je suis arrêtée par Carrick-a-rede. J’avais l’intention de traverser le pont de bois, mais lorsque j’ai vu la foule et les nombreux autobus j’ai décidé de simplement marcher le long des falaises. Un de mes moments préférés du voyage!

voyage en irlande
Le Giant’s Causeway.

 

3. Dublin

Dublin; un hymne patriotique qui te réchauffe le coeur à coup de trèfle dans la figure. Plutôt moderne et contemporaine, j’y ai trouvé une ambiance bien différente de ce que j’imaginais. Il y a certainement des petits quartiers comme celui de Temple Bar, dans lesquels ça sent la tradition et le vintage, mais en gros la ville rime avec le mot révolution.

Parce qu’entre deux bières il faut bien faire quelque chose; pourquoi pas visiter une usine de bière! L’usine de Guinness. Vas-y même si tu n’êtes pas fan de musée.  La bière y est bonne (mais vraiment bonne; fraîche la Guinness goûte davantage le café). Elle est onctueuse et crémeuse.

Je serais prête à prendre l’avion, atterrir à Dublin, boire une Guinness puis revenir au Québec tellement elle en vaut la peine. L’ambiance est chouette et tu te développes un accent irlandais dès la première gorgée de ce breuvage historique.

Profites-en pour trouver un pub avec musique traditionnelle et danse irlandaise. C’est vraiment très impressionnant comme style de danse et ça rappelle étrangement la gigue québécoise. On se retrouve un peu là-dedans.

 

4. Le reste

L’image pittoresque que je m’étais faite de Dublin était peut-être erronée, mais j’ai trouvé ce que je cherchais à Dalky et Gallway.

Dalky est très près de Dublin, on peut s’y rendre en transport en commun. Petit village de pêcheurs sur le bord de la mer, le rêve d’embarquer sur un bateau pour pêcher son propre fish and chips est bien palpable. Pis si vous voulez manger santé, il a manière d’y trouver du brie frit pour accompagner le tout!

Gallway est un petit village romantique où faire le tour des terrasses est impossible, car il y en a trop. Les petits cours d’eau qui sillonnent la ville sont magnifiques et possèdent une signification magique: le symbole celte du Claddagh. Partout, deux mains tenant un coeur couronné représente l’union des deux cours d’eau confluents de la ville.

La combinaison de l’amitié avec les mains, le coeur pour l’amour et la couronne pour la loyauté signifie le meilleur type d’union (autant pour les humains que les rivières, tsé). Awwwwwww!  Voilà pourquoi le claddagh figure sur toutes les bagues de mariages/fiançailles irlandaises. Quand on ne se trompe pas dans son itinéraire on peux aller voir les Cliffs of Moher pas très loin de Gallway, il parait que c’est ben beau (Oups).

Des petites maisons colorées longent l'eau.
Gallway

 

Sommaire

C’est à comprendre pourquoi une si petite île a une si grande âme. Un mythe, une légende, mais bien réel.  L’air marin, les collines vertes, les châteaux, et les petites ruelles bien vivantes. Il y a le train et l’autobus, mais prenez votre courage à deux mains et louez-vous une voiture. Conduire dans le banc du passager et de l’autre côté de la route n’est pas si vilain. Il faut simplement faire attention aux carrefours giratoires (Oupelaï). Longez la mer Irlandaise et arrêtez-vous à chaque petit château et à chaque colline verte saupoudrée de petits moutons blancs. Il y a toujours un endroit plus beau que le précédent partout où vous irez, c’est ça l’Irlande.   

Vous pouvez également consulter mes autres récits:

 

Avez-vous déjà visité l’Irlande? Dites-nous le dans les commentaires.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous voulez voir toutes les astuces?
Cliquez ici pour aller à la page de la catégorie des astuces
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment trouver l’hébergement à bas prix

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: Giant’s Causeway (crédit photo: Hugo Kemmel)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

FF

Voyager c'est pas plate et l'évasion c'est mon domaine. Que ce soit par la littérature, le cinéma, la nourriture ou la musique j'aime être dépaysé et voir ce qu'il y a ailleurs. Embarque dans mon sac banane, on va faire un tour.

Cet article a 2 commentaires

  1. Valérie

    Génial, ton article, j’ai rit d’un bout à l’autre de ton récit! Tu donnes vraiment envie de visiter l’Irlande… et de boire une petite Guinness, tiens 😉

  2. Josee

    Allô merci pour ce beau reportage,maintenant je loue un petit motorisé.Es-ce facile de stationner gratuit la nuit? À part Dublin bien sûr!

Leave a Reply