Comment vous créer des escales gratuites et visiter une ville de plus!

Un des commentaires qui me font le plus sourciller, c’est quand les gens se plaignent des escales. Évidemment, pour un voyage d’une semaine, peut-être que c’est moins intéressant de perdre du temps avant d’être à destination… mais en même temps, ça fait visiter une destination de plus, ce qui est génial non?

Si vous n’aimez pas visiter des nouvelles destinations, je ne sais pas qu’est-ce que vous faites à voyager ?

N’est-ce pas le but? Découvrir des nouveaux endroits. Et les escales, c’est encore mieux que trouver un super deal sur notre page d’aubaines, car ça permet de découvrir une nouvelle ville complètement gratuitement! Génial non?

Je vous ai déjà partagé un article qui vous explique pourquoi les longues escales c’est génial, mais ici je vous explique comment les obtenir.

Et en passant, c’est très rare les vols pas chers sans escales, surtout pour des destinations plus loin. Il y en a, mais c’est plus rare. Si vous voulez absolument des vols directs, attendez vous à payer 1000$ pour aller à Amsterdam au lieu du 330$ qu’on a payé nous. Ça me semble pas très logique pour éviter 2h d’escale en Islande, ça revient cher de l’heure, mais écoutez, tout le monde à le droit de choisir leurs priorités. Nous on préfère des escales, qu’on sorte ou non de l’aéroport, pour économiser 700$ qui vont nous servir à voyager plus souvent.

Il semble avoir pas mal de gens qui croient que les aéroports sont des prisons, mais vous avez le droit de sortir, d’où l’intérêt d’avoir une escale assez longue pour avoir le temps de le faire et de découvrir une nouvelle ville. La plupart des pays ne requièrent pas de visa, c’est donc très simple.

Même pour moins d’une journée, ça vaut toujours la peine. On vient de le faire nous-même, pour aller de Paris aux îles Canaries, on a tous les deux pris une escale d’une demi-journée à Lisbonne et Madrid pour faire une petit mini-compétition entre les deux capitales, que vous verrez sur le blog samedi (et qui vous permettra de remporter un petit prix en votant).

18 heures à Madrid, c’est mieux que 0 heures à Madrid dans 100% des cas. C’est sûr que ce n’est pas assez, on ne dit pas le contraire. Mais c’est mieux que pas y aller du tout, ça c’est sûr. Et la différence entre 10 jours aux îles Canaries et 11 jours, elle est pas mal moins grande que la différence entre 0 jours à Madrid et 1 jour à Madrid.

C’est ce qui nous a inspiré à vous partager cet article pour vous aider vous aussi à maximiser vos escales.

Les types d’escales

Il y a plusieurs types d’escales, ça peut venir un peu mêlant. Je vais tenter de vous démystifier ça. Il y a quatre types d’escales que je veux mentionner.

La première c’est l’escale plate typique. Vous ne faites rien de spécial, vous achetez un vol et par défaut il y a une escale incluse qui est parfois trop courte pour sortir, parfois non. Toujours moins de 24 heures.

Ensuite il y a la seconde, les escales allongées. La plupart des compagnies aériennes permettent jusqu’à 24 heures de connexion, ce qui est la clé pour souvent obtenir des escales sans payer plus cher, mais ce n’est pas toujours disponibles. Vous devez donc vérifier et on vous dit comment les trouver.

La troisième, ce sont les escales d’itinéraires multi-billets. Celles que vous vous créer vous-même en achetant deux billets séparés, les itinéraires multi-billets. C’est souvent seulement avantageux pour l’Europe, mais parfois pour l’Asie aussi. C’est une façon de créer une escale aussi longue que vous voulez, à la limite même un voyage deux-en-un où vous passer autant de temps à l’escale qu’à destination.

La quatrième, c’est le stopover en anglais, soit l’escale volontaire de plus de 24 heures, qui est un peu plus complexe car ça doit être fait directement sur le site de la compagnie aérienne, ou même parfois au téléphone.

Justement en anglais, stopover représente une escale de plus de 24 heures, alors que layover représente une escale de moins de 24 heures, alors qu’en français je ne sais pas / crois pas qu’il y ait de termes distincts.

1. L’escale plate typique

Vous achetez un vol Montréal-Vietnam. Vous ne touchez à rien, vous suivez les liens directs clé-en-main qu’il y a à côté de toutes les dates sur notre page d’aubaines, et vous réserver. Même chose si pour vos dates on n’a pas d’aubaines et vous utilisez notre outil de recherche pour trouver le meilleur prix. Ça vous donne des escales.

Prenons le cas de Hô Chi Minh Ville en rabais hier à 721$.

Vous êtes du genre à ne pas vouloir visiter la ville incroyable de San Francisco et la ville incroyable de Tokyo? Parfait, vous avez seulement 1 heure, donc pas de temps pour visiter. Vous achetez et c’est fini.

En passant, n’oubliez pas qu’on s’en fout si votre correspondance est trop courte, si vous achetez votre billet en un seul morceau (un seul itinéraire) et qu’il est bâti comme ça, ils vont vous replacer sur le prochain vol disponible gratuitement en cas de problème. Les détails dans cet article.

Et dans tous les cas, payez toujours votre billet d’avion avec une carte de crédit de voyage, ça vous donne 500$ gratuitement pour vos repas et votre hébergement si il y a un retarde de quatre heures. J’adore maintenant les retards depuis que je connais cette astuce, parce que j’adore les choses gratuites. Vous pouvez lire comment ça marche ici et aussi tant qu’à y être lire ceci qui n’a aucun rapport mais qui vous donne 50$ gratuitement si vous aussi vous aimez les choses gratuites.

2. Les escales allongées

C’est ici que c’est intéressant et que vous pouvez vous créer une escale plus longue, mais ce n’est pas toujours faisable. N’oubliez pas, comme n’importe quelle astuce de voyage et d’avion, ça ne peut pas fonctionner à 100%, c’est impossible. Chaque vol est différent. Mais ça vaut la peine de l’essayer et de savoir comment au cas où vous voulez visiter une ville plus longtemps.

Ça marche moins souvent avec les aubaines, car ce qu’on vous repère sur notre page d’aubaines c’est souvent à moitié prix et quand c’est aussi pas cher, c’est pas mal plus difficile de modifier et de trouver des alternatives.

Mais comme on sait que plusieurs d’entre vous se servent aussi de nos outils pour vos recherches de vols quand vous ne trouvez pas d’aubaines, c’est pratique pour ces situations-là, car ça marche souvent.

Je vais prendre l’exemple d’un aller-retour Montréal-Tokyo qui était à rabais hier à 752$. Voici l’écran qui apparaît.

Toutes ces options sont le même prix. Si vous n’êtes pas aventurier, vous pouvez acheter le premier et rester dans l’aéroport. Mais si vous voulez visiter Chicago, suffit de prendre les vols les plus longs.

Vous avez des allers de 28h ou 34h, et des retours de 20h ou 31h (c’est le temps complet de l’itinéraire, pas de l’escale). Souvent les escales possibles à Chicago sont tout de même courtes, alors ça vaut la peine de sortir à l’aller ET au retour pour maximiser votre temps dans la ville. Sinon, choisissez à l’aller, vous serez plus en forme (vous venez de partir) et au retour vous vous reposerez à l’aéroport sans sortir. C’est vraiment libre à vous, vous choisissez.

Et disons que comme nous cette semaine, parfois l’escale est dans une ville plus exotique que Chicago, comme Madrid, où je me dis que même en voyageant énormément, je ne suis pas sûr que je reviendrai ici dans les 10 prochaines années, donc ça vaut la peine de visiter.

Vous voyez le temps au centre et le bouton pour voir le détails des escales est en bas à gauche, comme illustré ici.

Bref, dans ce cas particulier, en regardant ça je choisirais la troisième option. Ça donne la plus longue escale possible à l’aller pour visiter Chicago, et au retour les plus courtes pour rester dans l’aéroport quand on a hâte de revenir à la maison après un voyage intense.

Comme je disais, les options sont limitées parce que c’est un deal de fou à 753$ pour aller au Japon, mais habituellement vous pourriez choisir plus long comme escales, il y a habituellement près d’une dizaine de choix dépendant des destinations.

Mais dans ce cas, vous auriez une soirée à Chicago (une marche le long de la Chicago River avec les gratte-ciels illuminés est de mise, tout comme la multitude d’activités de soirée dans la 3ième plus grande ville américaine) et si vous vous levez tôt, il vous resterait un bon 2-3 heures d’ensoleillement le matin pour visiter la ville, qui est franchement magnifique. J’y suis allé deux fois dans les deux dernières années, et j’ai déjà hâte d’y retourner (il y a des hostels pas chers à 20$ la nuit que j’ai testés en octobre, en plein centre-ville).

Mais encore là, c’est un exemple à Chicago, mais il y a des fois où votre escale pourrait être dans une ville encore plus incroyable.

Donc simplement en regardant les options disponibles et en prenant les plus longues, ça vous fait des escales plus longues dans une ville et vous permet de la découvrir.

Ne manquez pas sous peu mon article avec mes astuces pour maximiser une escale courte, j’ai pas mal d’expérience là-dedans!

3. Les escales d’itinéraires multi-billets

Celles-là, je les explique très en détail dans mon article sur comment se rendre n’importe où en Europe à bas prix. C’est vraiment là que c’est intéressant, car en allant en Italie, vous pourriez sauver des centaines de dollars en prenant un billet pas cher vers Paris, et de là prendre un autre vol pas cher vers l’Italie.

Choisissez simplement d’acheter le deuxième vol avec un départ quelques jours après votre arrivée à Paris, et le tour est joué. Vous pouvez lire les détails de cette technique qu’on a baptisée les itinéraires multi-billets ici, et sachez que ça marche pour pas mal toutes les destinations en Europe. Ça vous fait visiter deux villes incroyables pour le même prix (en fait pour un prix encore plus bas dans le cas des itinéraires multi-billets).

4. Les stopovers de compagnies aériennes

Celle-là est extrêmement intéressante, au point où je vais la garder pour un article séparé, à paraître sous peu. En bref, certaines compagnies aériennes vous offrent des stopovers (escales de plus de 24h) complètement gratuitement, et en plus vous payent parfois des activités pour faire découvrir la ville. Évidemment, c’est souvent des compagnies qui ont des prix de billets plus élevés, mais pas toujours. Et il y a quelques trucs.

Je vous en reparle dans les deux prochaines semaines, ne manquez pas ça. Et si ce n’est pas déjà fait, inscrivez-vous à notre infolettre gratuite comme 20 000 autres passionnés de voyage l’ont fait, et recevez tout notre contenu par courriel!

Sommaire

Si vous aimez voyager, vous devriez profiter du fait que vous pouvez visiter une ville additionnelle gratuitement dans la plupart des cas. Avec ces astuces, vous verrez encore plus de ce merveilleux monde!

Et vous, que pensez-vous des escales? Avez-vous déjà profité de ce truc?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment obtenir l’hôtel gratuitement lors d’annulations et de retards de vols

Aidez-nous à confondre les sceptiques en partageant ce blogue aux néophytes des compagnies à bas prix et surtout ajoutez Flytrippers.com à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde fabuleux des compagnies aériennes à bas prix.

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

 

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 41/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 8 Comments

  1. Bonjour! Et qu’en est-il des escales moyennes? Y a t-il un minimum d’heures qu’il faut respecter pour pouvoir sortir?
    Ex: j’ai acheté votre deal vers l’Asie et j’aurai une escale de 6h à Pékin et je me demande si c’est envisageable. Merci de me partager ton expérience puisque tu l’as aussi acheté.

    1. Bonjour, pour être très «safe» ils disent d’arriver 3h avant un vol à l’aéroport, je trouve ça vraiment exagéré, 2h suffit amplement. Donc disons que ça vous laisse 4h, pour l’avoir fait cet hiver, le centre de Beijing est un peu loin de l’aéroport, mais j’irais pareil. Même pour quelques heures, ça vaut la peine de juste aller marcher dans les hutongs, le quartier historique typiquement chinois au centre, peut-être même découvrir la Cité Interdite mais ça c’est probablement trop serré. En tout cas, tant qu’à rester 6h assis sur un banc d’aéroport, même si on peut en voir peu en ville, ça vaut la peine:)

    2. Le métro se prend directement à l’aéroport et il y a un transfert à faire pour arriver au centre si je me souviens bien. La particularité de la Chine c’est que ça prend habituellement un visa, mais pour les transits c’est permis de visiter sans visa, la durée permise est pour 72h et moins si je ne me trompe pas.

      1. Merci beaucoup pour tes conseils, je pensais que 6h serait trop serré surtout en heure de pointe. Mais avec la présence d’un métro, je vais essayer de me rendre à la Cité interdite.

      2. Une petite sortie rapide!! Merci à toi de nous suivre:)

  2. Je voyage toujours avec mon manteau de duvet qui se compresse dans un petit sac… c’est l’idéal.

  3. Bonjour ! Comment gérez vous l’habillement lorsque l’escale est dans un endroit frais / froid et votre voyage est au chaud et que vous ne voulez pas traîner un manteau tout le reste du voyage. Merci ????

    1. On a justement vécu cette situation dans ce voyage 😛 On est parti de Miami, vers les îles Canaries, mais au travers il y avait…. Paris. Pas chaud chaud Paris en novembre 😛

      On a emmené un coton ouaté (mis sur nous dans l’avion pour prendre moins de place de bagages) et un petit manteau coupe-vent plus mince qui se plie et ne prend pas trop de place. C’est correct sauf qu’on a une journée en Islande au retour qui va peut-être être froide, on t’en reparle après si on regrette d’avoir pas emmener un gros manteau!!

Laisser un commentaire

×
×

Cart