You are currently viewing Comment c’était d’entrer au Canada en avion avec les changements du mois d’avril

Plus tôt ce mois-ci, c’était ma 10e entrée au Canada pendant la pandémie, mais ma 1re entrée en avion depuis que l’exigence de test a été éliminée le 1er avril. C’était bien sûr très évident que ce serait excessivement simple, mais plusieurs aiment ça quand on partage nos expériences personnelles détaillées.

J’avais testé l’entrée au Canada par voie terrestre le 2 avril, donc voici maintenant mon compte-rendu de l’entrée tout aussi simple par voie aérienne le 11 avril, après avoir été passer un long week-end aux États-Unis en avion.

Spoiler alert: c’est exactement la même chose, parce que ça fait longtemps que les règles d’entrée du Canada sont exactement les mêmes peu importe si tu entres par voie terrestre ou par voie aérienne. C’est juste la mise en application des règles d’entrée qui diffère un peu.

 

Règles d’entrée du Canada

C’est excessivement simple d’entrer au Canada si tu es pleinement vacciné (2 doses de vaccin ou 1 dose de Johnson & Johnson): juste besoin de remplir le formulaire dans l’appli ArriveCAN

C’est tout.

J’ai fait une vidéo pour expliquer ça en entrant au Canada justement.

 

 

Donc ça, c’est la seule exigence qui reste dans les règles d’entrée du Canada, qui sont une composante des 3 ensembles de règles simples pour tout voyage qu’on te répète depuis des mois.

Cet article-ci n’est pas pour reparler de ça, mais bien juste pour te raconter ma propre expérience détaillée de mon retour au Canada par avion, étape par étape. 

Je vais aussi te parler de mon expérience d’entrée aux États-Unis dans un autre article cette semaine pour ceux qui veulent voyager aux États-Unis spécifiquement (autant mon entrée du 7 avril que celle de ce mercredi, vu que j’y retourne).

 

Mon entrée au Canada à Toronto le 11 avril

Voici comment ça a été pour moi.

 

Remplir ArriveCAN avant le départ

J’ai été invité à animer un événement sur l’entrepreneuriat en Ohio, donc c’était un très court séjour juste pour un long week-end. 

Pont US Grant sur la rivière Ohio (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

Donc tout ce que j’avais à faire, c’était de remplir le formulaire dans l’appli ArriveCAN. Simple!

Mes vols de retour étaient tôt lundi le 11 avril pour me rendre à Toronto à temps pour pouvoir être à bord du vol inaugural du nouveau transporteur ultra low-cost au Canada (je t’ai partagé mon avis sur Lynx Air et ses vols à 39$).

Pour mes 6 autres voyages aux États-Unis pendant la pandémie, il avait fallu que je fasse le test pré-entrée exigé par le Canada.

Heureusement, c’était facile et gratuit d’avoir un test de COVID-19 aux États-Unis (encore très pratique pour les Canadiens non vaccinés qui reviennent au Canada, soit parce qu’ils ont menti aux douaniers américains pour y aller ou bien parce qu’ils sont des enfants de plus de 5 ans par exemple).

Cette fois-ci, c’était juste encore plus simple logistiquement. Pas de test à prévoir et à céduler d’avance.

Les tests ne m’ont jamais stressé personnellement, parce que je ne suis pas quelqu’un qui trouve que ça sert à quelque chose de stresser à propos de quoi que ce soit, mais au moins je n’ai pas eu à y penser. Comme dans le bon vieux temps. Retour à la normale.

Bon, presque à la normale. Il a fallu que je prenne un gros 3 minutes de ma vie pour remplir le formulaire dans l’appli ArriveCAN le dimanche (j’aurais pu le faire avant aussi évidemment, on a 72 heures avant l’entrée pour le faire). 

De toutes les nombreuses restrictions imposées sur les voyages (et les libertés en général) depuis le début de la pandémie, disons que répondre à quelques questions simples n’est pas très haut sur la liste de choses que je déplore, personnellement.

Voici une vidéo qui montre en détail le processus simple pour ArriveCAN et tu peux lire tous les détails imaginables sur l’appli ArriveCAN dans ce guide ultime.

 

 

Enregistrement pour le vol

Mes vols étaient sur American Airlines, le plus gros transporteur aérien au monde et membre de l’alliance de transporteurs aériens oneworld.

C’est l’université qui m’a invité qui a payé mes billets d’avion, donc je n’avais pas le choix du transporteur (ces temps-ci, vers les États-Unis, je prends souvent Air Canada et United parce que mes billets sont gratuits avec mes points Aéroplan et qu’il y a tellement d’offres de points gratuits faciles à obtenir — je pourrais facilement avoir des vols gratuits sur American Airlines avec mes points Avios, mais le programme est moins avantageux pour la plupart des destinations).

Honnêtement, le processus d’enregistrement en ligne d’American Airlines fonctionne super bien. 

J’ai pu téléverser ma preuve de vaccination et mon reçu de l’appli ArriveCAN la veille dans l’appli VeriFLY qu’American Airlines utilise et en quelques heures, tout était approuvé.

Appli VeriFLY pour pouvoir faire l’enregistrement et éviter le comptoir (crédit image: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

Et j’ai donc pu faire mon enregistrement 100% en ligne sur l’appli d’American Airlines, comme tous les voyageurs devraient toujours faire pour sauver du temps.

 

À l’aéroport de départ

Donc j’ai pu me lever un petit peu plus tard et arriver à l’aéroport de Columbus (CMH) 30 minutes pile avant l’embarquement de mon vol, ou 1 heure avant le départ, pour me laisser un petit lousse.

C’est l’avantage absolument génial d’avoir l’adhésion à TSA PreCheck qui vient avec la carte NEXUS, qui est un incontournable pour les voyageurs.

J’ai mesuré le tout et ça m’a pris un gros 3 minutes entre mon entrée dans l’aéroport et mon passage du côté «airside», soit post-sécurité. 

Là-dessus, j’ai perdu quelques secondes à mettre mon masque vu que j’avais oublié avant d’entrer, après un autre week-end là où ça n’existe évidemment plus — comme partout ailleurs aux États-Unis où je vais depuis novembre. 

(Et maintenant, les masques ne sont plus exigés dans les avions et aéroports américains, donc ça ne m’arrivera plus au moins! J’ai personnellement si hâte de l’essayer ce mercredi, même si je suis bien à l’aise que d’autres le gardent leur masque!)

Bref, zéro attente à l’aéroport. 

Comme c’est pas mal toujours le cas. Sans avoir besoin d’enlever mes souliers ou mon manteau ni de sortir mes liquides et mon ordinateur. Vive la carte NEXUS, je ne peux pas le répéter assez souvent!

Affiche pour TSA PreCheck — le gouvernement fait de l’humour! (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

Cela dit, rendu à ma porte d’embarquement, l’agente m’a appelé au microphone pour revérifier mes documents quand même (ils n’avaient pas fait ça à l’aller, ce qui a du sens j’imagine, considérant que c’est pour entrer au Canada qu’ils prennent vraiment plus au sérieux la vérification des exigences, pas pour entrer aux États-Unis).

Ça a pris 10 secondes et c’était tout. Plus jamais on ne m’a redemandé quoi que ce soit, même au Canada.

Ce n’est vraiment pas compliqué de voyager.

 

À l’aéroport d’escale

Comme ça va presque toujours être le cas, vu que je voyageais sur un seul même billet sur le même transporteur aérien, personne n’a revérifié quoi que ce soit pendant mon escale à Charlotte (CLT) pour le vol qui entrait vraiment au Canada.

J’en profite pour faire une parenthèse sur les salons VIP d’aéroport, vu que c’est si triste de voir des gens qui n’en profitent pas quand ils peuvent si facilement être payés pour accéder aux salons VIP.

Le Centurion Lounge d’American Express est accessible seulement pour ceux qui ont la Carte de Platine American Express, une carte très premium qui est vraiment surtout pour les grands voyageurs.

Centurion Lounge d’American Express à Charlotte (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

Par contre, j’ai pu aussi faire une sieste dans ma chambre privée de Minute Suites, qui lui fait partie du réseau de salons VIP d’aéroport Priority Pass et donc qui est facilement accessible à tous, simplement en ayant une des nombreuses cartes qui donnent l’accès gratuit aux salons VIP et qui donnent des centaines de dollars en primes de bienvenue en plus.

(On va avoir un article pour les comparer en détails bientôt).

 

Il y a aussi l’excellent The Club CLT qui est accessible via Priority Pass, pour ceux qui préfèrent un salon VIP d’aéroport traditionnel avec la nourriture et les breuvages gratuits au lieu d’un endroit unique pour faire une sieste ou travailler tranquille.

Uner dernière parenthèse, vu que c’était frappant. Charlotte, c’est très près d’Augusta, où le célèbre Tournoi des Maîtres avait lieu le jour avant. Donc, l’aéroport était absolument bondé de fans de golf qui arrivaient de là et qui avaient tout l’attirail à l’effigie du tournoi (polos, vestes, casquettes, etc.) Ils vendent pour ≈ 60 millions de dollars de marchandises, et c’est vendu uniquement sur place et pas ailleurs, tout ça en l’espace d’une semaine. J’espère au moins que ces gens qui adorent dépenser de l’argent sur des trucs comme ça ne font pas partie de ceux qui disent qu’ils n’ont pas assez d’argent pour voyager plus. 😂 

 

À l’aéroport d’arrivée

En atterrissant à l’aéroport de Toronto (YYZ), j’ai encore une fois passé les douanes en 3 minutes grâce à ma carte NEXUS.

Regarde la file des voyageurs qui ne savent pas que la carte NEXUS existe… et la file d’attente pour ceux qui ont la carte NEXUS, ou plutôt l’absence de file d’attente, je devrais dire.

 

 

Bref, j’étais instantanément rendu devant l’agente et elle ne m’a pas posé de question sur le formulaire que j’avais à remplir dans l’appli ArriveCAN ou quoi que ce soit, comme d’habitude. Tout est automatiquement lié avec ta pièce d’identité utilisée pour faire ta déclaration dans l’appli ArriveCAN, donc pas besoin de montrer le reçu ArriveCAN non plus.

Donc, comme je dis dans l’intro (et comme je te dis depuis que le gouvernement canadien a annoncé la fin de l’exigence de test pré-entrée): c’est excessivement simple d’entrer au Canada si tu es pleinement vacciné.

Et comme il y a 120+ pays ouverts sans leur propre exigence de test, il ne reste vraiment plus beaucoup de bonnes raisons de ne pas voyager.

 

Tu veux recevoir toutes les mises à jour du coronavirus pour les voyageurs?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Mon retour au Canada par avion le 11 avril n’aurait pas pu être plus simple: j’ai rempli le formulaire dans l’appli ArriveCAN en moins de 5 minutes, et j’ai passé les douanes en un rien de temps avec ma carte NEXUS. C’est vraiment presque aussi facile qu’avant la pandémie de voyager!

Que veux-tu savoir à propos de l’entrée au Canada? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: file aux douanes canadiennes pour ceux qui n’ont pas la carte NEXUS (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 2 commentaires

  1. LindaB

    Je suis revenue de France la semaine derniere avec Air France et ils ont TOUT vérifié (arrivcan, preuve de vaccination AVANT de monter à bord). En arrivant au Canada, meme chose, les douaniers ont vérifié méticuleusement nos ArrivCan…Au moins j’avais pas ”travaillé” pour rien 🙂

    1. Andrew D'Amours

      En effet, pour entrer au Canada il y a plus de chances que ça soit très vérifié qu’à peu près tous les autres pays haha! J’espère que tu as passé un beau voyage 🙂

Leave a Reply