La fin de l’ère des «jumbo jets»: après l’Airbus A380, le Boeing 747 ne sera plus manufacturé

La pandémie du coronavirus a évidemment été brutale pour l’industrie de l’aviation, mais un élément dont nous n’avons pas encore parlé est le fait qu’elle a effectivement tué (ou du moins achevé) les emblématiques avions à deux étages.

Commençons par une distinction importante:

  • Avions qui ne sont plus manufacturés
  • Avions qui ne sont plus dans les airs

Il y a beaucoup de modèles d’avions qui existent… et quelques-uns ont été complètement retirés du service pour toujours à cause de la pandémie—nous les aborderons également dans un article séparé.

Mais voyons maintenant les Boeing 747 et les Airbus A380, et plus particulièrement le fait que pour les deux, c’est la fin de la production: ils ne seront plus manufacturés.

 

Boeing 747

Le plus emblématique des avions à deux étages, la « Queen of the Skies », n’était pas seulement le premier avion à deux étages… c’était aussi même le premier avion à deux allées (bicouloir), soit un «widebody» en anglais ou un «avion à fuselage large»!

Oui, ils ont vraiment commencé fort. Pendant plus de 35 ans, c’est demeuré le plus gros avion de passagers au monde.

Sa « bosse » (son «hump» en anglais) facilement reconnaissable en a fait l’un des avions les plus aimés de tous les temps, sinon le plus aimé.

Un des premiers 747 de Pan Am en 1970 (crédit photo: Wikimedia Commons)

 

Le premier 747 a été livré au défunt transporteur porte-étendard («flag-carrier») américain Pan Am en 1970… oui, nous sommes aujourd’hui plus près de l’année 2070 que du lancement du Boeing 747. Voilà comment ça fait longtemps qu’il existe.

Il est certainement devenu de moins en moins populaire ces dernières années, alors que des avions à fuselage large plus modernes ont remplacé de nombreux 747.

C’est principalement grâce à leur meilleur profil économique: avoir seulement deux moteurs et des caractéristiques technologiques plus récentes signifie un coût de d’opération inférieur. Sans compter qu’il n’y a tout simplement pas beaucoup de liaisons où c’est possible de remplir ces avions énormes et générer un profit.

Mais le programme 747 était encore officiellement vivant (à peine) et était toujours manufacturé dans le plus grand bâtiment au monde (par volume), un édifice construit exprès pour le 747 à Everett, dans l’État de Washington, près de Seattle (la présence de kraken dans les eaux environnantes n’a pas été confirmée).

Usine Boeing à Everett (crédit photo: Wikimedia Commons)

 

C’est à partir de notre chambre d’un hôtel Marriott d’Everett qu’on a vu le fameux avion Boeing Dreamlifter étrange d’ailleurs.

Bref, en 2019, Boeing a reçu 0 commandes de la plus récente (et plus grosse) version, le 747-8. Et seulement 18 l’année précédente. Alors il n’était certainement pas aussi populaire qu’auparavant auprès des transporteurs aériens, depuis bien avant le début de la pandémie.

Mais la pandémie a été le coup de grâce et Boeing a annoncé qu’ils mettraient fin à la production, après une existence historique de plus de 50 ans.

Boeing 747-8 de Lufthansa (crédit photo: Lufthansa)

 

Bien sûr, cela ne signifie pas que tu ne seras jamais en mesure de t’envoler sur un 747. Bon nombre d’entre eux sont encore en service (et le seront sûrement pour un bon bout, comme les avions ont une longue durée de vie), alors ce n’est pas une situation comme celle des modèles d’avions qui sont maintenant complètement retirés du service à cause de la pandémie, ceux dont j’ai parlé dans l’introduction.

En fait, il y a encore officiellement 462 Boeing 747 actifs, du moins avant la pandémie. Ce nombre va certainement diminuer, mais il ne sera certainement pas de zéro non plus.

Cela dit, il n’y avait déjà pas beaucoup de vols réguliers vers l’Amérique du Nord. Tu devras donc faire une planification spéciale pour spécifiquement t’envoler sur le 747 si c’est quelque chose que tu veux faire avant qu’ils ne disparaissent. Je le ferai certainement éventuellement moi-même, car même après plus de 300 vols, malgré que je sois un «AvGeek» («aviation geek») je n’ai pas encore embarqué sur la «Queen».

Je vais partager un article séparé avec comment et où tu peux t’envoler sur un des 747 restants, abonne-toi à notre infolettre gratuite.

 

Airbus A380

En tant que grand rival de Boeing, Airbus a décidé de construire un avion encore plus grand: un avion qui a deux étages sur toute la longueur du fuselage. C’était du jamais vu, évidemment.

Singapore Airlines était le client de lancement du A380 (crédit photo: Wikimedia Commons)

 

C’est devenu le plus grand avion de transport de passagers au monde lorsqu’il a été livré pour la première fois en 2007, un «timing» qui s’est malheureusement avéré assez mauvais, car de plus en plus de compagnies aériennes se tournaient vers des avions à fuselage large plus petits, surtout avec la Grande Récession qui a affecté très durement la demande.

L’A380 est tout simplement gigantesque. Regarde cette comparaison avec un Airbus A320… qui n’est pas un petit avion de brousse: c’est le modèle le plus commun au monde, un que tu as certainement déjà pris, avec 6 sièges par rangée et près de 200 passagers.

Deux A380 et un A320 (crédit photo: Tamas Tolos-Lakatos)

 

Le programme A380 très coûteux n’a jamais fait de profits et, à son apogée, Airbus n’en fabriquait que 30 par année. Donc, à peine 12 ans après la première livraison, l’an dernier, Airbus a annoncé la fin de la production de l’A380.

Encore une fois, cela n’a rien à voir avec la pandémie. Ça adonne juste que le dernier a été assemblé il y a quelques semaines, pendant la pandémie.

Mais le problème est que la pandémie pourrait accélérer la disparition des A380s encore en vol.

Crois-le ou non, sur les 228 Airbus A380s en service dans le monde entier, exactement la moitié d’entre eux sont exploités par une seule compagnie aérienne: Emirates. Ils ont 114 Airbus A380 et le modèle a essentiellement survécu aussi longtemps uniquement grâce à la compagnie aérienne basée à Dubaï.

Au moins 8 des A380 d’Emirates à Dubaï (crédit photo: Emirates)

 

La compagnie aérienne Emirates a connu une croissance fulgurante au cours des dernières décennies en déplaçant de grandes quantités de passagers sur des vols long-courriers à travers le monde avec son hub bien positionné à Dubaï (DXB). Avec le nombre de passagers qui devrait prendre des années à revenir aux niveaux pré-pandémie, tout est en train d’être reconsidéré, incluant leur stratégie de flotte.

Air France, qui avait un lien spécial avec l’A380 puisque l’assemblage final du jet était fait à Toulouse, a décidé de retirer de manière permanente tous ses A380 en raison de la pandémie.

Cela dit, de nombreux A380s seront là pour des années à venir, nous inclurons également le superjumbo d’Airbus dans notre article avec les détails sur comment et où tu peux t’envoler sur les avions à deux étages.

 

Tu veux savoir comment t’envoler sur les «jumbo jets»… et obtenir plus de contenu de voyage et d’aviation?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

L’ère des «jumbo jets» est terminée. Ou plus précisément: l’ère de la production des «jumbo jets» est terminée. Heureusement, tu as encore pas mal de temps pour faire l’expérience d’un vol sur le Boeing 747 et l’Airbus A380 à deux étages si tu planifies en conséquence, on va te dire comment faire.

Qu’aimerais-tu savoir sur ces «jumbo jets»? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: A380 d’AF et B747 d’UA à SFO (crédit photo: Bill Abbott)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply