Les petits couteaux sont permis dans l’avion depuis ce matin: est-ce que ça devrait vous inquiéter?

Nous avons eu plusieurs réactions dimanche dernier lorsque nous avons publié notre article sur le fait que les petits couteaux seraient maintenant permis à bord des avions. Plusieurs sont inquiets, peut-être l’êtes-vous aussi. Mais est-ce-qu’il y a vraiment raison de s’inquiéter?

Rappelons les faits: pour harmoniser les règles canadiennes à celles des autres pays, les couteaux avec des lames de moins de 6 centimètres (2 pouces et demi) seront permis à bord de tous les vols au Canada (sauf ceux vers les États-Unis).

C’est un sujet qui a enflammé les passions, et la grande majorité d’entre vous semblez être contre cette politique. Et c’était même avant que les médias reprennent l’histoire et que ça devienne un débat politique.

Et on comprend vos inquiétudes, ainsi que certains des arguments qui ont été emmenés. Et notre but n’est pas de critiquer votre position ou de vous faire changer d’idée, vous êtes tout à fait libres d’être contre cette règle. Et franchement, nous-même, notre première réaction était négative quand on a vu passer la nouvelle. La sécurité, on ne lésine pas avec ça.

Mais par contre, en regardant ça rationnellement, et en s’attardant aux détails… nous ne croyons pas que vous ne devriez pas vous inquiéter de ces changements.

Évidemment, notre but premier chez Flytrippers c’est de vous repérer des billets d’avion à prix réduit sur notre page d’aubaines, vous donner des astuces de voyage et vous inspirer à voyager sur ce blog. On ne veut pas devenir éditorialistes et commenter les débats politiques… mais comme ça implique le monde de l’aviation et que nous nous considérons experts dans le domaine de l’aviation, nous tenons à vous faire part de notre opinion et surtout vous donner les faits sur cette politique, pour bien vous informer. Et parce que plusieurs d’entre vous sont inquiets.

LIRE AUSSI : Voulez-vous une astuce qui vous donne 50$ complètement gratuitement?

 

Pourquoi ce n’est pas la fin du monde les couteaux à bord

Soyons clairs: la sécurité à bord des avions est extrêmement importante. Kevin et moi travaillons maintenant à temps plein sur Flytrippers (en passant ne manquez pas en 2018 notre article sur comment nous encourager complètement gratuitement si vous aimez ce qu’on fait ?), donc on gagne notre vie grâce au transport par avion…c’est sûr que si quoi que ce soit mettrait en danger le transport par avion, on serait contre.

C’est juste que c’est loin d’être clair que cette nouvelle politique mette qui que ce soit en danger. Au contraire.

Pourquoi?

Il y a cinq raisons principales:

– ce type de couteaux est permis dans à peu près tous les pays déjà
– des centaines de vols par jour en provenance de l’Europe permettent déjà ces couteaux sans problème
– les compagnies aériennes servent les repas en 1ère classe avec des couteaux en métal déjà
– les ciseaux et plein d’autres items potentiellement aussi dangereux sont déjà permis
– les politiques de sécurité font en sorte que le cockpit n’est aucunement menacé

Je vais aller en détail dans chacun car comme je disais, bien comprendre les faits aide à réaliser que ce n’est pas la fin du monde de permettre les petites lames de couteaux en avion… et les faits sont plus importants que la réaction émotive initiale qu’une telle nouvelle suscite! Même si on est contre bien des choses que ce gouvernement fait, là n’est pas le point. Sur ce point, ils semblent avoir raison.

Je ferai ensuite un retour sur quelques arguments qu’on a entendu pour encore vous rassurer que malgré cette nouvelle règle, vous pouvez prendre l’avion sans vous inquiéter.

LIRE AUSSI : Comment avoir l’hôtel gratuitement lors d’annulations de vols

Ce type de couteaux est permis dans à peu près tous les pays déjà

Cette règle n’est pas une invention canadienne: la politique a pour but d’harmoniser nos politiques avec celles à l’international. Personnellement, si tous les autres pays ont tort, je me fous de ce qu’ils font: on ne devrait pas les imiter juste pour les imiter.

Mais le fait est qu’ils ne semblent pas avoir tort. Seuls les États-Unis n’acceptent pas ce type de couteau et en continuant à lire, vous verrez que c’est en fait l’interdiction qui fait moins de sens rationnellement.

Les vols de l’Europe au Canada acceptent déjà ces couteaux

Depuis plusieurs années, les centaines de vols quotidiens qui partent de l’Europe vers le Canada permettent ces couteaux, même sur les transporteurs aériens comme Air Canada, WestJet et Air Transat. Plusieurs d’entre vous avez certainement embarqué sur ces vols… et rien ne vous est arrivé.

Juste pour visualiser, dans une journée typique estivale, il y a plus de 30 000 vols par jour en Europe, et les petits couteaux y sont permis. Il n’y a pas de danger pour la sécurité, et il n’y en aura pas plus au Canada ce matin. Kevin et moi prenons des vols vers Madrid et Lisbonne demain, et comme nos dizaines d’autres vols hors-Canada cette année, les couteaux seront permis à bord et nous ne seront pas en danger pour autant.

LIRE AUSSI : Mini-concours Flytrippers – Madrid vs Lisbonne

Les compagnies aériennes servent les repas en 1ère classe avec des couteaux en métal

Les transporteurs aériens canadiens servent les repas de la classe affaires (malheureusement je ne parle pas par expérience, voyageant toujours en classe économique pour être cohérent avec notre philosophie d’économiser pour voyager plus) avec des jolis couteaux en métal… donc ça ne changera pas grand chose que d’autres emmènent leurs petits couteaux.

Repas classe affaires d’Air Canada avec couteau. Crédit photo: Site Air Canada

 

Pire que ça, saviez vous que selon les études du gouvernement américain, l’organisme qui opère les contrôles de sécurité dans les aéroports, la TSA (Transportation Security Administration), ne détecte que 5% des armes et objets prohibés qui passent à la sécurité. Oui, 95% des tentatives de passer des objets interdits réussissent. Donc, probablement qu’il y a déjà des couteaux, même aux États-Unis.

 

Les ciseaux et plein d’autres items potentiellement aussi dangereux sont déjà permis

Des ciseaux, c’est pas mal la même chose que des petites lames de couteaux n’est-ce-pas. Ils sont déjà permis. Même les tournevis de moins de six centimètres sont déjà permis depuis toujours eux aussi. Et honnêtement, il y a en fait plein d’objets communs (même un simple stylo ça peut faire des dommages) qui sont dangereux si quelqu’un a des mauvaises intentions… autant qu’une petite lame de couteau.

 

Les politiques de sécurité font en sorte que le cockpit n’est aucunement menacé

Le fait que plein d’objets déjà permis à bord pourraient être dangereux, c’est exactement pourquoi les avions ont des protocoles de sécurité très stricts par rapport à l’ouverture de la porte du cockpit, surtout depuis le 11 septembre 2001. Et c’est pourquoi les lames de couteaux ne permettront jamais d’accéder au cockpit. Idem pour vos limes à ongles ou les couteaux des repas en classe affaires.

View this post on Instagram

Your hairy friend will be happy to know that she can pack razors in her carry-on. Heck, she can even take clippers if she needs them. - This is a screenshot of a tweet sent to the @AskTSA account on Twitter. Have you ever wondered whether or not you can pack a certain item? Fret no more! Now you can simply snap a picture and tweet it to @AskTSA or send it via Facebook Messenger and our team will get back to you promptly with an answer. If you're a regular follower of this account, I'm sure you can think of many situations where it would have behooved somebody to send us a picture first. And that's not all. Contact us about any TSA related issue or question you might have. We can even help you with TSA Pre✓® issues. We look forward to answering your questions, 8am-10pm ET weekdays; 9am-7pm weekends/holidays. #AskTSA #TSATravelTips

A post shared by TSA (@tsa) on

Quelques arguments lus sur le sujet

Cela m’emmène justement à l’argument le plus commun – et le moins logique malheureusement – que l’on ait lu par rapport à cet enjeu, soit que les liquides soient interdits eux.

«Un couteau c’est plus dangereux que du shampoing»

Bon, c’est sûr que du shampoing, ce n’est pas dangereux. Au cas où vous ne le saviez pas, la raison que vos liquides ne doivent pas dépasser 100mL n’est évidemment pas parce que quelqu’un trouve que le shampoing c’est dangereux. Personne ne trouve du shampoing dangereux.

La raison, c’est que de nombreux explosifs peuvent être fabriqués avec des produits liquides très communs, et que c’est difficile à détecter. D’où l’importance de ne pas les permettre en grande quantité.

Donc, non, les couteaux ne sont pas plus dangereux en avion que les liquides, loin de là. Les couteaux de moins de six centimètres (rappelez-vous, c’est 2 pouces et demi, c’est relativement petit quand même) ne permettront jamais à quelqu’un de passer au travers de la porte du cockpit, c’est fait solide. Certains liquides mélangés ensemble peuvent complètement détruire l’habitacle de l’avion. La comparaison n’est donc pas appropriée.

LIRE AUSSI : Peser les bagages? Une compagnie veut peser les passagers

«Okay, peut-être qu’ils ne peuvent pas faire de dommages à l’avion, mais ils peuvent blesser quelqu’un»

En effet. Mais la même chose est vraie de n’importe quel endroit public. Vous pourriez marcher dans la rue et vous faire poignarder aussi, bien qu’on ne vous le souhaite évidemment pas. Je lance ça sans regarder les statistiques officielles, mais je suis convaincu qu’en Europe, là où les couteaux sont permis en avion depuis des années, vous avez beaucoup plus de chances de vous faire attaquer dans la rue que dans un avion.

«Pourquoi ils ne me laissent pas emmener mon coupe-ongles, ma lime à ongles, mes pinces à épiler, mes rasoirs jetables, mes aiguilles à tricoter, mes ciseaux, etc.»

Vous avez déjà le droit d’emmener tous ces items-là.

«Encore un accommodement religieux»

Certes, cette règle permet les kirpans en avion, mais de ce qu’on en sait, ce n’est pas un accommodement religieux. Ça n’a rien à voir. Comme je disais, c’est pour adopter les mêmes règles que tous les autres pays occidentaux (sauf les États-Unis).

Et ce n’est pas une question d’accommodement surtout parce que ça s’applique à tout le monde: vous aussi pourrez emporter un couteau si vous le voulez, même sans être de religion sikhe, ce n’est pas spécifique à une religion précise. Tout couteau de moins de six centimètres.

«Ça ne donne rien»

Peut-être que ça donne rien, mais dans tous les cas, pour tous les points énumérés, ça ne donne rien de les bannir non plus. Et en fait, la TSA avait annoncé une politique similaire en 2013 (ils ont reculé, ça peut vous donner un peu d’espoir si vous êtes contre), et un des arguments principaux qu’ils avait apporté, c’est qu’en arrêtant de perdre leur temps à tenter de repérer les petits couteaux du genre, les agents au contrôle de sécurité pourraient se concentrer sur les objets qui sont vraiment menaçants.

 

Sommaire

Vous ne serez pas plus en danger maintenant que les petits couteaux sont permis à bord des vols, vous pouvez être rassurés et prendre l’avion sans vous en faire. Ne vous privez pas, allez découvrir le monde, vous aimerez ça, c’est garanti.

Qu’en pensez-vous maintenant? Avez-vous changé d’idée? Dites nous-le dans les commentaires Facebook!

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment trouver les dates les moins chères pour votre destination

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 45/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 2 Comments

  1. Bonjour à vous,
    Je vous suis assidûment et je vous fait connaître de mes amis(es) sans hésitation car j’en apprend beaucoup dans vos articles et sur tout! Bravo pour votre excellent travail.
    Juste une chose , dans l’article sur les couteaux , vos liens pour cliquer ( Air Canada , Chalets Alpins, Spa , etc ) ne fonctionne pas . Même si on clique, nous ne sommes pas redirigé .
    Continuez votre excellent travail , vous êtes sensass!!!

    1. Bonjour, merci beaucoup de nous suivre:)

      De quels liens exactement parlez-vous? Est-ce que ce serait des annonces?

Laisser un commentaire

×
×

Cart