Medellín, premières impressions: qu’est-ce qui peut vous arriver si vous vous perdez dans les rues à 2 heures du matin ?

Je suis installé à Medellín depuis plus de deux semaines maintenant et j’ai eu la chance de visiter un peu la ville. Voici un aperçu de mes premières impressions de cette ville, que tant de gens considèrent dangereuse (à tort).

Medellín, en Colombie, vient souvent à rabais sur notre page d’aubaines. Avec Bogotá, ce sont des destinations qui sont considérées parmi les plus «tendance» en ce moment, alors je vous partage mon expérience.

Ce qui suit n’est pas du tout un compte-rendu exhaustif de la ville, mais seulement un premier article pour vous donner une idée de mes impressions initiales. Je partagerai plus de détails sur tout ce qu’il y a à voir à Medellín sur ce blog dans les prochains mois.

Arrivée

J’avais un vol de soir entre Mexico et Medellín et je suis arrivé ici autour de minuit, après une escale agréable à Mexico. Une fois en Colombie, pour passer les douanes, nous les Canadiens avons un kiosque spécial à l’arrivée, car nous devons payer une reciprocity tax de 190 000 COP (80$CAD). 

De ce que j’ai lu, c’est une réponse directe du gouvernement colombien à des frais que le gouvernement canadien impose aux Colombiens. Il est possible de le payer par carte de crédit (ou en Pesos Colombiens), donc j’étais correct avec la première option. 

Parenthèse pour ceux qui partent plus longtemps ou en aller-simple: j’avais lu à plusieurs endroits sur Internet qu’il fallait une preuve de billet de sortie du pays (autobus, avion…) pour qu’ils nous laissent entrer. Je n’en avais pas et je n’ai pas eu de problèmes. Je ne sais pas si c’est l’heure d’arrivée tardive, Aeromexico qui ont été lâches cette journée-là (c’est eux théoriquement qui doivent le vérifier avant de nous laisser embarquer dans l’avion) ou si j’ai simplement été chanceux. 

Si vous avez un billet aller-simple et que vous ne voulez pas prendre de chance, vous avez plusieurs options. Réservez votre billet de sortie d’avance si vous êtes bien organisé et savez votre itinéraire d’avance. Ou bien réservez un billet sur une compagnie qui a une politique d’annulation gratuite dans les 24 heures, mais assurer vous de l’annuler en dedans du délai ! Sinon, vous pouvez vous acheter un billet de bus pas cher en ligne dans plusieurs pays.

Se perdre dans les rues de Medellín à 2h du matin à ma première nuit

Tout a débuté à Mexico avant que j’embarque dans l’avion. J’avais envoyé un email à mon hôtel pour arranger un transport de l’aéroport, mais pour une raison étrange, seulement la moitié du message s’est rendue et ils n’avaient pas l’information nécessaire pour me réserver un taxi. 

Donc, j’étais là, seul à l’aéroport de Medellín à 1 heure du matin maintenant, à essayer de trouver un taxi fiable pour la ride de 45 minutes pour se rendre en ville. Comme tout le monde avait si peur que je me fasse kidnapper ici en Colombie, ça m’a quand même traversé l’esprit un très bref instant que ça pourrait arriver. J’ai finalement partagé un taxi avec un comptable Canado-Colombien de Toronto qui m’a expliqué beaucoup de choses sur la ville pendant le trajet. Ce fut donc une route très agréable, j’ai payé 75 000 COP (32$CAD) au chauffeur qui m’a laissé en face de mon hôtel et tout allait bien…

 c‘est ce que je croyais ! L’hôtel que j’avais réservé avait 2 bâtiments séparés, un pour les dortoirs et un pour les chambres privées. J’avais réservé une chambre privée pour la première nuit, mais le taxi m’avait laissé à celui des dorms ! Donc j’ai remercié la dame que j’ai réveillé au mauvais hôtel, entré l’adresse dans Google Maps et repris ma route, c’était 2 rues plus loin. Et là, je ne sais pas si c’est moi qui lisais mal les numéros de rue (sûrement, ils sont assez bizarres), mais je marchais maintenant dans les rues désertes à 2 heures du matin sans le moindre signe du bon hôtel ! Je l’ai finalement trouvé, après avoir m’être arrêté pour demander mon chemin (ce que je ne fais jamais!) deux fois plutôt qu’une dans d’autres hôtels où il y avait des gens au front desk.

Est-ce que c’est sécuritaire ?

Donc la réponse courte à «Qu’est-ce qui peut vous arriver si vous vous perdez dans les rues à 2 heures du matin ?» est : rien ! 

C’est arrivé à ma première nuit en ville, un jeudi, et jeudi dernier, je suis sorti essayer un des Pub Crawl et j’ai marché dans ces mêmes rues encore seul à 3 heures du matin cette fois et encore une fois, rien n’est arrivé. Il y a beaucoup de policiers, et même l’armée Parque Lleras) dans les rues de ce quartier très touristique la nuit, pour rassurer les gens.  

Saviez-vous que plusieurs villes des États-Unis sont plus dangereuses que Medellín ? Medellín est comparable à Orlando pour le niveau de la sécurité. L’époque de Pablo Escobar et des Narcos est bien révolue. Par contre, hier, une autre personne de mon hostel s’est fait voler son téléphone par 2 gars avec des couteaux dans un parc en plein après-midi. Donc peu importe si vous vous croyez en sécurité ou pas, il faut toujours rester vigilant et éviter les endroits déserts… comme dans toute zone urbaine dans le monde dans le fond.

Barrios (Quartiers)

Je n’ai pas encore visité les autres quartiers de la ville, mais ça viendra dans ma revue plus complète de la ville. Pour l’instant, j’ai vu El Poblado et été une après-midi à Laureles.

El Poblado

C’est le quartier le plus riche de Medellín et aussi le plus touristique. C’est toutefois plutôt calme durant la semaine, mais devient assez wild dès le jeudi soir ! Il y a plusieurs restaurants et bars avec terrasse dans les rues près de Parque Lleras.

 

Comme je suis ici principalement pour travailler à distance pour le prochain mois, j’ai beaucoup exploré les cafés. Il y en a beaucoup avec du bon wi-fi et d’excellents cafés, où un cappuccino vous coûtera entre 4000 et 6000 COP (1.70$ à 2.50$ CAD). Et le café colombien est reconnu mondialement pour être le meilleur !

 

Laureles

Je n’ai pas encore expérimenté ce quartier autre qu’en y allant brièvement un après-midi. De ce que j’entends, c’est un quartier moins touristique que El Poblado, mais qui à quand même plusieurs endroits pour sortir ou des cafés pour travailler. C’est ma prochaine destination. 

 

Communication

Il n’y a pas beaucoup de Colombiens qui parlent anglais (environ 5% de la population) même dans les endroits les plus touristiques! C’est donc une excellente place pour apprendre l’espagnol ! Les soirées de language exchanges sont parfaites pour rencontrer des gens de la place et pratiquer la langue. J’ai été à 2 jusqu’à maintenant et j’ai rencontré plusieurs Colombiens qui apprenaient l’anglais. Ça donne vraiment une tout autre perspective de discuter avec eux sur leur vision de leur pays. 

Pour garder le contact avec vos amis à la maison, ou pour avoir accès à vos applications de voyage n’importe où, je vous suggère de prendre une carte SIM locale (vous allez avoir besoin d’un téléphone débloqué) qui vous coûtera beaucoup moins cher qu’un forfait voyage! J’en ai pris une avec Claro pour seulement 5 000 COP (2$CAD) et un forfait de 2 GB de données pour 42 000 COP (20$CAD).

 

Choses à faire… et plus à venir

Medellín est une ville qui semble avoir énormément de choses à offrir à première vue ! Que ce soit le tour sur Pablo Escobar, Guatapé, Comuna 13, des pub crawl fous, des soirées language exchange pour approfondir son espagnol, des cours de salsa, et beaucoup plus !

Il y en aura beaucoup plus à venir dans le prochain mois avec des vidéos pour ajouter un aspect visuel à tout ça. Je voulais simplement vous donner un aperçu de mes premières impressions de la ville après quelques jours.

 

Sommaire

C’était ma première expérience de Medellín et de l’Amérique du Sud par la même occasion ! Il y aura beaucoup plus de contenu à venir quand j’aurai exploré un la ville un peu plus. Je devrais être ici jusqu’à la fin septembre, donc si jamais vous passez par ici et voulez jaser voyage, n’hésitez surtout pas à m’envoyer un message. Nous aimons toujours rencontrer les gens qui nous suivent et encore plus ceux qui voyagent !

Vous voulez en savoir plus sur Medellín ? Y êtes-vous déjà allé et voulez partager votre expérience ? Faites nous le savoir dans les commentaires !

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blogue
Retour au sommaire de ce voyage :
Tour du monde part I : Medellín, Colombie
Vous aimerez sûrement cet article:
À la découverte du Pérou

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: vue de Medellín

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Kevin Gagnon

Kevin est le cofondateur de Flytrippers. Ingénieur civil de formation, il poursuit maintenant sa passion du voyage et veut vous inspirer à voyager plus! Son but est de visiter tous les pays du monde, présentement 47/193 de fait!

This Post Has 5 Comments

  1. Bonjour,

    J’ai lu dans votre article que très peu de Colombiens parlent anglais. Est-ce que, selon vous, c’est une mauvaise idée de visiter la Colombie si ma connaissance de la langue espagnole est très limitée? Je m’apprêtais à acheter des billets d’avion pour la mi-février et cette information me fait maintenant douter de mon choix! Merci à l’avance.

  2. Le Poblado et Laureles, on peut pas dire que c’est très représentatif de Medellin. Faut aller dans les quartiers où tu ne rencontrera jamais un autre touriste pour te rendre compte de ce que ça peut être. Même en plein jour, tu vas avoir envie de partir en courant pour revenir au Poblado ou du moins de t’engouffrer dans le premier taxi que tu vas rencontrer.

    1. Pour vraiment voir Medellin, c’est simple. Tu n’as qu’à prendre le métro et sortir à n’importe quelle station, à l’exception du Poblado bien sûr, pour marcher au hasard dans les rues environnantes. Les quartiers entourant les stations du métro-cable sont aussi assez flippant pour un touriste qui ose s’y aventurer seul.

  3. J’attends la suite avec impatience

    celui-ci est vieux d’au moins 15jours !

    1. Salut Eric,

      Content de voir qu’il y a de l’intérêt pour la suite! Je viens de quitter la Colombie pour l’Équateur alors ça devrait s’en venir très bientôt la suite avec tous le reste de la Colombie!

Laisser un commentaire

×

Cart