Moins cher pour un vol Houston-Montréal-Athènes que Montréal-Athènes… exactement le même vol!

Une des questions qui nous est posée le plus souvent c’est comment fonctionne le prix des billets d’avion. Par exemple, pourquoi c’est moins cher aller en Chine qu’à Vancouver même si c’est 8 000 kilomètres de plus. C’est un sujet complexe qu’on ne peut tout couvrir en un article, mais on trouvait intéressant de vous illustrer un exemple comique aujourd’hui.

L’exemple que je m’apprête à vous illustrer est en fait assez fréquent, et il démontre très bien la complexité des algorithmes et les décisions stratégiques des compagnies aériennes qui déterminent les prix des billets d’avion.

En ce moment il y a une aubaine sur Air Canada qui part de Houston au Texas, vers Montréal et ensuite vers Athènes pour 648$ (CAN) aller-retour. Exactement le même vol sur Air Canada de Montréal à Athènes coûte 1089$ aller-retour pour les mêmes dates, et ce avec le vol de 2500 kilomètres entre Montréal et Houston en moins dans chaque direction. Donc les gens qui réservent ce vol de Montréal vont être assis dans exactement le même avion que les gens partis du Texas qui ont connecté à Montréal, mais vont payer presque deux fois plus cher, en ayant un vol de moins. Ce genre de situation survient très souvent dans nos aubaines de vols à bas prix, donc nous voulions en profiter aujourd’hui pour vous donner un début de réponse à pourquoi ce genre de chose est possible (et normal).

Comment ça fonctionne le prix des billets d’avion ?

Il y a une variété de facteurs qui expliquent les prix des billets d’avion, qu’on continuera de vous exposer dans différents articles de blogue car c’est trop gros comme sujet pour couvrir d’un seul coup, mais je vais essayer de vous donner un survol de l’essentiel. Pour commencer, vous devez comprendre qu’acheter un billet d’avion, ce n’est pas comme acheter une canne de soupe. Les prix varient constamment, pour les mêmes dates, même si c’est le même siège.

Sur les 200 passagers dans un même avion un jour précis, il n’y aura presque personne qui aura payé le même prix. C’est assez unique; rares sont les services ou produits qui fonctionnent ainsi. Les compagnies aériennes ont perfectionné l’art de maximiser leurs revenus en optimisant les prix et en faisant payer à certains clients exactement le même siège jusqu’à deux, trois fois plus cher que ceux qui paient le meilleur prix, dans le même avion.

Quand je dis que ce n’est pas comme une canne de soupe, ce que je veux dire c’est qu’un prix de billet d’avion c’est différent de tout autre produit. Ça change constamment. Si votre recherche faite le 25 avril pour un vol Montréal-Honolulu du 15 au 25 juillet donne un prix de 600$, ces mêmes dates exactes peuvent être à 1200$ le lendemain. Si pendant votre recherche, vous changer le départ du 15 au 16, une seule journée de différence peut donner 500$ de différence de prix. C’est exactement la même chose: c’est un vol Montréal-Honolulu dans les deux cas. Mais d’une journée à l’autre, le prix peut varier du double, d’où la complexité de ces prix. Peu de produits/services varient d’un aussi grand pourcentage d’un jour à un autre. En cherchant à nouveau le lendemain la même recherche, le prix peut avoir encore varier de plusieurs centaines de dollars. Si vous changez vos dates, le prix peut encore doubler. Toujours pour le même “service”: un vol Montréal-Honolulu qui est identique à chaque jour de l’année.

Mais comment Houston-Montréal-Athènes peut être moins cher que Montréal-Athènes ?

Il faut comprendre que la distance parcourue n’est pas un facteur aussi déterminant que l’on pourrait le croire dans la fixation des prix. Certes, généralement, plus vous allez loin, plus c’est cher, mais ce n’est pas le facteur principal. Le nombre de vols non plus: «logiquement» on pourrait penser que les gens du Texas, qui ont deux vols de plus (Houston-Montréal et Montréal-Houston au retour), devraient payer plus cher car ils utilisent des ressources supplémentaires et coûtent plus cher à la compagnie que ceux qui partent de Montréal directement. Hélas, ce n’est pas du tout comme ça que ça fonctionne.

Ce que vous acheter ce n’est pas le siège, mais bien le service de vous rendre d’une ville X à une ville Y à un moment précis, et le “service” est différent à partir d’une ville où les billets sont toujours cher (Montréal) comparativement à une ville où les gens sont habitués à des prix plus bas (Houston).

Le service est aussi différent si vous l’achetez six mois d’avance comparativement à si vous l’achetez le jour avant le départ. Dans tous ces cas le siège dans l’avion ne change pas, mais le prix oui.

Un vol c’est un service vendu entre un marché et un autre

Tel que décrit en plus de détail dans notre article «Pourquoi les vols sont toujours plus chers au Canada?», il y a un manque de compétition au Canada, donc les compagnies aériennes peuvent vendre leur vol Montréal-Athènes 1000$. Les gens de Houston au Texas, sont prêts à payer moins car ils sont habitués à des prix beaucoup plus compétitifs (grâce notamment à des coûts d’opération plus bas là-bas, plus de compétition domestique qui fait baisser le niveau des prix global et plus de compagnies étrangères présentes qui font également baisser les prix), donc Air Canada fixe le prix de Houston à Athènes tout à fait indépendamment du vol qu’ils vendent dans le marché de Montréal, même si c’est exactement le même segment de vol entre Athènes et Montréal est impliqué.

Finalement, les villes qui sont des hubs, soit des centres névralgiques pour certaines compagnies aériennes, ont toujours des prix plus élevés sur cette compagnie-là que les villes qui ne sont pas des hubs. Le problème au Canada, est qu’on a seulement un vrai transporteur canadien international, Air Canada (WestJet va devenir un deuxième, mais pas avant quelques années), qui fait en sorte que tous les aéroports canadiens internationaux voient des prix très élevés pour des vols internationaux sur Air Canada, même si cette même compagnie vend les mêmes vols à moitié prix aux clients américains qui font escales par nos aéroports.

Houston-Montréal + Montréal-Athènes = 648$

Le vol passe par Montréal

Même vol, même compagnie, juste Montréal-Athènes = 1 089$

Exactement le même vol Montréal-Athènes, sans le vol de plus, mais plus cher

C’est frustrant, mais quand même normal

Bref, si ça semble illogique, ce ne l’est pas vraiment: les gens de différents marchés sont prêts à payer des prix différents et les compagnies aériennes basent leurs prix sur cette réalité. C’est pourquoi les vols avec escales sont presque toujours moins chers que les vols directs, même si en ayant deux vols, les coûts engendrés sont beaucoup plus élevés. Ce concept là ne changera jamais et c’est normal.

Ce qui n’est pas normal c’est à quel point la différence est énorme. Presque le double prendre Air Canada de Montréal (où son siège social est d’ailleurs situé) au lieu de Houston, en utilisant le même vol vers Athènes, c’est frustrant. Mais ce n’est pas nécessairement Air Canada le problème, le fait est qu’au Canada on paye excessivement cher nos billets d’avion comparativement à tous les autres pays développés (par exemple, pour les vols intérieurs on est 130ième sur 138 pays).

La même situation est arrivée la semaine dernière: ça coûtait moins cher prendre l’avion de Spirit Airlines vers Miami, pour aller prendre un vol Air Canada Miami-Montréal-Alger que de juste acheter le même vol Air Canada Montréal-Alger!!!

Ce que vous devez retenir

Même après avoir écrit cet article, je sais que je n’ai pas couvert ne serait-ce que le tiers du sujet complexe qu’est la fixation des prix d’avion. Je suis conscient que la plupart des gens n’ont pas la patience de lire des longs articles donc je me limite à ça pour aujourd’hui, même si il reste beaucoup de choses à dire.

Donc, écrivez un commentaire pour me dire sur quel point vous voudriez que j’élabore pour le prochain article sur le sujet. Il y a sûrement une ligne parmi ce texte qui vous a suscité plus de questions, dites-moi le ci-dessous.

On veut savoir ce que vous en pensez !!! Exprimez-vous dans les commentaires ci-dessous

Que pensez-vous du fait que ce soit moins cher prendre Air Canada au Texas?

Que voulez-vous savoir sur la fixation de prix?

Vous voulez voir nos vols à rabais? Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix

Vous voulez d’autres astuces? Cliquez ici pour aller à la page principale du blogue

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers.com à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Vous aimerez sûrement ces articles:

Review du ULCC WOW air et d’un vol Montréal-Europe à 340$ aller-retour

Review de Ryanair et d’un vol à 13$ sur un avion neuf

Review de Norwegian Air et d’un vol ULCC vers l’Europe pour 180$US aller-retour

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 41/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 4 Comments

  1. Je me rappelle ne pas m’être présenté sur un vol Bangkok – Narita sans pour autant avoir de problème pour rentrer de Tokyo à Montréal…

    1. Ça fait longtemps?
      Parce qu’une chose est sûre, aujourd’hui, si vous avez réservez un itinéraire sur une même réservation et que vous ne vous présentez pas à un vol, tout le reste est annulé :S

  2. Bonjour Andrew, Je viens de lire votre article sur le prix d’un vol vers Athènes au départ soit de Montréal, soit de Houston, avec une grosse différence de prix entre les 2 villes de départ. Ma question est la suivante : est-il possible d’acheter le billet Houston-Mtl-Athènes mais de ne monter à bord qu’à Mtl ? De toute façon il y a changement d’avion à chaque escale. Est-ce possible de ne pas se présenter au 1er segment (Houston-Mtl) et quand même monter à bord pour les 2 autres segments ? Les cies aériennes annulent-elles entièrement le billet d’un passager qui ne se présente pas au 1er segment ? … j’imagine que oui, avec le surbooking elles vont probablement donner le siège à quelqu’un d’autre. Mais j’aimerais quand même avoir votre avis.
    Merci

    1. Non malheureusement, dès que vous ne vous présentez pas pour un des segments tout le reste est annulé automatiquement. Par contre, si ça revient moins cher (souvent oui), vous pouvez prendre un aller-simple pour aller prendre l’avion là-bas et débarquer à Montréal au retour sans problème, si vous n’avez pas de bagages en soute bien sûr. Comme le dernier bout vers Houston sera annulé, ça ne change rien vous serez arrivé. Mais au départ, impossible malheureusement!

Laisser un commentaire

×
×

Cart