Les 4 mesures de restrictions de voyage du Canada (et quand elles prendront fin)

Le Canada a certaines des restrictions de voyages internationaux les plus strictes au monde et la plupart d’entre elles doivent théoriquement expirer relativement bientôt, ce mois-ci en fait. La mauvaise nouvelle, c’est qu’elles sont souvent prolongées telles quelles… mais regardons quand même ces différentes mesures qui confondent beaucoup de voyageurs.

Le terme «restrictions de voyage» est assez large et n’a pas vraiment de définition standard. C’est utilisé par plusieurs pour décrire pas mal toute mesure gouvernementale qui touche les voyages internationaux.

Cela signifie beaucoup de choses différentes pour beaucoup de gens, ce qui explique en partie pourquoi beaucoup se trompent sur ce que chacune des 4 principales mesures mises en place au Canada implique (et pourquoi beaucoup croient que ce sont toutes des restrictions alors que 2 d’entre elles n’en sont même pas vraiment).

Je vais expliquer brièvement chacune des 4 et surtout résumer ce que nous savons par rapport à quand elles prendront fin ou changeront (et pourquoi elles devraient).

 

4 principales mesures de restrictions de voyage au Canada

Voici une infographie qui résume les 4 mesures que le gouvernement canadien a mises en place concernant les voyages internationaux.

 

1. Avertissement de voyage

Quel est l’impact de l’avertissement de voyage

Il ne s’agit même pas d’une restriction comme telle, car cela ne t’empêche aucunement de voyager. La seule restriction réelle pour nous en tant que Canadiens, c’est la restriction d’entrée imposée par d’autres pays, s’il y en a (c’est pourquoi nous avons voyagé en Grèce et en Turquie cet été).

L’avertissement est une recommandation, mais ça n’a absolument aucune impact outre le fait d’invalider certaines assurances (mais sois rassuré: 3 assureurs incluent la COVID-19 dans leur couverture d’assurance voyage médicale pour les Canadiens). Ça ne veut pas dire que tout le monde devrait voyager (tu devrais considérer tous les éléments pour décider de voyager ou non) mais le fait est que c’est 100% permis.

Quelle est la date de fin actuelle de l’avertissement de voyage

On ne sait pas quand, car contrairement aux trois autres mesures, l’avertissement a été émis indéfiniment. Comme ce n’est pas une loi ni rien du genre, ça n’a pas besoin de date formelle d’expiration.

Voir ci-dessous pour plus de détails sur les perspectives futures.

 

2. Quarantaine obligatoire

Quel est l’impact de la quarantaine obligatoire

Cela signifie que tu peux voyager à l’international, mais que tu devras t’isoler pendant 14 jours à ton retour au Canada (peu importe d’où tu arrives). Nous avons vécu l’expérience de rentrer au Canada nous-mêmes, alors nous allons bientôt partager comment c’était de revenir au pays dans un article détaillé.

Encore une fois, je tiens à préciser que ce n’est pas parce que le Canada l’exige que d’autres pays demandent de se mettre en quarantaine à l’arrivée: beaucoup ne le font pas. Il n’y avait pas de telle exigence pour nous en Grèce et en Turquie lors de ce voyage donc c’est assez facile que la seule quarantaine à faire soit celle au retour.

L’excellente nouvelle, c’est qu’un projet pilote en Alberta permet d’éviter la quarantaine de 14 jours (seulement 2-3 jours de quarantaine, à condition de rester en Alberta pour les 14 jours quand même).

Quelle est la date de fin actuelle de la quarantaine obligatoire

Ça vient d’être prolongé jusqu’au 30 novembre. Comme tu pourras le voir ci-dessous, nous ne sommes pas particulièrement optimistes que ce sera levé même rendu là… mais il y a un signe positif au moins avec le projet pilote en Alberta.

 

3. Restriction d’entrée (excluant É-U)

Quel est l’impact de la restriction d’entrée (excluant É-U)

La fermeture des frontières c’est aussi appelé une restriction d’entrée. Premièrement, cela n’a absolument aucune importance pour nous les Canadiens, comme nous avons toujours été autorisés à entrer au Canada et le serons toujours (mais nous expliquerons pourquoi cela devrait quand même t’intéresser dans la section plus bas).

Essentiellement, l’entrée au pays est présentement interdite pour tous les non-Canadiens. Mais cette restriction s’applique aux étrangers de tous les pays sauf les États-Unis.

Peu de gens savent que les mesures pour les Américains et les non-Américains sont bien distinctes, avec des dates d’expiration séparées. Ça mène ça aussi à beaucoup de désinformation. En fait même Radio-Canada a utilisé récemment une photo d’une douane terrestre comme couverture de l’article sur le prolongement de la fermeture de frontière… prolongement qui ne s’applique pas à la frontière terrestre.

Bref, cette mesure est assez simple, à part quelques exceptions pour la réunification des familles et les déplacements essentiels.

Quelle est la date de fin actuelle de la restriction d’entrée (excluant É-U)

Cette mesure a également été prolongée au 30 novembre et celle-ci est un peu plus susceptible d’être levée partiellement (bien que c’est loin d’être certain).

 

4. Restriction d’entrée (É-U)

Quel est l’impact de la restriction d’entrée (É-U)

C’est la même chose que la restriction précédente, sauf que c’est pour les Américains seulement. Pour des raisons surtout politiques, en mars dernier, nos frontières ont d’abord été fermées à tout le monde, sauf aux Américains.

(Oui, ils avaient une exception spéciale pour continuer d’entrer: maintenant ce serait surprenant que ce traitement préférentiel leur permette d’entrer avant les autres par contre.)

Donc depuis lors, la restriction reste séparée pour nos voisins du Sud. Il est important de mentionner que ce n’est pas une restriction réciproque: bien que la frontière terrestre est fermée, il n’y a pas de restriction d’entrée pour les Canadiens qui veulent aller aux États-Unis en avion. Cela ne veut pas dire que c’est une bonne idée, mais il reste que c’est autorisé à 100%, malgré ce que beaucoup de gens croient.

Cette restriction implique également la fermeture de la frontière terrestre dans les deux directions.

Quelle est la date de fin actuelle de la restriction d’entrée (É-U)

Cette restriction expire le 21 novembre mais c’est de loin la plus susceptible d’être prolongée à nouveau parmi les 4 mesures.

 

Quand les restrictions de voyage prendront fin

Disons d’abord qu’il est presque impossible de prédire ce que le gouvernement fera. Personne ne le sait. Même eux ne le savent pas: la situation évolue très rapidement et ils prennent toujours une décision juste avant qu’une mesure est suposée expirer.

Mais voici un peu de contexte pour te donner une idée, même si nous devrons évidemment attendre pour voir la décision finale. Abonne-toi à notre infolettre gratuite pour recevoir en primeur toutes les mises à jour sur la situation.

 

1. Avertissement de voyage

Encore une fois, comme cette mesure n’a aucun impact concret, ça ne dérange pas vraiment qu’elle soit levée ou non. Mais regardons quand même.

Les États-Unis et le Royaume-Uni sont les 2 principales références mondiales souvent utilisées en matière d’avertissement de voyage et les deux ont pris la décision logique de mettre fin à leur avertissement global unique et uniforme d’éviter les voyages.

Ils ont plutôt décidé que leurs avertissements feraient ce que les avertissements sont censés faire: aider les voyageurs à évaluer les différents niveaux de risques entre les différentes destinations. En d’autres mots, ils ont levé leur avertissement de voyage pour les pays plus sécuritaires, pour aider leurs citoyens à savoir quels pays sont les plus sécuritaires.

Mais notre gouvernement affirme plutôt qu’aller en Islande (118 cas actifs de coronavirus) c’est le même niveau de risque que d’aller aux États-Unis (2 500 000 cas actifs de coronavirus). Ça n’a litéralement aucun sens. Je dirais même que c’est plus néfaste qu’utile parce que le voyageur moyen n’a ainsi aucun soutien pour choisir les destinations les plus sûres, car elles sont toutes placées au même niveau.

Un autre effet néfaste de l’avertissement est d’invalider la plupart des assurances-voyages médicales (c’est en fait le seul impact concret). Heureusement, il y a 3 assureurs qui incluent la COVID-19 dans leur couverture médicale pour les voyageurs Canadiens malgré l’avertissement.

Quoi qu’il en soit, il est probable que cet avertissement sera levé pour quelques pays plus sûrs à un moment donné. Mais cela ne signifie pas que l’exigence de quarantaine pour la même destination sera également levée, malheureusement.

 

2. Quarantaine obligatoire

C’est la plus importante pour la plupart des voyageurs, sans aucun doute. Alors c’est celui qu’on regardera le plus en détail.

Nous avons reçu une tonne de commentaires depuis la publication de notre guide sur les facteurs à prendre en considération pour décider de voyager ou non et c’était très majoritairement positif, car plusieurs voyageurs sont prêts à voyager… mais il ne peuvent tout simplement pas se permettre de voyager à l’étranger alors qu’il y a une quarantaine obligatoire.

Encore une fois, je suis tout à fait à l’aise de dire qu’une exigence de quarantaine pour tous les pays, sans égard à leur situation épidémiologique, est stupide et insoutenable. Ça avait évidemment du sens en mars quand tout était inconnu, mais plus maintenant.

C’est le contraire d’une prise de décision basée sur les données, basée sur les faits et basée sur la science. Il n’y aucune analyse: c’est juste une quarantaine pour tout le monde.

Comment peut-on justifier d’exiger une quarantaine obligatoire lorsqu’on arrive d’un pays dont le taux d’infection est inférieur (ou même semblable) à celui du Canada? On devrait donc exiger une quarantaine pour tous ceux qui voyagent à l’intérieur de la province aussi selon cette logique.

Cela n’a aucun sens. Mais cela ne veut surtout pas dire que ce sera levé.

On ne dit définitivement pas que ça devrait être levé pour tous les pays, bien sûr que non. Mais pourquoi ne le ferait-on pas pour les pays sûrs qui ont pris le coronavirus au sérieux et qui ont la situation sous contrôle autant que nous (ou même mieux que nous, comme c’est le cas à bien des endroits)?

L’approche logique serait celle du Royaume-Uni: si tu arrives d’une destination figurant sur la liste des pays sûrs, aucune quarantaine n’est requise. Si tu veux aller dans d’autres pays où la situation ne va pas aussi bien, alors oui, tu devras faire la quarantaine obligatoire. Et ils ajustent la liste régulièrement au besoin.

Ça c’est rationnel. Une approche ciblée.

Le seul bon signe, c’est que ce gouvernement a enfin commencé à montrer des signes d’au moins être ouvert à considérer des alternatives comme les tests à l’aéroport, ce qui est encourageant. Ah et aussi, en juin la prolongation était pour deux mois et là les dernières prolongations depuis ont toutes été pour seulement un mois.

Alors maintenant la question est… est-ce que ce sera levé au 30 novembre? Ce n’est pas impossible, mais n’oublie pas que la décision est autant à propos de la politique qu’à propos de la santé et de la sécurité. Et le gouvernement n’a honnêtement donné aucune indication qu’il est le moindrement prêt de vouloir lever la quarantaine obligatoire (c’est tout le contraire), même pour les pays sécuritaires.

Ce qui n’est pas encourageant du tout non plus, c’est comment lent et passif notre gouvernment a été à propos de quelque chose d’aussi simple que des tests de température. Plusieurs pays dans le monde font des tests depuis des mois, est-ce que nous on peut élargir le projet pilote de l’Alberta sans attendre 3 autres mois? Je ne suis pas optimiste (du tout).

Donc… on devra voir si en novembre le gouvernement sera proactif et s’il évaluera quels pays pourraient figurer sur une liste de pays sûrs pour décembre ou s’il fait quelque chose par rapport aux résultats en Alberta. Ce serait le meilleur scénario. Les voyages en décembre pourraient donc être sans quarantaine pour les pays les plus sécuritaires ou pour ceux qui se soumettent à un test.

Mais il n’est pas impossible du tout que le gouvernement décide de garder l’exigence de quarantaine pour toutes les destinations pour encore longtemps, même si ça n’a pas de sens. Ce serait bien plus simple pour eux plutôt que d’avoir à travailler sur une liste de pays sécuritaires ou agir pour des tests. Bien plus simple qu’avoir à faire des efforts et du travail.

 

3. Restriction d’entrée (excluant É-U)

Si tu as des amis d’autres pays qui veulent entrer au Canada, vous espérez probablement que cela sera bientôt levé.

Mais même en tant que Canadiens, la raison pour laquelle cette restriction d’entrée est importante pour nous — même si elle ne s’applique pas à nous — est simple: la réciprocité.

De nombreux pays ont déjà rouvert leurs portes aux Canadiens, mais beaucoup d’autres attendent probablement que nous laissions entrer leurs citoyens avant de nous laisser entrer.

Bien que certains soutiennent que cette restriction pourrait être levée entièrement en exigeant simplement que ceux qui arrivent se mettent en quarantaine pendant 14 jours (ou même se fassent tester à leur arrivée), à tout le moins ceux qui se trouvent dans des pays sûrs devraient être autorisés à entrer avec ces protocoles en place. Cela ne poserait pas un gros risque pour nous s’ils font une quarantaine de toute façon.

Encore une fois, une condition aussi restrictive n’est pas susceptible d’aider notre industrie du tourisme en difficulté, donc à un moment donné, nous allons probablement ouvrir sans quarantaine pour ceux qui viennent de pays sûrs: quand cela se produira, notre propre quarantaine à notre retour sera également chose du passé, bien sûr.

 

4. Restriction d’entrée (É-U)

Alors que les Canadiens sont autorisés à entrer aux États-Unis par avion, les Américains ne peuvent entrer au Canada par aucun moyen, sauf pour transiter dans nos aéroports (ce qui est une autre chose que bien des gens ne savent pas).

Étant donné la façon dont la situation se déroule au sud de la frontière, il semble peu probable que cette restriction change de sitôt. Bien que, encore une fois, si les Américains étaient autorisés à entrer avec une quarantaine obligatoire, le vrai risque serait objectivement assez minime.

Mais comme pour le reste de ces mesures, il ne s’agit pas seulement de santé et de sécurité: c’est aussi très politique, comme je l’ai dit. Beaucoup ont émis l’hypothèse que notre gouvernement craint la réaction de Trump si nous devions ouvrir nos frontières à d’autres nationalités avant d’ouvrir aux Américains.

Peut-être que quelque chose changera après l’élection du 3 novembre (ça n’a pas rapport, mais les gens sont toujours surpris: les élections américaines sont le mardi après le 1er lundi de novembre, pas le 1er mardi de novembre comme plusieurs le croient).

Mais bref, encore là… le mandat du Président ne se termine qu’en janvier 2021. Alors nous devrons voir comment notre gouvernement va gérer cette dynamique quand ils décideront de rouvrir nos frontières aux non-Canadiens… s’ils décident de rouvrir.

 

Tu veux recevoir tout notre contenu pour savoir comment recommencer à voyager, peu importe quand tu seras prêt?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Ce sont les quatre principales mesures que le gouvernement canadien a mises en place concernant les voyages internationaux. Nous n’étions pas particulièrement optimistes qu’elles soient levées à leur expiration à la fin août et à la fin septembre et ça a été confirmé que non. Espérons une approche plus logique pays-par-pays au 30 novembre.

Quand penses-tu que ces mesures seront levées? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: aéroport vide (crédit photo: Md Mahdi)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Article publié le 29 août; mis à jour le 31 octobre.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 18 commentaires

  1. Bernard Glaveen

    Suite à l’article sur les 3 mythes sur les restrictions de voyage déboulonnés. Si je comprends alors, je pourrais partir aujourd’hui pour la Floride en voiture?
    Merci
    Bernard Glaveen

    1. Andrew D'Amours

      Non, les États-Unis ont une restriction sur l’entrée des Canadiens aux frontières terrestres (mais pas sur l’entrée en avion).

  2. Rejean

    J’aimerais en savoir plus sur le fait que le gouvernement du Canada n’émet plus de passeport (nouveau ou renouvellement) depuis le 16 mars! Seulement les cas urgents, et ils écrivent sur leur site que d’avoir un billet d’avion n’est pas considéré comme une urgence. Aucun service autrement. Impossible de parler à quelqu’un. Dans notre cas, ma petite fille de 13 ans attend toujours pour son passeport afin de nous accompagner dans un voyage en France et en Autriche qui devait avoir lieu en août 2020, qu’on a dû annuler (avec Air Canada), toujours sans remboursement mais plutôt des crédits voyages!!! Qu’arrivera-t-il lorsque les voyages internationaux seront ‘autorisés’ de nouveau? Quel seront les délais pour obtenir nos passeport avec le retard qu’ils auront pris? Si j’utilise mes crédits voyages pour réserver l’an prochain pour notre voyage en Europe, et que les passeports ne sont toujours pas émis, comment vais-je m’en sortir avec un voyage sans passeport? Impossible il va de soit! C’est un sujet qui va prendre de plus en plus d’empleur, alors je crois que tu pourrais l’aborder dans une de tes rubriques. Merci

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour, en effet plusieurs nous en ont parlé, c’est un peu ridicule que le service soit suspendu. Moi-même je pourrais avoir des enjeux comme il ne me reste que deux pages vides dans mon passeport. On va s’informer auprès du gouvernement et on en reparlera!

      1. Lyne B Samson

        Allo j’aimerais savoir ce que signifie une quarantaine pour ma fille qui demeure en Californie avec ses deux enfants canadiens qui entrent au Québec en avion ! À quel endroit peut Elke faire sa quarantaine?

      2. Andrew D'Amours

        Bonjour, comme c’est gouvernemental, ce n’est pas exactement très clair, mais voici ce qu’ils disent:

        Assurez-vous d’avoir un lieu de quarantaine approprié qui dispose des produits de première nécessité et dans lequel ne vit aucune personne susceptible de tomber plus gravement malade si elle contracte le virus.
        Ne vous mettez pas en quarantaine dans un lieu où il vous est impossible de vous tenir à l’écart des personnes qui habitent avec vous.
        Par exemple :
        dans un milieu de vie de groupe ou en communauté;
        dans un foyer dans lequel vivent des familles nombreuses ou beaucoup de personnes;
        dans un petit appartement que vous partagez, ou avec des colocataires qui n’ont pas voyagé avec vous;
        dans un camp, une résidence pour étudiants ou tout autre milieu de vie de groupe où il y a un contact étroit entre les personnes et des aires communes.

        Donc potentiellement si vous n’êtes pas une personne à haut-risque et qu’il y a assez de place pour qu’ils fassent leur quaranataine chez vous en ayant leur propre pièce, ça semble permis. Je recommanderais de communiquer avec eux pour en avoir le coeur net par contre.

        Voici le site officiel: https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/publications/maladies-et-affections/2019-nouveau-coronavirus-fiche-information.html

  3. Bernard Glaveen

    Le fait que nous puissions voyager au USA par avion, y a t’il une quarantaine à rendu là?

  4. Daniel

    Quel est l’impact d’un avertissement officiel du Gouv du Canada d’éviter les voyages non-essentiels sur la couverture de l’assurance voyage?
    l

  5. Maude

    Salut!
    Je travaille dans le milieu de la santé et j’ai été appelée à travailler dans les zones Covid durant le début de la pandémie. J’ai vraiment hâte de voyager aussi, mais je me questionne sur 2-3 points à savoir si ce n’est pas pour cela que les mesures ne sont pas prolongées:
    Advenant le cas où l’on voyage dans un pays dit « sécuritaire », rien n’empêche la venue de touristes de pays moins sûrs, ce qui pourrait rendre les voyageurs à risques; vous l’avez mentionné, ils ne testent pas tout le monde à l’arrivée dans le pays. Il me semble qu’un des derniers articles rapportent d’ailleurs une hausse des cas en Grèce depuis que les touristes recommencent à voyager.
    Pour ce qui est de prendre la température à l’aéroport, ce n’est pas une mauvaise idée, mais j’ai plusieurs collègues qui ont contractés la covid et aucun n’a eu de fièvre..comme quoi ce n’est pas le symptôme le plus prédictif. Le Canada ne veut probablement pas prendre de risques, d’autant plus que les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après avoir contracté le virus.

    Qu’est-ce que vous en pensez?

    Ps: j’ai aussi l’impression que ce sera prolongé après le 30 septembre 🙁

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour, en effet c’est un des facteurs, mais un qui peut être facilement minimisé en ouvrant uniquement aux pays qui sont justement très restrictifs eux aussi. Il y en a plusieurs. À nous de faire les règles comme on les veut, exemple en continuant d’exiger la quarantaine pour les pays qui laisseraient entrer tout le monde de leur côté comme tu dis. Mais ça impliquerait que notre gouvernement devrait faire des efforts pour analyser ça, c’est beaucoup plus simple de juste bannir tout évidemment 😛

  6. Amélie

    Petite suggestion pour vous…..ça serait bien, d’avoir une liste des pays, ou les Canadiens sont autorisés à voyager. Avec et sans quarantaine.

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour, on comptait faire ça mais les gens lisent tellement vites et sont tellement critiques que plusieurs diraient qu’on promouvoit les voyages… c’est délicat. On n’aime pas se censurer et faire ce nivellement par le bas, alors on garde espoir que des mesures plus logiques soient annoncées pour le 1er octobre (même si on est très peu optimistes). On va ré-évaluer à ce moment-là, et probablement publier la liste dans tous les cas en octobre, peu importe ce que le gouvernement dit. À suivre!

  7. Johanne

    J’ai un voyage de prévu le 11 octobre je vais devoir canceller à cause de la prolongation j’attendais de voir la fin de la quarantaine je trouve ça ben plate

    1. Andrew D'Amours

      Nous aussi on trouve ça bien plate pour tous les voyageurs qui pourraient bien voyager de manière sécuritaire et responsable vers les pays où ça va bien, ce n’est pas pire qu’aller à Vancouver objectivement. Mais bon, le gouvernement préfère ne pas suivre les faits!

  8. Steeve Grenier

    Salut les gars!
    Très content de vous suivre et vous avoir suivi pendant votre voyage. On s’est déjà un peu jaser mais on on quitte aussi pour la Grèce du 6-28 septembre! Qu’arrive-t-il si les conditions de quarantaine changent au 30 septembre… j’imagine que notre quarantaine pourrait être modifiée ?
    Question peut-être niaiseuse… loll.
    Merci.

    1. Andrew D'Amours

      Salut! Malheureusement, si je me fie à ce qui se fait au Royaume-Uni par exemple, même si un pays est ajouté à la liste des pays sans quarantaine, si tu es arrivé de ce pays-là avant que le changement se fasse, tu dois quand même faire ta quarantaine.
      En d’autres mots, si tu reviens le 28 et le 29 ils annoncent que la Grèce ne requiert plus de quarantaine, ça se peut que tu doives la faire quand même toi :S
      Si c’est annoncé avant, peut-être que l’exclusion entrerait en vigueur pour tous aussi, c’est difficile à dire.

Leave a Reply