You are currently viewing Voyager pendant la COVID-19 (partie 1): sortir du Canada après 2 ans

Après plus de 2 ans de restrictions, je pense qu’on est tous assez contents de voir les mesures sanitaires être levées. Et avec l’arrivée de la belle saison (enfin), on est plusieurs à avoir le goût de voyager. En plus, comme le long week-end de la fête du Canada arrive (et les vacances d’été en général), il y en a surement plusieurs d’entre vous qui allez penser à sortir du pays comme je l’ai fait récemment.

Premièrement, bonjour! Mon nom est Isabelle et je fais partie de l’équipe Flytrippers depuis quelques mois en tant qu’éditrice. J’assiste Andrew et Kevin pour te fournir plein de contenu pour t’aider à voyager!

Les 2 cofondateurs ont partagé leurs impressions de leurs voyages plusieurs fois depuis le début de la pandémie, mais ma perspective est assez différente, vu que c’était la 1re fois que je sortais du Canada en 2 ans!

Alors voici mes réflexions générales.

 

Sortir du Canada après 2 ans

Si tu es un peu comme moi, c’est difficile de se défaire de certaines inquiétudes par rapport à la COVID-19 et aux voyages après 2 ans à rester au Canada.

Mais, mon récent roadtrip au Maine m’a fait réaliser que c’est possible de s’adapter à la nouvelle réalité, malgré quelques petits oublis et imprévus (j’en reparle dans une partie 2 à venir). 

Soirée au village de Bar Harbor, au Maine (crédit photo: Isabelle Labrosse/Flytrippers)

 

Parce que c’est ça, en fait, une nouvelle réalité. Difficile de parler d’un «retour à la normale» quand on sera probablement plusieurs à garder en tête les mesures sanitaires et à adopter de nouvelles habitudes par suite de la pandémie — sans parler du contexte actuel de la guerre en Ukraine, de la crise environnementale et du taux d’inflation qui monte en flèche. 

Alors on s’ajuste. 

Et pour moi, c’est dans cette nouvelle réalité que s’inscrit la reprise des voyages.

Je suis loin de me considérer comme une grande voyageuse: je n’ai pas des centaines de vols à mon actif, ni un décompte de pays impressionnant, ou un mode de vie qui m’amène à me promener d’une ville à une autre.

Mais ça ne m’empêche pas de me considérer comme une amoureuse du voyage. J’adore découvrir de nouveaux endroits, admirer les paysages et échanger avec des gens dont la réalité est différente de la mienne. 

Et si tu suis Flytrippers, c’est fort probable que tu fasses partie de cette gang-là aussi.

Alors si tu es comme moi, la pandémie a probablement eu pour effet de te donner encore plus le goût d’explorer le monde, encore plus et encore mieux qu’avant. Je ne sais pas si on peut appeler ça une revanche (la fameux «revenge travel» dont plusieurs parlent) — parce que je n’ai pas envie de le faire au détriment de qui ou de quoi que ce soit — mais le désir de voir le monde est certainement là.

Pendant la pandémie, comme plusieurs, j’ai assouvi mon besoin de voyager en visitant la province (allô Charlevoix, les Cantons-de-l’Est, les Laurentides, Québec…) dans la mesure où c’était permis de le faire à ce moment. Puis, quand la situation s’est améliorée, je me suis tournée vers le Canada (Ottawa, le parc national de la Péninsule-Bruce et la Colombie-Britannique pendant le temps des fêtes).

Baie Little Dunks du secteur Centre d’accueil du parc national de la Péninsule-Bruce (crédit photo: Isabelle Labrosse/Flytrippers)

 

J’ai adoré ce retour aux sources, et comme plusieurs d’entre vous j’en suis certaine, je me suis rendu compte à quel point il y avait beaucoup de choses à voir dans notre beau pays. 

Mais j’avais hâte de pouvoir recommencer à voir plus loin, et l’occasion s’est présentée la fin de semaine de la Journée des Patriotes, en mai dernier. 

Un petit roadtrip jusqu’à la côte du Maine.

Sand Beach vue du sentier Great Head, au parc national Acadia (crédit photo: Isabelle Labrosse/Flytrippers)

 

Évidemment que ça m’inquiétait un peu, parce que je voulais m’assurer de faire le tout de manière sécuritaire et dans le respect des règles, mais avec le relâchement des mesures et une apparente plus grande facilité à le faire, je me suis lancée.

Et je suis vraiment contente de l’avoir fait.

Comme je l’ai mentionné, je te prépare une partie 2 pour te raconter comment les choses se sont passées avec toutes les restrictions (peut-être que toi aussi, tu vas sortir du pays pour la première fois en 2 ans bientôt, alors je vais te dire comment ça s’est passé pour moi). 

Mais en gros, c’était un plaisir de voir des visages souriants et de changer ma propre perspective.

Je prévois déjà explorer plus loin cet été (je suis à Nashville en ce moment même, en fait), et j’ai déjà hâte de pouvoir retrouver cette connexion avec le monde en allant encore plus loin bientôt, en Europe.

Et toi, est-ce que tu penses aller quelque part cet été? 

 

Tu veux recevoir plus de contenu de voyage?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Après mon roadtrip au Maine, c’était ma perspective sur la reprise des voyages après 2 ans sans aller à l’extérieur du pays. Je suis contente d’avoir pu voyager à l’international à nouveau!

Que veux-tu savoir sur les voyages durant la pandémie? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: Coucher de soleil au sommet de Cadillac Mountain, au parc national Acadia dans le Maine (crédit photo: Isabelle Labrosse/Flytrippers)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Cet article a 2 commentaires

  1. Roméo Séguin

    Je suis tout à fait d’accord. Nous sommes retraités et avides voyageurs et nous aussi, nous avons profité de la Colombie Brittanique 2 fois durant la pandémie et dès que nous avons été en mesure de le faire et pour éviter les tests (non necessaires car vacciné 3 fois) on s’est à rendu Burlington (vt) en auto pour prendre l’avion vers New York pour célébrer un anniversaire avec des amis. Depuis Espagne en Septembre 2021, croisière transat (pas chère) en avril (on s’est même payé un vol aller-retour même jour Barcelone-Rome pour aller luncher avec des amis) et on retourne en croisière transat fin octobre. Mais tout ça avec les inquiétudes dans l’arrière cerveau. On gardera ce feeling longtemps mais ça ne nous empêchera pas de profiter de la vie et de voyager. Bon(s) voyage(s) à toi🙂

  2. Dany

    Portland, Bar Harbour et parc Acadia, j’ai fait cela il y a quelques années, c’etait tres beau !

Leave a Reply