Voyager seule… à New Orleans!

Eloïse est invitée-blogueuse chez Flytrippers. Suivez-la sur Instagram et lisez sa bio au bas de cette page.

Lorsque j’ai vu des billets à très bons prix pour New Orleans – comme c’est souvent le cas sur la page d’aubaines de Flytrippers – j’ai décidé que le moment était venu pour moi de me lancer et de faire mon premier voyage en solo. Quel meilleur endroit pour une chanteuse que dans la Mecque du Jazz? 

Voyager seule

Je l’avoue, même si j’ai beaucoup voyagé, faire un voyage seule me faisait peur. Ça engendre beaucoup d’insécurités et de questionnements. Est-ce que je vais rencontrer des gens sympathiques? Vais-je m’ennuyer? Est-ce que la ville est dangereuse pour une fille? Quelles activités vais-je faire si je suis seule? … Mais mes billets d’avion étaient achetés, mon auberge jeunesse réservée, il n’était plus question d’abandonner le projet.

J’ai choisi New Orleans pour plusieurs raisons. Premièrement, comme mentionné plus tôt, la musique. Ayant étudié le chant jazz, j’ai toujours rêvé de mettre les pieds où ce genre a vu le jour. Deuxièmement, je trouvais que pour faire un premier voyage en solo, c’était bien de commencer aux États-Unis, en pays de connaissance, dans une langue que je maîtrise. Et troisièmement, les aspects culturel et francophone de la Louisiane m’intriguaient beaucoup.

Le French Quarter

En 4 jours, je me suis concentrée sur le French Quarter (ou Vieux Carré) – quartier très touristique de NOLA. J’ai pris une chambre en dortoir chez Madame Isabelle’s House à 26$US la nuit, un hostel un peu à l’extérieur du Vieux Carré mais tout se faisait bien à pied somme toute.

La chose qui m’a le plus touchée à New Orleans, c’est l’Amour de la musique. Elle coule dans les rues comme le sang dans nos veines, et les musiciens de rue sont aussi talentueux et excellents que ceux dans les célèbres institutions de la ville. Fanfares, big bands, quintettes de dixie, à tous les coins de rue, nos oreilles s’emplissent de sonorités joyeuses. Clarinette, banjo, tuba, chanteurs déclamant leur amour pour New Orleans… Impossible de ne pas ralentir le pas. D’ailleurs, ici, les gens arrêtent pour écouter les musiciens de rue. Les foules deviennent si nombreuses que les autos peuvent à peine circuler. Et personne ne montre d’impatience! Tout ça, c’est normal en Louisiane.

J’ai bien vite constaté que mes peurs n’étaient pas fondées. Arrivée à l’auberge jeunesse, la magie du voyage a opéré et j’ai tout de suite rencontré un groupe super. Je pense qu’il faut faire le saut dans le vide et voyager sans plan précis pour connaître cette synchronicité si particulière qui opère quand on est hors de sa zone de confort. Les rencontres que j’ai faites et les expériences que j’ai vécues pendant ces 4 jours n’ont pas de prix, et je n’aurais jamais su planifier mon voyage aussi parfaitement. Quand on laisse la vie se charger de la partie organisation et qu’on lâche prise, on ne peut qu’être agréablement surpris du résultat.

Coups de Coeur et Recommandations

La première journée, je me suis arrêtée pour écouter un band sur Royal Street et un gars de la place qui promenait son chien m’a adressé la parole. Il était fort sympathique et j’ai décidé de cesser de me méfier de tout le monde comme on a tendance à faire quand on habite dans une métropole. Il m’a parlé de ses coups de cœur dans sa ville, j’ai pris des notes puis on s’est dit au revoir.

Parmi les endroits recommandés, je vous partage ici mes endroits préférés. Cet américain m’a parlé du Spotted Cat. Un bar sur Frenchman Street – rue réputée pour ses excellents spectacles – qui accueille différents groupes chaque soir. Frissons garantis. Il y a aussi une boutique de vinyles sur cette même rue, Louisiana Music Factory, un peu plus vers le Mississippi. J’y ai passé 2 bonnes heures à écouter de la musique. C’est à mettre au menu pour tout mélomane qui se respecte. Jackson Square est aussi un incontournable pour entendre de l’excellente musique de rue, et c’est gratuit en plus!

De plus, il y a plein d’endroits à visiter et de saveurs à découvrir; beignets, gombo, jambalaya, po’boys, musées, plantations de coton, bateaux à vapeur sur le légendaire Mississippi… Mais de toutes ces activités, le numéro un sur ma liste des priorités était le Preservation Hall

Preservation Hall

Le Preservation Hall est une institution qui a vue le jour en 1961, dans un modeste bâtiment tricentenaire du Vieux Carré. L’endroit a fait sa renommée grâce à des valeurs musicales pures, préservant l’esprit du jazz de New Orleans. Le Preservation Hall Jazz Band est un collectif de plus d’une centaine de musiciens et ils performent 350 jours par année ici ou en tournée. Au 726 Peter Street, on vient pour honorer la musique. Pas de salles de bain, pas de boissons, pas de bouffe. On a droit à un concert acoustique dans une petite pièce chaleureuse, après avoir attendu dehors en file parfois des heures.

En compagnie de mes nouveaux compagnons de voyage, j’ai vécu une expérience transcendantale! J’étais assise par terre sur un coussin dans la première rangée, le trompettiste était si près de moi que je devais tasser mes pieds pour éviter qu’il me piétine par mégarde! Un moment de grâce d’une heure, qui a passé aussi vite qu’un clignement de paupière… Frissons, larmes, sourires et éclats de rires. Je me suis souvenue dans ce court laps de temps pourquoi j’avais un jour choisi d’étudier dans ce domaine, qui malheureusement est truffé de contraintes qui peuvent faire oublier ses bons côtés…

Si vous avez envie de siroter un bourbon sur la rue du même nom, sans nécessairement aller dans l’intoxication extrême comme plusieurs ont tendance à le faire ici, je vous recommande vivement le Jazz Playhouse situé dans l’hôtel Royal Sonesta. Ambiance feutrée et excellentes performances musicales.

Mes impressions sur le voyage solo

Jamais je me suis sentie menacée, stressée ou déçue pendant mon séjour en solo. C’est pourquoi je recommande à toutes les filles qui ont envie de voyager et sont lasses d’attendre après les autres, de faire le saut dans le vide et de partir seule. Je ne connais personne qui l’a fait et qui s’en est plaint. Et peut-être que de faire comme moi et de commencer avec un séjour plus court peut être une bonne façon d’apprivoiser le concept.

Petite note au sujet du côté francophone de la Louisiane, il s’est malheureusement beaucoup perdu avec le temps et hormis les noms de rue, vous ne sentirez pas la présence du français dominer à la Nouvelle-Orléans. Ceci étant dit, la culture créole et française est unique et magnifiquement riche.

Sommaire

À New Orleans, qu’on soit déjà conquis par le genre musical qui a vu le jour sur les rives du Fleuve en serpentin ou qu’on soit néophyte dans le domaine, on ne peut que repartir le cœur joyeux et avec l’envie irrépressible d’y revenir le plus rapidement possible!

Êtes-vous déjà allé à New Orleans? Si oui, dites-nous le!

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Récit de voyage à Porto Rico

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

eloiseontheroad

Globe-trotteuse en quête de volcans, de rencontres enrichissantes et d'aventures dépaysantes, je suis une artiste qui adore sortir de sa zone de confort. Auteure-compositrice-interprète, animatrice, comédienne, doubleuse; je déteste la routine et mon but ultime est de voir le plus de cultures et d'endroits possible! Merci de me lire! Suivez-moi sur Instagram @eloiseontheroad ou lisez mes aventures ici: eloiseontheroad.blog

Cet article a 3 commentaires

  1. Lina

    Allo, oui je suis déjà allēe à New Orleans en 1993 une semaine et j’ai adoré, la gastronomie, le bateau- vapeur, le marchē aux puces, le Café du monde, les autobus avec des bancs en bois….Un très beau souvenir de voyage.

    1. En effet! Moi-même j’ai eu la chance d’y aller 3 fois et chaque fois j’ai adoré! Je suis triste, j’étais sensé y aller cette semaine encore, mais on a dû annuler 🙁 C’est vraiment une ville unique! Merci d’avoir partagé:)

  2. G.Rigault

    Je confirme pour le « Spotted Cat », j’y ai passé de merveilleux moments. Le parc Audubon est aussi un endroit agréable pour se promener.

Laisser un commentaire