10 raisons de partir en solo trip

Jessyca est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Suis-la sur Instagram et vois sa bio au bas de cet article.


 

«Et si jamais… ?» question qui freine bien des personnes lorsqu’il est temps de faire un move épeurant. Et si jamais tu t’apprêtais à vivre la plus belle expérience de ta vie ? La prochaine fois que tu crains de partir seul, pense à cette phrase ou lis cet article.

Tout comme moi, tu suis probablement beaucoup de voyageurs via les réseaux sociaux. Je ne sais pas pour toi, mais mes préférés sont bien souvent ceux qui explorent le monde en solo trip. Au départ, je les admirais. Puis, j’ai suivi la vague et j’ai compris ce qui les poussait à partir seul.

Ici, je te présente 10 raisons de repousser tes craintes et de commencer une magnifique aventure. N’attends plus tes amis ou ta famille. Prends-toi un vol via la page de deals de vols pas chers de Flytrippers et pars.

 

10 raisons de partir seule

1. Focusser sur la destination

En n’étant pas avec tes amis et ta famille, ton attention sera dirigée uniquement sur l’endroit où tu te situes.

Pas sur ton oncle Jean qui a renversé son verre sur ta tante Bernadette au dernier Noël et dont ta mère relate l’histoire pour la 12ième fois. Pas sur ton amie qui Facetime constamment avec Timine, son Beagle resté à la maison.

Tu vas apprécier davantage la vue qui s’offre à toi. Tu vas plus prendre le temps d’observer la culture locale, puisque ton corps ET ton esprit seront au même endroit.

2. Rencontrer plus de locaux

Évidemment, tu n’auras plus ton ami pour traduire pour toi ou pour te distraire durant ton trajet d’autobus jusqu’à ta prochaine ville. Si tu es mêlé, ta mère ne sera plus présente pour te dire quoi faire. Tu n’auras plus d’autre choix que de te tourner vers les locaux pour endosser ce rôle. Quelle horreur !

Je comprends, ça peut sembler épeurant à première vue, surtout si tu souffres de phobie sociale. Pourtant, qui de mieux placer qu’un local pour te diriger correctement à ta destination, t’expliquer le fonctionnement des transports ou pour te suggérer des endroits à découvrir ?

Tout comme nous au Québec, les locaux connaissent les bijoux cachés de leur coin de pays. Qui sait, selon où tu voyages, peut-être t’inviteront-ils à dormir dans leur cabane dans les arbres, à préparer leur célèbre tajine ou à partager une bonne bière belge avec eux ? 

Un nuit dans le Sahara – Merzouga

3. Changer de plan quand tu veux

Plusieurs personnes partent souvent avec un itinéraire plus ou moins précis de leur destination. La meilleure chose à faire est, sans contredit, se laisser la possibilité de faire des changements de plan. Parfois, ces changements plaisent à tous, d’autres fois, ça crée de la bisbille.

En partant seule, tu es libre de choisir toutes les modifications que tu veux apporter à ton voyage. Tu préfères partir vers une autre ville avec les amis que tu viens de rencontrer ? Tu peux le faire ! Tu désires demeurer plus longtemps dans une ville dont tu es tombé sous le charme ? Tu peux le faire. La sens-tu la liberté ?

4. Tu as le contrôle financier

L’argent, source de conflit depuis le début de son apparition. Tu désires faire une activité, mais ton ami n’a pas l’argent pour le faire : déception. Tu désires choisir les options de transport les plus économiques, mais ton ami veut être plus confortable : tension. Tu aimerais aller à Monaco, mais tes amis n’ont clairement pas un budget assez élevé pour y aller : la poisse!

Cependant, si tu voyages seul, avec qui voudrais-tu te disputer concernant le budget ? Le maximum d’argent que tu veux dépenser ne regarde que toi. Les chances que tu te disputes avec toi-même étant assez minimes, toutes ces situations n’arriveront pas si tu pars seul.

Kauai
Mon premier voyage solo – Hawaii

5. Sortir de ta zone de confort

Bon, on ne se fera pas de secrets, cette raison-là est clairement la plus difficile. Nous, humains de la planète Terre, apprécions énormément le confort de ce que nous connaissons. Voyager nous fait explorer l’inconnu. Quand on partage cette peur à deux, trois, quatre… (Je vous laisse continuer de compter !), il est bien plus facile de partir. Si un pépin arrive, nous savons que nous ne saurons pas seul face au problème.

Personnellement, il s’agit de la deuxième motivation la plus importante à mes yeux. Oui, j’ai peur. Mais tu sais, les situations négatives, tu en vis autant en restant dans ta ville. Si tu ne marches pas vers l’inconnu, jamais tu ne feras de découvertes. Garde en tête que l’inconnu est synonyme de nouveautés, d’aventures et de souvenirs.

6. Suivre ton propre rythme

Nous avons tous notre manière de voyager ; certains aiment visiter le plus d’endroits possible et maximiser leur temps d’autres sont adeptes du slow travel. Aucun des deux n’est mauvais… sauf si ton partenaire de voyage et toi êtes à l’opposée. Conflit bien en vue !

Un autre avantage de voyager seul c’est que si tu désires visiter 5 musées dans ta journée, tu peux. Si tu préfères flâner à l’auberge toute la matinée, puis prendre un café tranquille dans le centre-ville, tu peux. Tu n’as pas d’obligation envers qui que se soit et le temps peut devenir une notion superflue si tu le souhaites.

Red Rock Canyon
Le Red Rock Canyon State Park – USA

7. Construire ta confiance

Quoi de plus gratifiant que d’accomplir un défi par soi-même ? Réussir à retrouver ton chemin. Te faire comprendre de quelqu’un qui ne parle aucune des mêmes langues que toi. Planifier ton voyage sans aide du début à la fin. Braver ta gêne de parler aux inconnus.

Toutes les raisons sont bonnes pour booster ta confiance en toi. En plus de la confiance en soi, le «système D», tu connais ? La débrouillardise. Laisse moi te dire que cette qualité, tu vas la développer en «ti pepère» parce que bon… tu n’auras pas le choix.

8. Plus d’options de voyage

En partant seul, tu es limité uniquement par TON horaire et TON budget. Pas besoin de chercher pendant 5 heures une date qui concorde bien pour tout le monde, une durée de voyage et un endroit qui plaira à tous.

Combien de fois avec tes amis as-tu fait des plans qui tombaient à l’eau car l’un ou plusieurs d’entres eux avaient un empêchement finalement ? Évite la déception de repousser un projet qui n’arrivera peut-être jamais et pars quand même… sans eux !

Hassan II
Les mosaïques de la Mosquée Hassan II à Casablanca

9. Te découvrir et grandir

En voyage, tu vas faire des activités que tu n’aurais jamais faites ici. Tu vas rencontrer des gens qui vont te montrer de nouvelles choses. Tu vas accomplir des exploits. Tu vas apprendre des autres. Tu vas devenir encore plus ouvert d’esprit.

Une foule d’opportunités que tu risques de te priver ou de vivre moins intensément en voyageant avec quelqu’un que tu connais. Pis ces choses-là, elles vont te faire grandir et en apprendre sur toi-même. Ne manque surtout pas cette chance.

10. Faire de magnifiques rencontres

Ma motivation principale est celle-ci : les amitiés. Le désavantage de partir avec des amis ou ta famille, c’est que tu deviens moins accessible aux autres. Après tout, pourquoi viendraient-ils te parler si tu es déjà bien occupé à converser avec ta gang ? Ayant des gens avec qui discuter à proximité, tu ne remarqueras peut-être même pas toutes les magnifiques nouvelles personnes qui t’entourent. Évidemment, partir avec des gens ne veut pas dire que vous ne serez pas sociables et ne rencontrerez personne.

Si tu pars seul, tu voudras échanger avec des gens. Tu n’auras donc plus le choix de sortir de ta zone de confort et d’engager une conversation avec un inconnu qui ne parle peut-être pas la même langue que toi. En partant en solo trip, on se découvre des habilités sociales qu’on ne connaissait pas. Tu verras, ces nouvelles aptitudes te suivront même de retour au Québec.

Ces amitiés que j’ai créées durant mes périples sont chères à mes yeux. Des années plus tard, on continue de les entretenir et d’essayer de se revoir à quelque part dans le monde. Ces personnes ont rendu mes vacances mémorables. Je te promets, cette sorte d’amitié est très différente de ce qu’on a l’habitude de connaître, mais elle est tout autant riche.

My friends
Les magnifiques personnes que j’ai rencontrées et avec qui je demeure encore en contact.

Sommaire

Partir seul en voyage ?

On le fait !

( Merci Dominic Paquet pour l’expression )

As-tu des craintes par rapport au voyage solo? Dis-nous le dans les commentaires.

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous voulez voir toutes les astuces?
Cliquez ici pour aller à la page de la catégorie des astuces
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment trouver l’hébergement à bas prix

 

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: North Shore, Hawaï (crédit photo: Jessyca, blogueuse-invitée)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Jessyca Gagnon

À 17 ans, je suis partie seule faire une immersion anglaise. Dès lors, j'ai pris goût à cette sensation de liberté et à ces aventures incroyables. Ces éléments sont tellement importants dans ma vie que j'ai récemment abandonné ma carrière d'enseignante afin de retourner aux études en tourisme. «Jamais trop tard pour être heureux!» comme ils disent. C'est qui «ils» d'ailleurs? Bref, j'ai choisi le verre à moitié plein, et toi?

This Post Has 2 Comments

  1. Allo,

    La seule chose qui me freine: les langues, je parle à peine l’anglais…..

    1. Bonjour, en effet ce n’est pas l’idéal pour bien des pays, mais sinon il y a quand même des destinations très intéressantes où le français est parlé 🙂

Laisser un commentaire

×

Cart

669 Shares
Share668
Pin1
Email
Tweet
Share