À la découverte de la Nouvelle-Zélande (partie 1: l’île du Sud)

Marion est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Suivez-la sur Instagram et lisez sa bio au bas de cette page.

La Nouvelle-Zélande a été le pays le plus incroyable et le plus loin dans lequel j’ai vécu. C’est aussi celui pour lequel j’ai eu un énorme coup de cœur.

Malgré que cette destination soit rarement à rabais sur la page d’aubaines de vols pas chers de Flytrippers, le récit de voyage en Nouvelle-Zélande d’une autre blogueuse-invitée avait été très populaire alors je vous partage mon expérience à mon tour.

Dans cet article, vous trouverez quelques astuces pour vivre une vie locale à la “kiwi” puis les must-do de votre bucket list que vous ne devez pas manquer lors de votre road trip dans ce magnifique pays.

Mon départ pour la Nouvelle-Zélande

Directement après avoir été diplômée avec mon master, j’ai décidée de prendre une pause à 20 000 km de la France, mon pays natal. Ayant déjà vécu dans différents pays comme la Russie ou encore le Luxembourg, j’ai eu envie d’un nouveau défi. Malgré le risque d’avoir comme un “trou” dans mon CV, j’ai pris mes affaires et je me suis envolée seule avec un working holiday visa pour la Nouvelle-Zélande.

Après un voyage interminable d’environ 32h (Marseille-Londres-Dubai-Sydney-Wellington), j’arrivais enfin en Nouvelle-Zélande. La vue de l’avion était incroyable.

J’arrivais enfin à Wellington, la capitale aussi appelée “Windy Welly”. Si vous souhaitez travailler en NZ, votre première semaine sera toujours plus administrative. Vous devez vous assurez d’ouvrir un compte bancaire puis d’obtenir votre numéro IRD (Inland Revenue Department) qui vous permettra de pouvoir travailler.

Initialement spécialisée dans les investissements, la Nouvelle-Zélande était le bon moment pour travailler dans un autre domaine que le mien. Une semaine après mon arrivée, je commençais déjà mon nouvel emploi dans lequel j’y suis restée 6 mois… dans une cave à vin. Une française qui travaille dans une cave à vin, amazing right?

J’avais quelques connaissances “basiques” dans le vin, mais aucune expérience dans ce secteur. Nous avions des vins du monde entier. J’ai beaucoup appris grâce aux nombreuses dégustations auxquelles j’ai assisté. Je commençais à connaître les vins néozélandais et enfin à conseiller la clientèle. J’ai également aidé lors d’un événement Game of Rhone (joli jeu de mot en référence à la vallée du Rhône en France). Mon équipe était essentiellement composée de kiwis. Ce sont des personnes très chaleureuses et très ouvertes (un peu comme les Canadiens!).

Pour vivre à la locale, vous devez dans un premier temps apprendre le kiwi slang :

  • Chur bro: thank you brother
  • Sweet as: cool, awesome
  • No worries: it’s ok, no problem
  • Yeah, nah: généralement suivi d’une explication mais signifie no
  • She’ll be right: Don’t worry everything will be ok
  • Yeah right: You can say this to someone if you don’t really believe what they are saying.
  • Heaps of: a lot of

Découvrir l’île du Sud

Après avoir travaillé vous êtes maintenant prêts. Vous n’êtes pas à l’autre bout de la planète pour rien. Que votre voyage commence. Pour information, mon road trip s’est effectué à partir du mois d’août en plein hiver (les saisons sont inversées ne l’oubliez pas). Cela n’a pas été un problème, bien au contraire les chemins de randonnées étaient calmes car ce n’était pas la saison touristique. De plus, les auberges de jeunesse étaient moins chères qu’en été (à part à Queenstown).

LIRE AUSSI: Pourquoi les auberges de jeunesse, c’est génial

Mon road trip a débuté sur l’île du Sud en direction Christchurch. Cette ville a malheureusement été saccagée par un tremblement de terre il y a quelques années et est totalement en reconstruction. À la suite de Christchurch, je me suis dirigée vers Akaroa.

Ancien village français en Nouvelle-Zélande, vous y trouverez des noms de rues écrites en français et des”boulangeries” et des “commissariats”.

Est-ce un lac ? Non c’est l’océan entouré de montagnes.

Ensuite direction le nord de l’île du Sud jusqu’à Nelson. Faites un arrêt pour aller admirer le lac miroir de RotoitiVous y verrez des canards et de nombreuses anguilles. Ensuite je vous conseille de réserver quelques nuits à Nelson.

A environ 30 minutes de Nelson, vous pourrez faire une great walk sur 3 à 5 jours ou bien une marche d’une journée d’environ 20km dans le parc national Abel Tasman. Les chemins de la randonnée longent une eau des plus turquoises.

Ensuite direction la West Coast. Même s’il pleut ou si le temps est vraiment très sombre, cela donnera une image plus “dramatique” et un certain charme au paysage. À savoir, en Nouvelle-Zélande, du sable noir se trouve sur toute la côte ouest et du sable blanc sur la côte est. Le premier stop sera aux Pancake Rocks à Punakaiki, voici quelques photos:

Ensuite je vous conseille de réserver une nuit à Hokitika afin de voir un joli coucher de soleil. N’oubliez pas, le coucher de soleil est seulement visible sur la côte ouest et le lever de soleil sur la côte est.

À la nuit tombée, vous pourrez également aller voir des Glow worm gratuitement pas très loin de la ville.

Le lendemain, direction Hokitia Gorge, où vous pourrez marcher sur un pont suspendu au dessus d’une rivière turquoise en pleine forêt.

Par la suite, vous pourrez vous diriger vers les glaciers Fox et Franz Joseph. Les deux glaciers ne sont pas très loins l’un de l’autre,  les deux sont faisables dans la même journée. Si vous avez le temps et l’argent, un hélicoptère peut également vous amener directement tout en haut des glaciers (inaccessible à pied) sinon des randonnées sont accessibles et faciles en bas des glaciers (voir photo ci-dessous).

Après quelques jours entiers dans la nature, vous avez envie de faire la fête dans une ville entourée de hautes montagnes bleues et d’un magnifique lac? Direction Queenstown, la ville “jet set” de la Nouvelle-Zélande. D’ailleurs il y a plus d’étrangers et d’australiens que de kiwis. Magnifique ville assez touristique.

À partir de Queenstown, vous pourrez également vous diriger vers Milford Sounds (le Fjord de la Nouvelle-Zélande). Pour ma part, j’ai préféré y aller en bus (A/R de Queenstown) puis faire la croisière la-bas. C’est un must-do. Mon expérience là-bas a été incroyable, je manque de mots pour décrire ce que j’ai vécu. Vous pourrez voir d’énormes cascades, des arcs-en-ciel s’il fait beau, des montagnes enneigées très très hautes, des pingouins et les plus chanceux observeront même des dauphins… C’est l’endroit le plus magnifique que j’ai visité dans ma vie.

À la suite de Milford Sound vous vous poserez la question suivante: Qu’est ce que la Nouvelle-Zélande a encore de beau à m’offrir?

Direction Wanaka, ville connue pour l’arbre le plus célèbre au monde.

Amateur de glisse? À partir d’ici vous pourrez également partir skier. Amateur de vin? Je vous conseille d’aller faire dégustation (gratuite) dans le vignoble Rippon. Concernant les randonnées, je vous conseille tout d’abord les Roys Peak, à environ 10 minutes en voiture.

Levez vous tôt car cette marche n’est pas facile, 16km à grimper pour 5h (A/R). Ce jour là, il y avait malheureusement beaucoup de brouillard en arrivant en haut mais voici une photo prise pendant la randonnée.

La randonnée du Diamond Lake est aussi magnifique et moins compliquée que celle des Roys Peak (à 30 minutes de Wanaka).

Une folle envie de saut en parachute? Faites le à Wanaka. Vous aurez une vue imprenable sur différents lacs. Ce n’est pas tous les jours que vous vous enverrez en l’air avec un bel étranger (excusez-moi pour le jeu de mot).

Prochaine étape direction Lake Tekapo & Mount Cook. L’avantage de partir en plein hiver, c’est que vous conduirez souvent seul sur les routes. Vous pourrez vous arrêter facilement pour prendre quelques photos.

Dans la ville de Tekapo se trouve un café (Cafe Astro) ayant une vue panoramique incroyable, il vous suffit de grimper le Mount John.

Tekapo est aussi réputée pour être une ville très sombre à la tombée de la nuit. Du stargazing est grandement recommandé afin de voir un magnifique ciel étoilé et la galaxie. (allez aussi voir la fameuse église de Tekapo).

Direction Mount Cook, une randonnée assez facile d’environ 3h (A/R). Allez-y le matin car cette randonnée peut être très vite touristique.

Après Mont Cook, direction Oamaru pour un peu se reposer. Vous pourrez y observer des otaries sauvages (en journée) et des pingouins bleus (après le coucher de soleil). Attention, éteignez le flash de votre téléphone pour ne pas les aveugler.

Sommaire

En espérant vous avoir inspiré pour votre prochain voyage et que la Nouvelle-Zélande se trouve maintenant sur votre bucket list. Une seconde partie de mon voyage sera prochainement rédigée avec la découverte de l’île du Nord en Nouvelle-Zélande et sur les traces du Lord of the Rings.

Voir tous les articles d’inspiration de voyage »
Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Ne prenez jamais l’option de payer en dollars Canadiens à l’étranger

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

m_yacoubian

Française, j'ai aussi vécu en Russie, au Luxembourg et en Nouvelle-Zélande. Ayant horreur de la routine et toujours guidée par mon désir de nouveaux défis, c'est au Canada que j'ai choisi de m'installer et de venir travailler.Quitter sa zone de confort n'est pas toujours si facile mais les expériences internationales m'ont beaucoup appris et m'ont permis de me développer et de devenir plus ouverte d'esprit.Suivez-moi sur Instagram @marionyac

Laisser un commentaire

×

Cart

Share
Tweet
Share
Pin
Email