You are currently viewing 5 raisons pourquoi plusieurs s’envolent à partir des aéroports américains (astuces + liste)

Prendre l’avion à partir d’un aéroport américain près de la frontière, c’est une des nombreuses astuces pour trouver des vols moins chers qui est relativement bien connue — littéralement des millions de Canadiens font ça chaque année. Parfois c’est moins cher, mais parfois non (comme N’IMPORTE QUEL conseil de voyage, ça dépend et ça varie évidemment). Mais il y a aussi d’autres avantages à utiliser cette astuce en particulier!

Premièrement, laisse-moi t’inviter à notre tout premier webinaire gratuit de conseils généraux sur les voyages, où on va partager 50+ astuces de pro que tu peux utiliser pour voyager pour moins et être un meilleur voyageur que 99% des gens — on va parler de planification, de réservation, de vols, d’hébergement et tellement, tellement plus!

En tant qu’experts des voyages — et surtout des vols pas chers — on sait évidemment qu’être flexible est un des principaux moyens d’économiser de l’argent (alerte divulgâcheur pour le webinaire; ce n’est vraiment pas sorcier).

Parfois, ça veut dire d’envisager de prendre l’avion dans un aéroport américain si tu vis assez près de la frontière (certains des 10+ conseils juste sur les vols pas chers qu’on va partager dans notre webinaire sont un peu plus créatifs par contre).

Regardons les 5 raisons pourquoi plusieurs Canadiens prennent souvent l’avion dans les aéroports américains près de la frontière, 3 astuces pour le faire et la liste des 19 aéroports.

 

5 raisons pourquoi prendre l’avion d’un aéroport américain près de la frontière pourrait être mieux

Je l’ai fait souvent moi-même: j’ai pris l’avion dans un aéroport américain 20+ fois dans les 15 dernières années. Je ne dis certainement pas que tu devrais toujours le faire (j’ai pris l’avion à partir du Canada directement beaucoup plus souvent), je dis juste que tu devrais toujours envisager toutes les options.

Voyager pour moins et planifier des voyages géniaux, ce n’est vraiment pas si compliqué: fais beaucoup de recherches et compare, compare, compare! Une fois, j’ai littéralement économisé plus de 1000$ sur un vol spécifique en conduisant jusqu’à un aéroport américain. C’est beaucoup d’argent. 

Voici quelques avantages potentiels de prendre l’avion à partir d’un aéroport américain près de la frontière — n’hésite pas à nous dire si on en a oublié si tu es toi-même un adepte aguerri de cette astuce.

 

1. Des vols moins chers

Les aéroports américains près de la frontière ont souvent des tarifs plus bas qui peuvent te faire économiser des centaines de dollars.

C’est évidemment la raison la plus courante de prendre l’avion à partir d’un aéroport américain près de la frontière. C’est même la seule raison pour plusieurs voyageurs canadiens. Les vols peuvent être vraiment moins chers (mais aussi le stationnement et l’essence aussi).

C’est particulièrement vrai quand tu voyages en famille ou en groupe:

  • Chaque dollar supplémentaire que tu économises sur les vols est multiplié par le nombre de voyageurs de ton groupe
  • Chaque dollar supplémentaire que tu dépenses pour te rendre à un aéroport américain est divisé par le nombre de voyageurs de ton groupe

Vite de même, économiser 200$ sur un vol n’a peut-être pas l’air d’en valoir la peine, mais c’est 200$ par personne, donc pour un groupe de 4, tu économises 800$ au total. Et même si dépenser 100$ de plus pour l’essence ou le stationnement peut sembler réduire tes 200$ d’économies, c’est juste 100$ au total (25$ par personne). 

(Fais toujours le calcul total pour tout ce qui concerne les voyages… pour ne pas lever le nez sur une prime de bienvenue de 900$ parce qu’il y a des frais de 120$, par exemple — tu fais quand même un profit net de ≈ 780$!!!)

Il y a 3 grandes raisons pourquoi les vols sont souvent moins chers à partir des aéroports américains près de la frontière:

  • Moins de taxes
  • Plus de concurrence
  • Plus de transporteurs ultra-low cost (ULCC)

Moins de taxes: Il y a peu de choses que la plupart des Canadiens semblent aimer plus que de se faire taxer à l’infini. Les taxes sur un vol domestique à partir d’un aéroport américain sont de 5,77$US fixe (peu importe le prix du billet d’avion ou l’aéroport). Les taxes sur un vol domestique de Montréal commencent à 48$ (523% de plus si tu comptes), plus un pourcentage du prix du tarif aérien, évidemment. Chaque aéroport canadien a des niveaux différents de taxes/frais, contrairement au taux de taxe qui est standard dans tous les aéroports américains, mais la plupart des grands aéroports canadiens sont dans ces eaux-là.

Plus de concurrence: Le Canada a juste 2 grands transporteurs aériens nationaux (Air Canada et WestJet). Les États-Unis en ont 5 (United, American, Delta, Southwest et Alaska) grâce à une beaucoup plus grande population. La concurrence est essentielle et le fait d’avoir plus de grands transporteurs aériens fait assurément baisser les prix aux États-Unis.

Plus de transporteurs ultra-low cost (ULCC): Les transporteurs ultra low-cost, c’est absolument la principale force qui fait baisser les tarifs dans l’industrie mondiale de l’aviation. Le Canada a finalement beaucoup plus d’ULCC qu’avant (ne manque pas notre liste à venir de toutes les liaisons des ULCC), mais les ULCC aux États-Unis offrent encore beaucoup plus de liaisons vers des endroits où les gens veulent vraiment aller pour le plaisir, comme la Floride ou Las Vegas (sans vouloir offenser les voyageurs qui aiment les liaisons domestiques que nos ULCC canadiens offrent).

 

2. Une expérience plus facile à l’aéroport

Les aéroports américains près de la frontière sont souvent plus petits et c’est plus facile de s’orienter.

Ça ne s’applique pas à tous les aéroports américains près de la frontière bien sûr, mais la plupart sont des aéroports secondaires plus petits où c’est plus calme et où tout est beaucoup plus facile.

Par exemple, Montréal (YUL) est très achalandé et a accueilli 20 millions de passagers en 2019. Plattsburgh (PBG) est beaucoup plus petit, avec moins de 140 000 passagers aériens en 2016. À Burlington (BTV), c’est moins de 1,5 million de passagers qui sont passés par le terminal en 2012.

Passer le contrôle de sécurité est généralement beaucoup plus rapide. L’expérience au complet est moins précipitée. L’atmosphère de l’aéroport est tout simplement beaucoup plus détendue, et il y a beaucoup moins de passagers partout.

Par contre, ce n’est pas une si bonne raison pour les voyageurs futés: 

  • Si tu as un accès gratuit aux salons d’aéroport (comme presque tout le monde devrait), les salons, c’est super et très relaxant — et les petits aéroports n’en ont souvent pas
  • Si tu es membre NEXUS (comme tout le monde devrait l’être, et la plupart des gens devraient l’être gratuitement aussi), le contrôle de sécurité prend environ 5 minutes maximum

Maintenant que j’ai ces avantages, surtout l’accès aux salons d’aéroport, j’ai tendance à utiliser les petits aéroports américains près de la frontière beaucoup moins qu’avant.

En plus, le processus d’embarquement pour un vol domestique aux États-Unis est légèrement plus facile, mais c’est très mineur et je vais m’arrêter ici et te laisser en appétit pour un article séparé à venir très bientôt.

Finalement, l’expérience au retour est beaucoup plus simple aussi! Tu débarques de l’avion et en littéralement 3 minutes tu es dans ton auto (à condition bien sûr de faire comme les pros des avions et d’être dans #teamcarryon, comme tu devrais — on va avoir un guide bientôt).

 

3. Une expérience plus fluide aux douanes

Les aéroports américains près de la frontière te permettent de passer la douane par voie terrestre.

Si tu prends l’avion pour les États-Unis à partir du Canada, tu vas évidemment devoir passer les douanes américaines dans un aéroport:

  • À l’aéroport canadien si tu pars d’un grand aéroport avec des installations de prédédouanement des États-Unis, donc tu dois arriver beaucoup plus tôt
  • À l’aéroport américain sinon, donc tu perds du temps et tu arrives plus tard à ta destination

Dans les 2 cas, prendre l’avion du Canada aux États-Unis fait en sorte que tu dois faire une file d’attente supplémentaire pour passer les douanes américaines. Et au retour, tu vas devoir faire la file pour passer les douanes canadiennes à l’aéroport au lieu de te diriger directement chez toi.

(À moins évidemment que tu sois un voyageur futé qui est membre NEXUS et qui ne fait jamais la file aux douanes américaines ou canadiennes!)

La plupart des gens ont tendance à trouver que passer les douanes par voie terrestre est beaucoup plus simple.

 

4. Le trajet plus facile jusqu’à l’aéroport

Les aéroports américains près de la frontière te permettent de contourner les autoroutes congestionnées en ville.

Encore une fois, ça ne s’applique pas à tous les aéroports américains. Et ça ne s’applique pas non plus à tous les Canadiens, ça dépend d’où tu vis exactement.

Mais les plus petits aéroports secondaires sont généralement faciles d’accès et loin du trafic. Surtout si tu n’habites pas dans un centre-ville.

La route jusqu’aux aéroports américains se fait par des autoroutes rurales sans embouteillage tout le long, où tu peux rouler à la limite de vitesse ou même plus (au lieu de rouler lentement pare-chocs à pare-chocs et devoir tenir compte des retards potentiels pour arriver à l’aéroport de ta ville parce que la circulation est imprévisible).

À mon aéroport de départ à Montréal (YUL) par exemple, comme je fais partie des nombreuses personnes qui habitent loin de l’aéroport, c’est un vrai cauchemar de s’y rendre (chaque fois que je vais à Toronto, ça a l’air assez horrible là aussi, honnêtement).

C’est ça que je veux dire par «ça dépend d’où tu vis», mais pour beaucoup de voyageurs qui ne sont pas vraiment près de Montréal, prendre l’autoroute et aller aux États-Unis est une expérience pas mal plus agréable que de se rendre à l’aéroport de Montréal.

 

5. Des politiques de changement plus généreuses

Les aéroports américains près de la frontière te permettent d’avoir des billets d’avion avec les changements gratuits.

Pendant la pandémie, les principaux transporteurs aériens américains ont complètement éliminé les frais de changement, sauf pour leurs tarifs économie de base.

Ça veut dire que leurs tarifs économie standard n’ont pas du tout de frais de changement, et cette classe tarifaire est généralement beaucoup moins chère que la classe équivalente que tu dois réserver pour avoir des changements gratuits sur un transporteur aérien canadien.

On va très bientôt avoir un article sur les bases des billets d’avion à l’approche de notre nouveau webinaire gratuit, mais en gros, ça te permet d’économiser des centaines de dollars en frais de changement si tu dois changer tes plans de vol pour une raison quelconque.

Par contre, pour plusieurs transporteurs aériens américains, la politique de changement sans frais ne s’applique pas nécessairement à tous les vols (comme ceux qui partent du Canada), mais elle s’applique aux vols domestiques aux États-Unis, d’où l’avantage de partir d’un aéroport américain. Lis toujours la politique de changement pour ton vol et ta classe tarifaire spécifiques si c’est important pour toi. On va bientôt avoir un article détaillé comparant tout ça.

 

Bonus: Contourner les règles actuelles d’entrée en lien avec la COVID-19

Les aéroports américains près de la frontière te permettent de prendre l’avion pour aller ailleurs aux États-Unis sans être vacciné.

Cette raison-ci est temporaire (mais c’est un «temporaire» qui s’étire terriblement longtemps à ce stade-ci).

Entrer aux États-Unis par avion n’est absolument pas permis pour les étrangers qui ne sont pas vaccinés (ils utilisent toujours la définition désuète, inutile et plutôt antiscientifique du début: 2 doses ou 1 dose de Johnson & Johnson).

Oui, crois-le ou non, les États-Unis ne font toujours pas partie des 119 pays qui ont éliminé toutes les restrictions liées à la COVID-19 pour tous les voyageurs — bien que leur président ait déclaré que la pandémie était terminée et que leur agence fédérale de santé publique ait explicitement déclaré qu’avoir des règles distinctes pour les non-vaccinées n’avait aucun sens… bravo La Science™ ! 🤡

Entrer aux États-Unis par voie terrestre, c’est une autre histoire. 

Officiellement, la vaccination est aussi requise pour entrer par voie terrestre. La différence, c’est qu’à la frontière terrestre, ils semblent tout simplement s’en ficher pas mal. Plusieurs douaniers ne demandent même pas le statut de vaccination. Et de ceux qui le demandent, la plupart ne demandent pas de preuve de vaccination. 

Je te laisse lire notre guide ultime pour voyager aux États-Unis pendant la pandémie.

Mais le fait est que plusieurs Canadiens non vaccinés entrent aux États-Unis par voie terrestre depuis plus d’un an maintenant.

Évidemment, une fois aux États-Unis, il n’y a pas de règles de COVID-19 pour les vols domestiques, comme ça a toujours été le cas aux États-Unis et dans littéralement tous les pays du monde, sauf le Canada extrémiste.

Donc ceux qui ne sont pas vaccinés vont peut-être vouloir prendre l’avion à partir d’un aéroport américain près de la frontière, au lieu d’entrer par voie terrestre et de devoir ensuite conduire jusqu’aux États ensoleillés de la Floride, du Texas ou de l’Arizona pour fuir nos terribles hivers canadiens.

 

3 conseils sur les vols à partir des aéroports américains près de la frontière

Je vais avoir un article plus détaillé avec uniquement des conseils à ce sujet pour que celui-ci soit un peu plus court. 

Mais je vais au moins partager brièvement quelques conseils très de base, parce qu’une bonne planification est la clé pour voyager pour moins:

  • Fais le calcul total des coûts et économies supplémentaires
  • Économise sur le stationnement et l’essence
  • Donne-toi une marge de manœuvre

 

Fais le calcul total

C’est évidemment le conseil le plus important.

Comme je l’ai mentionné, fais le calcul total et vérifie si les économies nettes en valent la peine en incluant toutes les variables dans tes calculs. 

L’essence, le stationnement, les péages et une chambre d’hôtel si nécessaire ou souhaité. Ensuite, compare ça au prix total d’un vol au départ de l’aéroport le plus près de chez toi au Canada, incluant le trajet aller-retour à l’aéroport. Si tu veux être aussi précis que possible, considère que l’essence est un peu moins chère aux États-Unis. 

En ce qui concerne les prix des billets d’avion, assure-toi de comparer des pommes avec des pommes, comme tu devrais évidemment toujours le faire quand tu cherches des vols.

Si tu veux voyager au plus bas prix possible et que tu n’as pas besoin d’extras, tu n’as pas besoin de faire quoi que ce soit de spécial, mais sinon, vérifie bien les extras parce que différents transporteurs aériens ont différentes inclusions dans leurs tarifs. Et le coût des différents extras offerts peut être très différent d’un transporteur à l’autre.

D’autres choses ont une valeur plus subjective, mais assure-toi de prendre en compte la valeur que tu donnes personnellement aux avantages de partir d’un aéroport américain qui ne sont pas reliés au prix (les 4 autres raisons listées ci-dessus) dans ta situation particulière, vu que chaque voyageur est différent. 

Tu aimes peut-être en profiter pour t’arrêter pour faire une épicerie ou des achats aux États-Unis avec la commodité d’une voiture sur le chemin du retour, ou pour faire un roadtrip, ça peut aussi faire pencher la balance.

 

Économise sur le stationnement et l’essence 

En ce qui concerne le stationnement à l’aéroport, pense toujours à Park Sleep Fly pour parfois obtenir une nuit d’hôtel gratuite pour le même prix que ton stationnement à lui seul (ou un peu plus). Airport Parking Reservations est un autre outil qu’on utilise, comme mentionné dans notre article sur le stationnement à l’aéroport.

Pour ce qui est de l’essence, ce n’est évidemment pas spécifique aux vols à partir d’un aéroport américain, mais à part de magasiner les prix de l’essence plus bas, le moyen le plus facile de réduire le coût de ton essence au Canada est d’avoir une remise de ≈ 7,5% en précieux points Amex/Aéroplan (ou 5% de remise en argent, plus simple mais moins précieuse) avec la Carte Cobalt American Express grâce à l’astuce des cartes-cadeaux. La Carte Or Banque Scotia American Express offre aussi 5% en plus de la 1re année gratuite avec sa meilleure offre depuis longtemps, mais elle ne te donne pas une valeur démesurée ou une valeur illimitée comme les points Aéroplan.

 

Donne-toi une marge de manœuvre

Même si tu peux éviter le trafic en prenant l’avion à partir d’un aéroport américain, plus le trajet est long, plus tu dois te donner une marge de manœuvre pour ne pas rater ton vol. 

Au cas où quelque chose te ralentirait, par exemple traverser la frontière terrestre (mais on va avoir un conseil pour au moins vérifier le temps d’attente estimé). Évidemment, si tu es membre NEXUS, c’est généralement très rapide, mais contrairement aux aéroports (où il y a des files NEXUS dans presque tous les aéroports), il y a des files NEXUS par voie terrestre juste à certains postes frontaliers majeurs.

Voici notre truc. Quand je pars d’un aéroport américain avec ma copine, surtout s’il n’y a tristement pas de salon d’aéroport, on part très tôt et on arrête pour magasiner près de l’aéroport pour passer le temps qu’il nous reste selon le temps que ça nous a pris pour arriver. Ça, ou on va manger dans un resto près de l’aéroport.

 

Liste des aéroports américains près de la frontière canadienne

En guise de rappel, voici une liste d’aéroports américains relativement proches des grandes villes canadiennes pour que tu puisses profiter de ces avantages.

Tu peux cliquer sur les liens pour voir les destinations les moins chères accessibles de cet aéroport spécifique pour tes dates, mais ne manque pas notre guide complet avec plus de détails pour chaque ville canadienne bientôt.

 

De Montréal

 

D’Ottawa

 

De Toronto

 

De Vancouver

 

De Calgary

 

De Winnipeg

 

Tu veux recevoir plus de conseils et d’astuces pour voyager plus pour moins?

Abonne-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Il y a plusieurs raisons pourquoi tu devrais penser à prendre un vol à partir d’un aéroport américain près de la frontière, et ce n’est pas juste pour économiser de l’argent (même si ça peut souvent être un avantage majeur, évidemment). Et tu peux appliquer ces quelques conseils supplémentaires pour planifier efficacement tes voyages au départ des États-Unis.

Que veux-tu savoir sur les aéroports américains près de la frontière? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: Pont menant à un poste frontalier (crédit photo: Wojtek Witkowski)

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 2 commentaires

  1. Sophie Chevrier

    Salut Andrew, je lis, et relis… il me manque un bout!
    Comment je peux prendre l’avion à Plats burg, destination Floride mettons, et que je suis non vaccinée? Je dois tout de même passer les douanes terrestres.

Leave a Reply