Wow: élimination «permanente» des frais de changement chez les 3 grands transporteurs aériens des É-U

Voilà un développement absolument inattendu: en l’espace de moins de 24 heures, les 3 grands transporteurs aériens «legacy» des États-Unis ont annoncé qu’ils éliminaient les frais de changement de façon permanente (bon, en fait 2 des 3 ont utilisé le mot «permanent»). C’est sans l’ombre d’un doute un des changements les plus positifs (et majeurs) pour les consommateurs depuis un bon moment dans l’industrie de l’aviation.

Au moins il y a un peu de positif qui découle de toute cette situation du coronavirus évidemment extrêmement terrible. Les voyageurs reprennent clairement la position de force par rapport aux transporteurs.

Qu’est-ce que ces changements signifient? Et surtout… les transporteurs aériens canadiens comme Air Canada et WestJet feront-ils la même chose? Car un des transporteurs américains a inclus le Canada dans sa politique!

Voici les détails.

 

Les frais de changement en bref

Historiquement, les transporteurs aériens ont chargé des assez gros frais pour changer un billet d’avion (souvent dans les centaines de dollars; vraiment pas un montant négligeable). Pour être clair, c’est évidemment un frais en plus de la différence de prix.

Et pour être honnête, ces frais de changement ont beaucoup de sens. Le mécanisme de prix des billets d’avion est extrêmement complexe. Quand tu achètes un billet le jour avant un vol, tu achètes un service très différent comparativement à quand tu l’achètes 4 mois d’avance, même si c’est le même vol. D’où le frais de changement.

Mais avec la pandémie actuelle, presque tous les transporteurs aériens ont mis en place des politiques spéciales à durée limitée pour donner des changements gratuits, à cause du haut niveau d’incertitude.

Les transporteurs ont présentement besoin de stimuler la demande et de rassurer les voyageurs que réserver un vol n’est pas risqué financièrement. Grâce à ces politiques, je viens d’ailleurs de réserver 3 voyages futurs, après des mois sans rien réserver. On va parler de ces politiques en détail dans notre article à venir bientôt sur les astuces pour réserver des billets d’avion pendant la pandémie.

Bref, ces politiques de changement sont temporaires et personne ne s’attendait vraiment à ce qu’elles soient permanentes. Personne ne s’attendait à ce que les transporteurs aériens implantent quelque chose d’extrêmement positif.

Et pourtant… nous voici là.

 

Annonces des transporteurs américains

Dimanche, United Airlines a causé une onde de choc dans l’industrie en annoncant qu’ils éliminaient les frais de changements «forever» (pour toujours) pour les vols domestiques (je donne les détails des politiques ci-dessous).

Le geste en soi est très surprenant, mais le fait qu’il vienne de United l’est encore plus: ils n’ont pas vraiment été des meneurs en termes d’être «customer-friendly».

Moins de 24 heures plus tard, les autres du Big 3 américain — le plus grand transporteur au monde en termes de revenus (Delta Air Lines) et le plus grand transporteur au monde en termes de passagers (American Airlines) — ont égalé United et ont annoncé le même changement (quoique AA s’est gardé une gêne par rapport au fait de dire que c’était pour toujours).

Et juste comme ça, c’est sorti de nulle part mais… les frais de changement de billets d’avion n’existent presque plus aux États-Unis.

Wow.

Le Big 3 (et leur grand compétiteur domestique Southwest, qui s’est toujours démarqué en ne chargeant pas de frais de changement) ont transporté plus de 700 millions de passagers l’an dernier, donc c’est vraiment un changement très majeur dans l’industrie.

Il y a quelques bémols mineurs que je liste ci-dessous, mais quand même… c’est une nouvelle simplement géniale pour les voyageurs.

Ce n’est pas juste la flexibilité… avec au moins un des transporteurs, c’est aussi que si le prix de ton billet d’avion baisse après ton achat, tu peux simplement le changer et ravoir la différence, comme c’est présentement possible avec la plupart des hôtels et des autos de location.

Vraiment majeur.

 

Ce que ça veut dire pour les Canadiens

À date, parmi les 3, seulement American Airlines a inclut le Canada dans les destinations où les frais de changements ne s’appliquent plus.

Cela dit, ils ont été les derniers à annoncer leur politique et ont en fait la plus généreuse des 3 sur plusieurs points, alors ce n’est pas impossible que les autres décident d’égaler cet aspect aussi.

American Airlines a souvent d’excellents prix du Canada vers pas mal partout aux États-Unis, alors c’est une nouvelle potentiellement géniale pour ceux qui voyagent là-bas et qui veulent une plus grande flexibilité. Au Canada, American Airlines dessert Montréal et Québec (tout comme Toronto, Ottawa, Halifax, Vancouver et Calgary).

Mon dernier vol AA au-dessus de Miami

 

Maintenant la question c’est… les transporteurs canadiens feront-ils la même chose?

L’industrie de l’aviation est pas mal ce qu’il y a de plus mondialisée comme industrie. Nos transporteurs compétitionnent autant avec les transporteurs américains qu’entre eux. Et le marché transfrontalier (les vols Canada–États-Unis) en est un très important pour Air Canada et WestJet.

Les deux sont d’ailleurs en concurrence avec American Airlines sur de nombreuses liaisons. Ironiquement, les deux sont dans des coentreprises («joint ventures») avec les deux autres transporteurs «legacy» (Air Canada avec United; WestJet avec Delta) alors ce sera très intéressant de voir si tous vont laisser à American Airlines un gros avantage concurrentiel pour tout le marché canadien.

Ça vaut la peine de mentionner que pour plusieurs voyageurs, malheureusement il y a déjà un gros bienfait (non-relié) de réserver avec un transporteur américain: si ils annulent ton vol, ils vont te rembourser en argent eux, tel que la loi américaine l’exige clairement et explicitement pour les vols américains sur tous les transporteurs (américains ou étrangers). WestJet a apparemment commencé à rembourser les vols américains, mais Air Canada non.

En tout cas… comme peu de Canadiens prennent l’avion vers les États-Unis en ce moment (c’est permis, mais ce n’est pas la destination la plus populaire disons), je ne crois pas qu’Air Canada ou WestJet seront pressés d’égaler la nouvelle politique.

Surtout avec leurs politiques temporaires actuelles qui font la même chose, il n’y a pas vraiment de bénéfice à annoncer ça maintenant… autre qu’obtenir une belle couverture et gagner la confiance des voyageurs. On a vu avec l’histoire des remboursements que c’est loin d’être la priorité des transporteurs canadiens en ce moment (ils n’ont pas le luxe d’avoir reçu des dizaines de milliards en bailout eux).

Mais lorsque les voyages transfrontaliers reprendront en plus grand nombre… la pression sera forte. Surtout si United et Delta ajoutent le Canada à leurs politiques.

Air Canada a eu une croissance marqué dans la dernière décennie en partie en se positionnant comme une alternative au Big 3 américain pour les voyageurs américains, alors ils seraient peut-être les plus affectés à cause d’une politique moins généreuse. Mais ils ont aussi le plus à perdre en termes de revenus.

WestJet a une présence beaucoup plus petite aux États-Unis (c’est un transporteur plus petit aussi) et comme ils sont beaucoup moins dépendants des voyageurs d’affaires (comparativement à AC), ça aurait beaucoup de sens qu’ils mènent le bal et qu’ils mettent en place ce changement.

Avec un peu de chance, ça forcerait Air Canada à suivre.

Flytrippers a contacté les deux transporteurs pour obtenir des commentaires, on va mettre à jour cet article lorsqu’on recevra une réponse et on va continuer de suivre ça de près.

 

Détails des nouvelles politiques de frais de changement

Les 3 transporteurs américains ont leur propre version avec quelques différences.

Tarifs économique de base («Basic Economy»)

  • United: exclus
  • Delta: exclus
  • American: exclus

C’est le plus gros bémol et c’est l’aspect de tout ceci qui est commun aux 3: les tarifs économique de base («Basic Economy») sont exclus. Depuis des années maintenant, la vente des sièges de classe économique sont segmentés en plusieurs classes tarifaires. C’est le même siège, mais avec des inclusions différentes et donc des prix différents.

L’économique de base c’est pour offrir le plus bas prix pour ceux qui ne veulent justement pas payer pour de la flexibilité et qui préfèrent un billet moins cher, donc cette option de prix est exclue de la nouvelle politique.

Garde en tête que les actuelles politiques de flexibilité spéciales pour le coronavirus (voir le dernier point) incluent les tarifs d’économique de base et ont donc le changement gratuit: c’est simplement exclu de la politique «permanente» (même chose pour les destinations internationales: c’est encore inclus dans la politique temporaire).

Changement permanent

  • United: “forever” (pour toujours)
  • Delta: “permanent”
  • American: N/A

American a absolument la plus généreuse des politiques… et ils sont les seuls à ne pas l’avoir décrite comme étant permanente. Ce qui est probablement intelligent de leur part. Permanent, c’est fort. Peu de choses sont vraiment permanentes.

Que va-t-il arriver si le prochain PDG de United décide que ça n’a plus de sens? Comment justifier ça auprès des clients après avoir fait la promotion assez intense du mot «F-o-r-e-v-e-r. Forever»?

Destinations

  • United: États-Unis seulement
  • Delta: États-Unis seulement
  • American: É-U, Canada, Caraïbes, Mexique

Tel que mentionné, pour nous en tant que Canadiens, American Airlines est de loin le plus intéressant: tu pourrais réserver un vol à partir du Canada et changer les dates gratuitement si tes plans changent.

AA se trouve aussi à être celui qui a des hubs dans deux villes très populaires auprès des voyageurs canadiens, soit Miami (MIA) et Phoenix (PHX). Ils ont aussi une forte présence en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Valeur résiduelle

  • United: perdue
  • Delta: à déterminer
  • American: maintenue sous forme de crédit

Encore une fois, bravo à United d’avoir pris le leadership… mais perdre la valeur résiduelle (excédentaire) est un gros défaut. American aurait pu juste égaler ça, mais encore une fois ils ont la meilleure offre: ils vont maintenir la valeur résiduelle du billet. C’est génial!

En d’autres mots, si tu utilises le changement gratuit pour passer d’un billet de 400$ à un billet de 250$, tu vas garder un crédit de 150$ au lieu de le perdre avec la politique de United. Delta n’a pas encore pris position..

Vols avec des points de récompenses voyages

  • United: domestique inclus, international sans frais jusqu’à 30 jours
  • Delta: à déterminer
  • American: sans frais jusqu’à 60 jours

Je venais justement de mentionner ce weekend qu’une des 9 leçons à retenir d’un bon deal sur les vols avec les points c’était que les vols réservés avec les points de récompenses voyages ont des politiques de changement pas mal plus flexibles que ceux réservés en argent.

Justement, 2 des 3 voyages futurs que je viens de réserver sont avec des points (seulement 25€ pour rembourser un billet Avios, et Aéroplan offre les changements gratuits jusqu’en octobre—ne manque pas notre liste des destinations à réserver avant l’entrée en vigueur du nouveau programme en novembre, si tu as déjà des points).

Politique temporaire de changement gratuit

  • United: jusqu’au 31 décembre
  • Delta: jusqu’au 31 décembre
  • American: jusqu’au 31 décembre

Indépendamment de la nouvelle politique, tous les nouveaux billets (incluant ceux en Économique de base et ceux vers des destinations internationales) ont droit à un changement gratuit, comme c’est le cas avec Air Canada et WestJet aussi.

Les deux transporteurs canadiens offrent cette politique jusqu’au 30 septembre pour le moment, alors que les 3 américains ont prolongé ça jusqu’à la fin de l’année 2020… et ça pourrait sûrement rester en place si la situation des voyages demeure aussi nébuleuse qu’elle l’est maintenant.

Tu veux recevoir plus de contenu sur la nouvelle réalité du voyage?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Les 3 transporteurs aériens «legacy» aux États-Unis ont éliminé les frais de changement sur les billets d’avion, ce qui est un développement génial pour les voyageurs. Ce sera intéressant de voir si les transporteurs aériens canadiens imitent leurs compétiteurs au sud de la frontière!

Que penses-tu de ces changements? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: Sedona, Arizona (crédit photo: Clay Banks)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply