Des sièges d’avion pour voyager semi-debout présentés à un salon d’aéronautique

Si vous aimez voyager pas cher, une présentation au dernier Aircraft Interiors Expo de Hambourg vous plaira sûrement: un manufacturier de sièges croit que cette fois-ci est la bonne pour transporter des gens debout dans les avions commerciaux.

Bon, on s’entend, debout, c’est relatif (le terme anglais «upright» est plus précis). C’est un siège quand même, mais c’est un siège où les passagers seraient «accotés» sur ce qui ressemble à une selle de cheval, au lieu d’être entièrement assis comme on est habitués (comme vous pouvez le voir ci-dessous… et il y a plein d’autres photos plus loin dans l’article).

Les sièges SkyRider 2.0 de Avio Interiors. Crédit photo: DailyMail.

 

Ces nouveaux sièges «ultra haute densité» permettraient aux compagnies aériennes de remplir les avions davantage et ce ne serait que pour les vols de courte durée. Et ne vous inquiétez pas, ça ne serait pas moins sécuritaire: il y aurait juste moins d’espace. Ça tombe bien, car justement, tout le monde s’entend pour dire qu’il y a trop d’espace pour les jambes dans les sièges de classes économiques de nos jours (c’est une blague, en passant).

Mais ce qui n’est pas une blague, c’est que j’adore ces sièges et j’espère qu’ils verront le jour bientôt. Vous le savez, chez Flytrippers, notre mission c’est de vous aider à voyager plus (notamment bien sûr grâce à nos aubaines de vols pas chers repérés à tous les jours sur notre site). Moins les billets d’avion sont chers, plus on peut voyager… l’équation est assez simple. Et ces sièges feraient encore plus baisser les prix (qui sont d’ailleurs déjà au plus bas niveau de toute l’histoire de l’aviation commerciale).

On vous avait justement fait la blague suivante lors du dernier poisson d’avril, soit qu’une nouvelle compagnie offrirait des vols qui ressembleraient à des wagons de métros, avec aucuns sièges et avec des poignées pour se tenir.

Ça n’arrivera pas ça. Crédit photo: mes grands talents de Photoshop.

 

Évidemment, c’était un poisson d’avril. Côté sécurité, debout comme ça, ça ne passerait pas.

Mais des sièges semi-debout comme ceux présentés au Aircraft Interiors Expo à Hambourg dans les dernières semaines, ça c’est vraiment prometteur, si vous aimez voyager pas cher. Surtout que la compagnie assure que le confort est adéquat et que l’expérience est un compromis raisonnable.

Voici les détails.

 

Avoir le choix

Avant d’entrer dans les détails et de vous montrer les photos… j’entends déjà les gens se plaindre à propos de ces sièges. Aller, gardez l’esprit ouvert et continuez à lire si c’est votre cas!

À part les bas prix (en fait c’est intrinsèquement relié), l’autre chose qu’on adore chez Flytrippers, c’est avoir le choix.

Je ne veux pas payer pour du service à la clientèle que je n’utilise pas, je ne veux pas payer pour imprimer des billets quand je peux le faire à la maison, je ne veux pas payer pour un repas que je ne veux pas, je ne veux pas payer pour choisir un siège quand je peux m’asseoir n’importe où, je ne veux pas payer pour plus d’espace quand je suis prêt à être moins confortable, je ne veux pas payer pour un bagage quand je n’en ai pas besoin… je veux le minimum, pour que le billet soit le moins cher possible, c’est tout.

Que ceux qui veulent ces services les paient, et que ceux qui veulent voyager pas cher aient le choix de ne pas les payer et puissent voyager plus souvent. Simple non?

C’est d’ailleurs pourquoi on adore les compagnies ultra low-cost (ULCC), qui nous ont permis de voyager sur des vols à 10$ en Europe, à 20$ aux États-Unis, à 20$ en Asie, à 20$ au Pérou… bref, ces compagnies vous donnent la possibilité de choisir les services que vous voulez, au lieu de vous forcer à payer pour tous ces services que vous n’utilisez pas. Ça vous évite en fait de payer pour les services des autres.

C’est justement à ces compagnies-là que ce nouveau type de sièges d’avion s’adresse.

Personnellement, je trouve ça réellement génial. Pour les courts vols de moins de 3 heures (qui représentent une très grande proportion de tous les passagers aériens en ce moment), pourquoi pas? Si c’est moins cher, je ne peux pas être contre, et je l’essayerais définitivement! Vous?

Ça ne vous tente pas? Pas de problème, personne ne vous force à le faire. Mais donnons au moins le choix à ceux qui sont prêts à faire des sacrifices qui leur permettent de voyager plus souvent, par exemple visiter 18 pays comme j’ai pu le faire l’an dernier.

Et ce n’est pas juste pour voyager plus: le modèle ultra low-cost (ainsi que ces sièges s’ils voient le jour) permettent de démocratiser le transport aérien et donner la chance à des gens moins fortunés de pouvoir voyager eux aussi…

 

Les sièges

Pour ceux qui veulent plus de détails techniques, les voici. Le manufacturier de sièges italien Aviointeriors a présenté son nouveau siège SkyRider 2.0, qui selon eux pourrait augmenter la capacité de passagers de 20% pour le même espace. Les sièges seraient également 50% plus légers que les sièges réguliers et coûteraient aussi moins cher d’entretien, deux autres facteurs qui permettraient encore une fois de réduire les coûts.

Le kiosque SkyRider 2.0 à Hambourg. Crédit photo: DailyMail.

 

Comme vous voyez sur la photo, ce n’est quand même pas si pire: il y a un soutien qui semble décent, et encore je répète, ce ne serait que pour les vols très courts.

Les sièges vus de devant. Crédit photo: DailyMail.

 

Le fait d’être semi-debout permettrait de réduire significativement l’espace requis entre les rangées de sièges (pas de jambes pliées = pas besoin d’autant d’espace) et forcément, si il y a plus de passagers dans l’avion, plus la compagnie aérienne peut baisser ses prix.

C’est déjà une des façons de faire des compagnies ultra low-cost, les plus serrées d’entre elles ayant 28 pouces de pitch (c’est-à-dire l’espace entre les sièges). Pour comparer, les compagnies aériennes régulières elles ont entre 29 et 31 pouces en classe économique, alors ce n’est vraiment pas la fin du monde la différence actuelle. Pour avoir pris des dizaines de vols ultra low-cost et des dizaines de vols réguliers dans les derniers mois, honnêtement je ne vois pas une énorme différence. Et je suis quand même assez grand.

Ces sièges debout permettraient aux compagnies aériennes de réduire à 23 pouces, ce qui est une économie d’espace considérable.

Les sièges vus de l’arrière. Crédit photo: DailyMail.

 

Ce qu’il faut savoir, c’est que premièrement, à cause des limitations au nombre de passagers totaux permis par type d’appareil selon les normes de sécurité, il ne pourrait pas y avoir d’avion qui contiendraient uniquement ce type de sièges.

Ce serait une nouvelle section. Essentiellement, ce serait une façon de plus (la plus extrême à ce jour certes) pour les compagnies aériennes de segmenter encore davantage la clientèle en ayant une section à part, à l’arrière de l’avion, pour ceux qui veulent payer encore moins cher.

Vue d’ensemble. Crédit photo: DailyMail.

 

Pour ceux qui ont peur de voir ça arriver (encore une fois, personne ne va vous obliger à acheter ces sièges, je vous le garantis, vous aurez toujours le choix…), si ça peut vous rassurer, aucune compagnie n’a confirmé avoir placé une commande. C’est vraiment très préliminaire comme innovation. Et les innovations sont quand même assez rares dans ce domaine vu l’hyper-réglementation, et ça prend du temps avant que quelque chose de majeur change.

Le manufacturier a par contre indiqué aux médias qu’il y avait un beaucoup d’intérêt de la part des compagnies aériennes. Ce même manufacturier de sièges avait proposé un concept similaire en 2010, mais c’était avant l’ère du Basic Economy et de l’invasion des compagnies ultra low-cost, c’était clairement trop avant-gardiste pour l’époque… personne en avait commandé.

D’ailleurs, selon le DailyMail, la compagnie ULCC Ryanair avait sondé à l’époque plus de 120 000 voyageurs à propos de ce type de sièges et 42% étaient intéressés si le prix était la moitié du prix des sièges réguliers.

À voir si cette fois-ci va s’avérer la bonne pour les sièges ultra high-density.

 

Sommaire

Des sièges innovants qui permettraient de faire baisser les prix… et qui en plus seraient optionnels imaginez-vous donc, personne ne forcerait personne à en acheter! Qu’y-a-t-il à ne pas aimer?

Qu’en pensez-vous? L’essayeriez-vous?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Les meilleures cartes de crédit au Canada

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply