Le Japon a 17 milliards $ pour payer la moitié des dépenses des voyageurs

Une autre destination de voyage extrêmement populaire veut attirer les visiteurs en subventionnant leurs voyages après le confinement. Après les annonces des nombreux pays — où la pandémie va mieux qu’ici au Canada — qui prévoient de rouvrir aux voyageurs cet été, c’est une autre raison d’embarquer dans le mouvement «prudemment optimiste quant aux voyages futurs» si tu ne l’as pas encore fait.

Le Japon a mis de côté 1,35 billion de yens (à ne pas confondre avec «billion» en anglais, car un billion en français est un trillion en anglais… bref c’est beaucoup d’argent: cela équivaut à 17 milliards de dollars canadiens) en vue de couvrir la moitié des dépenses des voyageurs, afin de ramener les gens au Japon plus rapidement.

Ça vient tout juste d’être annoncé, donc avant toute chose, on doit mentionner tout de suite que les détails et le processus d’inscription ne sont pas encore disponibles.

Bien que ça soit un gros montant d’argent, celui-ci pourrait s’envoler très rapidement, car on s’attend à ce que beaucoup de gens veuillent en profiter (c’est certainement mon cas).

Pour t’assurer d’être parmi les premiers à être informés lorsque le deal sera en ligne, abonne-toi à notre infolettre gratuite et on va te le dire AUSSITÔT que le deal exceptionnel sera lancé (tout comme avec les deals sur les billets d’avion que nous repérons normalement à 50% de réduction, ceux qui nous suivent et qui agissent rapidement seront parmi les chanceux qui pourront en profiter et économiser de l’argent!).

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

 

Le plan du Japon pour couvrir les dépenses des voyageurs

Il y a quelques semaines, on t’avait parlé du projet d’un île du sud de l’Italie, la Sicile, qui veut payer une partie des voyages (la moitié de tes vols et un tiers de tes nuits d’hôtel, en plus d’offrir des attractions gratuites).

Tu peux lire tous les détails dans cet article-là, mais en bref, des initiatives comme celle-là (et celle du Japon) ont beaucoup de sens. Le tourisme a une importance capitale pour l’économie et les voyageurs futés sont sensibles aux prix.

Chaque pays sera en concurrence pour attirer des voyageurs qui, pour la plupart, n’auront pas plus de congés pour voyager (et il y aura beaucoup moins d’entre eux pour un bout). Donc, si un pays offre un rabais important, il ira tout en haut de la liste des destinations pour le premier voyage post-confinement.

Le Japan Times rapporte que le budget de 17 milliards $ pourrait être mis à la disposition des voyageurs dès juillet «si les nouvelles infections de coronavirus diminuent bientôt».

Sans surprise, les voyageurs internationaux ont diminué de 99,9% au Japon en avril, ils veulent donc s’assurer d’être le premier choix des voyageurs après le confinement. En passant, j’ai récemment partagé quelques réflexions initiales sur quand on pourra voyager à nouveau, donc je n’entrerai pas dans ce sujet ici encore.

Honnêtement, c’est à peu près tout ce qu’on en sait sur le plan du Japon: l’argent est destiné à couvrir la moitié des dépenses des voyageurs. Rien de plus précis n’a été annoncé, mais ils ne donneront assurément pas des chèques en blanc.

 

Conditions à surveiller

Bien sûr, l’idée est attirante et pourrait très bien être aussi bonne qu’il y paraît.

Mais comme on l’a dit pour la Sicile, il y aura évidemment des conditions qui détermineront si ça vaut vraiment la peine de changer de destination pour le Japon. Garde à l’esprit que si tu vas juste un peu plus en avion, jusqu’en Asie du Sud-Est, le coût de la vie serait littéralement réduit de plus de la moitié, alors ton budget de voyage aussi.

Le diable est dans le détail:

  • tous les vols/hôtels seront-ils admissibles, ou devra-t-on en choisir des spécifiques qui sont beaucoup plus chers que les autres, annulant ainsi le rabais?
  • est-ce que ça va s’appliquer seulement à des forfaits complets ou des circuits organisés, qui sont toujours plus chers qu’en réservant séparément par toi-même?

On va surveiller ça pour toi.

Soit dit en passant, on n’a toujours pas plus de détails sur la Sicile, juste pour te rassurer que tu n’as rien manqué. Si tu t’inscris à nos alertes gratuites pour ce deal du Japon, on t’enverra également des nouvelles sur la Sicile.

 

3 raisons pourquoi ce projet est encore plus prometteur que celui de la Sicile

C’est néanmois encore plus prometteur que la Sicile (et pas seulement parce que je veux visiter le Japon 1000 fois plus que je veux visiter l’Italie personnellement).

 

1. Le budget est énorme

Le budget est tout simplement énorme. 17 milliards $, c’est beaucoup d’argent. Il convient de mentionner que le tourisme était l’un des seuls secteurs de l’économie japonaise en croissance avant la crise, ce qui pourrait expliquer pourquoi ils souhaitent investir autant.

À titre de comparaison, le budget de la Sicile pour leur propre initiative n’est que de 75 millions $, soit 227 fois moins. C’est un pays entier par rapport à une simple île, bien sûr, mais mon point est le suivant: les chances que tu puisses mettre la main sur une partie de l’argent semblent objectivement beaucoup plus élevées au Japon.

Mont Fuji (crédit photo: David Edelstein)

 

 

2. Des rabais qui valent plus

Enfin, le Japon en général est une destination plus chère (c’est en fait pourquoi ce n’est pas l’un des 60 pays où je suis déjà allé, étant un voyageur à petit budget qui veut économiser de l’argent pour voyager plus).

Ainsi, te faire rembourser la moitié de tes frais de voyage vaut probablement plus au Japon qu’en Sicile, dépendant des détails de la promotion bien sûr. 

 

3. La création d’un précédent

Finalement, la principale raison pourquoi c’est une excellente nouvelle, c’est que ça crée un précédent. Le Japon est une destination majeure. Et surtout, les gens pourraient avoir opté pour ce pays en premier même sans la subvention, car c’est un pays très populaire et un où l’hygiène et la propreté sont si importantes.

La Sicile n’est qu’une petite île avec un petit budget. Le Japon peut partir une tendance.

Quand il y a de la concurrence, c’est bon pour les consommateurs. C’est vrai pour tout. Les compagnie aériennes ultra low-cost qui attirent des voyageurs font que les compagnies aériennes régulières baissent leurs prix. Les banques rivalisent pour les clients et offrent 8,5 nuits gratuites en obtenant une carte. Les pays ne sont pas différents.

Qui sait? Peut-être que de nombreux pays ressentiront le besoin de rivaliser et que davantage d’entre eux nous paieront pour visiter. C’est tellement encourageant pour nous, les voyageurs, ce qui est tout un changement par rapport aux derniers mois. Mais bien sûr, ça pourrait aussi être le seul pays à le faire. À suivre.

Est-ce que cette même concurrence se produira entre les compagnies aériennes pour attirer les passagers dans leurs avions suite au déconfinement? C’est un autre sujet brûlant, on en parlera bientôt.

Comme parenthèse, cette semaine, le directeur financier («CFO») d’Air Canada a déclaré qu’il espérait qu’il n’y aurait pas de guerre de prix après le confinement, selon un article paru dans La Presse. Oui, Air Canada veut maintenir des tarifs élevés. Dans la catégorie des nouvelles tout aussi surprenantes: l’eau est mouillée. Il a également dit qu’ils voulaient plus d’argent des contribuables, un autre fait difficile à croire.

Blagues à part, je ne les défendrai certainement pas d’illégalement refuser les remboursements (ni eux, ni les autres — et on va bientôt te partager plus de détails sur comment tu peux l’obtenir dans certains cas), mais je vais au moins dire que même si je déteste qu’Air Canada ait les tarifs les plus élevés… c’est logique pour eux. C’est leur positionnement de marque et ils ont beaucoup de succès comme ça. Ça aide certainement que les voyageurs canadiens soient si captifs… mais bon, je m’éloigne du sujet.

Mais garde espoir: l’avenir n’est peut-être pas aussi sombre que plusieurs semblent le croire pour ce qui est des futurs prix de billets d’avion, inscris-toi gratuitement pour lire sur le sujet bientôt. 

Pour ce que ça vaut, à l’automne dernier, nous partagions des deals à prix incroyablement bas pour le Japon (comme dans les 400$ aller-retour de Montréal).

 

Situation du coronavirus au Japon

Pour ceux qui sont intéressés, bien qu’il soit très proche de l’origine du virus, le Japon a relativement bien contrôlé le coronavirus.

Bien que le tout puisse changer avant qu’il ne soit responsable de voyager à nouveau ou avant la mise en œuvre du programme japonais, la situation actuelle est que le Japon compte moins de 2 800 cas actifs, soit 21 par 1 million d’habitants. À titre de comparaison, le Canada compte 33 000 cas actifs, soit 895 par 1 million d’habitants (ou 41 fois plus).

Et je n’ose même pas regarder pour le Québec, considérant qu’on a 56% des cas totaux du Canada pour seulement 23% de la population.

Espérons qu’avec la situation qui s’améliore au Japon et dans de nombreux autres pays, il sera possible de commencer à voyager plus tôt que tard.

Flytrippers sera ta source d’information de confiance pour tout ce que les voyageurs canadiens doivent savoir pour recommencer à voyager, peu importe quand ce sera pour toi.

Soutiens ta ressource de voyage locale et reçois gratuitement tout notre contenu de voyage!

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Le Japon prévoit de dépenser 17 milliards de dollars pour couvrir la moitié des dépenses des voyageurs afin d’être l’un des pays les plus rapides à rebondir après le confinement. C’est beaucoup d’argent et c’est très encourageant de voir qu’on pourrait voir plus de pays faire de même pour nous attirer!

Que penses-tu du plan du Japon? Dis-le nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: Japon (crédit photo: Su San Lee)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 4 commentaires

  1. Nathalie

    Ce deal pourrait être très intéressant. Nous avions commencé à planifier d’aller au Japon en famille, alors ça pourrait vraiment valoir la peine de faire cela en groupe avec des rabais. Mais comme vous dites, si c’est seulement sur des circuits précis ou avec des forfaits déjà chers, ça pourrait l’être moins, surtout que j’ai vécu au Japon, que je parle la langue et que je peux faire mes réservations moi-même habituellement…On va attendre et voir ce que ça va donner.

    1. Andrew D'Amours

      Wow, en effet parler la langue c’est vraiment le top niveau pour s’organiser seul! Doit pas être facile celle-là en plus ;P On va espérer, je suis trop cheap pour aller au Japon moi, j’aimerais bien à moitié prix aussi haha!

  2. Joyce

    Moi aussi je suis très intéressée pour ce deal! Mais vu nos cas élevés au Québec, pense tu que nous aurons une chance d’y être admis à cette subvention? Comme au US…pas sûr que les Japonais voudront subventionner les américains, à moins qu’ils attendent qu’il n’y aient plus de cas du tout…on vera.
    Merci beaucoup pour vos articles! Le confinement est moins pire quand on vous lit!

    1. Andrew D'Amours

      C’est une bonne question! En Europe, c’est clair que les pays rouvrent aux Européens d’abord, la même logique s’appliquera sûrement en Asie. Vraiment juste trop tôt pour le dire malheureusement, mais on va espérer fort 😛 Merci beaucoup de nous suivre 🙂

Leave a Reply