Les voyageurs devront payer 2 000 $ pour 3 jours dans un hôtel de quarantaine (et 6 autres mesures)

Aujourd’hui, les nouvelles mesures de restriction des voyages promises par le gouvernement fédéral suite aux manchettes de « travel-shaming » ont été annoncées par le premier ministre Trudeau, qui en a profité pour répéter que les cas de COVID-19 au Canada liés aux voyages internationaux sont « extrêmement bas » (tel que clairement indiqué par les données). En tout cas, il n’y a que le gouvernement qui peut faire en sorte qu’un séjour de 3 jours dans un hôtel d’aéroport puisse coûter 2 000 $… ce qui en passant est plus que le coût total (toutes dépenses payées) d’un voyage d’un mois dans de nombreux pays.

Voici ce qu’on sait.

 

Survol des nouvelles restrictions de voyage

Il y a 7 choses qui ont été annoncées:

  • vols vers les Caraïbes et le Mexique annulés jusqu’au 30 avril (transporteurs aériens canadiens)
  • arrivées internationales limitées à 4 aéroports (YUL, YYZ, YVR, YYC)
  • test PCR pour la COVID-19 à l’arrivée
  • quarantaine dans un hôtel pour ≈ 3 jours en attendant le résultat du test (2 000 $ par voyageur)
  • quarantaine complète dans un établissement gouvernemental si le test est positif
  • surveillance « accrue » du reste de la quarantaine à domicile de 14 jours si il est négatif
  • preuve de test négatif pour la frontière terrestre (voyageurs non-essentiels)

Peu de détails ont été annoncés, comme c’est souvent le cas avec les annonces faites en catastrophe par le gouvernement par rapport à l’industrie du voyage (plus d’informations ont été promises dans les prochains jours).

Ils n’ont eu que 10 mois pour se préparer, après tout.

 

Séjour obligatoire de 3 jours à l’hôtel pour 2 000 $

Si nous n’avions pas regardé l’annonce nous-mêmes, nous n’aurions même pas cru qu’il était possible de facturer 2 000 $ pour seulement 3 jours.

Oui: 2 000 $. Pour 3 jours.

Bien sûr, tout ce que les gouvernements touchent est beaucoup plus cher, mais quand même… c’est incroyablement élevé.

Par exemple, il y a 30 pays où tu peux facilement t’en sortir avec seulement 30 $C par jour TOTAL, donc moins de 1 000 $ pour un mois complet (ce qui te laisse 1 000 $ pour un billet d’avion aller-retour).

Donc un mois de voyage tous frais payés… ou bien 3 jours dans un hôtel d’aéroport.

(Vois-tu pourquoi, en tant que site dont la mission est de t’aider à voyager plus pour moins, nous t’encourageons toujours à arrêter de voyager dans les pays coûteux? C’est pourquoi personnellement, même une pandémie n’était pas suffisante pour me donner envie de voyager au Canada l’été dernier, puisque pour le même prix on peut voyager tellement plus longtemps dans d’autres pays — des pays qui offrent beaucoup plus de dépaysement et une expérience enrichissante. Évidemment, 2 000$ pour 3 jours c’est plus cher que la normale, mais quand même.)

Et ça c’est sans compter que tu peux facilement obtenir 8 nuits d’hôtels gratuites dans certains pays avec une prime de bienvenue d’une seule carte (ou des centaines de dollars dans d’autres primes de bienvenue si tu n’aimes pas ces pays) alors que le même nombre de points donne 2 nuits au Canada…

Voyager n’a pas besoin d’être cher contrairement au mythe populaire… du moins pour les non-Canadiens, maintenant que tout voyage nous coûte 2 000 $ de plus.

En tout cas, de toute évidence, seuls les Canadiens ultra-riches pourront voyager jusqu’à ce que cette mesure soit levée. Si tu avais « lutte des classes » sur ta carte de bingo de la pandémie, félicitations.

Parce qu’avec de l’argent, il n’y a aucune interdiction de voyager que ce soit. Aucune.

C’est une chose d’avoir cette mesure maintenant que nous sommes en confinement ici, mais compte tenu de ce que nous savons depuis le début, le pire, dans tout ça, c’est qu’ils seront probablement extrêmement lents à éliminer cette exigence. Le gouvernement fédéral a été extrêmement lent avec tout, donc…

C’est ce qui est le plus inquiétant.

Il serait tout à fait illogique que les Canadiens doivent encore payer 2 000 $ pour 3 jours d’hôtel à leur retour quand certains pays seront sûrement pratiquement exempts de coronavirus et ouverts aux Canadiens d’ici à cet été, et peut-être même avant. Encore une fois, une modulation selon les données de la situation du pays d’origine c’est trop compliqué pour notre gouvernement qui prend supposément des décisions basées sur les faits, car ça impliquerait de devoir faire des efforts et du travail et il ne faut pas trop en demander.

Pendant ce temps, il n’y a pas la moindre restriction si tu reviens de la Saskatchewan, où il y a 22 cas par 100 000 habitants par jour (moyenne des 7 derniers jours). Aucun test en aucun temps, ni à l’aller ni au retour, et encore moins de quarantaine, pas même à la maison (à moins que tu habites l’Atlantique ou les territoires).

Si tu reviens du Cambodge par contre, où il y a 0 cas par 100 000 habitants par jour, là tu dois faire une quarantaine de 14 jours, dont 3 à l’hôtel pour 2 000$. Il faut choisir les bonnes lignes imaginaires à traverser! Et ce choix n’est clairement pas fondé sur la science, contrairement à ce que prétend le gouvernement.

Donc en janvier c’était 1,1% des cas de COVID-19 qui venaient des voyageurs internationaux, selon la Santé publique. Ça va sûrement baisser, il ne restera que 99+% des cas qui vont continuer. Mais surtout, le 99+% des gens infectés, on va tous leur faire confiance de faire leur quarantaine à la maison. Le 1% des voyageurs, ça non. Pas de quarantaine à la maison pour eux.

Mais tout ça est supposément logique et basé sur la science.

 

Vols annulés pour les destinations « soleil »

Comme tu le sais probablement, chez Flytrippers, nous voulons t’aider à voyager plus authentiquement et t’encourager à choisir les voyages plutôt que les vacances.

Mais même pour ceux qui veulent des vacances, ce qui est bien correct si c’est ta préférence bien sûr, nous t’encourageons à au moins de le faire en dehors d’un resort artificiel et / ou de combiner des vacances avec un voyage plus authentique dans le même périple, car nous croyons sincèrement que les voyages sont une expérience si puissante pour nous en tant qu’êtres humains.

Donc, le fait que les transporteurs aériens canadiens aient accepté d’annuler leurs vols vers les Caraïbes et le Mexique n’est pas la fin du monde en soi, car cette région représente moins de 1% de notre planète (comme nous aimons souvent le rappeler aux nombreux Canadiens qui semblent automatiquement penser que c’est le seul endroit qui existe).

Et juste pour être clair, tu peux simplement prendre l’avion pour les Caraïbes ou le Mexique via les États-Unis, et c’est tout. Un aller-simple de Montréal à Cancún via les États-Unis coûte seulement 180 $ la semaine prochaine, et cette annonce ne change rien à cette option.

En fait, ça ne semble même pas être une interdiction, il se pourrait que les 4 grands transporteurs aériens du Canada aient simplement accepté d’arrêter les vols en échange d’un plan de sauvetage qui va assurément venir (juste 10 mois plus tard). Aeromexico semble toujours vendre des vols directs, mais ils pourraient être plus lents à les supprimer, car c’est vraiment nouveau comme annonce.

Bref, cela signifie simplement que tu dois passer par un autre pays parce que les vols directs sont arrêtés. Même s’ils étaient interdits, comme ça été fait brièvement pour le Royaume-Uni à cause du nouveau variant, les restrictions d’entrée et les interdictions de vol sont deux choses distinctes. En passant, les vols vers le Royaume-Uni, épicentre du nouveau variant, sont à nouveau permis depuis 3 semaines et rien n’a changé là-dessus aujourd’hui.

Mais les vacanciers qui aiment les forfaits tout-inclus sont souvent allergiques aux vols avec correspondance et aux escales on dirait, alors cette mesure les limitera, mais ce n’est vraiment pas un obstacle majeur pour les voyageurs.

Quoi qu’il en soit, avec un séjour de 3 jours à l’hôtel au retour pour 2 000$, les vols n’auraient probablement même pas besoin d’être interdits de toute façon. C’est un prix tellement fou.

 

Arrivées internationales limitées aux 4 plus grands aéroports

Certains pensaient que c’était déjà en place, et oui, quelque chose de semblable avait été implanté il y a quelque temps. Mais les vols en provenance des États-Unis, du Mexique et des Caraïbes étaient exemptés de la règle.

Maintenant, il semble qu’il n’y aura plus de distinction et que toutes les arrivées internationales devront atterrir dans les quatre plus grands aéroports du Canada:

  • Toronto-Pearson (YYZ)
  • Vancouver (YVR)
  • Montréal (YUL)
  • Calgary (YYC)

 

Test PCR obligatoire à l’arrivée

Tout le monde demande depuis des mois un simple programme de dépistage dans les aéroports canadiens, et finalement, il sera mis en oeuvre dans ces 4 aéroports.

Il semble que le coût est inclus dans les 2 000 $ du séjour de 3 jours à l’hôtel (donc l’hôtel n’est pas $666 par jour, mais plutôt seulement environ 600$ par jour en déduisant le coût du test). Ce sera dans des hôtels près des aéroports, donc ne t’attends pas à une chambre de niveau Ritz-Carlton même si tu vas payer le prix Ritz-Carlton.

Mais contrairement à ce qui se passe en Alberta, où un test négatif te permet d’éliminer complètement la quarantaine avec le projet pilote qui est en place depuis des mois, il n’y aura aucune telle disposition comme tu peux l’imaginer.

La période d’attente d’environ 3 jours pour les résultats (en Alberta, les autorités disent que c’était moins de 2 jours en moyenne) est le temps que tu dois rester dans les hôtels à 2 000 $ en question. Ce qui se passe ensuite dépendra du résultat de ton test.

 

Quarantaine dans un établissement gouvernemental après un test positif

Si tu obtiens un résultat positif (comme environ 1,5% des voyageurs dans le cadre du projet pilote de l’Alberta, ce qui est moins que le 2% de la population globale qui a déjà testé positif en passant), tu seras forcé de terminer ta quarantaine complète dans un établissement approuvé par le gouvernement. Encore une fois, aucun détail n’a été fourni.

Tu n’auras pas à payer quoi que ce soit de plus, parce que tous les voyageurs (même ceux qui ont été prudents et qui étaient prêts à simplement se mettre en quarantaine à la maison pendant 14 jours et à être absolument zéro risque pour qui que ce soit) auront subventionné le coût de ta quarantaine de 14 jours avec leur 2 000$ en arrivant.

Je répète que tous ceux qui font des rassemblements ici et qui sont infectés (et qui contribuent au 98,9% des cas au Canada qui ne sont pas liés aux voyages) peuvent faire leur quarantaine chez eux et ont encore moins de surveillance probablement, mais ça ça fait moins sensationnel comme nouvelle pour les médias. Et ce sont les rassemblements qui sont illégaux en plus, pas les voyages.

 

“Surveillance accrue” de la quarantaine à domicile

Si tu obtiens un résultat négatif, tu pourras retourner chez toi pour terminer ta quarantaine de 14 jours.

Trudeau a promis « une surveillance accrue », ce qui est encore une fois un concept vague et indéfini, mais étant donné qu’il n’y a eu pratiquement aucune surveillance pendant 10 mois, toute amélioration minime peut effectivement être considérée une surveillance « accrue » par définition.

À mon retour d’Europe cet été, je n’ai rien eu en termes de surveillance jusqu’à ce que je reçoive un courriel 10 jours après le début de la quarantaine, même si je n’ai même pas téléchargé l’application ou fait de « check-in » quotidien du tout pour voir si cela déclencherait une certaine forme de surveillance… ce n’est donc pas difficile de faire mieux.

Un test à l’arrivée et une meilleure surveillance aurait fort probablement été tout aussi efficace, mais ce n’est sûrement pas assez de « travel-shaming » pour distraire de l’échec de la vitesse de vaccination (qui va tuer bien plus de gens que les voyageurs, selon les données).

 

Preuve de test négatif à la frontière terrestre

Les voyageurs qui arrivent en avion doivent déjà fournir une preuve de test négatif avant d’embarquer, mais il n’y avait rien de tel à la frontière terrestre (là où la majorité des arrivées au pays ont encore eu lieu).

Maintenant ce sera requis, mais ce ne sera que pour les voyageurs non-essentiels. Récemment, l’Agence des services frontaliers du Canada estimait que 81% des voyageurs étaient exempts de la quarantaine, donc on peut assumer que ce sera environ le même pourcentage de gens qui n’auront pas à fournir de test négatif ni faire de quarantaine du tout.

Mais au moins les quelques voyageurs (même en décembre il y a eu moins de passagers dans les avions au Canada qu’en août par exemple) vont devoir passer 3 jours à l’hôtel!

 

Veux-tu obtenir plus de contenu pour planifier ton premier voyage post-pandémie pour moins cher?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Les nouvelles restrictions de voyage annoncées par le gouvernement fédéral visent à décourager les voyages, sauf pour les ultra-riches bien sûr.

Quand penses-tu que ces mesures seront levées? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: Travelodge Montreal Airport (crédit photo: Wyndham)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply