You are currently viewing 27 photos de notre voyage en Amérique centrale en janvier

Être à peu près n’importe où d’autre qu’au Canada est une vraie bonne bouffée d’air frais en ce moment, alors on a décidé d’aller passer quelques semaines en Amérique centrale en janvier pour un «work retreat». Et pour visiter un peu bien sûr. Et surtout, pour ajouter à nos nombreuses expériences de voyage en pandémie pour mieux t’aider.

Je suis parti pour 3 semaines en tout. J’ai été au Guatemala, au El Salvador et à Miami. L’autre cofondateur de Flytrippers Kevin est allé au Mexique après et il ne revient pas ici, le chanceux.

Je vais faire des articles séparés bientôt pour donner plus d’infos sur tous les aspects du voyage:

  • Un résumé simple de comment planifier un voyage en pandémie (ce n’est vraiment pas si compliqué!)
  • La logistique de ce voyage (la planification, la réservation le jour même du départ, etc.)
  • Les tests de COVID-19 à 40$ ici au Canada
  • Les tests moins chers que ça pour revenir au Canada
    • Avant-goût de comment les trouver dans n’importe quel pays, c’est terriblement facile (contrairement au mythe qui vient de je ne sais où)
    • Une mise à jour sur les tests gratuits aux États-Unis (alerte divulgâcheur: c’est encore super facile!)
  • Les tests à l’arrivée au Canada (que j’ai pu éviter avec quelques astuces de pro)
  • Des infos détaillées sur chaque destination
  • Des vidéos et bien plus de photos

(Tu peux d’ailleurs prendre quelques secondes pour répondre au sondage d’une seule question pour nous dire quel sujet t’intéresse le plus et bien sûr, abonne-toi à notre infolettre gratuite si ce n’est pas déjà fait pour recevoir tout notre contenu.)

Mais pour commencer, voici des photos du voyage (tu as déjà tout vu ça si tu me suis sur Instagram, mais pour les autres je voulais donner un avant-goût du voyage et faire différent des articles toujours sur les maudites règles de voyage imposées par les gouvernements).

 

1. Volcans au Lac Atitlán, Guatemala

Mon coup de coeur du voyage. C’est considéré un des plus beaux lacs au monde. C’est vrai que c’est impressionnant, mais je ne crois pas avoir assez vu de lacs pour dire que c’est un des plus beaux au monde par contre.

Le lac à partir d’un super spot à San Marcos (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

2. Village de San Pedro, Guatemala

Les paysages sont magnifiques avec les 3 volcans bien sûr, mais les jolis villages tout le tour du lac Atitlán sont très beaux aussi. San Pedro est bien, mais San Marcos a un «vibe» vraiment unique.

San Pedro vu du bateau (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

3. Coucher du soleil au lac Atitlán, Guatemala

Une dernière photo du lac Atitlán, c’est tellement beau comme endroit. Autant à partir des rives (comme ici à Panajachel) qu’à partir des bateaux qui t’emmènent d’un village à l’autre.

Moi qui admire le coucher du soleil à Panajachel (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

4. Ville d’Antigua, Guatemala

De loin la destination la plus populaire du pays, la ville historique coloniale d’Antigua est effectivement très jolie.

La fameuse croix qui surplombe Antigua (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

5. Arche d’Antigua, Guatemala

Le «landmark» le plus connu de la ville est la fameuse arche, mais les amateurs d’architecture comme moi vont adorer la ville au complet.

Arche de Santa Catalina à Antigua (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

6. Terrasse à Antigua, Guatemala

Bon, ça fait bien des photos de volcans, je sais… mais c’est vraiment beau et dépaysant comme vue.

Sur la terrasse du Café Sky à Antigua (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

7. Centre historique de Guatemala City, Guatemala

La plupart des voyageurs ne passent même pas par la capitale (et la ville la plus peuplée de toute l’Amérique centrale) mais on a quand même aimé découvrir la ville où le plus de Guatémaltèques vivent.

Cathédrale de Guatemala City (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

8. Quartier moderne de Guatemala City, Guatemala

Je vais pouvoir reparler de l’élément «sécurité» une autre fois, mais en bref, il faut quand même prendre plus de précautions dans ce coin du monde qu’à peu près partout ailleurs… mais même dans la capitale, plusieurs quartiers sont très sécuritaires.

Vue de la Zona 10 de Guatemala City (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

8. Bel hôtel à Guatemala City, Guatemala

Je ne vais pas trop donner de détails sur la réservation du voyage grâce aux points Aéroplan dans cet article-ci (c’est toute une histoire par contre: on a réservé les billets à 11h45 pour partir à 17h55 de Montréal… et j’habite à 2h de l’aéroport).

Mais on a aussi eu 15 nuits gratuites dans des beaux hôtels Marriott, incluant 5 au très beau Courtyard Guatemala City.

Une partie du lobby du Courtyard Guatemala City (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

9. «Chicken bus» du Guatemala

C’est un rite de passage obligé dans ce pays (et partout, les transports partagés sont toujours de loin l’option la plus abordable pour se déplacer évidemment).

Et on a bien aimé nos quelques trajets en «chicken bus», même si ces vieux autobus scolaires colorés ne sont pas super confortables.

Un des nombreux «chicken bus» croisés en route (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

10. Paysage rural au Guatemala

J’aime bien voir les recoins moins visités du pays, même si c’est juste en passant. Ça permet d’avoir une meilleure idée de la vie là-bas.

Village guatémaltèque typique (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

11. Tuk-tuks au Guatemala

Je ne savais pas que les tuk-tuks étaient si présents dans ce coin du monde, mais il faut dire que je n’ai jamais été personnellement attiré par l’Amérique centrale et c’était donc mon premier voyage dans le coin, malgré mes 60+ pays visités.

Quelques-uns des nombreux tuk-tuks à Panajachel (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

12. Hostel à Panajachel, Guatemala

On n’a pas fait de randonnées pour voir la faune exotique, mais notre hostel à Panajachel au lac Atitlán (le Hospedaje El Viajero) avait son propre oiseau sur place.

L’hébergement n’est pas aussi abordable que dans d’autres destinations sur la liste des pays les plus abordables où voyager, mais les nuits qu’il a fallu payer en argent (là où il n’y avait pas d’hôtel Marriott) n’étaient quand même pas très chères (16$/nuit chacun pour une chambre privée dans celui-ci par exemple).

Le Hospedaje El Viajero avait son propre oiseau (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

13. Lounge d’aéroport unique au Guatemala

On va avoir un guide très complet sur comment accèder gratuitement aux lounges d’aéroport bientôt, parce que c’est vraiment génial.

Mais celui à l’aéroport de Guatemala City (GUA) était très unique en plus: c’était en fait un lounge avec une thématique de rhum local guatémaltèque.

Lounge Casa del Ron (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

14. Vue aérienne du El Salvador

En route vers le El Salvador voisin (c’est si proche que ça aurait presque été plus vite en auto qu’en avion honnêtement), on a vu des paysages verdoyants vraiment très jolis.

Et oui je vais écrire «El Salvador» parce que c’est ça le nom du pays et ceux qui disent «Salvador» ont tort.

À l’approche de l’aéroport de San Salvador (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

15. Centre historique de San Salvador, El Salvador

On s’est installé dans la capitale, San Salvador. Sans être la ville la plus attrayante, ça a été quand même agréable de découvrir le centre historique.

Centre historique de San Salvador (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

16. Rues animées de San Salvador, El Salvador

C’était vraiment spécial, avec des rues et des rues pleines de kiosques variés dans toutes les directions. Ça donnait l’impression d’être dans un grand marché asiatique presque.

Marché à aire ouverte à San Salvador (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

17. Roadtrip au El Salvador

J’ai pris des locations d’autos sur 4 continents et dans d’innombrables pays et je n’ai jamais eu autant de difficultés à en obtenir une comme au El Salvador.

Mais on a persévéré et on a pu explorer un peu le petit pays avec la liberté que seule une auto peut offrir.

Sur la route au El Salvador (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

18. Pancartes sur la côte, El Salvador

Le El Salvador a fait les manchettes récemment en étant le premier pays au monde a faire du bitcoin une monnaie légale et donc cette cryptomonnaie est acceptée partout (mais surtout pour les locaux).

Remarque le hashtag «DontSkipElSalvador» qui vient du fait que beaucoup de voyageurs qui traversent l’Amérique centrale avaient tendance à «skipper» le El Salvador complètement, surtout à cause du passé violent (ça a beaucoup changé). Sinon, le pays veut aussi se faire connaître pour le surf; la côte porte même le surnom de «Surf City». 

Pancartes de surf, de bitcoin et de «don’t skip El Salvador» à El Tunco (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

19. Plage d’El Tunco, El Salvador

À noter que le El Salvador est un des très rares pays au monde avec AUCUNE restriction de voyage reliée à la COVID-19 (tel que le recommandent maintenant les experts de l’OMS, l’Organisation mondiale de la santé).

Pas de vaccination requise, pas de test requis, pas de quarantaine requise, pas de formulaire requis… rien du tout! Pour tous, sans discrimination quelconque!

Coucher du soleil à El Tunco (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

20. Plage d’El Zonte, El Salvador

Les villages le long de la côte sont assez petits et ils semblent heureusement encore assez à l’abri du tourisme de masse et des vacanciers amateurs de resorts tout-inclus artificiels!

El Tunco et El Zonte semblent être les endroits les plus populaires près de la capitale et El Zonte semblait vraiment être l’option la plus tranquille des deux.

Plage à El Zonte (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

21. Vue de l’océan Pacifique, El Salvador

Les côtes abruptes sont toujours superbes. Le El Salvador a des belles plages de sable noir qui sont souvent la norme dans des zones volcaniques.

D’ailleurs, parlant d’effets de l’activité volcanique, pendant notre séjour, notre hôtel a vibré très fortement pendant un tremblement de terre de 4,9 sur l’échelle de Richter, de loin le plus puissant que j’ai jamais vécu. C’est spécial comme expérience.

Un point de vue sur la route côtière (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

22. Ruta de las Flores, El Salvador

Dans l’ouest du pays, la Ruta de las Flores (la «route des fleurs» comme tu l’as sûrement déduit) est un court itinéraire qui permet de traverser quelques jolis villages.

Il y a des beaux édifices coloniaux, des peintures murales, des plantations de café, des chutes d’eau et supposément pas mal de fleurs (quoique je n’ai pas trouvé ça si fleuri que ce à quoi je me serais attendu avec le nom).

Village sur la Ruta de las Flores (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

23. Lac Coatepeque, El Salvador

Très loin d’être aussi beau que le lac Atitlán, c’est quand même très joli (on a pas pu se rendre au lac Ilopango qui est apparement très beau aussi).

Aller prendre un repas sur le bord de l’eau était très agréable mais il faut savoir que le lac est vraiment très peu développé, donc pas vraiment de villages autour contrairement au lac Atitlán au Guatemala.

Vue surplombant le lac Coatepeque (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

24. Paysage aléatoire du El Salvador

Les roadtrips coûtent forcément plus cher (à moins d’être genre 4 personnes… et encore) mais c’est toujours plaisant de pouvoir prendre le temps d’admirer des paysages que tu ne peux pas voir autrement.

Point de vue dans l’ouest du El Salvador (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

25. Autre bel hôtel, El Salvador

On a passé la majorité de notre «work retreat» dans le confort du Courtyard San Salvador, qui sans être luxueux, était un très bon usage de points Marriott.

Autre astuce pour ceux qui voyagent plus: grâce à mon statut Titanium Élite Marriott (obtenu grâce au raccourci vers le statut Élite qui vient avec la Carte Marriott BonvoyMC American ExpressMD), on avait aussi 20$US en repas gratuits chaque jour.

Façade du Courtyard San Salvador (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

26. Gym de l’hôtel au El Salvador

Je ne suis vraiment pas du type “selfie de gym” sur les réseaux sociaux (c’est mon tout premier)… mais je n’avais pas pu résister et je me devais de remercier les gouvernements de *littéralement tous les endroits au monde sauf au Québec* de ne pas avoir fermé les gyms «pOuR NoTrE sAnTé» quand factuellement, le fait d’être en surpoids est un des facteurs de risques les plus graves pour la COVID-19…🤡

Pour revenir au sujet des voyages, un des grands avantages des hôtels de chaîne (et donc un avantage des points d’hôtels) c’est l’accès à un gym bien équipé très complet en voyageant.

On a pu profiter des gyms bien équipés (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

27. Vue aérienne du sud de la Floride

Miami est fort probablement l’endroit au monde le plus agréable où être pendant la pandémie, du moins pour certaines personnes (évidemment pas pour ceux qui veulent rester enfermés chez eux jusqu’en 2025, mais même pas pour ceux qui veulent encore mettre des masques à l’intérieur en fait; des infos importantes à savoir avant de décider d’aller là).

En plus, pourquoi payer cher pour un test PCR au El Salvador quand ils sont gratuits aux États-Unis et que ça me permet de repasser un peu de temps dans une ville que j’adore?

À l’approche de l’aéroport de Miami (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

Bonus: Balade à Miami et Miami Beach, Floride

On aime ajouter des bonus à nos articles pour t’en donner plus pour ton argent.

Je vais reparler de ça plus tard, de comment ma semaine à Miami en décembre m’a changé… pour ceux que ça intéresse bien sûr.

Le temps passé là en janvier m’a juste reconfirmé le tout, même si c’était pas mal plus court.

Coucher du soleil sur Ocean Drive (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

Tu veux recevoir plus de contenu pour apprendre comment voyager pendant la pandémie?

Abonne-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Voilà un premier aperçu de notre voyage de janvier en Amérique centrale, reste à l’affût pour plus de contenu pour t’aider à voyager pendant la pandémie (peu importe où tu veux aller) ou bien pour découvrir ces destinations précises.

Que veux-tu savoir sur ce voyage? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: lac Atitlán (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 2 commentaires

  1. Pierre B

    Le Guatemala est un des pays sur ma check list, quand on trouvera le temps d’y aller. Ma conjointe a plusieurs contacts locaux dans le domaine communautaire, pour y avoir séjourné en accompagnement de coopérants durant plus d’une douzaine de fois entre les années 1980 et 2017. Merci pour les belles photographies.

Leave a Reply