Quand pourras-tu voyager? Quand les voyages internationaux seront-ils plus simples?

Bien sûr, la réponse évidente à ces questions est qu’il est impossible de le savoir avec certitude. Mais on peut certainement faire une estimation éclairée basée sur les informations qu’on connait maintenant, pour t’aider à planifier ton prochain voyage. Parce qu’il y a une chose très importante que tu dois faire quoi qu’il arrive (et une chose que tu ne devrais certainement pas faire).

Il est enfin temps de commencer à être (prudemment) optimiste quant aux voyages futurs. Oui, vraiment.

Est-ce que toutes les règles de voyage du Canada vont être enlevées le 21 avril, date à laquelle elles expirent théoriquement? Bien sûr que non. Mais certaines pourraient être enlevées. Et tout le reste pourrait très certainement disparaître pour cet été.

Alors, voici notre guide pour t’aider avec ce qui intéresse la plupart des voyageurs en ce moment: quand puis-je enfin voyager? (C’est de loin la question la plus fréquente qu’on a reçue de la part des Canadiens ces derniers mois.)

Plus précisément, quand les voyages internationaux seront-ils plus simples? Ou en fait, quand seront-ils moins chers, sans la quarantaine à l’hôtel de 3 jours à ≈ 1 000 $ (ou l’alternative plus abordable de 14 jours à la maison via la frontière terrestre, pour laquelle on aura bientôt un article détaillé)?

Tu peux déjà voyager bien sûr, mais la plupart d’entre vous ne le font pas pour le moment à cause de ces coûts (nous non plus).

Alors on était dûs pour un regard plus à jour sur quand ça pourrait changer. De toute façon, la seule chose le moindrement aussi amusante que voyager c’est planifier des voyages.

 

Rappel sur la prévisibilité

De nombreux pays ont annoncé très clairement leurs projets de réouverture aux voyageurs.

Par exemple, la Grèce rouvrira à toutes les nationalités le 14 mai, quel que soit leur statut de vaccination (ils avaient dit ça l’année dernière et ont tenu parole, alors on est allé et c’était génial — mais contrairement à l’été dernier, un test négatif sera nécessaire cette année).

D’autres pays sont déjà ouverts à toutes les nationalités sans restrictions avec une preuve de vaccination, comme de nombreux autres pays le feront bientôt aussi (l’Islande le fera cette semaine).

Des dizaines de pays sont évidemment déjà ouverts aux Canadiens, mais ont des plans clairs pour alléger encore plus les restrictions et les exigences, comme les États-Unis.

Alors, même si notre gouvernement canadien n’a clairement aucun plan là-dessus non plus et décidera probablement tout croche à la dernière minute en fonction du niveau d’indignation que les médias susciteront envers les voyageurs comme pour leurs décisions passées concernant les règles de voyage — au lieu de se fonder sur la science et les données  — on peut quand même essayer de prédire ton meilleur plan d’action.

Mais bien sûr, le bémol c’est qu’on ne peut même pas prédire quelles seront les règles la semaine prochaine et encore moins le mois prochain. Pas avec aucun niveau de certitude. On le répète depuis mars 2020… quand les voyages ont repris pour plusieurs l’été dernier, au cours de notre propre voyage d’août en Grèce et en Turquie, de notre voyage automnal dans plusieurs pays en Europe et tout au long de l’hiver: les règles changent si vite.

Ça vaut la peine de prendre le temps de voir les scénarios par contre, pour que tu puisses augmenter tes chances d’explorer le monde plus tôt.

 

La chose la plus importante à faire (et l’erreur à éviter)

La chose la plus importante que tu puisses faire si tu as hâte de partir est simplement de prendre un peu de temps pour te préparer et de garder l’esprit ouvert. C’est tout.

Et l’erreur importante à éviter est… de réserver quoi que ce soit qui n’est pas remboursable, bien sûr.

(Aussi, peut-être repousse tes semaines de vacances d’été à l’automne si tu peux… ou le plus tard possible dans l’été sinon.)

On veut t’aider à maximiser les chances que ton prochain voyage soit international et s’assurer que tu sois bien prêt pour que ce soit le plus tôt possible.

Comme pour tout dans le monde du voyage, UNE BONNE PRÉPARATION EST LA CLÉ. C’était vrai avant, c’est encore plus vrai maintenant.

Tant de gens ne cessent de me demander comment j’ai fait 12 voyages internationaux en 2019 (pour à peu près le même prix que ceux qui voyagent seulement 4 fois par année) et c’est très simple: j’investis le temps pour m’assurer de bien me préparer et de bien planifier (parmi d’autres astuces que je partagerai).

Il y a une expression en anglais: «failing to plan is planning to fail». On pourrait traduire ça comme «ne pas planifier, c’est planifier l’échec» et si tu veux voyager plus ou voyager pour moins cher, tu dois faire de voyager plus ou de voyager pour moins cher une priorité.

Si tu souhaites voyager le plus tôt possible, fais-en une priorité de voyager le plus tôt possible. Et agis en conséquence. Prends des décisions en fonction de tes priorités.

 

Pourquoi c’est important

Si tu attends à la dernière minute pour commencer à examiner tes options et les règles, bien sûr, tu vas manquer ton coup et tu seras coincé ici au Canada (ou bien tu paieras trop cher).

(C’est comme quand les gens me disent qu’ils sont jaloux que je puisse sauter sur les deals vers l’Europe à 250$ aller-retour, vers l’Asie à 499$ aller-retour, vers l’Afrique du Sud à 550$, etc. mais ils ne prennent même pas le temps de présélectionner les destinations qui les intéressent d’avance ni de faire les 3 autres astuces simples et vitales pour pouvoir profiter des deals).

Bref, je connais des voyageurs qui disent préférer voyager à l’étranger… mais qui ont déjà réservé des hôtels non-remboursables près de chez eux pour l’été 2021… quelle terrible idée (si tu veux voyager à l’étranger — sinon, c’est correct bien sûr).

Comme on l’a déjà dit, ce n’est pas que le Canada n’est pas beau (oui, il l’est), mais notre mission est de t’aider à voyager plus pour moins… afin que tu puisses découvrir de nouvelles cultures et explorer notre beau monde. Les voyages internationaux sont tout simplement infiniment plus gratifiants pour nous en tant qu’êtres humains. Plusieurs pays sont aussi extrêmement plus abordables.

Non, on ne peut pas savoir avec certitude si les voyages internationaux seront plus simples ou moins chers cet été… mais ne te peinture pas dans un coin en supposant que ce ne sera pas le cas! Fais juste garder tes options ouvertes! C’est tout.

On ne parle même pas de réserver quoi que ce soit, pas du tout. Juste d’au moins ne pas prendre de décisions qui vont t’empêcher de réserver dans les semaines à venir.

Les experts avaient déclaré qu’il faudrait littéralement un «miracle» pour que les vaccins soient disponibles avant la fin de 2020… et ils ont été disponibles. Certains pays seront essentiellement de retour à la vie normale très bientôt (ou le sont même déjà), alors pourquoi une élimination ultra-rapide des restrictions de voyage ne serait pas au moins une possibilité?

Bref, il serait évidemment insensé de dire que ce sera certainement possible de voyager cet été (surtout avec les actions passées de notre gouvernement)… mais il est tout aussi insensé de dire que ce ne sera certainement pas possible de voyager cet été.

Personne ne le sait. Mais en général, avoir une approche pessimiste, avoir une attitude de perdant et être négatif rend généralement ta vie conséquemment négative et a tendance à conduire à des résultats négatifs. Ça, c’est de la science aussi.

 

Notre expérience en 2020

Tu peux réserver un plan B au Canada pour t’assurer de ne pas être coincé quelque part de trop mauvais, mais presque tous les transporteurs aériens et des milliers d’options d’hébergement offrent des changements gratuits et des réservations flexibles, alors choisis un de ceux-là au moins!!!

En tant que grand voyageur, personnellement, je ferais littéralement tout pour garder ouverte la possibilité de ne pas avoir à voyager à l’intérieur du Canada cet été. Bien sûr, la situation de chacun est différente comme on va le voir ci-dessous, mais quand même.

Si on avait réservé quelque chose de non-remboursable ici au Canada l’été dernier (ou cru tous ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent et qui disaient qu’aller en Europe serait impossible avant 2021), on aurait passé à côté d’aller en Grèce lorsque l’assurance-voyage médicale pour la COVID-19 est devenue disponible pour les Canadiens à la fin du mois de juillet (on est partis dès la semaine d’après).

Si on n’avait pas pris le temps de bien comprendre les restrictions et les règles, on n’aurait pas pu explorer Malte, l’Albanie et la Turquie en novembre (via 4 autres pays en plus). On a eu bien du plaisir — en toute sécurité — partout. Mais certaines règles vont demeurer à des endroits bien après que le Canada ait enlevé les siennes, d’où le besoin de préparation.

Alors peu importe comment la situation évolue, si tu as la moindre envie de voyager à l’international plus tard ce printemps ou cet été, garde l’esprit ouvert, commence à penser à te préparer et ne réserve pas quelque chose de non-remboursable ici au Canada!

 

Prédire des scénarios de voyages internationaux

En parlant de voyages au Canada, bien sûr, ceux qui vivent dans les 4 provinces les plus peuplées du Canada (ON, QC, BC, AB) peuvent déjà se rendre dans n’importe laquelle des 4 sans tests de COVID-19, sans quarantaine et sans la moindre exigence. Ce sont les règles aujourd’hui et elles sont ainsi depuis l’été dernier.

Les voyages internationaux ont toujours été autorisés aussi, mais c’est plus compliqué, comme expliqué dans notre article sur les 11 règles actuelles du Canada pour les voyages internationaux pendant la COVID-19.

Alors, prédire quand tu pourras partir à l’étranger va dépendre de ta situation personnelle. Et cela dépend surtout des facteurs qui t’empêchent de voyager en ce moment (c’est différent pour tout le monde).

 

Les facteurs déterminants

Je ne listerai pas tous les nombreux risques et restrictions actuels ici à nouveau; tu peux télécharger notre checklist gratuite pour les voyages en pandémie.

Mais en bref, si tu es comme nous et que tu n’es pas à haut risque de complications de la COVID-19 (basé sur les données et la science), tu ne veux probablement pas attendre un vaccin. Tu veux simplement que la quarantaine de 14 jours soit remplacée par un test à l’arrivée.

Ou si tu es en télétravail, tu peux même vivre avec la quarantaine de 14 jours — tant que ce n’est pas celle à l’hôtel si stupide — pour que tu puisses rester à la maison sans mettre personne en danger gratuitement (comme 99,3% des gens infectés au Canada sont autorisés à le faire sans la moindre surveillance puisqu’ils ne sont pas des voyageurs).

Si tu fais attention, de nombreux endroits dans le monde auront de toute façon des taux d’infection très bas. Si tu ne fais pas attention et que tu vas être irresponsable, tu ne devrais pas voyager mais tu vas probablement faire ce que tu veux de toute façon…

Et si tu attends d’être vacciné, la rapidité avec laquelle cela se produira dépendra également de ton âge et si on arrête d’être l’un des pires pays développés en termes de taux de vaccination (encore une fois basé sur les données et la science).

 

Quand les règles risquent d’être éliminées

Alors tous les scénarios requis pourraient se produire à partir du 21 avril, car toutes les règles expirent à cette date (quarantaines, tests, fermetures de frontières).

Mais ce n’est pas très probable, alors peut-être qu’elles seront prolongées d’un mois supplémentaire jusqu’au 21 mai. Ce sera peut-être plutôt le 21 juin, ce qui serait quand même parfait pour tous ceux qui veulent voyager pendant l’été (on a choisi septembre pour les vacances estivales au travail de ma copine pour mettre les chances de notre côté, mais je planifie voyager solo bien avant ça).

Peut-être que si tu es vacciné, la quarantaine sera supprimée encore plus rapidement. Ce serait tout à fait logique.

Ce serait aussi logique qu’à l’été, quand tous ceux qui sont vraiment à risque de mourir de la COVID-19 seront vaccinés depuis longtemps, la quarantaine sera enfin enlevée entièrement…

Mais encore une fois, c’est la plus grande mise en garde: si les choses étaient décidées de manière logique, ce serait plus facile à prédire. Mais quiconque qui connait quoi que ce soit aux règles de voyage du Canada et qui a suivi les actions du gouvernement dans le dossier des voyages au cours de la dernière année ne serait aucunement surpris si des décisions irrationnelles et illogiques étaient prises encore une fois.

Les États-Unis sont beaucoup plus avancés en termes de vaccination, mais le nombre de passagers aériens est déjà revenu bien au-dessus de 50% des chiffres de 2019 (au Canada on est à moins de 10%). Les États-Unis n’ont pas eu de «travel-shaming» intense comme ici et tous les chiffres incluent bien sûr les passagers domestiques… mais c’est pour montrer que ça peut reprendre bien vite quand la situation s’améliore.

J’ose espérer qu’assez de gens vont être assez rationnels pour accepter que si tout le reste de la société revient à la normale et que les activités rouvrent toutes, les voyages internationaux peuvent aussi recommencer sans être plus un risque que tout le reste. Surtout si les personnes vulnérables sont toutes vaccinées…

Mais ce n’est pas tout le monde qui a été rationnel à travers tout ça. Zéro nuance et bien des réactions émotionnelles impulsives. Alors il faudra voir.

J’ai eu le malheur de voir quelques minutes d’un bulletin de nouvelles télévisé la semaine dernière pour la première fois depuis la pandémie (je n’ai pas de câble depuis 2012 et j’adhère beaucoup au principe du développement personnel qui est assez sans équivoque sur le fait que de ne pas regarder les nouvelles est grandement bénéfique) et voir ça a ébranlé mes efforts d’être optimiste, mais bon…

 

Prochaines étapes

Dans tous les cas, on sera là pour t’aider à planifier et à te préparer, avec beaucoup plus de contenu à venir!

Par exemple:

  • comment commencer à planifier
  • quels pays sont tes options les plus probables pour l’été
  • nos perspectives d’avenir pour nos propres voyages
  • nos conseils
  • etc.

 

Tu veux recevoir plus de mises à jour sur le coronavirus pour les voyageurs canadiens?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Il est enfin temps de commencer à être optimiste quant aux voyages futurs, mais surtout de commencer à penser à se préparer à être prêt pour le moment où tu pourras partir à l’étranger plus simplement (et à moindre coût).

Quand penses-tu voyager? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses-voyage

 

Photo de couverture: Santorini, Grèce (crédit photo: Joel Protasio)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 5 commentaires

  1. Kristo

    Allô,
    Je crois aussi que les reportages sur les voyageurs du sud dans le temps des fêtes n’ont aucunement aidés notre cause. 1 an après le début de la pandémie, des restrictions ont été imposées, alors que nous avions pour le plupart voyagés et respectés la quarantaine à la maison…Bref, il faut vraiment enlevé le 1 000$ d’hôtel obligatoire, c’est le “pain in the ass” qui empêche les mordus de voyages de le faire. Perso, j’ai retardé à fin septembre/octobre pour être réaliste, mais je crois qu’aussitôt que la restriction d’hôtel sera enlevée, nous pourrons enfin voyager en respectant notre budget.

  2. Johanne Sauvé

    Très très hâte de reprendre les voyages,grasse à vous je suis allée en Grèce un mois en septembre et une chance car pas d’autre voyage par la suite😟.J’adore vous suivre et un gros Merci.👍👌

      1. Marie-Philippe

        Merci beaucoup Andrew !!

Leave a Reply