You are currently viewing Une province canadienne majeure veut enlever la quarantaine de 14 jours et adopter l’approche des tests de l’Alberta

Des nouvelles encourageantes pour les voyageurs! Du moins pour ceux de l’Ontario… pas tellement pour ceux du Québec. Le premier ministre de la province la plus peuplée du Canada a confirmé mercredi qu’il «pousse vraiment» pour supprimer la quarantaine de 14 jours. Le premier ministre de la 2e province la plus peuplée du Canada a un discours tout à fait différent pour le moment.

L’Alberta est la seule province où tout voyageur peut actuellement éviter la quarantaine obligatoire de 14 jours grâce à un projet pilote en place depuis plus d’un mois.

Par contre, cette nouvelle donne l’impression qu’un plus grand nombre de Canadiens qui sont prêts à voyager de façon sécuritaire et responsable pourront bientôt le faire plus facilement.

Voici les détails.

 

Ontario

Doug Ford, premier ministre de l’Ontario, a dit mercredi qu’il voulait «réduire la quarantaine de 14 jours de manière semblable à ce qu’ils font en Alberta» (en répondant à une question au sujet de la fermeture de la frontière qui n’était même pas liée à la quarantaine).

En Alberta, les voyageurs se font tester à l’aéroport. Ils doivent être en quarantaine de 24 à 36 heures en attendant les résultats, puis la quarantaine est terminée. Ils sont testés à nouveau 6-7 jours plus tard (les 2 tests sont gratuits pour les voyageurs en passant, car le contraire serait un peu absurde).

Le premier ministre Ford a dit qu’il «travaillait présentement avec le gouvernement fédéral» pour mettre en place ces tests. Il a dit:

«Si les deux tests sont négatifs, vous devriez être en mesure de continuer votre chemin. Vous ne devriez pas avoir à rester confiné pendant 7 jours.»

Maintenant… ce n’est pas tout à fait clair s’il veut forcer les voyageurs à se mettre en quarantaine entre les 2 tests, ou les laisser ne pas être en quarantaine entre les 2 tests comme c’est le cas en Alberta. J’ai regardé la vidéo de sa conférence de presse (la question commence à 25m15s), et c’est très ambigu. 

Cela dit, même 5-7 jours de quarantaine au lieu de 14 serait une amélioration énorme. C’est extrêmement prometteur pour les voyageurs.

 

Québec

François Legault, premier ministre du Québec, a déclaré la semaine dernière qu’il avait des «difficultés» avec tout voyage à l’étranger «tant que le vaccin n’est pas là». C’est vraiment tout le contraire comme point de vue.

Il n’a pas été explicitement interrogé sur l’option de test comme celle de l’Alberta… mais ce n’est quand même pas une bonne nouvelle pour les voyageurs québécois.

Espérons que le gouvernement garde au moins l’esprit ouvert pour évaluer les résultats du projet pilote de l’Alberta et qu’il est honnête quand il dit que pour tout ce qu’ils font, ils vont suivre ce que les données et la science dit.

Il serait illogique de ne pas mettre cela en place si les preuves démontrent qu’il n’y a pas de risque supplémentaire, ce qui est une conclusion très plausible. Il est important de suivre les données et la science, n’est-ce pas? Cela devrait s’appliquer ici aussi. D’autant plus que la règle de quarantaine actuelle est loin d’être efficace (voir ci-dessous).

Maintenant, et c’est de la pure spéculation dans ce cas précis-ci, mais ça semble raisonnable de croire que si les résultats du premier mois du projet pilote de l’Alberta étaient désastreux, la province la plus peuplée du Canada ne pousserait probablement pas pour qu’il soit mis en œuvre chez eux…

 

Pourquoi les tests sont meilleurs que la quarantaine

Il ne s’agit pas de supprimer la quarantaine pour le simple plaisir de la supprimer. C’est qu’un programme de tests de dépistage pourrait en fait être plus sécuritaire pour les Canadiens.

Il y a 3 raisons principales :

  • 81% des 5 millions qui sont entrés au Canada depuis mars n’étaient même pas obligés de se mettre en quarantaine
  • certains du 19% restant qui sont obligés de se mettre en quarantaine ne le font déjà sûrement pas 
  • des recherches récentes ont montré que les tests étaient 2 fois plus efficaces que la quarantaine de 14 jours

 

81% ne font déjà pas de quarantaine

Premièrement, et c’est le plus important: on sait que plus de 5 millions de personnes sont entrées au Canada depuis mars. Et on sait que 81% de ces personnes (donc plus de 4 millions) étaient tout simplement exemptées de la quarantaine (selon l’Agence des services frontaliers du Canada elle-même.)

Étant donné que nous n’avons pas de programme de tests dans les aéroports… ces 4 millions n’ont aucune surveillance du tout. Avec des tests mis en place dans les aéroports, on pourrait au moins tester les voyageurs exemptés arrivant par avion, ce qui serait mieux que de les laisser entrer sans tests ET sans quarantaine.

Encore une fois: c’est 81% de tous ceux qui sont entrés au Canada qui ne sont déjà pas obligés de se mettre en quarantaine!

Ces 4 millions sont sans doute plus un risque que le petit pourcentage que le processus de test avec 2 tests va manquer (et qui peut être compensé en testant une part du 81%).

 

Pas 100% efficace pour le 19% restant

Deuxièmement, certains du peu qui reste qui doivent faire le quarantaine ne le font tout simplement, même si elle est obligatoire. Ce n’est pas seulement notre opinion. Doug Ford l’a dit lui-même:

«Je suis sûr qu’il y a beaucoup de gens qui ne font pas leur quarantaine.»

C’est le premier ministre de l’Ontario; il en sait probablement plus que toi et n’invente probablement pas ça. Avec les tests, il n’y a tout simplement aucun moyen pour les voyageurs irresponsables de contourner, contrairement à la quarantaine.

Donc, même si les 2 tests ne permettent pas de détecter 100% des cas positifs, la quarantaine actuelle ne le permet certainement pas non plus.

 

Tests 2 fois plus efficaces que la quarantaine

Finalement, le Royaume-Uni était un des autres pays avec une règle de quarantaine stricte de 14 jours depuis le début (mais au moins la leur était basée sur la science et donc seulement pour certains pays où le taux d’infection était plus haut ou qui ne géraient pas bien la crise; pas pour les pays où ça va mieux que chez eux).

Ils ont annoncé récemment qu’ils remplaceraient cela par un programme de tests, comme ce que bien des pays ont.

Ils ont fait ça après qu’une étude soit publiée montrant que leur règle de quarantaine était littéralement l’option la moins efficace pour protéger la population. Les tests à l’aéroport étaient 2 fois plus efficaces que la quarantaine de 14 jours en fait!

Pas surprenant, et probablement pas très différent ici, du moins basé sur notre propre expérience avec la quarantaine au Canada, avec absolument aucune surveillance.

 

Pourquoi trop de personnes en quarantaine c’est en fait… nuisible

À propos de cette surveillance (ou plutôt de l’absence de), voici une autre citation intéressante de la conférence de presse de Ford (l’emphase est la mienne):

«Je le dis tout le temps depuis le début de cette pandémie: le gouvernement fédéral doit augmenter d’intensité («step it up»). Au moins prendre la température des gens lorsqu’ils arrivent. Faites quelque chose. Ne faites pas juste les laisser débarquer, sauter dans un taxi, et s’en aller.»

Il y a 3 extraits dont je veux parler :

  • «les laisser débarquer et s’en aller»
  • «au moins prendre la température des gens»
  • «faites quelque chose»

 

Manque de ressources

Premièrement, à propos de «ne faites pas juste les laisser débarquer (…) et s’en aller».

Je vais te faire part d’un article détaillé, mais lorsque je suis revenu d’Europe en août, pas une seule personne ne m’a parlé verbalement de la quarantaine à l’aéroport, et j’ai mal fait ça débarquer et m’en aller. En fait, c’est pire, parce que ça s’est vraiment arrêté là.

Oui, on m’a silencieusement donné une feuille avec les règles à l’aéroport, mais j’ai aussi fait exprès d’essayer quelque chose: ne rien faire du tout en termes de signalement volontaire des symptômes ou de «check-ins». J’ai évidemment fait ma quarantaine de 14 jours, mais je n’ai absolument rien fait d’autre. Je n’ai pas téléchargé l’application; je n’ai rien fait du tout.

Et je n’ai reçu aucun appel, aucune visite ou quoi que ce soit. J’ai reçu un courriel automatisé… 10 jours après le début de la quarantaine (oui, premier courriel… après 10 jours), puis un autre 2 jours plus tard. C’est tout.

Je ne dis évidemment pas cela pour que tu ne respectes pas la quarantaine: ce n’est pas la bonne chose à faire, et certaines personnes ont reçu des visites ou des appels et les sanctions sont sévères (pour ton information, les rapports sur les symptômes sont maintenant obligatoires depuis la fin de novembre — il ne leur a fallu que 8 mois pour celui-là, bravo).

Ce que je dis, c’est que si trop de gens sont obligés de se mettre en quarantaine, il est clair que les autorités n’ont pas les moyens de faire une surveillance efficace. C’est juste une logique de base: plus tu as à faire, moins tu peux te permettre d’accorder de l’attention à chaque élément.

Ils ne m’ont même pas surveillé moi, qui n’avait fait aucun «check-in» ni aucun rapport ni même téléchargé l’application… et qui entrait au pays pour la première fois depuis mars. Des comportements qui devraient indiquer que je n’étais pas conscient de l’importance de la quarantaine ou que je ne la prenais pas au sérieux. Et qui devraient mériter une certaine forme de surveillance.

Par conséquent, il n’est pas difficile du tout de s’imaginer que ce serait beaucoup plus efficace de faire des tests et de se concentrer sur surveiller les personnes qui posent le plus de risques… au lieu de dire à tout le monde de faire une quarantaine et ne pas avoir les ressources pour surveiller.

 

Prise de températures

Deuxièmement, le «au moins prendre la température des gens lorsqu’ils arrivent». 

Certains d’entre vous ont pensé que j’étais trop dur en disant à quel point c’est un échec abject de la part du gouvernement fédéral de ne pas avoir imposé des contrôles de température dans tous les aéroports avant plus de 6 mois (!!!) après le début de la pandémie.

Eh bien, c’est ridicule, et je maintiens que c’est un échec absolument embarrassant. De toute évidence, je ne suis pas le seul à le penser: le premier ministre de l’Ontario sait probablement une chose ou deux après avoir fait face à la pandémie quotidiennement au cours des 8 derniers mois… et il semble penser que c’est ridicule.

 

Inaction

Finalement, au sujet de la pointe très révélatrice de «faites quelque chose» («do something»). 

Je voulais simplement souligner ce point, parce que je le dis depuis des mois: le fil conducteur de l’approche du gouvernement fédéral en matière de voyages n’a pas été «d’assurer la sécurité des Canadiens», comme ils le prétendent. Ça a été l’inaction. Et le fait d’être passif. Et de ne rien faire. Tout simplement.

C’est l’opinion la plus répandue que tu pourras jamais trouver parmi à peu près tout le monde dans l’industrie du voyage qui suit ça quotidiennement, comme nous.

 

Que sont les perspectives d’avenir

La semaine dernière, la règle de quarantaine obligatoire a été prolongée. Pas juste ça: pour la première fois depuis juin, elle a été prolongée de plus d’un mois.

 

Personnellement, je me fiche de la quarantaine de 14 jours. Je suis un «digital (semi-)nomad» («nomade numérique» en bon français). Je peux me mettre en quarantaine. Cela ne m’empêche pas de voyager. Je me suis même mis en quarantaine avant mon voyage de novembre par abondance de précaution.

Mais je sais que beaucoup sont prêts à voyager de façon sécuritaire et responsable, mais ne peuvent tout simplement pas se permettre une quarantaine de 14 jours (encore moins les 7 semaines totales que j’ai actuellement «investies» dans un voyage — 2 avant, 3 à l’étranger, 2 après).

Eh bien… peut-être que les choses vont bientôt s’améliorer, du moins pour ceux en Ontario. Et pour tout le monde à l’extérieur de l’Alberta et de l’Ontario, peut-être que ce programme de tests en Ontario n’obligera pas de rester dans la province pendant 14 jours, qui sait.

Ou peut-être que le Québec sera la prochaine à aller de l’avant avec cela, ce qui n’est pas impossible si c’est un succès en Ontario aussi.

On va surveiller tous les développements et te tenir au courant.

 

Tu veux obtenir plus de contenu sur comment voyager de manière sécuritaire, dès que tu seras prêt à le faire?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Doug Ford «pousse vraiment» pour que la quarantaine obligatoire de 14 jours soit abolie en Ontario et qu’elle soit remplacée par un programme de tests de dépistage semblable à ce qui se fait actuellement en Alberta.

Que penses-tu de ce développement? Dis-le nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: un cenote au Mexique (crédit photo: Emilian Danaila)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 6 commentaires

  1. Sergiu

    Bonjour à tous,
    Concernant le sujet j’ai lancé une petition:
    http://chng.it/zfz8c5qf
    Si vous voulez bien la regarder car je considère que cette petition est dans l’esprit de l’article et en la signant ça va être pour le benefice de tout le monde.
    Merci de m’avoir lu!

  2. Aline

    Salut Andrew
    Merci pour ce bel article comme à l’habitude!
    Je suis curieuse, qui sont ces 81% pour qui la quarantaine n’est pas obligatoire?
    Ne l’est elle pas pour tous les voyageurs entrant au pays?
    Merci!

    1. Andrew D'Amours

      Bonjour! Merci à toi de nous suivre!
      Le 81% ça inclut les camionneurs, les équipages d’avion, les autres travailleurs essentiels, les exceptions, etc.

  3. Simon

    C’est une question que je me pose depuis longtemps, sous celle de l’efficacité ou nécessité de la quarantaine dite obligatoire de 14 jours ! Un test à l’aéroport, un autre 6, 7 jours plus tard et un confinement entre les 2 seraient une bien meilleure option selon moi. Bien d’accord avec vous !

  4. Daniele Heinen

    Les aéroports sont de compétence fédérale non? . La province ne pourrait intervenir qu’à la sortie de l’aéroport’ tout à fait d’accord pour les tests. Cependant revenue le 18 septembre j’ai eu le lendemain ou surlendemain un appel téléphonique de Santé publique Canada avec tout un tas de questions. J’avais utilisé l’application Arrive Can avant de m’embarquer mais aucune idée ou sont passés les renseignements que j’avais donnés car pas mentionné à l’aéroport (YUL) ni rien demandé. Quand j’ai voulu l’utiliser pour mise à jour, cela ne fonctionnait pas. Il fallait que je m’enregistre de nouveau , mais reçu plusieurs courriels me demande de l’utiliser . Bref efficacité à toute épreuve donc, entre le 18 septemebre et 3 octobre !

    1. Andrew D'Amours

      Tout à fait, comme mentionné c’est clair que plein de gens reçoivent des appels. Mais c’est clair que d’autres non. Avex 2 tests pour tout le monde, personne ne peut s’en sortir !

Leave a Reply