You are currently viewing L’UE recommande d’éliminer l’exigence de masque en avion (c’est-à-dire de suivre la science)

De plus en plus de signes pointent vers le retour des sourires dans les avions dans le monde (mais «spoiler alert»: sûrement pas au Canada 😂). Cette semaine, l’Union européenne (UE) a recommandé la fin de l’exigence de masque en avion, exigence qui est déjà levée depuis des semaines dans plusieurs pays européens en passant (et aux États-Unis notamment). Mais attention, ça ne veut pas dire que c’est fini partout en Europe.

Suivre la science, on fait encore ça? Parce que si oui, répétons ceci premièrement, vu qu’il y a bien des gens qui ne connaissent pas les faits.

La science est claire: la qualité de l’air est meilleure dans les avions que dans n’importe quel espace intérieur au sol (oui, même les endroits où les gens sont moins tassés ensemble évidemment). 

Donc il n’y a absolument aucune logique rationnelle de continuer d’imposer le masque dans l’avion SI le masque n’est pas imposé dans aucun espace intérieur. Et l’exigence de masque à l’intérieur est d’ailleurs levée à peu près partout (même au Québec, alors imagine).

C’est correct de vouloir garder son masque bien sûr, mais ce n’est pas correct de dire que c’est nécessaire dans un avion… si ce n’est pas nécessaire ailleurs au sol. C’est juste faux ça. Tu peux par contre défendre de le garder partout, mais pas de le garder juste dans les avions.

J’ai d’ailleurs partagé mon expérience de 1er vol sans masque après 67 vols masqués il y a quelques semaines, avec des réflexions plus personnelles sur le sujet, si ça t’intéresse.

Mais voici les détails de la recommandation de l’UE… et l’impact pour toi en tant que voyageur qui s’apprête sûrement à (enfin) embarquer dans la tendance du «revenge travel» bientôt (sinon… qu’est-ce que tu attends?).

 

Détails de la recommandation européenne

Voici le résumé:

  • L’UE lève sa recommandation d’exiger le masque en avion
  • Ils disent que c’est en partie parce que ce n’est plus exigé dans les autres espaces intérieurs
    • Où la qualité de l’air est bien pire que dans un avion
  • Les 2 organismes de l’UE en charge de ce domaine l’ont annoncé mercredi
    • Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies
    • L’Agence de l’Union européenne pour la sécurité aérienne
  • La nouvelle recommandation entre en vigueur le 16 mai (demain)
  • Ils ont dit que c’est «un grand pas en avant pour la normalisation des voyages aériens»

Mais:

  • Ce n’est pas contraignant, comme tout le reste que fait l’UE
  • Chaque pays peut décider de ses règles, comme pour tout le reste
  • La plupart des pays membres suivent les recommandations par contre
  • Plusieurs pays avaient déjà enlevé l’exigence, d’autres devraient suivre

Je vais donner une courte explication très de base sur l’UE parce que c’est revenu si souvent comme point de confusion pendant la pandémie (et tu peux lire notre article qui explique l’UE/l’Europe/l’Eurozone/l’espace Schengen). 

Ça n’aide pas que des médias importants utilisent des titres comme «fin des masques en avion en Europe» alors que c’est faux. Mais bon, ça aussi on a vu bien de la confusion causée par eux pendant la pandémie en termes de règles de voyage (après des mois, il y en a encore qui disent que ça prend un test «24h» pour entrer aux États-Unis en avion ou que les Canadiens non vaccinés n’ont pas le droit d’entrer au Canada en avion 🤦).

Bref, à chaque fois que l’UE faisait une recommandation, on le répétait: ça ne veut rien dire en soi.

L’Union européenne est un regroupement politique et économique de pays européens, mais chaque pays membre peut encore faire ses propres règles. Chaque pays décide de suivre les recommandations de l’UE sur les masques ou les tests ou tout le reste (ce que la plupart des pays membres font immédiatement ou finissent par faire éventuellement) ou de ne pas les suivre du tout.

Donc rien ne change à la règle la plus de base et la plus importante (et aussi la plus simple) des voyages en pandémie: chaque pays est différent. Il faut regarder les règles de chaque pays! Simple comme principe.

Les règles d’entrée par voie aérienne, c’est évidemment simple de toutes les retrouver, elles sont littéralement toutes au même endroit pour tous les pays comme on te le dit depuis plus d’un an.

Les règles de masque en avion ça… c’est un peu plus complexe. Il n’y a pas de base de données centralisée pour ça (tout comme pour les règles d’entrée par voie terrestre par exemple). Alors garde quelques masques dans ton sac juste au cas où.

Mais plusieurs pays européens vont suivre la recommandation et on peut s’attendre à ce que les exigences de masque soient levées dans les autres pays assez bientôt.

Par contre, les masques, c’est différent des exigence plus restrictives: les transporteurs aériens pourraient décider d’exiger le masque même si le pays ne l’exige pas, contrairement aux exigences de vaccination ou de test (AUCUN transporteur aérien dans le monde n’exige la vaccination ou un test, comme on a expliqué dans une infographie claire; ils font juste appliquer les règles des pays, c’est aussi facile que ça à comprendre).

Mais, bonne nouvelle: les transporteurs aériens ont très hâte d’éliminer l’exigence de masque aussi (même au Canada). Alors règle générale, ils l’éliminent aussi quand le pays l’élimine.

 

Liste partielle des pays qui ont éliminé l’exigence de masque

C’est pertinent à savoir, autant si tu veux:

  • Prendre l’avion sans masque
  • Éviter les avions où il y a des gens sans masque

T’envoler avec ou sans masque, ce sont des préférences tout à fait respectables. Le libre choix, c’est pas mal cool comme concept.

On va tenter de faire un recensement plus précis des règles de masque en avion par pays prochainement pour ceux qui veulent savoir (abonne-toi à notre infolettre gratuite pour tout recevoir).

Surtout qu’avec cette nouvelle récente en Europe, la liste devrait s’allonger assez rapidement.

Voici en attendant une liste incomplète des pays sans exigence de masque en avion:

  • États-Unis
  • Royaume-Uni
  • Irlande
  • Islande
  • France
  • Suisse
  • Belgique
  • Pays-Bas
  • Danemark
  • Norvège
  • Suède
  • Finlande
  • Pologne
  • Hongrie
  • Slovaquie
  • Croatie
  • Slovénie
  • Roumanie
  • Bulgarie

 

Exigence de masque au Canada

L’air doit être différent en Europe, parce que même Trudeau ne met pas de masque là-bas, alors qu’il en met toujours ici, même dehors.

Mais plus sérieusement, plusieurs nous demandent quand l’exigence de masque en avion va être levée au Canada aussi.

C’est évidemment honnêtement impossible à prédire, parce que comme toutes les règles de voyage reliées à la COVID-19, ça n’a jamais été basé sur la science. C’est donc absolument imprévisible. 

Quand le calcul politique va montrer que c’est plus payant d’enlever l’exigence que de la garder, l’exigence va être éliminée. Aussi simple que ça… mais personne ne peut savoir quand ça va être ça.

Comme tu le sais sûrement, le Canada n’a plus aucune autre exigence de masque à l’intérieur du tout maintenant que le Québec a revu sa position extrémiste (oui c’était objectivement extrémiste par définition, vu que 58 des 59 États et provinces autour avaient enlevé l’exigence depuis des semaines ou même des mois en fait).

En fait, il reste des exigences de masque dans les transports en commun au Canada (mais pas aux États-Unis ou dans la majorité de l’Europe), mais ça au moins c’est plus défendable vu que les bus et trains n’ont pas la bonne qualité de l’air des avions.

(Je te rappelle que les avions commerciaux ont de très puissants filtres HEPA qui captent 99,97% des particules, en plus de systèmes conçus pour ventiler de haut en bas pour réduire la transmission et que l’air est entièrement renouvelé 20 à 30 fois par heure. C’est infiniment mieux que dans tout espace intérieur au sol. Lis la dernière section pour les détails!)

Donc bref, le Canada risque d’être dans les derniers à enlever l’exigence de masque en avion, si on se fie à son historique en termes de règles de voyage. Mais si tu veux l’option de voyager sans masque, c’est possible. J’en parle dans quelques secondes. 

 

Exigences de masques entre 2 pays qui ont des règles différentes

Premièrement, expliquons ce qui arrive quand il y a un vol entre 2 pays, quand un pays a une exigence de masque en avion et l’autre non.

La réponse plate est: ce n’est pas clair.

En théorie, c’est simple: les seuls vols où les masques ne sont pas obligatoires sont ceux entre 2 destinations où l’exigence est levée. C’est ce qu’ils disent tous officiellement.

En pratique, c’est autre chose: l’autre cofondateur de Flytrippers a pu prendre un vol sans masque à partir du Panama (alors que leur exigence de masque en avion était en vigueur là-bas) parce que l’équipage a dit que dès que la porte était fermée, ils appliquaient les règles du pays où ils s’en allaient (ce qui me semble logique, mais je n’ai pas fait de recherches sur l’aspect légal).

On a aussi reçu plusieurs témoignages de lecteurs comme quoi les transporteurs américains n’appliquent pas toujours l’exigence dans les vols vers le Canada ou au départ du Canada… même si officiellement, ils disent tous que ça devrait s’appliquer, à cause des règles du Canada.

Mais il y a 1 transporteur international qui a confirmé à Flytrippers qu’il n’imposait pas les masques sur les vols au départ du Canada. Je garde ce «scoop» pour un article cette semaine 🙂

Une chose est sûre: les transporteurs aériens canadiens eux sont régis par le gouvernement canadien, alors reste assuré qu’ils vont tout respecter à la lettre et t’imposer le masque en tout temps.

 

Comment les Canadiens peuvent voyager sans masque

Il y a un moyen d’être sûr de pouvoir voyager à 100% sans masque pour l’Europe ce printemps et cet été (c’est ce que je vais faire personnellement) et pour les États-Unis (la destination la plus populaire des Canadiens statistiquement).

Dans mon cas personnel, le masque fait faire de la rosacée à ma copine.

Donc elle voulait être sûre de ne pas avoir à en porter sur notre vol transatlantique pour notre voyage en Europe cet été.

(Je suis bien tanné moi-même évidemment, comme tu l’as sûrement déduit de mes 6 voyages aux États-Unis depuis novembre pour vivre une vie normale. Personnellement, je déteste aussi absolument comment le masque est devenu un symbole d’une peur irrationnelle et comment il est devenu un outil de «virtue signaling» même. Mais ça ne va évidemment pas m’empêcher de voyager, je prends justement un vol transatlantique avec un masque mercredi malheureusement!)

Donc, j’avais déjà réservé nos vols Boston-Londres il y a longtemps pour être sûr d’avoir une option sans masque si le Canada garde ça jusqu’en 2023, comme c’est bien possible.

J’avais fait ça vu que le Royaume-Uni a été un des premiers pays à enlever le masque en avion et que j’étais certain que les États-Unis ne se laisseraient pas outfreedomé longtemps par le pays de qui ils se sont libérés.

J’ai réservé avec mes points Aéroplan, donc c’est annulable gratuitement si jamais le Canada enlève son exigence et que je veux partir du Canada directement. L’annulation gratuite, c’est vraiment un des meilleurs avantages des points Aéroplan (en plus du fait que ça donne des vols gratuits, évidemment). Cet usage d’Aéroplan n’est pas le meilleur à première vue, mais je vais t’expliquer pourquoi c’est bon dans mon prochain article sur les récompenses-voyage.

Donc bref, partir des États-Unis et aller vers un des nombreux pays sans masques dans les avions permet de voyager sans masque. 

Pour un voyage vers les États-Unis, tu peux aussi très facilement éviter d’avoir à mettre un masque! Tu dois simplement traverser la frontière terrestre et prendre l’avion au départ d’un aéroport américain comme Plattsburgh ou Burlington.

En plus, ça va aussi t’éviter d’avoir à faire un test pour entrer aux États-Unis (même s’ils coûtent aussi peu que 17$ ou 25$ au Québec, on dirait que plusieurs veulent plus éviter ça que moi, avec mes 28 tests à date).

En plus, les transporteurs aériens américains ont moins de taxes à charger par billet. Et contrairement aux transporteurs aériens canadiens, il faut le dire: ils remboursent en argent quand ils annulent leurs vols (au lieu d’illégalement essayer de t’en passer une petite vite comme nos chers transporteurs canadiens ont fait, ne l’oublie pas). En plus, plusieurs ont même éliminé entièrement les frais de changement de billets d’avion de manière permanente (au lieu de juste temporairement offrir un seul changement gratuit comme les transporteurs canadiens).

 

Pourquoi l’exigence de masque en avion n’a pas de sens quand il n’y a plus du tout d’exigence de masque

Écoute, on comprend absolument que quand on ne connaît pas ça, ça peut sembler logique de garder l’exigence de masque dans les avions, vu que c’est un tube de métal et qu’on est tout pogné.

Mais ce n’est pas logique, non.

Zéro. C’est une peur irrationnelle, il n’y a vraiment pas d’autre interprétation. On vit dans une ère où les sentiments sont plus importants que les faits, et plusieurs tiennent à ce qu’il y ait une exigence de masque en avion pour se sentir mieux (et cherchent une validation de ces peurs irrationnelles pour aussi se sentir mieux), mais on n’embarque pas là-dedans chez Flytrippers. 

On croit trop à l’importance des faits pour ça. C’est pareil comme quand les gens ont peur que leur avion s’écrase, dans le fond. C’est statistiquement ≈16 fois plus probable de mourir dans un accident de la route, mais personne n’a peur de ça… alors on ne va certainement pas te dire que c’est rationnel d’avoir peur de prendre l’avion (à moins d’avoir peur de l’auto aussi).

C’est un sentiment incontrôlable pour certains, mais on veut t’aider à voir les faits: si le masque n’est plus exigé nulle part ailleurs, ça n’a aucun sens de l’exiger dans un avion. Simple.

Les cinémas, les salles de spectacle, les restaurants, les arénas, les salles de cours, les bureaux… Ce sont des endroits où on peut parfois être tout aussi tassé que dans un avion, mais aucun masque n’est exigé là-dedans, et la qualité de l’air dans ces endroits est beaucoup moins bonne que dans un avion.

Évidemment, si ton argument est que l’exigence de masque ne devrait pas être enlevée dans les espaces intérieurs non plus, là au moins, oui c’est rationnel de vouloir la garder dans l’avion aussi.

Mais même là, chaque jour, environ 100% des gens dans les pays sans masque fréquentent les espaces intérieurs qui ne sont pas des avions, alors que beaucoup moins de 1% voyage par avion. Alors il faudrait mettre tes efforts de défense du masque là où ça a le plus d’impact. Et ce n’est certainement pas dans les avions.

Mais comprendre les risques relatifs et les mettre en contexte, c’est quelque chose que bien des gens ont clairement de la difficulté à faire, comme on le voit très bien depuis le début de la pandémie (à part le premier mois, 99% des cas de COVID-19 au Canada venaient de la transmission communautaire, mais c’était bien plus populaire d’irrationnellement continuer à blâmer les voyageurs, peu importe ce que disaient réellement les données publiées par Santé Canada).

 

Tu veux recevoir toutes les mises à jour du coronavirus pour les voyageurs?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Un pas de plus vers le retour à la normale pour les voyageurs: l’Union européenne recommande de suivre la science et de ne plus exiger le masque en avion. Et contrairement à ce que plusieurs pensent, c’est très logique parce que le masque n’est plus obligatoire nulle part ailleurs au sol, et que la qualité de l’air dans les avions est pas mal supérieure.

Que veux-tu savoir à propos des masques en avion? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: passagers sans masques, anciennement connus sous le nom de passagers «normaux» (crédit photo: Aer Lingus)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply