You are currently viewing Fin des masques dans les avions et aéroports au Royaume-Uni

Parlons de masques pour la première fois. On a parlé beaucoup des exigences de tests, qui sont évidemment les plus restrictives (et qui ont été éliminées dans bien des pays et vont l’être au Canada bientôt). Mais il semble que plusieurs voyageurs ont hâte que les exigences de masque aussi soient éliminées… alors que d’autres ne sont vraiment pas rendus là.

L’élimination d’absolument TOUTES les restrictions de voyage reliées à la pandémie (incluant l’exigence de masque dans les avions et aéroports) est entrée en vigueur hier au Royaume-Uni.

En passant, Flytrippers repère souvent des deals autouor de 500$ aller-retour vers Londres, la ville la plus connue au Royaume-Uni, pays qui inclut l’Angleterre et qui est souvent appelé Grande-Bretagne par erreur.

Alors c’est un bon moment pour aborder le sujet des masques pour la première fois.

 

Les masques et les voyages

Ce n’est pas exagéré de dire que les règles de masque locales sont maintenant à prendre en compte dans le choix d’une destination de voyage, peu importe si tu es pro-masque ou anti-masque.

Si tu n’es pas à l’aise sans masque, il ne faut pas aller dans certaines villes américaines. Durant ma semaine à Miami en décembre, en plein pendant Omicron, je n’ai JAMAIS eu à mettre de masque, pas une seule fois. Même dans tous les endroits intérieurs, qui étaient tous ouverts sans vaccination obligatoire évidemment, personne n’en avait du tout. Du moins à Miami Beach.

Si tu n’es pas à l’aise avec le masque, il ne faut pas aller dans certaines villes latino-américaines. Durant nos 3 semaines au Guatemala et au El Salvador en janvier, le masque était obligatoire DEHORS même s’il n’y avait personne à 10 mètres à la ronde (c’est «La Science»). C’est comme ça du moins dans les capitales; dans tous les endroits plus touristiques, là ce n’était pas suivi ni appliqué.

Angleterre, endroit sans masque (crédit photo: Luke Stackpoole)

 

Ensuite, il y a les règles de masque en avion comme telles aussi. Ça, c’est honnêtement plus dur d’y échapper (à ce stade-ci du moins).

Mais comme toutes les mesures commencent à être levées, le masque en avion va aussi évidemment devenir chose du passé et la vie normale va revenir là aussi.

C’est tout à fait logique que le masque ne soit plus exigé dans l’avion par un pays si le masque n’est plus exigé nulle part ailleurs sur place, en passant.

Dans les avions, la qualité de l’air est factuellement meilleure que dans carrément tous les édifices au sol grâce:

  • aux filtres HEPA qui captent 99,9% des particules
  • à la ventilation conçue pour pousser de haut en bas
  • à l’air entièrement renouvelé toutes les 2 à 3 minutes

Donc, il n’y a scientifiquement aucune logique au fait d’exiger les masques dans un avion si les masques ne sont pas exigés dans les édifices au sol. 

Mais bon, on s’entend que ça ne serait pas la première fois que les règles restent pour que les gouvernements puissent avoir l’air de faire quelque chose, même si ce quelque chose n’est pas efficace.

Ou pour «rassurer» les gens, parce qu’on vit dans une ère où les sentiments sont plus importants que les faits…

Mais le gouvernement du Royaume-Uni a choisi d’être logique et d’éliminer l’exigence de masque en avion, vu qu’il élimine absolument toutes les restrictions sur place. 

Et encore plus pertinent pour nous les voyageurs canadiens: les États-Unis pourraient bientôt suivre…

 

Fin des masques au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a annoncé la fin de toutes les restrictions reliées à la COVID-19, incluant l’exigence de test.

(Même les voyageurs non vaccinés n’auront plus besoin de test pour entrer en passant. Et les non-vaccinés n’en ont jamais eu besoin pour prendre l’avion là-bas. Le Canada persiste à être le seul pays au monde à empêcher les non-vaccinés de prendre l’avion au départ du pays — alors que leur laisser l’option de faire un test voudrait dire qu’ils poseraient évidemment un moindre risque que nous les vaccinés qui n’avons jamais eu besoin de test pour embarquer dans un avion ici, mais qui pouvons transmettre le virus aussi.)

Mais bref, ce qui retient surtout l’attention, c’est que l’aéroport Heathrow de Londres (LHR), un des aéroports les plus fréquentés au monde, a éliminé l’exigence de masque dans l’aéroport.

Les 2 plus grands transporteurs aériens du Royaume-Uni, British Airways et Virgin Atlantic, ont rapidement aussi annoncé la fin des masques à bord de leurs avions (tout comme d’autres transporteurs plus petits comme Jet2 entre autres).

A380 de BA (crédit photo: British Airways)

 

LIRE AUSSI: 11 bons usages de points Avios British Airways pour des vols gratuits

Le porte-parole de Virgin Atlantic a dit: «nous croyons que nos clients devraient avoir le choix personnel de porter un masque à bord ou non». Fou comme concept quand même! 

Par contre, l’élimination de l’exigence de masque au Royaume-Uni, c’est le même principe qu’en Scandinavie. Là-bas, les masques ne sont plus exigés à bord des avions depuis un moment, mais seulement sur les vols domestiques ou bien ceux entre les 3 pays (Danemark, Suède, Norvège).

Donc, sur les vols qui partent du Royaume-Uni vers des pays où il y a une exigence de masque — comme le Canada et les États-Unis par exemple — le masque va encore être exigé pour le moment pour respecter les règles des autres pays. 

Ce n’est pas très clair exactement quels pays permettent de prendre l’avion le sourire à l’air (même British Airways a dit qu’eux-mêmes n’étaient pas sûrs).

Contrairement aux règles de tests, qui sont simples à vérifier dans une seule base de données centralisée officielle pour tous les pays, il n’y a pas de base de données des règles de masque.

On sait qu’il y a au moins les pays scandinaves mentionnés et le Royaume-Uni où c’est chose du passé (en passant l’Écosse et le pays de Galles ont gardé des exigences de masque même s’ils font partie du Royaume-Uni).

Il y a plusieurs îles dans les Caraïbes qui n’ont pas de règles de masque en avion non plus. Dans d’autres pays aussi c’est fini par contre, que ce soit officiellement ou officieusement. 

Quand je suis allé au Kirghizistan et en Ouzbékistan en mai, il y avait une exigence de masque dans les avions, mais elle était plus ou moins respectée. Kevin y est allé cet automne, et là plus personne ne les mettait carrément.

Donc ça varie. On va essayer de monter une liste des pays où la vie est revenue à la normale même dans les avions.

Dans tous les cas, aucun de ces pays n’est à l’abri d’une nouvelle vague qui les inciterait à remettre l’exigence de masque bien sûr…

 

Fin des masques aux États-Unis?

Le Royaume-Uni, c’est loin. Mais plusieurs Canadiens aiment voyager aux États-Unis; c’est la destination #1 en fait selon les statistiques.

Les États-Unis ont une exigence fédérale qui impose les masques dans tous les avions, comme au Canada.

Comme tu peux te l’imaginer, dans un pays où une portion considérable des États avaient éliminé toutes les restrictions reliées à la COVID-19 aussi tôt qu’en 2020, l’exigence de masque est très loin de faire l’unanimité. Ça cause même plusieurs incidents de perturbation de vols, à cause de passagers qui ne veulent pas du tout respecter la règle (ou qui ​​«boivent leur café» pendant tout le vol par exemple).

L’exigence de masque, qui avait été renouvelée pour 2 mois en janvier, devait expirer le 18 mars. Plusieurs croyaient qu’elle pourrait ne pas être renouvelée à cette date.

Mais finalement, elle a été renouvelée. Mais pour 1 seul mois cette fois-ci, donc jusqu’au 18 avril.

Le gouvernement américain a dit vouloir prendre ce temps pour finaliser «des nouvelles lignes directrices pour les masques en avion». 

C’est donc assez plausible que leur exigence de masque soit levée à cette date-là (leur exigence de test pour entrer en avion aussi; mais ils semblent être plus concentrés à enlever les masques que le test eux). Mais c’est loin d’être garanti non plus. À suivre. 

À noter que le 15 mars, le Sénat américain a voté à 57 contre 40 pour l’abolition du masque en avion. Le président Biden a mis son véto… mais ça reste que la pression politique pour l’abolition est là.

Vote du Sénat (crédit photo: C-SPAN2)

 

Ça voudrait donc dire qu’en allant prendre l’avion de Plattsburgh (PBG), de Burlington (BTV) ou d’autres aéroports américains pour éviter l’exigence de test des États-Unis, le masque ne serait plus requis du tout. 

Il ne serait plus requis non plus pour certains segments des itinéraires qui partent du Canada, mais qui ont une correspondance dans un aéroport américain. C’est-à-dire pour les segments de vols domestiques ou bien ceux vers les pays sans règles de masques; la liste de ces pays pourrait s’allonger entre temps.

Donc dans tous les cas, c’est bon à savoir. 

Parce que si tu n’es pas à l’aise d’être assis à côté de quelqu’un de pas vacciné et pas testé comme c’est le cas en ce moment sur les vols domestiques américains… j’imagine que tu es encore moins à l’aise si cette personne n’est pas masquée.

J’ai justement un congrès de l’industrie du voyage aux États-Unis juste après le 18 avril. Donc quand je vais réserver mes billets avec mes points Aéroplan, je vais m’assurer de choisir un itinéraire avec un vol domestique américain inclus pour te faire un compte-rendu de la situation.

 

La fin des masques au Canada?

Si on se fie à la lenteur du gouvernement pour l’élimination de l’exigence de test (son propre comité d’experts scientifiques a recommandé l’abolition en mai 2021, il y a plus de 9 mois!!!), on peut s’attendre à ce que le masque reste encore un bout dans les avions au Canada.

Honnêtement, je ne serais même pas surpris si le Canada gardait encore une exigence de masque après que tous les autres pays du monde l’aient enlevée…

À suivre, comme tout le reste!

Avec 60 vols en pandémie, j’ai porté le masque plus souvent dans les airs qu’au sol (crédit photo: Andrew D’Amours/Flytrippers)

 

Base des exigences de voyage

On a fait un résumé simplifié de comment voyager pour t’aider à embarquer dans le phénomène du revenge travel, en attendant notre nouvelle section à venir avec toutes les réponses à tes questions.

On a aussi fait un guide avec les règles d’entrée de tous les pays. L’exigence de test est la principale (il y a aussi des pays avec des exigences de quarantaine; la plupart des voyageurs vont les éviter pour des raisons évidentes).

Il y a maintenant 81 pays ouverts sans exigence de test pour les Canadiens. Le Canada a aussi annoncé l’élimination de cette exigence cette semaine.

Eh oui! Enfin de plus en plus de pays éliminent les exigences de test. Mais on a quand même un guide sur comment comprendre les exigences de test pour les autres pays.

La plupart des pays ont aussi une exigence de masque dans les avions (et/ou évidemment dans les places publiques ou même à l’extérieur dans certains cas).

Ça, on n’en avait pas encore beaucoup parlé. Le fait est que c’est un peu plus complexe.

Les règles de masque sur place, ça varie d’une région à l’autre d’un même pays. Et ça change constamment. Beaucoup plus souvent que les règles d’entrée. Et il n’y a aucune base de données centralisée contrairement aux règles d’entrée comme j’ai dit.

Les règles de masque en avion, des fois ce ne sont pas les pays qui l’exigent, mais bien les transporteurs aériens des pays…

C’est le contraire pour les tests ou les vaccins, laisse-moi être très clair: aucun transporteur aérien n’a la moindre exigence de ce côté-là. Ils ne font qu’appliquer les exigences des pays. La seule exception est Etihad, transporteur aérien basé aux Émirats arabes unis.

Et comme je viens de mentionner, les exigences de masque vont dépendre de la destination et de l’origine. 

C’est pourquoi les masques, c’est vraiment un volet que tu dois prendre en charge toi-même comme un voyageur futé, bien préparé et autonome… pareil comme toutes les autres caractéristiques des destinations quand tu fais ton choix.

 

Tu veux recevoir toutes les mises à jour du coronavirus pour les voyageurs?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

La fin des règles de masque dans les avions et aéroports au Royaume-Uni est une décision très logique qui cadre avec ce que nous dit la science si le masque est retiré partout ailleurs. Et aussi, la fin des masques chez nos voisins américains pourrait aussi être proche. Mais à quand le retrait de cette exigence au Canada? Ça reste à voir.

Que veux-tu savoir sur les masques en avion? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: passagère (crédit photo: British Airways)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply