Réouverture de l’Islande aux voyageurs internationaux le 15 juin

Alors que presque tous les pays du monde ont actuellement une certaine forme de restriction d’entrée, l’Islande vient de donner un peu d’espoir aux voyageurs. La jolie nation insulaire d’Europe du Nord a annoncé sa réouverture aux voyageurs internationaux le 15 juin, dans moins d’un mois.

Bien qu’il y ait quelques mises en garde, ce sont des nouvelles très encourageantes, du moins pour ceux d’entre vous qui sont impatients de reprendre le voyage comme moi (ça me manque tellement de voyager).

En passant, on va couvrir tout ce que tu dois savoir sur la reprise éventuelle des voyages, comme une carte de quels pays sont ouverts et bien plus encore.

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

 

Note importante sur le fait de voyager actuellement

Bien sûr, il est encore trop tôt pour recommencer à voyager.

Mais tôt ou tard, plusieurs voyageront à nouveau. Certaines personnes semblent penser que tout le monde va attendre un vaccin, mais personnellement je crois qu’il n’y a aucune chance que tous les voyageurs attendent aussi longtemps. Aucune chance du tout. Ça n’arrivera pas.

Alors… quand pourra-t-on voyager?

Tout dépendra de la situation de chaque voyageur et des nombreux autres facteurs dont on parlera plus dans les semaines à venir. Cela dépendra aussi évidemment de l’évolution de la situation — pas seulement ici, mais surtout dans les autres pays — et on t’aidera à te retrouver dans tout ça.

Mais d’abord, une considération assez majeure est qu’actuellement, les pays ne permettent tout simplement pas aux voyageurs d’entrer. Les frontières sont fermées.

Ce ne sera plus le cas en Islande très prochainement.

 

Réouverture de l’Islande

La nouvelle est assez simple: l’Islande prévoit accueillir des voyageurs internationaux à partir du 15 juin.

On verra comment ça va aller mais dans tous les cas, ça va offrir une belle étude de cas pour les autres pays.

Comme tu t’en doutes sûrement, ils ouvrent leurs frontières parce qu’ils croient que le tout peut être fait en toute sécurité et ils planifient des mesures spéciales pour le faire en toute sécurité.

Cela signifie qu’à l’arrivée à Reykjavík (KEF), chaque voyageur aura 3 options:

  • passer un test pour la COVID-19
  • fournir un certificat d’un récent test négatif à la COVID-19
  • aller en quarantaine pendant 14 jours

Cela semble très prometteur. La principale mise en garde est qu’il n’a pas encore été décidé si ce sera l’Islande ou le voyageur qui paiera pour le test. C’est majeur. Le 4 mai, l’aéroport de Vienne (VIE), en Autriche, a commencé à offrir des tests sur place à l’arrivée, mais les voyageurs doivent le payer. Ils coûtent 190€ (≈290$CAN), ce qui est une énorme somme d’argent.

C’est littéralement suffisant pour payer 10 jours complets de voyage dans de nombreux pays d’Asie du Sud-Est (et ailleurs), c’est donc un gros problème pour les voyageurs à petit budget. Mais bon, les voyageurs à petit budget devraient probablement éviter l’Islande de tout façon — même si c’était la seule destination ouverte — car c’est l’un des pays les plus chers du monde.

Quoi qu’il en soit, ce détail sur qui paiera le test est très important. Si le gouvernement le subventionne pour attirer les voyageurs, c’est une proposition beaucoup plus attrayante que s’ils ne le font pas. On va suivre la situation et on te tiendra au courant (encore une fois; inscris-toi gratuitement).

L’Islande envisage sérieusement de payer au moins une partie des coûts. Le pays a plus besoin de voyageurs que la plupart des autres destinations: jusqu’à 40% de son économie dépend du tourisme. Le pourcentage est beaucoup plus bas que ça en Sicile, et cette île-là prévoit de payer les vols et les hôtels, donc que l’Islande paie pour les tests n’est pas impossible du tout.

Mise à jour: l’Islande a décidé de payer les tests… pour une durée limitée

 

Visiter l’Islande à l’ère du coronavirus

Si ton test est négatif, tu n’auras pas à faire de quarantaine et tu pourras donc visiter le pays de la même manière — ou presque — que tu l’aurais visité avant le coronavirus.

Ça a du sens que l’Islande soit un des premiers pays à rouvrir (et pas seulement en raison de l’importance du tourisme dans leur économie): c’est un endroit parfait à visiter dans la situation actuelle.

L’Islande, c’est avant tout des grands espaces et le plein air. Rien à l’intérieur et rien avec des foules. Le pays ne compte que 300 000 habitants et il y a beaucoup de place pour faire de la distanciation physique tout en admirant les volcans, les plages de sable noir, les chutes d’eau et les nombreuses autres merveilles de la nature.

La seule autre mesure spéciale est que le gouvernement dit que «les voyageurs devront probablement télécharger et utiliser l’application officielle de traçage déjà utilisée par 40% de la population en Islande».

 

La situation du coronavirus en Islande… et la reprise des voyages

On aimerait savoir ce que tu penses de cette réouverture et ce que tu penses des voyages futurs. Es-tu plus optimiste lorsque tu vois des nouvelles comme celle-ci en Islande? Ou pas?

En passant, l’Islande a très bien réussi à contenir le coronavirus, bien mieux qu’ici au Canada. Ils n’ont que 10 cas actifs.

Pour mettre les choses en perspective, le Québec à lui seul a plus de décès toutes les 3 heures que l’Islande a de cas au total. Ils ont testé un impressionnant 15% de la population totale (c’est seulement ≈4% au Québec, mais évidemment on est beaucoup plus nombreux). En Islande, les rassemblements d’un maximum de 50 personnes sont autorisés, et c’est prévu d’augmenter cela à 100 dans une semaine.

C’est pourquoi je fais partie de ceux qui gardent définitivement l’esprit ouvert par rapport à l’idée de voyager plus tôt que tard.

On doit, bien sûr, attendre qu’il soit «responsable» de voyager à nouveau. Mon point est que déterminer quand il sera responsable ne doit pas se faire uniquement à travers la lentille de notre situation ici au Canada et devrait prendre en compte les réalités très différentes des autres pays aussi.

Pourquoi? Notre situation au Canada est objectivement pire que dans 75% des pays à travers le monde (et encore plus au Québec), sur la base du nombre de cas par habitant (selon les chiffres officiels, aussi imparfaits soient-ils). Ça laisse bien plus d’une centaine de pays où la situation pourrait possiblement devenir bien meilleure rapidement avec un peu de chance.

Si tu es comme moi et que tu es prêt à faire une quarantaine de 14 jours à ton retour au Canada, il y a certainement une raison d’être prudemment optimiste!

Flytrippers sera ta source d’information de confiance pour tout ce que les voyageurs canadiens doivent savoir pour recommencer à voyager, peu importe quand ce sera pour toi.

Soutiens ta ressource de voyage locale et reçois tout notre contenu de voyage!

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

L’Islande rouvrira ses portes aux voyageurs internationaux le 15 juin. Il est très encourageant de voir que les voyages recommenceront à certains endroits, et on surveille la situation de près pour voir comment les choses évoluent pour tous les voyageurs canadiens.

Que penses-tu de la réouverture de l’Islande? Dis-le nous dans les commentaires ci-dessous. 

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: Islande (crédit photo: Robert Lukeman)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Cet article a 16 commentaires

  1. Diane Mailhot

    Nous devrions partir pour l’Islande le 20 août prochain et embarquons le 22 août avec Hurtigruten pour une croisière de 16 jours au Groeland, là je vous avoue que je suis vraiment mêlée à savoir si on annule ou pas avec l’ouverture annoncée de l’Islande.

    1. Andrew D'Amours

      Je vérifierais les modalités d’annulation de la croisière pour voir si la décision peut être prise le plus tard possible, car les choses vont probablement changer d’ici là :S

  2. Sandra

    C’est aussi possible d’aller en Espagne , il faut juste faire 14 jours de quarantaine ?‍♀️
    Il faudrait aussi voir les lois sur les Hostels et les chambres à plusieurs du au Corona
    & il faudrait déjà avoir le droit de quitter de le pays

    1. Andrew D'Amours

      Juste pour préciser, tu as le droit de quitter le pays, tu as toujours eu le droit de quitter le pays. C’est une idée fausse que bien des gens croient, mais le Canada peut pas t’empêcher de quitter ou même de revenir au pays si tu es Canadien (et ne le fait pas). Tu as bien le droit de quitter 🙂

  3. France

    Merci pour toutes ces informations si précieuses. Une chance que vous êtes là. J’ai l’impression d’avoir l’heure juste avec vous.

  4. Benoit

    Bon matin, nous avons notre vol prévu pour le 20 juin pour l’Islande pour un voyage d’une semaine je peux te dire que j’ai beaucoup d’incertitudes voir si les assurances couvre ou si un de nous est diagnostiqué positif en arrivant la ba si on est pris la bas et si en revenant on doit faire un quarantaine bien entendu si le vol au départ de Montréal a lieu. J’attend encore un peux pour voir se que je fait avec tout ça
    Benoit

    1. Andrew D'Amours

      Salut! Pour que les assurances te couvrent il faudra que l’avis du gouvernement soit levé, ou bien qu’une compagnie d’assurances canadienne innove avec un forfait spécial coronavirus. Et côté quarantaine, je serais incroyablement surpris que l’obligation de faire une quarantaine au retour soit levée dans un mois. Mais bon, il y a encore pas mal de temps pour voir l’évolution des choses 🙂

  5. Melanie

    Concernant la réouverture de l’Islande le 15 juin – yeeessss !! C’est génial ! Ça donne effectivement de l’espoir dans cette pseudo crise, financière-politico-contrôlante pas net !
    Merci de continuer votre bon travail, on s’accroche à ce petit espoir !

  6. Réjean Beauchamp

    Merci pour cette information à propos de l’Islande qui met un baume dans nos coeurs de globe-trotteurs. Ce pays m’attire depuis toujours mais son coût de la vie très élevé freinent mes élans car mon épouse et moi voyageons en Asie depuis les trois dernières années. Je ne voudrais pas me dire “nous aurions bien dû” quand nous ne pourrons plus voyager ! Je me tiens au courant pour l’Islande merci encore ! Il me faut convaincre mon épouse pour ce pays ce qui n’est pas une mince mission !

    1. Andrew D'Amours

      Haha en effet, côté budget on est dans un autre univers complètement 😛 J’ai la même réflexion, c’est pourquoi je ne suis jamais allé autre que lors d’une longue escale. Mais bon, on va voir, d’autres pays suivront certainement 🙂 Merci à de nous suivre!

  7. Marie-Claude

    Je doute fort que les compagnies d’assurance maladie de voyage ne couvrent les frais pour recevoir des soins si on attrape le COVID en voyage. Qu’en pensez-vous? Moi je ne pense pas voyager avant un méchant bout en tout cas…bon j’ai quand même des crédits voyages bons pour deux ans, ici et en Russie – parce que y’a pas juste ici que les conditions contractuelles ne sont pas respectées – que j’espère pouvoir utiliser car sinon c’est un beau 5000$ auxquels je vais devoir dire au revoir ?

    Par ailleurs, tous ces voyages en moins font du bien à notre planète. Je pense que les voyageurs que nous sommes allons devoir faire un exercice de réflexion profonde sur comment voyager mieux, de façon plus responsable pour la planète. Voyager moins, mais pour plus longtemps à la fois, fait certainement partie d’une des solutions. Je doute fort qu’une majorité de voyageurs, moi compris!, achètent des crédits carbone pour compenser les émissions de leurs trajets d’avion. D’ailleurs si vous n’avez pas encore écrit d’articles là-dessus, ça pourrait être intéressant ??

    1. Andrew D'Amours

      Moi je pense voyager quand même assez tôt, et pourtant je ne suis pas un optimiste de nature 😛 Mais sérieusement, je ne peux pas croire qu’aucun assureur va prendre l’opportunité d’offrir un forfait qui couvre la Covid-19 pour les voyageurs qui sont à faible risque, mais bon, c’est sûr que c’est possible. On va voir! Et super pour la Russie, c’est un des pays qui me fascinent le plus! Et en effet, en espérant que ça ait comme effet positif d’au moins faire réaliser aux gens qu’il y a d’autres endroits à visiter dans le monde que les Caraïbes et l’Europe de l’Ouest, et réduire le surtourisme. Et donner envie aux gens de faire des voyages plus authentiques et dépaysants!

  8. Adeline

    Merci pour ces informations très précieuses! Je n’avais pas pensé à l’idée du test en arrivant dans un pays. L’horizon s’éclaircit, ça donne de l’espoir pour voyager de nouveau 🙂

Leave a Reply