L’Ontario va rouvrir ses frontières provinciales (terrestres) demain

Depuis la mi-avril, l’Ontario avait «fermé» ses frontières provinciales avec le Québec et le Manitoba. J’avais traversé le premier jour de la fermeture et 2 autres fois depuis (dans le cadre de voyages internationaux, une raison essentielle), alors je te partage ça… mais tout d’abord, l’important, c’est que les frontières vont rouvrir demain.

Voici les détails.

Soit dit en passant… on va bientôt publier la liste des dizaines de pays où les Canadiens peuvent voyager ainsi que cette même liste pour les voyages interprovinciaux.

Et parlant de frontières terrestres, pour ceux qui le demandent, il n’y a encore aucune confirmation pour la réouverture de la frontière terrestre Canada–États-Unis (pour les Canadiens et pour les sorties) mais les rumeurs parlent du début juillet comme date plus probable (ce qui coïnciderait avec la fin de la quarantaine de 14 jours), et non pas le 21 juin quand la fermeture actuelle va expirer. Flytrippers suit ça de près.

 

Réouverture le 16 juin

Tu as sûrement vu la nouvelle de la semaine dernière, soit que le gouvernement canadien a annoncé la fin de la qurantaine de 14 jours au «début juillet» comme je viens de le dire.

Signe que les bonnes nouvelles ne font que commencer, la province la plus peuplée du Canada retire toutes ses restrictions à ses frontières provinciales.

Dès demain, il ne sera plus nécessaire d’avoir une raison «essentielle» pour entrer en Ontario.

Comme on l’a déjà expliqué auparavant, les frontières ne sont presque jamais vraiment “fermées” contrairement à ce que plusieurs pensent (même les frontières terrestres du Canada, qui sont traversées par 200 000 personnes par semaine encore à ce jour), car de chaque côté, les résidents ont toujours le droit d’entrer peu importe la raison.

Et il y a toujours des exemptions pour voyages essentiels pour les non-résidents, qui étaient assez nombreuses dans le cas de l’Ontario. Et en plus, aller en Ontario en avion n’était même pas interdit, c’était seulement par voie terrestre.

(Rien que du côté de la ville d’Ottawa, appliquer la mesure a coûté 850 000$ aux contribuables!)

Mais bref, là tout sera levé en Ontario… et au Québec.

 

La fermeture d’avril (et la quarantaine du Québec…)

En avril, c’était une toute autre situation. La blague de notre poisson d’avril sur l’interdiction de tous les voyages interprovinciaux a bien failli ne plus être une blague.

Autant que cela compliquait les choses pour les voyageurs, la réalité est que ça n’avait aucun sens d’avoir des exigences aussi strictes pour ceux qui reviennent de pays avec littéralement 0 cas de COVID-19, sans même exiger un test ou une quarantaine pour ceux qui voyagent entre ce qui était 4 des pires endroits en Amérique du Nord, d’après les chiffres à ce moment-là (ON, QC, BC, AB).

Mais en pratique, la fermeture des frontières provinciales, ce n’était vraiment pas comme des frontières nationales: sauf les quelques premiers jours en avril, il n’y avait pas de contrôle constant aux frontières terrestres.

(Au début ils ont même refusé l’entrée à quelqu’un du Québec qui voulait se rendre à la LCBO pour acheter un produit que la SAQ n’avait pas — nos gouvernements ont notre santé à coeur et considéraient l’alcool comme bien essentiel même en confinement, mais juste pas assez essentiel pour traverser en Ontario.)

D’ailleurs, le Québec avait copié l’Ontario et fermé sa frontière aux Ontariens. Le Québec suit encore une fois son voisin et enlève sa propre restriction aussi. Le Manitoba de l’autre côté n’a jamais été fermé, mais a toujours eu une quarantaine de 14 jours même pour les arrivées interprovinciales (ça n’a pas encore changé).

Fait méconnu: en avril, le Québec avait même imposé une quarantaine de 14 jours à ceux qui revenaient de l’Ontario pour des raisons non-essentielles!

Mais encore une fois, en pratique, il ne semble pas jamais y avoir eu aucune mention de cette quarantaine sur la section voyage du site web de la santé au Québec (on l’a lu dans le décret gouvernemental, mais disons que peu de gens lisent ça) alors…

C’était tout à fait nouveau, car le Québec (comme l’Ontario, la Colombie-Britannique, l’Alberta et la Saskatchewan) n’avait jamais exigé de quarantaine pour les déplacements interprovinciaux.

Bref, comme l’étanchéité de la frontière, c’est une autre chose qui est très différente au provincial par rapport à la vraie quarantaine fédérale: celle-là est très sérieuse. À ma 5ème quarantaine, j’ai même eu pour la première fois une visite à domicile la semaine dernière!

 

Mon expérience à traverser la frontière Ontario-Québec

Au début avril, je suis allé me faire vacciner aux États-Unis pour simplifier les voyages futurs.

Le premier jour de la fermeture de la frontière Ontario-Québec, je suis entré au Canada par voie terrestre à Niagara Falls pour pouvoir faire ma quarantaine chez moi gratuitement et éviter l’inefficace quarantaine à l’hôtel.

(Ce n’est pas juste nous — et tous ceux qui connaissent quoi que ce soit aux voyages — qui disons que c’est inefficace: le comité d’experts scientifiques assemblé par le gouvernment lui-même a dit la même chose exactement).

Évidemment, mon trajet impliquait de faire 15 heures de bus et de train pour me rendre à Québec… et donc de traverser la frontière Ontario-Québec.

Voici les mesures spéciales qu’il y avait en train par rapport à cette fermeture de frontière: aucunes.

Je suis monté à bord du train no 28 de VIA Rail (d’Ottawa à Montréal et à Québec) le lundi après-midi et aucun employé ne m’a demandé si j’allais à Québec pour des raisons essentielles ou si j’étais résident ou non.

Évidemment, se rendre chez soi (et/ou voyager à l’extérieur de la province) était considéré essentiel.

On m’a posé des questions au sujet de la COVID-19, mais rien de particulier par rapport à la frontière provinciale ou aux nouvelles règles. Je peux en témoigner, car le processus d’embarquement était exactement le même que celui de mon premier train plus tôt ce jour-là, de Toronto à Ottawa.

(En passant: oui, je respecte toujours toutes les règles. Prendre le train pour aller en quarantaine à la maison est entièrement autorisé pour les voyageurs qui reviennent par voie terrestre, contrairement à ce que tout le monde croit. Les seuls qui ne peuvent pas prendre les transports en commun, c’est ceux qui arrivent par avion qui testent positif à leur test d’arrivée: ils peuvent quand même aller chez eux étrangement, mais juste pas en transport en commun.)

Voici le courriel que j’ai reçu de VIA Rail le jour avant mon train.

Le courriel que j’ai reçu de VIA Rail (crédit image: VIA Rail)

 

Bref, VIA Rail ne se mêlait pas de faire respecter les règles: c’était à chaque voyageur de les connaître (et de les suivre). On se fiait sur les voyageurs.

C’est un peu comme le fait que si tu entres par voie terrestre, tu ne peux pas prendre un vol domestique pour te rendre chez toi… mais c’est seulement si le voyageur le déclare lui-même au transporteur aérien que ce sera “empêché”…

Et ce n’était pas seulement à cause que c’était le premier jour de la fermeture: j’ai refait un trajet Toronto-Montréal en train il y a 2 semaines à mon retour de mon voyage en Ouzbékistan via la frontière terrestre pour sauver des centaines de dollars encore une fois.

Et rien n’avait changé au processus et il n’y avait toujours pas de vérification quelconque par rapport au volet “essentiel” du voyage.

Finalement, ma 3ème traversée de la frontière était justement entre les 2, une escale à Toronto pour me rendre en Ouzbékistan… mais en avion, il n’y avait pas de restrictions comme je l’ai dit.

J’ai planifié une longue escale à Toronto, car l’aéroport offre des tests de dépistage PCR et antigéniques gratuits pour les passagers qui quittent: une méchante économie comparativement à ≈ 200$ pour un PCR au Québec.

D’ailleurs, savais-tu qu’il y a des tests antigéniques à seulement 49$ au Québec? Pas mal moins cher que 149$ à l’aéroport de Montréal, non? On te partage cette astuce sous peu (avec plein d’autres trucs pour la reprise des voyages), alors abonne-toi à notre infolettre gratuite!

 

Tu veux obtenir toutes les mises à jour sur le coronavirus pour les voyageurs canadiens?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

La fermeture de la frontière entre l’Ontario et le Québec, qui faisait en sorte que les déplacements entre les provinces n’étaient autorisés que pour des raisons essentielles, prendra fin demain le 16 juin… tout comme la mystérieuse quarantaine interprovinciale du Québec.

Que veux-tu savoir sur les règles de voyages? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses-voyage

 

Photo de couverture: vue de Montréal depuis le train (crédit photo: Andrew, cofondateur de Flytrippers)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply