You are currently viewing Annuler son voyage en Europe à cause de l’invasion de l’Ukraine? (partie 1)

On le voit depuis qu’on a parti Flytrippers: beaucoup de gens ont biiiiiiien peur de biiiiiiien des choses. Surtout de l’étranger et de l’inconnu (et de la nouveauté). C’est normal que tout le monde ait sa propre tolérance (ou absence totale de tolérance) au risque — et c’est correct. Mais on a reçu plusieurs messages sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie et là, certains sont juste un peu trop extrêmes qu’on se doit d’en parler.

Voici donc notre opinion d’experts des voyages, quoique c’est plus des connaissances géopolitiques assez de base qui entrent en jeu dans ce cas précis, pas tant des connaissances de voyage. 

La partie 2 jeudi prochain va être une description plus en détail du risque pays par pays (tu peux la recevoir directement gratuitement).

Parce qu’il y a certainement des endroits où ne pas aller en ce moment à cause de cette invasion, mais ils sont définitivement pas mal moins nombreux que tu te l’imagines.

(Finalement, c’est exactement le même principe que pour les autres risques non reliés à cette invasion, qui paraissent souvent exagérés par les médias entre autres!)

Mais comme on veut toujours éduquer les voyageurs et les aider à être plus informés, je ne peux pas m’empêcher de partager pour commencer plusieurs réflexions et notes importantes sur les risques en voyage de manière générale.

Regarder d’abord la situation dans son ensemble va te permettre d’en venir toi-même à une conclusion logique en sachant les faits et en comprenant ces éléments vitaux.

 

Les ≈ 600 millions d’habitants en Europe (Russie exclue)

Premièrement, bien sûr que tu peux aller en Europe à ce stade-ci de l’invasion de l’Ukraine, je vais quand même dire ça sans attendre la partie 2!

J’espère que tout le monde réalise au moins à quel point c’est énorme comme continent et que l’hésitation de certaines personnes touche seulement certains pays précis (j’imagine que oui). 

Je vais être optimiste et espérer que personne ne pense que l’Europe au complet va être oblitérée nucléairement sans avertissement! 😬

Il y a ≈ 560 sur 600 millions de personnes qui vivent tout à fait normalement là-bas en ce moment (même plus normalement que nous, vu qu’ils ont presque tous enlevé les exigences de masque en avion et partout, comme j’ai pu l’essayer en France il y a 2 semaines — mais ça, c’est un tout autre sujet).

L’invasion est atroce pour les ≈ 40 millions de personnes en Ukraine, évidemment; je ne minimise certainement pas ça. Mais factuellement, ça n’affecte pas la vie dans tous les autres pays! J’y reviens en conclusion. 

Bref, ce n’est pas comme un virus transmissible qui voyage vite, c’est une guerre! Et elle est juste en Ukraine… pour le moment. 

Donc avant de parler des risques que ça s’étende potentiellement (j’imagine que c’est ça qui fait peur à ceux qui ont peur), je veux te faire réfléchir à comment tu pourrais avoir moins peur des risques en général.

 

La perception exagérée des risques en voyage en général

Pour être honnête, la peur qu’autant de gens ressentent par rapport à tout est une des choses qui nous fascinent le plus depuis qu’on a parti Flytrippers, en tant que récipiendaires de milliers de commentaires et questions de voyageurs.

Nous, on est des globetrotteurs aguerris (jeu de mot coïncident). Du moins, plus qu’une bonne partie des gens, en tout cas.

Plein de gens ont peur, et c’est correct bien sûr.

Mais nécessairement, ça peut juste venir du fait que certaines personnes n’ont pas encore pu aller voir le monde et sortir des pays les plus touristiques et connus.

Parce que quand on va découvrir les pays, on se rend inévitablement compte à quel point les gens sont presque tous si gentils partout et que l’idée que tout est dangereux est fausse. 

Aucun autre constat n’est vraiment possible quand on y va et qu’on ne se fie pas aux ouï-dire.

C’est donc justement une bonne raison de voyager plus! Ça va aider pour les peurs (en plus de juste être génial, bien sûr).

Profites-en avec ton «revenge travel» pour ne pas aller juste dans les endroits chers en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest, comme tout le monde fait toujours!

Rien de plus enrichissant que d’aller voir par toi-même pour réaliser que tu peux aller presque partout dans la vie et que tu vas survivre (pas juste survivre; tu vas adorer). Aussi, on t’encourage certainement à écouter moins les nouvelles: c’est sûr que ça ne peut être que bénéfique pour tout être humain évidemment, la science est claire.

 

Le risque de la situation actuelle spécifiquement

Bon, revenons-en à l’invasion de l’Ukraine spécifiquement.

On a reçu des messages de gens qui s’inquiétaient sérieusement pour leur voyage en Croatie, par exemple.

La Croatie qui, pour être clair:

  • fait partie de l’OTAN au même titre que nous
  • n’a jamais été une république soviétique
  • n’a pas de frontière avec la Russie ou l’Ukraine
  • n’a surtout aucun rapport dans le conflit du tout

On comprend que tout le monde a ses inquiétudes, mais quand on regarde les faits que je viens d’énumérer, ce n’est pas vraiment rationnel de penser ça. Mais je comprends que ce n’est pas tout le monde qui connaît tous ces faits, justement. 

C’est pourquoi j’aime mieux expliquer les choses plutôt que de juste te dire «voici les pays à éviter» et que tu n’apprennes rien du tout.

Le premier point est le plus important pour comprendre le risque potentiel par pays dans cette situation précise: la Croatie est membre de l’OTAN, comme 28 pays en Europe… et comme le Canada! 

Donc: attaque sur la Croatie = attaque sur le Canada!

Au fond, le fondement de l’OTAN, c’est que si tu attaques un membre, tu attaques tous les membres… C’est un élément clé des causes sous-jacentes de l’invasion par la Russie, d’ailleurs! 

Donc les pays de l’OTAN devraient être pas mal sécuritaires.

Mais même en faisant abstraction de cet aspect, si Poutine attaquait un membre de l’OTAN, il y a les 3 autres points! La Croatie n’a juste pas rapport avec le conflit (comme presque tous les pays d’Europe, d’ailleurs). 

Poutine veut peut-être recréer l’URSS, mais il ne va quand même pas vouloir soudainement englober l’ex-Yougoslavie quand ça n’a jamais été fait de l’Histoire! Il n’est même pas capable de vaincre des agriculteurs et des paysans ukrainiens en 3 mois, alors ça serait pas mal surprenant qu’il sorte une nouvelle cible pas rapport de même!

Écoute, tu peux définitivement aller en Croatie l’esprit tranquille, en voilà une réponse facile (un pays de fait avant la partie 2)!

C’est très, très facile comme réponse (j’y vais d’ailleurs avec ma copine cet été).

Je pense que c’est ça le bout qui nous fascine le plus: à quel point les gens pensent que quelque chose à un endroit X rend magiquement tout plus dangereux autour. Mais comme toujours, on veut t’aider à mieux comprendre la situation pour vaincre tes peurs si tu en as et à voyager plus.

 

La chose la plus vitale à comprendre sur les risques

Donc si tu retiens juste une chose vitale, c’est que la vaste majorité des événements «mauvais» qui surviennent dans le monde (incluant une invasion, évidemment) sont extrêmement limités géographiquement

Ça se passe là où ça se passe, pas à des centaines de kilomètres à la ronde!  

Pense à quelque chose qui arrive en Virginie ou plus loin. Est-ce que ça va t’empêcher de sortir à Montréal? Ça serait un peu bizarre…

Ce mème qu’on avait fait quand tout le monde capotait ben raide sur une ​​«éruption volcanique historique épeurante»​​ à Hawaï l’illustre assez bien visuellement.

Mème sur les risques en voyage (crédit image: Flytrippers)

 

Un peu ridicule!

Eh bien… c’est presque toujours comme ça!

Par exemple, prenons Lublin, en Pologne. C’est à environ 600 kilomètres de Kyiv, qui est une des zones les plus à l’ouest du front. Pour te donner une idée, c’est environ la même distance entre Montréal et New York. Donc, il n’y a littéralement aucun problème d’aller à Lublin en Pologne (ou à Varsovie ou à Cracovie, qui sont encore plus loin): c’est un autre pays! 

Et c’est un membre de l’OTAN aussi.

Bref, tu peux aller en Pologne. Il y a ce qu’on appelle des frontières dans la vie. L’autre cofondateur de Flytrippers, Kevin, s’en va justement peut-être passer quelques semaines là-bas en juin. 

C’est à côté, mais on s’en fout: ce n’est pas là que ça se passe! 

Il y a des répercussions en Pologne, bien sûr: plusieurs réfugiés sont là et il y a plus d’impacts là qu’en Croatie — mais pas des impacts côté sécurité.

Poutine ne devrait quand même pas attaquer des villes en Pologne! Il y a des bases militaires américaines et tout! S’il planifiait ça, ça escaladerait et on aurait plein de signes. Comme l’invasion de l’Ukraine qui était le secret le moins bien gardé: tout le monde voyait les mouvements de troupe et les signes pendant des mois, ce n’est pas sorti de nulle part!

Bref, des guerres, ça ne déborde pas dans d’autres pays facilement de même. À la limite, des attaques aériennes surprises, mais dans tous les cas, c’est toujours pour cibler des installations militaires ou de quoi du genre, jamais pour juste tuer des civils au hasard, voyons. Tu aurais le temps de sortir en masse, inquiète-toi pas.

Et même à l’intérieur d’un même pays… ce n’est parce que tu entends des mauvaises choses que c’est 100% du pays qui est automatiquement dans le chaos absolu et à éviter entièrement. 

Je suis allé passer un week-end en Irak juste avant la pandémie et le Kurdistan irakien, c’est excessivement sécuritaire. Il n’y a pas plus de risques dans cette partie-là du pays que bien d’autres pays; ce n’est pas parce que le reste du pays est en guerre que toutes les parties deviennent dangereuses partout!

Même Trudeau vient d’aller en Ukraine. Pourquoi? 

Parce que la guerre ne couvre pas magiquement 100% du territoire, ce n’est pas comme ça que ça marche: c’est concis et limité géographiquement. Et bien sûr qu’il a plus de protection que toi et moi (assez de protection imaginaire pour aussi ne pas mettre son masque là-bas alors qu’il le met ici, vu que c’est rendu pas mal du «hygiene theater», tout ça). 

Mais on n’embarquera pas dans les risques de la COVID-19; à voir les nombres record de passagers qui prennent l’avion (article à venir cette semaine), la plupart des gens ont compris que ce n’est pas plus risqué de traverser des lignes imaginaires que de faire les mêmes activités qu’en voyage ici au Canada (vaut mieux tard que jamais, j’imagine).

Pour les risques reliés aux guerres et autres, voici finalement des dernières réflexions pour t’aider à les regarder rationnellement, parce que réagir impulsivement et émotionnellement sans regarder les faits n’est pas très pratique pour des voyageurs.

 

Dernières réflexions

Premièrement, tous ceux qui ont suivi ça de près ont certainement remarqué que bien des gens ont vraiment beaucoup de difficulté à contextualiser les risques et à évaluer leur gravité. Oui, je parle de la pandémie.

Mais en fait — et c’était comme ça même avant — il y a plein de gens qui ont juste naturellement plus peur de tout. Peut-être que tu en fais partie. C’est ta vie, c’est ton choix, et c’est bien correct.

Évidemment, comme je disais, il y a un élément personnel aussi. Il y en a qui veulent se priver pour essayer de réduire le risque au maximum

Moi, je ne vais personnellement jamais vivre ma vie en ayant peur de risques qui, dans les faits, sont minimes statistiquement et surtout, qui sont bien plus faibles que plein d’autres activités que tu fais tous les jours, comme conduire.

Je suis trop rationnel.

Il y en a qui préfèrent se priver peu importe les faits et c’est bien correct de préférer ça, bien sûr.

Mais dans les faits, les risques que quelque chose t’arrive en voyage sont tellement statistiquement insignifiants dans la quasi-totalité des endroits sur la planète, que ça ne vaut pas la peine de te priver d’aller découvrir ces endroits-là.

Alors pour t’aider plus concrètement, reviens jeudi pour la liste du niveau de risque pays par pays. Si tu as encore des doutes, on va faire notre possible pour les dissiper et te rassurer!

 

Tu veux recevoir toutes les astuces pour voyager plus?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Il y a vraiment très peu de logique derrière le fait d’envisager d’annuler son voyage en Europe à cause de l’invasion de l’Ukraine. C’est gros l’Europe, il y a littéralement des millions de personnes qui vivent là en toute sécurité, et ce sont pour la plupart des pays de l’OTAN qui ne sont aucunement concernés par la situation côté sécurité.

Que veux-tu savoir à propos de l’impact de la guerre en Ukraine? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: Općina Split, Croatie (crédit photo: Rodrigo Castro)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply