You are currently viewing Quels pays d’Europe éviter à cause de l’invasion de l’Ukraine (partie 2)

Plusieurs adorent aller en Europe à l’été, et avec raison. On va donc regarder pays par pays si l’invasion de l’Ukraine par la Russie présente un risque pour un voyageur, pour t’aider à décider de ta destination.

C’est très important de d’abord lire la partie 1 pour avoir la base du risque posé par ce conflit (et des risques en voyage en général). Ça explique notamment pourquoi les pays de l’OTAN, c’est très sécuritaire évidemment!

Allons-y avec la liste et les explications pour que tu en apprennes un peu plus sur la géopolitique. 

Moi, j’adore voyager en partie parce que j’adore en apprendre plus sur notre monde; ce n’est peut-être pas ton cas et c’est bien correct. 

Mais c’est toujours pratique d’au moins avoir une base, pour ne pas penser pour une raison qu’on a du mal à expliquer qu’un pays comme la Croatie puisse être touché!

 

La carte

Voici premièrement une carte de la région pour ceux qui sont visuels.

Vois l’infographie pleine grandeur

 

Les 3 pays à éviter pour la plupart des voyageurs

Voici les 3 pays qui, on peut tous s’entendre là-dessus, sont à éviter.

 

Ukraine

Bon, c’est évident que l’Ukraine est à éviter en ce moment pour les voyageurs réguliers. Simple. 

 

Russie

Ensuite la Russie, pour des raisons toutes aussi évidentes. 

À éviter. Pas besoin d’élaborer davantage.

 

Biélorussie

La Biélorussie (ou le Bélarus, c’est la même chose), ça a du sens de ne pas vouloir aller là. Et je ne parle pas de leur dictateur qui détourne littéralement des vols commerciaux qui survolent le pays pour emprisonner un opposant politique ou qui est juste généralement assez terrible comme personne.

Non, c’est qu’il s’aligne toujours avec Poutine, donc le pays fait presque partie de la Russie à ce stade-ci (et on vient de lister la Russie, donc c’est juste logique).

 

Le pays à éviter probablement

En voici un où le risque est moins certain, mais c’est quand même probablement celui qui vient juste après les 3 à éviter.

 

Moldavie (Transnistrie surtout)

La Moldavie et surtout le territoire de la Transnistrie, une république pro-russe autoproclamée  — qu’on a adoré visiter, d’ailleurs; on vient d’ailleurs de publier un article sur notre expérience unique en Transnistrie, vu que c’est d’actualité — c’est une autre destination à remettre à plus tard peut-être.

Même la Moldavie, c’est déjà littéralement le pays le moins visité d’Europe, donc je ne pense pas que bien des gens voulaient aller là de toute façon — la plupart préfèrent malheureusement aller toujours dans les mêmes pays super chers et super envahis de touristes. 

Mais bon, la Moldavie n’est pas membre de l’OTAN et plusieurs experts pensent que Poutine reluque d’annexer la Transnistrie (et il faut admettre que c’est plausible ça aussi). 

Mon article sur la Transnistrie te donne un peu plus de contexte si ça t’intéresse.

 

Les 4 pays à éviter si tu veux être vraiment très prudent

Je ne les éviterais pas personnellement, mais au moins là, il y a un raisonnement logique de vouloir les éviter, pas comme la Croatie ou tout le reste de l’Europe qui n’ont pas rapport avec la situation.

 

Finlande et Suède

Si tu veux être excessivement prudent, tu peux peut-être éviter la Finlande (elle partage 1340 kilomètres de frontières avec la Russie) et la Suède dans une moindre mesure.

Ces 2 pays ne sont pas membres de l’OTAN et, surtout, ils ont soumis leur demande d’adhésion pour rejoindre l’OTAN.

Pour être bien clair: j’irais personnellement dans ces pays sans la moindre hésitation, je ne dis pas du tout que je n’irais pas. Je dis que pour des gens qui ont une tolérance au risque moins élevée que la mienne (c’est-à-dire pas mal tout le monde), au moins c’est défendable de ne pas vouloir aller dans ces 2 pays-là.

C’est basé sur des faits et une logique, pas juste sur une peur irrationnelle et clairement mal informée. 

S’informer, c’est la clé pour faire des voyages agréables, simples et moins chers: ça s’applique aussi ici.

 

Caucase (Géorgie et Azerbaïdjan)

Finalement, à la limite, il y a le Caucase (je vais inclure cette région dans l’Europe dans un souci d’exhaustivité).

Kevin a passé 2 mois en Géorgie l’an passé et a adoré, mais c’est un autre pays frontalier de la Russie qui, encore une fois, n’est pas membre de l’OTAN. 

Il y a aussi surtout un historique de conflit là et dans d’autres pays autoproclamés non reconnus dont la situation est similaire à celle dans l’est de l’Ukraine, dans une certaine mesure.

Même chose pour l’Azerbaïdjan, un rival de l’Arménie voisine, qui est historiquement alliée avec la Russie (l’Azerbaïdjan et l’Arménie ont été en guerre, et le sont techniquement encore en ce moment, en fait).

Ça serait surprenant que ça escalade, mais l’Azerbaïdjan n’est pas un membre de l’OTAN et il partage une frontière avec la Russie, donc ce n’est pas complètement pas rapport au moins.

Je veux peut-être ajouter un voyage à mes 8 qui sont déjà réservés pour le reste de 2022, et ça serait en Arménie, donc tu peux voir à quel point je n’ai aucunement peur d’aller dans le Caucase, personnellement.

(J’irais là-bas pour un événement cool dont je vais reparler, pour ceux qui sont sérieux à propos de vouloir visiter tous les pays du monde comme nous; donc fais-nous savoir si tu veux la primeur!) 

Eh oui, j’irais sans problème même si le pays est officiellement en guerre: premièrement parce que c’est assez stable et arrêté, mais surtout, parce que c’est dans une région TRÈS concise et limitée dans l’espace du pays, comme on a expliqué. Ça n’a pas rapport avec le reste du pays et je suis rationnel par rapport aux risques.

 

Et tous les autres pays?

Ensuite de ça, honnêtement, c’est pas mal tout.

Tous les autres pays n’ont soit pas rapport, soit sont membres de l’OTAN.

Vu que c’est un point important, je te rappelle que si Poutine attaque n’importe quel pays membre de l’OTAN, c’est exactement comme s’il attaquait les États-Unis et le Canada.

Si jamais tu ne crois pas que Poutine ait peur d’attaquer l’OTAN, dans le pire des cas les pays les plus susceptibles d’être des cibles seraient les pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), qui sont des anciennes républiques soviétiques, ou bien la Pologne voisine de l’Ukraine et de la Biélorussie. Peut-être la Roumanie très à l’est, s’il passe au travers de la Moldavie.

On ne peut évidemment pas dire que ça n’arrivera jamais, mais disons que c’est tellement improbable que rendu là, éviter de voyager pour ça, c’est un peu comme éviter de voyager au cas où tu te fasses frapper par la foudre. 

Quoique la foudre est probablement même plus crédible statistiquement!

Sinon, si tu es de ceux qui craignent une attaque nucléaire de la Russie sur une ville arbitraire en Europe de l’Ouest par exemple, bien sûr que le risque zéro n’existe pas. 

Mais là, c’est tellement improbable que c’est peut-être même plus statistiquement probable de mourir étouffé en mangeant, ou je ne sais pas trop quel autre événement peu plausible.

Et encore là… si c’était pour se rendre là, il y aurait des signes précurseurs, une escalade, comme on a expliqué dans la partie 1

Et surtout… si la Russie prend l’option nucléaire, qui dit qu’elle ne va pas plutôt attaquer les États-Unis? Donc finalement, tu ne peux même pas voyager un week-end tranquille à New York si tu te limites à ça…

D’ailleurs, une des disputes que la Russie a avec ses voisins, c’est avec le Canada, dans l’Arctique. Alors pour fermer la boucle avec ce que je disais comme chose vitale à retenir, imaginons que la Russie attaque l’OTAN et envahit une île canadienne dans l’Arctique. 

Est-ce que ça voudrait dire que tu ne peux plus voyager à Québec? Ça n’a pas rapport évidemment. C’est le même pays, mais ça ne veut pas dire que tout le pays deviendrait un champ de mines!

Donc, garde ce principe en tête et profite de ton «revenge travel» en Europe. 😉

 

Tu veux recevoir toutes nos astuces pour voyager plus?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Il y a vraiment très peu de pays à éviter en Europe malgré la situation actuelle: l’Ukraine et la Russie (évidemment), la Biélorussie et peut-être aussi la Moldavie (surtout la Transnistrie). Si tu veux être vraiiiiment prudent, tu peux aussi passer ton tour pour la Finlande, la Suède et le Caucase. Mais pour le reste, il n’y a pas vraiment de raison logique de ne pas y aller.

Que veux-tu savoir à propos de l’impact de la guerre en Ukraine? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Vois les deals qu’on repère: Vols pas chers

Explore des destinations géniales: Inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: Astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: Récompenses-voyage

 

Photo de couverture: Miory, Bélarus (crédit photo: Andrey Kukharenko)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 64/193 pays, 47/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply