8 attraits à Copenhague (et des conseils pour se déplacer et se nourrir)

Jessyca est blogueuse-invitée chez Flytrippers. Suivez-la sur Instagram et voyez sa bio au bas de cet article.


 

Copenhague c’est se sentir chez soi, mais dans un autre pays, avec une autre langue et une histoire super intéressante. Si tu pensais que le Canada était un beau pays, attends de mettre les pieds au Danemark. Même l’eau y est meilleure!

Difficile de ne pas croire au coup de foudre après mon trop court séjour à Copenhague. Ce n’est pas une surprise que le Danemark soit toujours classé parmi les pays où les habitants y sont les plus heureux.

Si ce n’était pas du coût de la vie, j’y aurais déménagé dès la première journée.

Laisse-moi te présenter mes découvertes et je te promets que tu regarderas les deals offerts sur Flytrippers avec l’espoir d’en voir apparaître un pour le Danemark une fois que les deals internationaux seront publiés à nouveau!

 

8 attraits à voir à Copenhague

Le Royaume du Danemark est une monarchie constitutionnelle ayant à sa tête une femme, la reine Margrethe II. Mais le Danemark, c’est plus que la portion méridionale de la Scandinavie. Il est composé de 443 îles dont ce territoire physiographiquement rattaché au continent américain qu’est le Groenland.

La capitale est Copenhague et constitue une des rares portions du territoire où l’histoire des vikings n’est pas riche. Toutefois, assure-toi d’avoir un bon budget car un trio burger chez Burger King te coûtera 18$ (voir la prochaine section).

 

1. La Petite Sirène

 

Non, il ne s’agit pas d’Ariel, la magnifique sirène à la chevelure rouge. L’histoire de celle-ci est plutôt triste. D’ailleurs, je te conseille fortement d’aller lire son histoire racontée par l’auteur Hans Christian Andersen. Cette statue de bronze constitue une des attractions principales de Copenhague et, tout comme la Joconde, elle est aussi une déception.

Malgré tout, tu n’as pas le choix de prendre une photo d’elle et d’admirer la vue du port derrière (qui vaut le déplacement) ainsi que tous les autres touristes qui tentent de prendre la photo la plus originale (Ah ! Le Gram !). Petit conseil, prend le temps de lire l’histoire de la Petite Sirène, mais aussi de la statue. Ainsi, tu la percevras différemment.

 

2. Visite guidée gratuite

Les free walking tour ne sont jamais réellement gratuits. Effectivement, il est usuel de laisser un pourboire à la fin de la visite.

Nous en avons réservé un avec la compagnie Sandeman et notre guide était très bon. Il couvrait autant le passé de la ville que le présent. Nous nous sommes rapidement rendues compte que nous connaissions rien de Copenhague. Malgré la pluie, nous avons trouvé notre bonheur en arpentant les rues et en apprenant des choses qu’uniquement les locaux savent. 

 

3. Nyhavn

Dans mes voyages, j’ai vu plusieurs villes et villages avec de magnifiques maisons colorées, mais je suis forcée d’admettre que la vue de part et d’autre du canal Nyhavn (nouveau port) est dans mes préférées.

Ce canal a autrefois été creusé par des prisonniers de guerre suédois. À l’époque, on le connaissait pour ses bars, ses prostituées et ses marins. De nos jours, on le reconnaît pour les magnifiques maisons d’inspiration néerlandaise, la maison d’Hans Christian Andersen, ses musées et ses bateaux amarrés.

 

4. Amalienborg

Le palais d’Amalienborg est la résidence hivernale de la famille royale. Il est constitué de quatre bâtiments. Si vous vous placez dos à l’Opéra de Copenhague, selon les dires de notre guide, le premier bâtiment à votre gauche est la demeure de la reine et le prince se trouve dans celui de droite.

En son centre, on y retrouve le Amalienborg Slotsplads; une place publique où il est possible d’admirer le palais, une statue du roi Frédéric V de Danemark, le Marmorkirken et la relève de la garde. On ne se fera pas de mensonges, la relève de de garde ne sera pas le moment épique de votre voyage; il se passe peu d’action. Néanmoins, si vous n’avez jamais été témoin de ce processus, ça vaut la peine de s’arrêter vingt minutes et d’observer. 

 

5. Marmorkirken

Lorsque vous marchez dans le quartier de Frederiksstaden, il est difficile de manquer cette église de marbre avec son imposant dôme vert. Son architecture rappelle la Basilique Saint-Pierre de Rome. L’entrée y est gratuite et l’intérieur n’a rien à voir avec nos églises traditionnelles. Prenez le temps d’admirer l’intérieur du dôme.

 

6. Château de Rosenborg

Un peu plus loin du centre se trouve le château de Rosenborg, un petit bijou visuel et résidence royale danoise jusqu’au début du 18e siècle. Il s’agit d’une magnifique combinaison de l’architecture flamande et néerlandaise de la Renaissance.

La visite du château est d’environ 20$. Par contre, si vous voyagez à faible budget comme moi, vous devriez trouver votre bonheur à explorer autour et à contempler ma future maison à partir de son jardin (Oui, oui ! Ma future maison, rien de moins !)

 

7. Kastellet 

Il s’agit de la citadelle la plus charmante que j’ai eu l’occasion d’explorer. À l’opposé de la Citadelle de Québec, celle de Copenhague a répondu à son utilité première lors de la bataille de Copenhague en 1807. Aujourd’hui, elle appartient au ministère de la défense danois.

Sur place, on y voit de charmantes maisons rouges en rangée, un joli moulin à vent et la maison jaune du commandant face à une église, elle aussi jaune. Puisque l’endroit est paisible, il est agréable de s’y promener et l’accès est gratuit.

 

8. Strøget

Les adeptes du lèche-vitrine et les accros du magasinage seront servis par la Strøget. Il s’agit d’une des rues piétonnes les plus longues d’Europe. Des boutiques souvenirs aux magasins de marques tels que Prada, vous y trouverez de tout. Il semblerait que, durant la journée, le nombre de piétons arpentant l’artère est tellement important que les vélos y sont interdits.

 

Où manger

Sur ton chemin, tu verras de nombreux cafés/bars. L’ambiance y est chaleureuse et s’il fait frisquet ou s’il pleut, tu apprécieras énormément. Toutefois, fais attention à ton budget. À 7-8$ le café, le porte-monnaie crie.

Je te suggère fortement d’essayer un de leurs mets typiques, le hot-dog. Oui, oui ! Tu as bien lu. Mais pas n’importe quel hot-dog. Ceux proposés sont gourmets et vendus à environ 8$. Je t’ai averti que le coût de la vie était élevé, mais je t’annonce qu’il est tout de-même possible de trouver des restaurants abordables puisque tu ne mangeras certainement pas des hot-dogs gourmets durant tout ton séjour.

Si tu as envie de te laisser tenter par d’autres repas typiques, je te conseille deux marchés: le Reffen et le Torvehallerne. En cas de pluie, le second est couvert par une structure fermée en verre.

 

Comment se déplacer

Dans plusieurs villes d’Europe, Google Maps est ton allié et Copenhague ne fait pas exception. Le réseau de transport urbain est neuf, propre et fiable. Tu sais même en temps réel dans combien de temps ton train, ton métro ou ton autobus va arriver.

En arrivant à l’aéroport, nous avons pris une City Pass Small à 200 DKK (40$) qui couvre l’aéroport et une zone limitée autour de Copenhague. Si tu désires sortir du périmètre de la ville, il te faudra la City Pass Large qui est le double du coût. Pendant 72 heures, tu as accès à tout le réseau de transport en commun qui est en fonction 24h sur 24. Il est très facile de s’y retrouver.

Si tu préfères te déplacer à vélos, plusieurs entreprises proposent la location. Notre guide nous a dit que la ville est celle où l’aménagement du territoire est le mieux conçu pour les cyclistes dans le monde. Un autre point pour le Danemark. Petite statistique intéressante à dire pour impressionner ta famille à Noël: les Copenhaguois pédalent l’équivalent de 35 fois le tour du monde en une journée (selon VisitDenmark).

 

Sommaire

Écrire cet article était clairement un couteau à double tranchant; je ne pense qu’à y retourner maintenant. Quand tu y seras, je te souhaite d’être autant bouche-bée que je l’ai été. La Scandinavie a des recoins à couper le souffle, tu verras.

Justement, le récit sur la randonnée vers la falaise du Preikestolen en Norvège te le démontrera, tout comme les 8 articles sur l’Islande (qui ne fait pas partie de la Scandinavie, mais qui fait partie des pays nordiques).

Tu peux lire mes autres articles:

Que penses-tu de Copenhague? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Tu veux recevoir plus de contenu pour découvrir des destinations géniales?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: Nyhavn et ses maisons colorées (crédit photo: Jessyca, blogueuse-invitée)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Jessyca Gagnon

À 17 ans, je suis partie seule faire une immersion anglaise. Dès lors, j'ai pris goût à cette sensation de liberté et à ces aventures incroyables. Ces éléments sont tellement importants dans ma vie que j'ai récemment abandonné ma carrière d'enseignante afin de retourner aux études en tourisme. «Jamais trop tard pour être heureux!» comme ils disent. C'est qui «ils» d'ailleurs? Bref, j'ai choisi le verre à moitié plein, et toi?

Leave a Reply