Comprendre le nouveau système de prix Aéroplan

La partie la plus importante d’un programme de récompenses est évidemment d’utiliser tes points pour des voyages gratuits. Donc, la partie la plus importante du nouveau programme Aéroplan est certainement le système de prix, qui est souvent appelé le tableaux des prix de vols par les amateurs de récompenses voyages. C’est ainsi que la grande réserve de points que tu pourras acquérir facilement lors du lancement du programme en novembre deviendra réellement des vols.

Après avoir lu cet article, tu comprendras très clairement comment tout cela fonctionne.

Allons-y.

 

Nouvelles bases de tarification Aéroplan

La tarification du nouveau programme Aéroplan est complètement différente de celle du programme actuel.

Le nouveau Aéroplan est un programme hybride, et il est en fait hybride de 2 façons:

  • hybride pour Air Canada vs. les transporteurs aériens partenaires
  • hybride pour les prix basés sur la distance vs. les prix basés sur la région

Ce sont les deux choses les plus importantes à comprendre au sujet du nouveau système de tarification Aéroplan.

En termes très simples :

  • le prix d’un vol sur Air Canada est différent de celui d’un vol sur les transporteurs aériens partenaires
  • le prix d’un vol est basé sur la distance parcourue, mais les niveaux de prix varient selon la région

Cela peut sembler compliqué (ça l’est certainement un peu plus qu’actuellement), mais ce n’est pas si difficile à maîtriser — et le but de cet article est de te montrer de façon très concrète comment tout comprendre.

On va se concentrer sur le prix en points: on a déjà couvert en détail que toutes les surcharges en argent seront éliminées complètement, un des meilleurs aspects du nouveau Aéroplan.

Contrairement au tableau de prix actuel très simple d’Aéroplan, le prix varie maintenant grandement par ville de départ. Cela rend plus difficile pour nous de généraliser comme avant, car entre nos lecteurs au Québec et ceux en Colombie-Britannique, il y a quand même 2 000 milles de distance, ce qui est une différence énorme dans un programme avec des prix basés sur la distance. Mais dans la version française de nos articles, on va principalement utiliser le Québec comme exemple bien sûr.

Cela dit, je vais te montrer de façon aussi simple que possible comment les prix fonctionnent pour que tu puisses le savoir pour n’importe quel vol, mais pas pourquoi c’est ainsi ou rien du genre. Bien sûr, si tu veux un peu de contexte et plus d’explications sur chaque aspect, l’article de survol sur le nouveau programme Aéroplan t’explique assez en détail pourquoi le mécanisme de prix est tel qu’il est.

 

Nouvelle tarification Aéroplan étape par étape (transporteurs partenaires)

Commençons par la question d’Air Canada par rapport aux transporteurs aériens partenaires.

Pour les vols sur les plus de 30 transporteurs aériens partenaires, c’est assez facile: il y a des tableaux de prix et chaque liaison précise coûte un nombre de points fixe qui ne change jamais, le même principe que présentement. Pour les vols d’Air Canada, le mécanisme sous-jacent est le même, mais il y a une différence majeure à expliquer par la suite.

Mais commençons par comprendre les bases et concentrons-nous sur les vols avec les transporteurs aériens partenaires pour d’abord expliquer les tableaux de prix de vols hybrides basés sur la région et sur la distance.

D’ailleurs, si tu es comme nous et que tu aimes obtenir une valeur démesurée (obtenir un bon deal) … il y a de fortes chances que le meilleur moyen de maximiser la valeur de tes points soit souvent avec les transporteurs aériens partenaires, tout comme c’est le cas maintenant pour éviter les surcharges (même si les surcharges n’existeront plus du tout).

Prêt?

Commençons.

Il y a essentiellement 3 étapes principales et faciles :

  1. Déterminer les régions (départ et destination)
  2. Utiliser le tableau de prix de vols approprié
  3. Déterminer la distance totale parcourue
  4. Déterminer le niveau de prix

C’est vraiment plus simple que ça en a l’air.

 

1. Déterminer les régions

C’est la même chose qu’avec le programme actuel (et la plupart des programmes aériens): la première étape est de déterminer la région qui s’applique à ton itinéraire spécifique, pour voir le prix.

Le monde est divisé en seulement 4 régions géographiques qui sont appelées des “zones de voyage” dans le programme Aéroplan:

  • Amérique du Nord
  • Amérique du Sud
  • Atlantique
  • Pacifique

Nouvelles zones d'utilisation des points Aéroplan

 

Le découpage est assez logique en général, la seule partie subjective étant la frontière entre les zones Atlantique et Pacifique. Celle-ci crée d’ailleurs des opportunités intéressantes de déjouer le système; on t’en dira davantage là-dessus dans la prochaine vague d’articles sur Aéroplan en octobre.

Alors c’est assez simple pour commencer, n’est-ce pas? (L’actuel programme Aéroplan compte 15 régions différentes!)

 

2. Utiliser le tableau de prix de vols approprié

Avec le programme actuel, tout le processus se termine ici: il n’y a qu’un seul tableau des prix de vols (le «award chart» en anglais) et il ne prend en compte que les régions. Donc tout ce dont tu avais besoin, c’est la région de la ville de départ et la région de la destination, et il y a un seul prix pour cette combinaison sur ce seul tableau de prix de vols.

Mais maintenant, chaque région a son propre tableau de prix de vols séparé.

Puisqu’il y a maintenant 4 zones, il y a aussi maintenant 10 tableaux de prix de vols distincts:

  • 4 pour les vols à l’intérieur de chaque zone (Amérique du Nord vers Amérique du Nord, Atlantique vers Atlantique, etc.)
  • 6 pour les vols entre chaque zone (Amérique du Nord vers Atlantique, Amérique du Nord vers Pacifique, etc.)

Ça peut sembler compliqué d’avoir 10 tableaux… mais en réalité ce n’est pas un gros effort de déterminer où tu vas et d’où tu pars (c’est une partie assez de base de planifier un voyage habituellement).

Et surtout, bien que certains d’entre nous les voyageurs savent que se positionner quelque part dans le monde avec un bon deal de vols pas chers (comme ceux que Flytrippers repère) est un excellent moyen d’économiser de l’argent (et donc nous pouvons ensuite parfois utiliser des points Aéroplan pour des vols avec un point de départ autre que l’Amérique du Nord)…

La plupart du temps, la plupart d’entre vous partira de l’Amérique du Nord.

Donc cette partie du processus est assez facile, car il n’y a vraiment que 4 options en termes de tableaux de prix:

  • Amérique du Nord à Amérique du Nord
  • Amérique du Nord à Amérique du Sud
  • Amérique du Nord à Atlantique
  • Amérique du Nord à Pacifique

Maintenant que tu as déterminé quel tableau de prix de vols s’applique, ce n’est pas beaucoup plus compliqué.

 

3. Déterminer la distance totale parcourue

Le programme Aéroplan actuel était uniquement basé sur les régions et la distance n’était aucunement pertinente.

Maintenant, tu dois aussi déterminer la distance totale parcourue (en milles, l’unité de mesure archaïque non-métrique qui domine encore dans le monde de l’aviation).

Pour illustrer tout ce processus, comme exemple, prenons un itinéraire très simple (et une excellente option d’escapade pour un long weekend): Montréal (YUL) à Washington (IAD).

Montréal à Washington, c’est une distance de 489 milles.

En passant, notre outil préféré pour calculer facilement la distance entre deux aéroports s’appelle Great Circle Mapper et c’est l’un des outils qui fera partie de notre guide à venir sur les 20 outils pratiques essentiels pour les amateurs de récompenses-voyages au Canada qui sera envoyé exclusivement à ceux qui s’abonnent à notre infolettre spécifique aux récompenses-voyages.

Tout ce que tu dois faire, c’est inscrire la combinaison de codes d’aéroports et cliquer sur «distance» (Google peut facilement te dire le code d’aéroport pour n’importe quelle ville, et tu pourrais aimer mon article sur les codes d’aéroport à 3-lettres et comment ils sont choisis).

 

Tu verras instantanément la distance en milles.

 

4. Déterminer le niveau de prix

Bon, tu as maintenant tout ce qu’il faut. Alors regardons enfin les fameux tableaux de prix de vols Aéroplan (les 10 sont sur cette page-là, à garder dans tes favoris)!

Tu auras compris que les tableaux de prix ont différents niveaux de prix (ou des rayons de distance) basés sur la distance parcourue.

En passant, chacun des 10 tableaux de prix de vols fonctionne exactement de la même façon. Les seules choses qui varient d’un tableau à un autre sont les rayons de distance et les prix en tant que tel (ils sont spécifiques à chaque région, c’est pourquoi il y a 10 tableaux au lieu d’un seul).

Évidemment, les villes de Montréal et Washington se trouvent toutes les deux en Amérique du Nord.

Nous devons donc utiliser le tableau de prix de vols «Amérique du Nord à Amérique du Nord».

 

Il y a donc 4 variables dans les tableaux de prix de vols:

  • la distance parcourue
  • le transporteur qui opère le vol
  • la classe de sièges
  • le prix

Pour les transporteurs, comme tu peux le voir (même si j’ai masqué les lignes d’Air Canada pour ne pas te distraire tout de suite) ce volet-là est assez simple: pour chaque rayon de distance, il y a simplement une ligne pour les transporteurs aériens partenaires et une ligne pour Air Canada. 

Ce que tu vois à droite, c’est que tu peux réserver différentes classes de sièges, comme avant. Comme tu peux le voir, les sièges en classe «premium economy» ne peuvent être réservés que sur Air Canada, tout comme dans d’autres régions les sièges de première classe (pas la même chose que la classe affaires) apparaissent et ne peuvent être réservés que sur les transporteurs partenaires.

Maintenant, la distance et le prix, Les plus importants.

Je pense que le tableau ci-dessus parle de lui-même, mais bon: la distance parcourue (la colonne la plus à gauche) détermine le prix (les colonnes à droite).

Donc de retour à notre exemple de Montréal à Washington qui couvre une distance de 489 milles.

Ça tombe dans le premier niveau de prix (0-500) et donc un siège aller-simple en classe économique entre Montréal et Washington te coûtera seulement 6000 points sur les transporteurs aériens partenaires, comme United Airlines, membre américain de Star Alliance.

 

C’est aussi simple que ça.

D’accord, il y a un dernier détail.

La distance, ça veut dire la distance totale parcourue. Cela signifie qu’une connexion qui dévie un peu trop du trajet direct pourrait ajouter assez de distance pour te faire passer au prochain niveau de prix si tu es proche du seuil supérieur du rayon. United a des vols directs entre Montréal et Washington, alors ce n’est pas un problème dans ce cas-ci.

Mais prenons un autre exemple rapide pour que je puisse te montrer ce que je veux dire: de Montréal à Miami (MIA), ce qui est 1404 milles. C’est dans le deuxième niveau de prix (501-1500). Mais United n’a pas de vols directs entre Montréal et Miami.

Si tu as une connection à Washington, c’est presque une ligne droite, c’est à peine un détour… donc les deux vols totalisent 1 410 milles au lieu de 1 404 milles pour la ligne directe.

 

Ta distance totale reste dans le même niveau de prix, donc il n’y a pas de problème.

Mais disons que la seule disponibilité de sièges que tu as pu trouver de Montréal à Miami était via Chicago (ORD). Dans ce cas, tu ajoutes beaucoup de distance… et ton vol te coûterait alors plus de points, même si c’est le même départ et la même destination. Parce que ta distance totale dépasse 1500 milles et se trouve dans le niveau de prix suivant.

 

C’est la principale différence avec l’actuel tableau des prix de vols Aéroplan basé sur les régions: que tu aies arrêté, que tu fasses un détour (et tout ton itinéraire en fait), rien de ça n’était pertinent.

Et c’est aussi la principale différence avec le programme Avios de British Airways (le deuxième meilleur programme de récompenses aériennes pour les Canadiens, comme mentionné dans notre fichier-ressource gratuit sur les programmes essentiels auxquels s’inscrire). Ce programme est également basé sur la distance, mais le prix de chaque segment de vol est calculé séparément, en fonction de la distance parcourue pour ce segment.

Pour le nouveau programme Aéroplan, les prix des segments ne sont pas calculés séparément: seule la distance totale cumulative parcourue déterminera le prix en fonction du tableau de prix de vols de cette région.

 

Nouvelle tarification Aéroplan étape par étape (Air Canada)

Commençons par la bonne nouvelle: les étapes 1 à 4 sont exactement les mêmes pour les vols sur Air Canada:

  1. Déterminer les régions (départ et destination)
  2. Utiliser le tableau de prix de vols approprié
  3. Déterminer la distance totale parcourue
  4. Déterminer le niveau de prix

Maintenant, la mauvaise nouvelle: une fois que tu es à l’étape 4, la tarification est complètement différente de celle des transporteurs aériens partenaires (alors que dans le programme Aéroplan actuel, le coût en points était le même sur Air Canada que sur les transporteurs aériens partenaires, sauf une seule exception pour les vols courte-distance en Amérique du Nord).

Et regarde: quand je dis que les prix sont différents pour les vols Air Canada, je ne veux pas dire que c’est quelque chose de simple comme les niveaux de prix qui sont simplement différents.

Non, les vols sur Air Canada ont maintenant une tarification dynamique.

Qu’est-ce que cela veut dire? En bref, il n’y a plus de prix fixe garanti et unique.

 

Comprendre la tarification dynamique des vols Air Canada

Voici le même tableau de prix de vols de l’Amérique du Nord à l’Amérique du Nord que dans l’exemple ci-dessus, maintenant avec les prix d’Air Canada non-censurés.

Nouveau tableau d'utilisation des points Aéroplan en Amérique du Nord

 

Tu te dis peut-être «bon, ce n’est pas trop mal, c’est simplement une échelle de prix au lieu d’un prix fixe».

Pas tout à fait.

L’échelle de prix n’est fournie qu’à des fins d’approximation, pour t’aider à planifier tes réservations. L’échelle de prix n’est pas le prix minimum et maximum.

En bref, les vols d’Air Canada se situeront dans une certaine fourchette de prix 80% à 90% du temps. C’est cette fourchette de prix qui est dans les tableaux de prix de vols.

Pour un vol de Montréal à Washington de 489 milles, 80% à 90% du temps, les vols d’Air Canada coûteront entre 6 000 et 10 000 points (par rapport à 6000 points toujours sur les transporteurs partenaires; c’est pourquoi ceux qui veulent maximiser obtiendront probablement plus de valeur avec les transporteurs partenaires comme je l’ai dit).

Plus les vols sont chers en argent, plus tu seras proche du haut de la fourchette. Plus les vols sont pas chers en argent, plus tu seras proche du bas de la fourchette.

C’est ça la tarification dynamique, mesdames et messieurs.

Si tu veux voyager à Miami pendant la relâche et tu réserves à la dernière minute, cela fera presque certainement partie du 10%-20% des vols dont le prix sera bien au-delà du sommet de la fourchette fournie. En théorie, les prix pourraient aussi parfois être inférieurs au bas de la fourchette… oui oui, c’est ça. On verra. Tu peux me considérer extrêmement sceptique. Mais qui sait? J’espère que j’ai tort.

Je pense que le mieux que nous devrions espérer de façon réaliste, c’est que les prix au bas de la fourchette soient quelque peu courants. En fait, Air Canada nous a dit que ceux-ci seront tout aussi facile à trouver que la disponibilité de sièges dans le système actuel. Si c’est vrai, c’est honnêtement pas mal bon. Mais même si c’est vrai au global, ce ne le sera pas pour chaque liaison bien sûr.

Donc, ce n’était pas trop mal, non?

Comment cela fonctionne n’est pas trop difficile à comprendre en l’approchant ainsi.

Le concept est simple, mais tu as probablement beaucoup d’autres questions.

 

Questions courantes sur la tarification dynamique Air Canada

Tu te demandes peut-être :

  • Pourquoi s’embêter si même le plus bas prix de la fourchette est simplement le prix fixe sur les transporteurs partenaires?
  • À quelle fréquence les prix se situeront-ils au bas de la fourchette de prix?
  • Les points Aéroplan auront-ils maintenant une valeur fixe lorsqu’ils seront utilisés sur Air Canada?
  • Que se passe-t-il si un itinéraire inclut à la fois Air Canada et un transporteur aérien partenaire?

 

Pourquoi s’embêter si même le plus bas prix de la fourchette est simplement le prix fixe sur les transporteurs partenaires?

C’est vrai hein? Bon, en fait, ce n’est pas surprenant. Oui, même le prix le plus bas que tu es susceptible d’obtenir sur Air Canada est presque toujours le même prix que celui des transporteurs aériens partenaires — et la plupart du temps, il sera plus élevé sur Air Canada que sur les transporteurs aériens partenaires.

Alors beaucoup nous ont demandé pourquoi quelqu’un réserverait avec Air Canada plutôt qu’avec des transporteurs aériens partenaires. La réponse est… pour la même raison que la plupart des gens utilisent le programme Aéroplan actuel pour les vols Air Canada, même si l’écart désavantageux est encore pire en ce moment.

(Oui, beaucoup nous ont aussi demandé pourquoi le programme de récompenses d’Air Canada n’encourage pas davantage les vols sur Air Canada… mais le fait est qu’il les encourage beaucoup plus dans ce nouveau programme que dans le programme actuel.)

Dans le programme actuel, les vols Air Canada incluent des surcharges en argent horribles et coûteuses. Pourtant, la plupart des gens utilisent Aéroplan pour réserver des vols sur Air Canada plutôt que sur United Airlines (ou sur les nombreux autres partenaires sans surcharges).

En une phrase, l’explication est que plus de gens priorisent l’aspect pratique que l’aspect valeur. Air Canada a plus de vols, Air Canada a des vols directs… donc les gens réservent sur Air Canada même si ce n’est pas la meilleure façon de maximiser la valeur des points Aéroplan.

Maintenant, avec ce nouveau programme, chaque siège sur les vols d’Air Canada est disponible. Pas besoin de trouver la disponibilité. Encore une fois, la plupart des gens choisiront l’aspect pratique. Il n’est pas étonnant que tant de gens croient au mythe selon lequel voyager doit coûter cher: très peu comprennent qu’être flexible rend ça si facile de faire des économies. Très peu comprennent que voyager n’est pas cher: c’est vouloir que voyager soit pratique qui est cher.

Nous aurons donc un article détaillé sur le sujet au cours des prochaines semaines, mais pour l’instant, c’est l’essentiel. Si tu peux trouver des prix sur Air Canada qui se trouvent à l’extrémité inférieure de la fourchette de prix, alors bien sûr, il vaut mieux réserver des vols avec Air Canada (pour éviter les nouveaux frais de réservation de 39$ sur les partenaires). Mais si le prix est plus élevé sur Air Canada, à moins que tu veuilles prioriser l’aspect pratique au lieu d’obtenir plus de valeur, il est vrai que les transporteurs aériens partenaires seront souvent un meilleur usage des points Aéroplan… comme c’est le cas maintenant dans la plupart des cas.

 

À quelle fréquence les prix se situeront-ils au bas de la fourchette de prix?

C’est l’un des seuls mystères qui subsistent au sujet du nouveau Aéroplan, car Air Canada a fait preuve d’une grande transparence et d’une grande ouverture sur tous les aspects. Mais il n’y a tout simplement aucun moyen de savoir à quoi ressembleront les prix dynamiques jusqu’à ce que le programme soit lancé et que les nouveaux prix apparaissent en ligne.

Le meilleur scénario serait que les prix à l’extrémité inférieure de la fourchette de prix soient faciles à trouver si tu es flexible sur les dates, tout comme les sièges disponibles sont actuellement faciles à trouver. Mais seul le temps nous le dira.

Une chose à noter est la fonctionnalité de tarification préférentielle. C’est un avantage qui viendra avec toutes les cartes de crédit Aéroplan et qui est censé offrir aux titulaires de carte des rabais sur les prix dynamiques, mais c’est aussi un concept très vague à ce stade-ci. Cela semble toutefois prometteur, et les dirigeants d’Aéroplan ont vraiment insisté sur le fait que ce serait d’une grande valeur. Cela reste à voir aussi.

Tu peux lire un peu sur les tarifs préférentiels à la fin de l’article sur les nouvelles cartes de crédit Aéroplan, mais nous aurons plus de détails bientôt.

 

Les points Aéroplan auront-ils maintenant une valeur fixe lorsqu’ils seront utilisés sur Air Canada?

C’est ce qu’on pourrait penser, n’est-ce pas? C’est un peu l’idée même d’un prix dynamique. Mais ce n’est pas aussi simple. Oui, comme tu l’as peut-être lu dans l’explication détaillée du modèle de prix dynamique, les utilisations excellentes et les utilisations terribles seront probablement éliminées afin que toutes les utilisations deviennent moyennes.

Mais Air Canada n’ira pas jusqu’à attribuer une valeur fixe comme le font les programmes de récompenses bancaires (par exemple, les points Scotia valent un montant fixe de 1¢ par point lorsqu’ils sont appliqués aux achats de vols, ce qui est peu mais simple et clair).

La valeur d’un point Aéroplan sur les vols à prix dynamiques Air Canada (en rappel, la valeur, c’est combien d’argent tu économises en utilisant un point) variera quelque peu, en fonction de facteurs que nous ne connaîtrons probablement jamais.

Et comme je viens de le dire, les prix exacts seront connus en novembre. Et surtout, la valeur évoluera et sera modifiée constamment, de sorte que notre valorisation Flytrippers des points Aéroplan devra probablement être mise à jour plus fréquemment.

 

Que se passe-t-il si un itinéraire inclut à la fois Air Canada et un transporteur aérien partenaire?

Je termine avec cette très bonne question. Tous les transporteurs aériens partenaires peuvent être combinés de quelque façon que ce soit (et le nouveau moteur de recherche est censé être l’un des meilleurs sur le marché), alors comment cela fonctionnera-t-il en termes de prix?

Eh bien, si tu combines plusieurs transporteurs aériens partenaires (Star Alliance ou hors-alliance), bien sûr que c’est le scénario le plus simple: le prix ne changera pas du tout, il est strictement basé sur la région et la distance.

L’enjeu c’est si tu combines Air Canada et les transporteurs aériens partenaires (évitable si tu vis dans une grande ville, pas tellement sinon).

Eh bien, la réponse est plus simple qu’elle en a l’air. Le prix sera calculé proportionnellement basé sur le pourcentage de la distance totale parcourue qui est opéré par chaque transporteur. En d’autres mots, c’est une moyenne pondérée.

C’est ici qu’il y a un désavantage net si tu vis dans une ville plus petite où il n’y a pas de transporteurs aériens partenaires (on va bientôt partager un fichier-ressource avec la liste pour chaque ville canadienne).

Voici un exemple: tu habites à Québec alors tu réserves Québec-Montréal sur Air Canada et Montréal-Zurich sur SWISS (tu aurais pu réserver sur United pour éviter Air Canada entièrement, mais disons que tu ne l’as pas fait).

La distance totale parcourue est 3 881 milles, ce qui est dans le premier niveau de prix du tableau Amérique du Nord à Atlantique (le plus désavantageux de tous les tableaux, soit dit en passant).

ntre l'Amérique du Nord et la zone de l'Atlantique

 

Ton prix si tu avais pris seulement des transporteurs partenaires serait de 35 000 points en économie. Si tu avais pris seulement Air Canada, ton prix aurait probablement été dans la fourchette de 35 000 à 60 000 points.

Alors Aéroplan va calculer combien ton vol hypothétique aurait coûté au total sur Air Canada. Disons qu’en argent, le vol n’était pas trop cher, mais pas au plus bas non plus. Disons que la tarification dynamique d’Air Canada t’aurais chargé 45 000 points.

Québec-Montréal c’est 145 milles et Montréal-Zurich c’est 3 736 milles. Ton prix sera donc une moyenne pondérée: en d’autres mots, le vol Québec-Montréal est seulement 3,7% de la distance totale parcourue et Montréal-Zurich est 96,3%.

Donc tu vas payer la somme du:

  • 3,7% du vol hypothétique à 45 000 points sur Air Canada seulement
  • 96,3% du vol à 35 000 points sur les transporteurs partenaires

Ça te donne un prix total de 35 373 points, à peine plus que le prix de 35 000 sur les partenaires.

C’est évidemment le rare scénario le plus optimiste car:

  • Québec est très proche de Montréal
  • ça assume un vol pas cher sur Air Canada

Plus tu habites loin d’un hub, plus tu risques de devoir payer un surplus (mais tu auras plus de disponibilités de sièges pour tes voyages, tel qu’expliqué dans les pour et contre).

Plus le prix en argent des vols à partir de ta ville est élevé, plus tu risques de devoir payer un surplus.

Mais encore une fois, si tu es flexible, tu devrais pouvoir trouver les prix les moins chers pour la connexion sur Air Canada et garder le coût additionnel de partir d’un aéroport plus petit au minimum. On aura d’autres astuces de pro sur le sujet à l’approche de novembre.

 

Tu veux recevoir plus de contenu sur Aéroplan?

Inscris-toi à notre infolettre sur les points

 

Sommaire

Voici comment fonctionne le nouveau système de prix Aéroplan, qui est hybride à la fois par rapport au transporteur qui opère le vol et au fait que la distance et la région doivent être pris en compte.

Flytrippers logoNouveau programme Aéroplan
Présentation du nouveau programme Aéroplan (32 aspects expliqués)
Plan d'action: ce que les membres actuels doivent faire avant le 8 novembre
Pour et contre du nouveau Aéroplan: 9 aspects positifs (et 6 négatifs)
Survol des 11 nouvelles cartes de crédit Aéroplan
Comprendre le nouveau mécanisme de prix Aéroplan
Les nouveaux tableaux de prix de vols Aéroplan
Les meilleurs usages pour maximiser le nouveau Aéroplan (à venir)

Que voudrais-tu savoir sur le nouveau programme Aéroplan? Dis-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: paysage en Suisse (crédit photo: Andreas M)

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

 

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply