Voici combien d’argent ces transporteurs aériens perdent chaque jour à cause du coronavirus

Tout le monde sait que le coronavirus a essentiellement détruit l’industrie du voyage au complet, mais il a particulièrement touché l’industrie de l’aviation (mardi on aura un article avec plusieurs autres photos d’avions stationnés comme celle-là pour te démontrer l’impact visuellement). Les transporteurs aériens perdent des millions de dollars chaque jour, dans certains cas, même des millions de dollars chaque heure.

En tant que passionné de l’aviation (un «AvGeek» en anglais), je trouve ça si triste personnellement. Mais je sais que peu de gens ont pitié des transporteurs aériens, car ils sont assez détestés même durant les bons temps. Mais certains d’entre eux sont encore plus détestés maintenant qu’ils retiennent les remboursements auxquels les voyageurs ont droit pour les vols annulés, mais ça c’est un tout autre sujet (on offrira bientôt une forme d’aide pour ceux d’entre vous qui veulent des remboursements, abonne-toi à notre infolettre gratuite pour recevoir tout en primeur).

Dans tous les cas, il est indéniable que la situation financière des transporteurs aériens est très mauvaise. L’AITA (ou «IATA» plus communément, soit l’«International Air Traffic Association»), qui est d’ailleurs basée à Montréal, rapporte que les transporteurs aériens du monde entier perdent 700 000 $CA par minute. Garde en tête que c’est une lobby (que plusieurs experts considèrent un cartel) qui représente les transporteurs aériens et milite en ce moment pour l’obtention de fonds publics pour ses membres.

Cela dit, les données que nous avons de la part de certains transporteurs sont épeurantes. C’est que leur taux d’épuisement des fonds (le «cash burn rate» en anglais, soit le terme pour combien d’argent ils perdent—ou le flux de trésorerie négatif en d’autres mots) ne peut pas être réduit à zéro même s’ils ne volent pas beaucoup: les transporteurs aériens doivent couvrir leurs coûts fixes. C’est pourquoi la plupart d’entre eux veulent (ou ont déjà obtenu) un sauvetage de la part des contribuables (les transporteurs aériens canadiens seront assurément les prochains).

Voici quelques exemples: combien d’argent 5 transporteurs aériens perdent chaque jour à cause du coronavirus.

 

1. Air Canada

22 millions $CA par jour 

Avion Air Canada (crédit photo: Wikimedia Commons)

 

Notre transporteur national (notre «flag-carrier» en anglais), Air Canada, est le seul des transporteurs au pays à avoir publié des données, donc c’est le plus daté des 5 montants de cet article (c’est mieux que de ne rien avoir pour le Canada). Étant une société cotée en bourse, Air Canada nous a donné beaucoup d’information cette semaine (nous avons couvert leur promotion de milles Aéroplan; on aura un article détaillé sur le reste des nouvelles).

Au moins de mars, ils ont perdu 22 millions $CA par jour, mais heureusement, ils disposaient encore de 7 milliards $CA en liquidités au début du mois d’avril. C’est beaucoup d’argent, mais ils refusent toujours de l’utiliser pour rembourser ceux dont les vols américains ou européens ont été annulés et qui sont à 100% explicitement éligibles à des remboursements selon la loi.

Les autres transporteurs aériens canadiens font la même chose, car ils savent que la plupart des gens vont laisser tomber et prendre le crédit-voyage terrible. Le Canada a l’un des secteurs de l’aviation les moins compétitifs (et donc certains des tarifs aériens les plus élevés), alors les transporteurs aériens espèrent probablement que la plupart des voyageurs continueront de faire affaire avec eux de toute façon.

 

United

70 millions $CA par jour 

Avion United (crédit photo: Wikimedia Commons)

 

United, le partenaire d’Air Canada dans Star Alliance, est l’un des plus pessimistes depuis le début de la crise du coronavirus. Ils ont déclaré qu’ils perdaient 50 millions $US par jour, ce qui représente 70 millions $CA, soit environ 2,9 millions $CA par heure. Par contre, l’industrie aérienne américaine a obtenu un sauvetage de 35 millions $CA (et le gouvernement leur a dit de rembourser les voyageurs).

Ils ont été largement critiqués pour leurs nombreux changements négatifs pendant la crise, malheureusement pour moi (j’étais tellement excité d’avoir le statut d’élite de transporteur aérien pour la première fois de ma vie en 2020—avec United grâce à mon statut élite Marriott Bonvoy). Comme les transporteurs aériens canadiens et bien d’autres autour du monde, il semble qu’ils parient que le fait de traiter les clients horriblement pendant la crise n’aura pas d’impact plus tard, car les voyageurs ne s’en souviendront pas ou ne s’en soucieront pas. C’est peut-être vrai; on verra.

Une chose est certaine, statut élite ou pas, en tant que voyageurà petit budget je vais continuer à utilise mes milles Aéroplan sur United pour éviter les surcharges qu’Air Canada impose. C’est bien parce que notre secteur des points de récompenses voyage est lui aussi moins concurrentiel qu’aux États-Unis… mais une majorité de voyageurs ne prend pas le temps d’accumuler des voyages gratuits et seront peut-être plus libres que moi à punir certaines compagnies aériennes dans le futur parce qu’ils paient avec de l’argent.

 

American

98 millions $CA par jour 

Avion American (crédit photo: Wikimedia Commons)

 

Parmi ceux qui ont divulgué leur «burn rate», American prend la première position. Ils perdent environ 4 millions $CA chaque heure. Oui, à chaque heure de chaque jour. Ce n’est pas vraiment surprenant qu’ils soient les premiers, puisque c’est le plus grand transporteur aérien au monde, comme on te l’a dit dans notre article récent sur les aéroports les plus fréquentés au monde en 2019.

Ironiquement, c’est le PDG d’American qui a dit cette phrase célèbre en 2017: «je crois que nous ne perdrons plus jamais d’argent» («I don’t think we’re ever going to lose money again»). Ça a mal vieilli disons.

Voici un autre fait incroyable: alors qu’American Airlines vaut 6 milliards $CA, ils ont demandé à des évaluateurs professionnels de déterminer la valeur de leur programme de récompenses et ce dernier vaudrait apparemment 40 milliards $CA. Oui, le programme de récompenses à lui seul. Alors si tu es de ceux qui malheureusement n’obtiennent pas encore au moins 1000$ par année en voyages gratuits grâces aux primes de bienvenue des cartes de crédit, il serait temps! Arrête de t’inquiéter ou de penser que c’est mal vu: ça ne l’est pas et c’est extrêmement lucratif pour tous ceux qui sont impliqués. Si tu n’en profites pas, tu ne fais que subventionner d’autres voyageurs futés.

 

Lufthansa

36 millions $CA par jour 

Avion Lufthansa (cédit photo: Wikimedia Commons)

 

Traversons l’Atlantique et voyons le plus grand groupe de transporteurs européens de Star Alliance, qui est également le plus grand d’Europe. Le Lufthansa Group est propriétaire de Lufthansa, SWISS, Brussels Airlines, Austrian Airlines, Eurowings, Edelweiss Air et Air Dolomiti.

Ils perdent plus de 1 million par heure, soit 36 ​​millions $CA par jour. Ils obtiendront peut-être l’un des plus importants sauvetage par les contribuables, soit plus de 10 milliards $CA. Mais pour l’instant, ils envisagent encore de le refuser catégoriquement.

Ils considérent dire non et plutôt se protéger de leurs créanciers, au lieu de devoir laisser le gouvernement s’immiscer dans leurs décisions d’affaires (le gouvernement allemand souhaite imposer cela comme condition du sauvetage).

 

Air France-KLM

38 millions $CA par jour

Avions Air France et KLM (crédit photo: BriYYZ et Wikimedia Commons)

 

Un autre des trois grands groupes de transporteurs aériens «legacy» (de prestige) d’Europe, Air France-KLM, fait face à une situation tout aussi désastreuse. N’étant pas en reste par rapport à leur grand rival du pays voisin, le groupe Air France-KLM perd plus de 25 millions quotidiennement, soit 38 millions $CA par jour.

Ils ont également eu droit à un énorme plan de sauvetage, qui crée des tensions entre les gouvernements français et néerlandais (les deux sont propriétaires minoritaires de l’entité fusionnée). Malgré cela, il semble que les deux refusent illégalement les remboursements avec la complicité de leurs gouvernements.

Alors ce n’est pas qu’au Canada que les élus sensés représenter les citoyens se rangent du côté des transporteurs. Mais au moins pour les vols de l’UE, c’est certain que les voyageurs obtiendront un remboursement, ce n’est qu’une question de temps. Au Canada, pour les vols hors-UE et hors-É–U, ce n’est pas aussi clair…

Tu veux obtenir notre aide pour les remboursements et notre contenu sur l’aviation comme les photos d’avion en rangement?

Inscris-toi à notre infolettre gratuite

 

Sommaire

Ce n’est pas une surprise que les transporteurs aériens perdent énormément d’argent en raison de la pandémie du coronavirus. Mais perdre plusieurs millions de dollars par heure est un taux assez impressionnant. Ce sera intéressant de voir ce que l’avenir nous réserve, ça c’est certain.

Que penses-tu de l’avenir de l’industrie de l’aviation? Dis-le nous dans les commentaires ci-dessous.

 

Explore des destinations géniales: inspiration de voyage

Apprends des trucs de pro: astuces de voyage

Découvre les voyages gratuits: récompenses voyage

 

Photo de couverture: avions AA à Tulsa (crédit photo: Nick Oxford

Divulgation publicitaire: Par souci de transparence, Flytrippers peut recevoir des commissions sur les liens inclus dans cet article, à coût nul pour toi. Merci de les utiliser pour nous encourager gratuitement, nous l’apprécions! Tu nous permets de continuer à trouver gratuitement d’excellents deals et à offrir gratuitement du contenu intéressant. Puisque nous avons à coeur notre mission d’aider les voyageurs et que notre réputation et notre crédibilité priment sur tout, nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-mêmes et nous ne donnerons jamais à aucun tiers parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, clique ici.

Partage cet article pour nous aider à aider le plus de gens à voyager plus pour moins:

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply