Faits saillants de notre voyage hivernal en Europe: 12 vols pour 450$ total

Pour te donner une idée de combien de pays géniaux tu peux explorer pour seulement 450$ de vols à partir de Montréal, on te partage les faits saillants de notre voyage épique en Europe de l’Est à l’hiver 2018. 

Quand tu vois un bon prix vers l’Europe sur notre page de deals de vols pas chers, tu peux toujours compter sur le fait qu’une fois rendu en Europe, tu peux te promener pas mal pour pas cher (surtout en voyageant léger).

En guise de rappel, on a fait un périple de 12 vols en Europe. Tout ça pour seulement 450$ total (250$ pour l’aller-retour en Europe via l’Islande… et 8 autres vols en Europe à 25$ en moyenne chacun). Les vols sont si abordables en Europe. On ne planifiait pas vraiment faire ce voyage (parce que dans mon cas j’étais déjà allé 3 fois en Europe dans l’année 2017), mais à ce prix-là, on n’a pas pu résister.

Je vais faire des articles plus détaillés sur chacune des villes visitées, alors ici je vais vraiment rester en surface et donner un avant-goût du voyage et de chaque destination découverte.

L’Europe de l’Est c’est génial et surtout, c’est pas mal plus abordable une fois sur place. Souvent presque la moitié moins cher que les pays très touristiques comme la France, l’Italie…et pratiquement toute l’Europe de l’Ouest en fait (comme mentionné dans notre classement des destinations pas chères). Et en plus, nous on adore les destinations plus méconnues et moins visitées.

Alors voici les faits saillants de notre voyage.

Arrivée à Stockholm

Je vais garder les astuces sur tout l’aspect logistique du voyage pour un article séparé, ce n’est pas tout le monde qui est intéressé par ça.

Faisons seulement une petite parenthèse: le deal à 250$ aller-retour avait plusieurs choix de destinations, et on a choisi Stockholm parce qu’on savait que c’était le meilleur choix pour la technique multi-billets vers l’Europe de l’Est (j’avais fait exactement la même chose l’année précédente).

De Stockholm à Belgrade, notre première destination, le vol coûtait 38$ (j’ai dit 25$ de moyenne pour nos vols 8 tantôt, oui ça veut donc dire qu’un de nos vols à coûté vraiment pas cher… moins de 10€ en fait, et comme toujours oui, c’est le prix taxes incluses).

Donc disons pour être safe 100$ aller-retour entre Stockholm et Belgrade, plus le 250$ pour se rendre à Stockholm aller-retour de Montréal. Ça fait 350$ total aller-retour. En achetant en un seul morceau, Montréal-Belgrade, c’est 700$ minimum.

Littéralement le double. D’où l’importance de connaître l’astuce des itinéraires multi-billets.

récit voyage belgrade
Stockholm le soir.

Bref, j’avais déjà passé plusieurs jours dans la capitale suédoise l’an passé alors j’ai fait le tour guidé à Kevin, on a marché dans le centre pour apprécier cette ville vraiment jolie, même en hiver.

C’est une ville qui est quand même très uniforme et harmonieuse côte architectural, tous les édifices sont de la même hauteur. C’est vraiment agréable et paisible partout dans la ville.

C’est assez froid en janvier Stockholm comme tu peux te l’imaginer, mais ce n’est pas son pire défaut. Non, ce sont les coûts.

Route enneigée en Suède.

On a dormi dans un hostel, ce qu’on fait plus rarement quand on ne voyage pas solo parce qu’habituellement à 2 ça revient moins cher un hôtel ou un Airbnb (mais pas dans l’ultra-chère Stockholm).

Alors rapidement on s’est dirigé vers l’Europe de l’Est, là où le coût de la vie est plus abordable pour des budget-travelers comme nous, Bref, sérieusement la Suède c’est vraiment un des pires endroits au monde côté coûts.

Passage mémorable à Belgrade

Je n’en dirai pas long sur Belgrade, car c’est un des rares articles de récit de voyage que j’ai déjà écrit.

On a adoré cette ville qui a une si longue histoire (et qui a été rasée à 100% un total de 44 fois).

La vieille ville vue à travers les fortifications.

La ville a un vibe typiquement Europe de l’Est qu’on a adoré.

Bel édifice à Belgrade.

…et les décorations de Noël en janvier étaient une touche spéciale (leur Noël est légèrement décalé du nôtre).

Le sapin et la pancarte “BE”lgrade, vraiment trop mal placée pour devenir iconique comme celle d’Amsterdam.

On a pu profiter du Travel Hacking et de nos Points Marriott pour se payer un hôtel de luxe 5-étoiles gratuit (qui coûtait vraiment peu de Points). Ce fut une expérience géniale, peut-être le meilleur usage de Points Marriott de ma vie même.

Notre hôtel de luxe gratuit grâce au Travel Hacking.

Cet hôtel iconique qui a déjà accueilli Che Guevara (parmi tant d’autres) nous a valu des péripéties spéciales, surtout avec le policier assis devant la porte de la chambre voisine pendant plusieurs jours pour protéger un VIP mystérieux.

Tu peux lire le récit détaillé de notre passage mémorable à Belgrade avec deux voitures plaquées Ontario, des églises qui ont l’air vieilles mais qui ne le sont pas, une statue étrange… et d’autres détails.

Train serbo-roumain inexistant

Nos brèves recherches nous avaient indiqué qu’un train roulait encore entre Belgrade et Timisoara (en Roumanie), là d’où on avait réservé le prochain vol.

Je raconterai dans le blog détaillé, mais finalement ce train-là n’existait plus.

On a au moins pu voir brièvement la ville de Timisoara un peu en la traversant en taxi (taxi à 15$ à partir du pays voisin mentionnons-le), et en bref ça ressemble à ce que tu t’imagines quand tu apprends que leur aéroport utilise encore des tableaux du genre pour afficher les informations des vols:

 

 


 
C’est ce charme à l’ancienne qui me donne très hâte de retourner en Roumanie bientôt!

L’Albanie, pays fascinant

Après une escale en Italie (un routing aucunement logique, mais on prend le moins cher nous, toujours) on est arrivés en Albanie.

Albany c’est aussi une ville dans l’État de New York (là d’où tu peux parfois trouver des vols à 50$US pour la Floride), mais ça n’a rien à voir avec le pays musulman en Europe de l’Est. 

Tirana nous a beaucoup rappelé la Turquie, une destination qui est encore aujourd’hui une de nos préférées à vie. 

Atmosphère très similaire de fusion entre l’Europe et le Moyen-Orient, assez unique.

Il y a des édifices très modernes, mais aussi des reliques comme la fameuse pyramide de Tirana, abandonnée au milieu de la ville. 

On a même pu y grimper pour avoir une belle vue de la ville et des montagnes en arrière-plan.

Vue du dessus de la pyramide.

Bref, c’est une ville très intéressante. Et encore une fois, très abordable!

Vue de la ville de notre hôtel.

On a sauté dans un bus à 10$ qui nous emmenait à notre prochaine destination à 3h de là, après avoir pu contempler les paysages ruraux de l’Albanie et ensuite du Montenegro.

La vue de notre minibus.

Podgorica, capitale du Montenegro

La côte du Montenegro, on t’en a déjà parlé en te partageant une vidéo qui montre à quel point ça a l’air joli. Comme c’était l’hiver, on a décidé de visiter plutôt la capitale Podgorica, qui n’est pas près de la côte.

C’est probablement pas mal moins beau que l’autre partie, disons le comme ça.

Un pont moderne.

Mais comme je dis souvent, même après plus de 40 pays, je n’ai jamais visité une ville où j’ai regretté être allé.

Il y a toujours quelque chose d’unique et j’adore la variété. Mais une journée suffit amplement pour Podgorica.

La rivière Morača traverse le centre de la ville.

Podgorica, c’est une des plus récentes villes à être devenue une capitale dans le monde entier (en 2006, quand le Montenegro s’est séparé de la Serbie justement). 

La ville a l’air très récente franchement et c’est très propre.

Il y a même des palmiers au centre de Podgorica!

Mais pour vraiment apprécier le Montenegro, c’est fort probablement d’y aller au printemps ou à l’automne, et d’aller à Kotor et sur la côte adriatique.

Skopje, ville… étrange

Avant-dernière destination. Alors que Skopje est à 200 kilomètres de Podgorica, on a pris un vol de 565 kilomètres vers Budapest, on a soupé gratuitement dans le lounge d’aéroport (un de nos seuls luxes en tant que voyageurs, car c’est gratuit pour nous) et on a repris un vol de 637 kilomètres vers Skopje.

Oui c’est 1000 kilomètres de plus, mais tout ce qui compte c’est le plus bas prix (pour ceux comme nous qui veulent vraiment voyager plus souvent ou plus longtemps) !

Bref, Skopje, c’est la capitale de la Macédoine, un pays dont plusieurs ne connaissent même pas l’existence. Pas une destination très commune. 

Pourtant, c’était vraiment unique. Je dois leur donner une chose: ils adorent les statues.

Jamais on avait vu autant de statues dans notre vie, il y en a partout, partout, partout.

La plus grosse statue… avec plein de statues autour.

Dans cette courte vidéo, tu peux voir des tonnes de statues qui font partie de la façade de l’édifice, édifice qui est devant une statue, qui elle a 4 plus petites statues sous la grande statues, et d’autres petites statues sur sa base. Ah, et c’est à quelques mètres de plein d’autres statues. Avec son de musicien local authentique en prime.

 

Ce qui était vraiment étrange, c’est que le centre de la ville semblait un peu… artificiel. Tout y est complètement neuf, des édifices magnifiques et super récents. Mais qui avaient l’air un peu pas à leur place avec le reste de la ville.

Un bel édifice.

Pas que le reste n’est pas beau, mais du moins il est plus typique de cette région (et de ce pays, un des plus pauvres du continent).

Comme cette rue-ci, où on a été mangé dans un petit resto très local.

Une rue plus typique.

Honnêtement, la ville est vraiment cool, c’est juste qu’au centre, ça semble un peu fake étrangement.

C’est dur à décrire.

Ils ont d’ailleurs aussi des bus rouges londoniens, étrange aussi.

Les bus de Londres… euh je veux dire Skopje.

On doit mentionner par contre qu’on a adoré notre nuitée au View Inn Boutique Hotel, dans les collines surplombant la ville.

Non seulement la vue était magnifique, l’hôtel qui appartient à un sympathique monsieur avec qui nous avons jasé et toute l’expérience était impeccable.

Difficile de trouver une chambre avec meilleure vue (c’est probablement en été, mais ça paraît mieux que nos propres photos).

Tu peux lire notre review détaillé de l’hôtel View Inn, en anglais. C’est une nouveauté sur notre site, on va partager certaines de nos expériences hôtelières dans notre section de reviews d’hôtels puisque plusieurs nous demandent des recommandations.

Ne t’inquiète pas, c’est la seule section qui ne sera pas disponible en français, c’est exceptionnel (parce que le volume de recherches web pour des hôtels en anglais comparativement à en français, ce n’est même pas comparable).

Tu pourras en lire plus sur Skopje dans l’article détaillé comme mentionné, notamment des détails sur les statues et sur le nom officiel de la Macédoine.

Dernier arrêt: Copenhague et Malmö

Copenhague, capitale du Danemark, est une ville extraordinaire (qui vient parfois à rabais autour de 450$ aller-retour de Montréal d’ailleurs).

Grâce à son aéroport secondaire situé à Malmö, de l’autre côté du pont, en Suède, on a pu passer une journée à apprécier ce haut-lieu du hygge, ce mode de vie danois qui rend les gens bien heureux semble-t-il.

C’était pluvieux, mais ça n’enlevait rien à la beauté de la ville.

Une grande place au centre de la ville.

Et les rangées de bâtisses colorées bien connues sont toutes aussi jolies à voir que ce à quoi on s’attendait.

Vue classique de Copenhague.

Le train entre Malmö et Copenhague est efficace, fréquent et assez abordable.

On en a profité pour visité la ville de Malmö aussi, qui est pas mal plus petite mais qui a justement ce charme paisible.

Un édifice au centre de Malmö.

Ensuite, pour aller reprendre notre vol de retour vers le Québec, on est retourné à Stockholm… en passant par la Pologne. Parce que ça aurait été trop simple de rester dans le même pays (c’est une blague, c’est encore parce que c’était moins cher ce vol-là).

 

Sommaire

Avec les deals incroyablement abordables de WOW air lors de leurs ventes, ça permet de se faire un itinéraire unique pour vraiment pas cher. Et les pays d’Europe de l’Est ont tous un charme particulier qui mérite d’être découvert. Ne manque pas les articles détaillés sur ces destinations sous peu dans notre section d’inspiration si ça t’intéresse!

 

As-tu des questions sur ce voyage, ou les voyages en Europe en général?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment fonctionnent les compagnies aériennes ultra low-cost

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: Centre-ville de Skopje (crédit photo: Andrew, cofondateur de Flytrippers)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Divulgation Travel Hacking: Flytrippers n’est pas un conseiller financier et ne peut d’aucune manière être considéré de la sorte. Nous vous exprimons des opinions personnelles pour vous informer sur le sujet, mais nous vous recommandons de faire vos vérifications personnelles pour vous assurer que le travel hacking est adéquat pour votre propre situation.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 59/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Laisser un commentaire

×

Cart