Utiliser les itinéraires multi-billets pour économiser

Quand vous ne pouvez pas trouver d’aubaines pour votre destination choisie, il y a un moyen simple qui permet parfois d’économiser, surtout quand le billet semble très cher à première vue: les itinéraires multi-billets.

Comme vous le savez, à chaque jour nous publions des aubaines allant jusqu’à 50% de rabais vers des dizaines de destinations, qui changent chaque jour.

Par contre, comme on vous l’a expliqué dans l’article «pourquoi seulement certaines destinations sont sur notre page d’aubaines», vous ne pourrez pas nécessairement toujours trouver de rabais pour votre destination précise à vos dates précises, surtout si vous n’avez pas de flexibilité. Pourquoi? Simplement parce qu’elles n’existent pas.

Donc, quoi faire lorsque vous devez acheter un billet qui n’est pas à rabais? Voici le premier d’une nouvelle série d’articles pour vous aider à économiser lorsque vous devez acheter un billet d’avion qui n’est pas dans nos aubaines à prix réduit.

Évidemment, tout commence avec notre outil de recherche de billets d’avion. Il compare des dizaines de sites de réservation pour vos dates et destinations précises. Vous devriez toujours passer par là pour chercher des billets qui ne sont pas sur notre page d’aubaines.

Voici la première astuce de cette série, celle des itinéraires multi-billets. Avertissement: c’est un article très détaillé pour que vous compreniez vraiment comment vous servir de ce truc… et il y a des règles importantes à savoir.

 

Les itinéraires multi-billets

Un itinéraire multi-billets, c’est quoi? C’est simple: c’est un itinéraire où vous achetez séparément plusieurs billets, au lieu de l’acheter d’un seul coup. Pourquoi faire ça? Pour économiser, bien sûr.

Évidemment, ce truc ne marche pas 100% du temps. D’ailleurs, aucun truc qu’on va vous donner dans le monde du voyage va fonctionner dans 100% des cas. Et il n’existe aucun truc qui fonctionne dans 100% des cas, tout simplement.

Le prix des billets d’avion, c’est extrêmement complexe, comme on vous l’a expliqué dans cet article et cet article auparavant. Donc chaque recherche et chaque destination diffère, il n’y a pas de recette magique qui s’applique à toutes les situations. Parfois ça marche, parfois non.

Par contre, vous devriez quand même essayer chacun de nos conseils avant d’acheter un prix au billet régulier: il y a des bonnes chances que vous sauviez de l’argent, souvent jusqu’à des centaines de dollars.

J’ai personnellement déjà payé 360$ pour un itinéraire qui aurait coûté 1200$ en l’achetant en un seul billet. Une économie de près de 1000$ par billet, simplement en l’achetant séparément. Ça vaut la peine.

 

Pourquoi c’est moins cher… et quand

Encore là, c’est un sujet complexe. Comme mentionné ci-dessus, il y a déjà deux articles précédents qui expliquent en plus grand détail comment les prix des billets d’avions sont fixés. En bref, les prix sont en fonction des marchés qui sont desservis, autant au départ qu’à l’arrivée… et n’ont rien à voir avec la distance parcourue.

C’est pourquoi parfois c’est très payant de déjouer les compagnies aériennes et contourner leurs mécanismes de prix en combinant plusieurs billets.

Mais ça demande des efforts supplémentaires et c’est un peu plus complexe. Sinon, tout le monde paierait moins cher! N’oubliez surtout pas de lire la dernière section pour bien savoir les règles très importantes par rapport à l’utilisation d’itinéraires multi-billets.

Il faut aussi savoir qu’évidemment, c’est plus simple et pratique de tout acheter en un itinéraire. Donc, parfois vous payez plus cher. Vous payez pour l’aspect pratique d’avoir une seule transaction, une seule compagnie aérienne, un seul billet, une plus courte escale, pas de complexité, etc.

Et c’est vraiment vraiment vrai: dans plusieurs situations, ça pourrait vous coûter des centaines de dollars de plus de tout faire en un seul achat.

Mais pas toujours. Si le billet est sous les 400-500$, ça ne va probablement pas fonctionner. Même chose si le prix est déjà un peu à rabais par rapport au prix régulier.

En fait, dans la majorité des cas, ce truc ne fonctionnera peut-être pas. Mais si vérifier vous prend une vingtaine de minutes et vous permet de sauver 200$, c’est un bon investissement de vérifier quand même.

Les itinéraires multi-billets sont surtout une option avantageuse pour ceux qui vont en Europe et parfois en Asie si votre destination est chère… ou bien pour des destinations plus proches mais qui se trouvent à être très chères pour une raison X (à la dernière minute, pendant la saison forte ou bien quand on a moins de flexibilité sur les dates par exemple).

Donc, dans ces situations, vous devriez considérer les itinéraires multi-billets.

 

Les trois principaux types d’itinéraires multi-billets

Il y a trois principales façons d’économiser en combinant des billets. Je vous donner en deux lignes ce que chacune représente à haut niveau, et ensuite il y aura beaucoup plus de détails sur chacune.

Je ne suis pas certain qu’il existe des noms formels alors je vais les baptiser du mieux que je peux:

1. Le vol de positionnement à l’arrivée: au lieu d’acheter Montréal-Bulgarie, vous achetez séparément des aller-retours Montréal-Stockholm et Stockholm-Bulgarie (vous atterrissez à un endroit différent de votre destination finale -Stockholm)

2. Le vol de positionnement au départ: au lieu d’acheter Montréal-Thaïlande, vous achetez séparément des aller-retours Montréal-New York et New York-Thaïlande (vous partez d’un endroit différent de votre ville de départ – New York)

3. Les deux aller-simples: au lieu d’acheter un aller-retour Montréal-Reykjavik, vous achetez séparément des aller-simples Montréal-Reykjavik et Reykjavik-Montréal

Voici en détail comment chacun fonctionne, mais n’oubliez pas d’aller ensuite voir la dernière section de cet article pour savoir les règles importantes par rapport aux itinéraires multi-billets.

 

1. Vol de positionnement à l’arrivée

Surtout pratique pour l’Europe et l’Asie, mais pourrait fonctionner ailleurs aussi.

Pour l’Europe, c’est vraiment le meilleur de tous les usages d’itinéraires multi-billets. On a d’ailleurs déjà fait un article complet sur le sujet. En bref, il y a toujours des vols super pas chers sur des compagnies ultra low-cost de Montréal vers l’une ou l’autre des villes suivantes en Europe (souvent autour de 400$ aller-retour): Londres, Paris, Berlin, Stockholm, Amsterdam, Dublin, etc.

Peu importe où vous allez en Europe, ça vaut presque toujours la peine de prendre un de ces vols pas chers, et d’en acheter un autre vers votre destination séparément. Parce qu’en Europe, les vols sont ridiculement pas chers. Un de mes vols sur Ryanair m’a coûté 13$ (aller-simple) cet hiver, j’en ai vu plein à 4 Euros… et il y avait même un deal avec des billets à 49 sous. Je répète: les vols en Europe, ça ne coûte rien. SURTOUT si vous voyagez léger. Comme toujours, ceux qui voyagent léger économisent le plus! Lisez cet article et celui-ci pour des conseils sur comment ne plus être accro aux bagages.

LIRE AUSSI: Pourquoi vous devriez adorer les hostels

Regardez par exemple les prix sur la page d’aubaines de notre nouveau site Flytrippers Paris

 

Les aller-retour pas chers de Paris sont bien nombreux, vers à peu près partout. Suffit de combiner.

Donc, vous achetez Montréal-Stockholm et une fois rendu à Stockholm pour 450$ aller-retour, vous rendre en Bulgarie pourrait vous coûter seulement 50$ aller-retour de plus. C’est pareil pour plein de destinations, presque toutes les villes d’Europe. Au total, vous vous rendez à votre destination pour 500$ environ, disons même 600$ pour être conservateur. Et faire Montréal-Bulgarie en un seul billet? 1000$ et plus, tout au long de l’année.

C’est un fait vécu: j’ai littéralement sauvé la moitié du prix, juste en séparant mon billet en deux. Ça m’a d’ailleurs permis de visiter une autre ville (Stockholm est magnifique soit dit en passant, blog à venir) complètement gratuitement, en sauvant 500$. En fait, j’ai sauvé plus que 500$, car mon trajet en particulier m’a couté 360$ et l’aller-retour aux mêmes dates, de Montréal vers la Bulgarie en un seul itinéraire, c’était 1200$. J’ai économisé presque 1000$, simplement en achetant des billets séparément.

Ce genre d’économie est possible pour la plupart des destinations européennes, qui sont excessivement chères lorsque vous les achetez de Montréal en un seul billet. Prenez le moins cher billet qui traverse l’océan, et vous vous rendrez à votre destination finale pour moins cher avec un vol européen de plus ET vous pourrez visiter une autre ville européenne gratuitement en boni! C’est une des raisons pourquoi on adore les longues escales.

Pour ce qui est de choisir votre escale, tout dépend encore de votre destination finale, mais en général, Londres risque d’être un bon choix pour n’importe où vers l’Europe, mais chaque cas est différent. Pour savoir quel est le billet le moins cher pour traverser l’océan, utilisez notre outil pour les recherches avancées.

Vous pouvez également remplacer le vol additionnel par un train, qui sont fréquents, rapides et abordables en Europe. J’en ai testé dans plusieurs pays, et même si je suis un AvGeek extrême qui adore prendre l’avion (des fois je m’amuse à m’ajouter des escales inutiles si c’est le même prix), il y a des situations où le train peut valoir la peine et vous faire économiser encore plus.

Nous sommes allés à Istanbul à presque moitié prix grâce au multi-billets.

 

On l’a fait pour notre voyage en Turquie: en un seul billet de Montréal, Istanbul était à 1100$. On s’en est tiré à moins de 600$ avec des trains, des bus et des vols en Europe… qui nous ont permis de visiter Amsterdam, Cologne, Sofia et Kyiv en chemin. Et vivre une expérience unique de sleeper-train entre la Bulgarie et la Turquie (blog à venir sous peu). Sauver de l’argent et visiter quatre pays de plus en bonus. C’est ce qu’on aime.

Pour l’Asie, c’est moins évident, mais c’est faisable. Surtout avec les ventes-éclair pour l’Asie à 499$ aller-retour qui ont lieu le temps d’un weekend, environ une fois tous les deux mois. Si vous nous suivez sur Facebook et vous êtes abonnés à notre infolettre, vous ne manquerez jamais cette vente.

Habituellement les dates disponibles y sont assez nombreuses. Vous pouvez donc par exemple acheter le spécial à 499$ pour Shanghai, et de Shanghai vous pouvez aller en Australie pour moins de 500$. Résultat: Montréal-Australie pour moins de 1000$. De Montréal en un seul billet? Au moins 1300$, souvent plus. Et vous visitez Shanghai en bonus.

Même chose pour les autres pays. Cambodge, Laos, Myanmar, etc. Tous à moins de 1000$ grâce aux multi-billets pendant la vente-éclair vers l’Asie… et tous au-dessus de 1500$ lorsque vous les acheter en un seul itinéraire. Encore là, dans tous les cas, vérifiez si il y a un vol pas cher qui traverse et qui, combiné à un vol intérieur, pourrait revenir moins cher qu’acheter en un billet.

2. Vol de positionnement au départ

Fonctionne surtout avec New York et Boston, parfois Toronto. Il arrive que le vol vers votre destination choisie soit tellement moins cher de New York ou de Boston que ça revient meilleur marché de payer ce vol ET un vol Montréal-New York supplémentaire, plutôt que de simplement acheter le vol en un morceau directement de Montréal. Et encore plus rentable de prendre l’auto pour s’y rendre, si vous êtes plusieurs.

Les vols au Canada sont beaucoup plus chers qu’aux États-Unis, vous le savez tous maintenant. Mais parfois, la différence de prix est même assez grande pour justifier un itinéraire multi-billets. Probablement pas vers les États-Unis, mais vers d’autres destinations oui. Règle générale, plus le billet est cher de Montréal, plus ça peut valoir la peine de partir d’ailleurs.

À ne pas confondre avec les départs vers la Floride de Plattsburgh à New York, qui valent presque toujours la peine mais ce n’est pas du multi-billets ça, c’est juste 45 minutes de route, c’est un aéroport secondaire pour le marché de Montréal, ce n’est pas une autre ville de départ comme tel.

Les prix réguliers vers partout, c’est souvent pas cher de New York…. et si c’est très cher à Montréal, ça peut vite valoir la peine de regarder là-bas. Aussi, comme New York est un marché gigantesque, il y aussi beaucoup beaucoup plus d’aubaines, ce qui veut dire que vous pouvez tomber là-dessus si vous êtes chanceux.

Il y a parfois des ventes de fou, par exemple de New York à la Thaïlande pour environ 400$US. Ramenez ça en dollars canadiens, c’est quand même moins de 600$. Quand on sait que la Thaïlande est parfois à 1400$ de Montréal… faites le calcul. Si vous partez en couple, vous pourriez sauver 1500$ à deux! Évidemment, c’est un cas extrême. Mais c’est pour ça que ça vaut la peine d’au moins vérifier.

Sachez que la plupart du temps, l’aller-retour Montréal-New York coûte généralement 250$, alors il faut que l’économie soit d’au moins ce montant pour valoir la peine. Pour ce qui est de Montréal-Boston, WestJet a lancé une liaison avec des billets souvent à 200$. Pour Toronto, c’est pas mal toujours 200$ se rendre, donc faites vos calculs.

Vous voulez économisez encore plus? Achetez le vol au départ de New York, puis rendez-vous là-bas en autobus ou bien en train pour réduire le prix encore plus si vous n’êtes pas pressé. Ou combinez train/bus au départ et avion au retour. Comme ça vous économisez quand même un peu plus, mais vous arrivez plus vite à la fin de votre voyage quand vous avez hâte de retrouver votre chez-vous… alors qu’au départ vous êtes moins pressé.

Je l’ai fait cet hiver (pour aller profiter d’un deal à New York et tester le Boeing 787 Dreamliner de la compagnie ULCC Norwegian), et laissez-moi vous dire que le trajet Montréal-New York en train le long de la rivière Hudson, c’est sublime. L’aller coûte environ 90$CAN. Au retour, j’ai pris l’aller-simple en avion pour revenir pour moins de 100$CAN. L’économie sur mon vol était de 300$ donc j’ai économisé seulement 100$, mais j’avais envie de tester les trains Amtrak, de (re)visiter New York tout en essayant une nouvelle compagnie aérienne qui ne vient pas au Canada.

Norwegian offre des prix tellement bas des États-Unis que ça peut valoir le déplacement.

 

D’ailleurs, si c’est l’Europe qui vous intéresse, considérez aussi partir de Newburgh, Providence ou Hartford, trois aéroports américains qui ont maintenant des vols pas chers de Norwegian justement… mais que vous devrez rejoindre en auto fort probablement. Donc avantageux si vous êtes plusieurs à splitter le coût de l’essence et la chambre.

Quand vous êtes plusieurs, ça peut valoir la peine d’aller dans un de ces aéroports américains-là (en plus de Burlington parfois) et pour le stationnement, vous prenez un hôtel Sleep Park & Fly. Un article détaillé là-dessus s’en vient, mais essentiellement, ça vous permet d’avoir une nuit dans un hôtel le jour avant votre vol (ou le jour du retour) et d’éviter à payer le stationnement de l’aéroport, car vous laissez votre auto à l’hôtel et une navette gratuite vous transporte à l’aéroport.

Finalement, vous pouvez même faire un super itinéraire multi-billets double, en combinant le 1 et le 2. Comme j’ai fait en partant de New York au lieu de Montréal, et en atterrissant à Stockholm au lieu de la Bulgarie directement. Ce qui m’a fait sauver presque 1000$ pour un seul billet… et visiter plein de nouvelles villes. Si vous n’aimez pas visiter des nouvelles villes, pourquoi vous voyagez?

3. Les deux aller-simples

De loin le plus rare des itinéraires multi-billets. Ça ne fonctionne pas souvent, mais parfois le coût de deux aller-simples peut être un peu moins cher que l’aller-retour en un morceau. Surtout (en fait, presque seulement) avec les compagnies ultra low-cost.

Donc, encore là, ça peut valoir la peine d’au moins le tester. Le prix le moins cher qu’on ait jamais vu pour l’Europe, soit 190$ aller-retour, était seulement possible en achetant deux aller-simples séparés. Il y avait une vente à 75$ l’aller-simple vers l’Europe, mais ils se reprenaient un peu avec des retours un peu plus chers qu’à l’habitude. Ça s’évitait en réservant un aller-simple (sur le site européen de la compagnie) séparément pour revenir à meilleur tarif.

Dublin, en Irlande, a baissé à 190$ aller-retour grâce aux deux aller-simples.

 

Donc faites le test avant de réserver si c’est sur une compagnie ultra low-cost et que le prix n’est pas à rabais, ça peut fonctionner. Utilisez encore notre outil de recherche et sélectionnez vos points d’arrivée et de départ en aller-simples pour voir si vous sauvez.

 

Les 3 règles TRÈS importantes à savoir

Voilà, vous avez survécu à presque tout l’article. Comme vous avez pu le voir, les économies peuvent être assez énormes! Mais ça implique des règles très très importantes qu’il faut absolument respecter si on combine de multiples billets!

1. Réservez toujours le vol le plus cher en premier

Si vous êtes bien préparés et avez fait vos recherches et que vous êtes prêt à réserver rapidement en ligne, vous ne devriez pas avoir de problème. Mais c’est toujours possible que le temps de faire une réservation, le prix de l’autre change (ça ne m’est jamais arrivé et si vous faites vos deux réservations vite, ça devrait être correct). Mais en réservant le plus cher en premier, l’impact sera moindre si vous êtes malchanceux.

Par exemple, si dans mon exemple plus haut, vous profitez du deal de New York vers la Thaïlande à 650$ et qu’entre temps le vol Montréal-New York correspondant change… bien il ne changera pas de beaucoup. Il pourrait passer de 250$ à 300$, peut-être 350$ si vous êtes bien malchanceux. Un petit 100$ de plus, c’est moins grave que si le vol vers la Thaïlande passe de 650$ au prix régulier de 1000$ par exemple… et que vous avez déjà votre vol pour New York pour rien.

2. Laissez-vous BEAUCOUP de temps entre les escales

C’est en fait la règle la plus importante. Laissez-vous énormément de temps entre vos vols. Je recommande une journée complète personnellement: profitez-en pour passer une journée dans une autre ville à visiter.

Vous savez, plein de monde sont stressés à cause des correspondances trop courtes lorsqu’ils achètent un billet. Si vous achetez un billet normal, sur une même compagnie aérienne on s’en fout complètement que votre escale soit trop courte. Ce sera de la faute de la compagnie aérienne si vous manquez la correspondance et ils vous rebookeront gratuitement sur le prochain vol (et si vous payez vos billets avec une carte de crédit de voyage, vous aurez en plus droit à 500$ gratuits si le retard est de 4 heures).

MAIS CE N’EST PAS LE CAS AVEC UN ITINÉRAIRE MULTI-BILLETS.

Si vous manquez votre correspondance, peu importe c’est de la faute à qui, vous devrez vous racheter un autre billet pour remplacer celui que vous avez manqué, à vos frais. Tout simplement. Car vos billets sont avec des compagnies aériennes différentes, et là, c’est votre problème (et avec raison). Vous avez été averti!

Donc, en aucun cas vous ne devriez prendre de risques. Laissez-vous une journée, pourquoi pas même deux journées, à découvrir la ville de votre escale et faites deux voyages pour le prix d’un! Ce sera plus sécuritaire.

Si vous aimez jouer avec le feu, le strict minimum (et je dis vraiment le minimum et c’est encore très dangereux) serait de laisser six heures entre vos vols (si c’est le même aéroport bien sûr). Ça vous laisse un peu de jeu pour un retard de quelques heures de votre premier vol et ça vous laisse le temps de repasser aux bagages et à la sécurité et tout le tralala si vous faites l’erreur de voyageur non-expérimenté, soit d’emmener un bagage dans la soute ?

LIRE AUSSI: Pourquoi vous devriez voyager léger… et comment

N’oubliez pas que la plupart des villes d’Europe ont plusieurs aéroports différents. Donc si vous jouez avec le feu, et qu’en plus vous devez changer d’aéroport, ça pourrait vous coûter cher. Alors que si vous allez en ville pour une journée ou deux, ça ne change strictement rien que vous partiez d’un aéroport différent de celui de votre arrivée.

Et vérifiez bien vos heures d’arrivées et de départ, car avec le décalage, souvent si vous partez du Québec le 21, vous n’arrivez que le 22 en Europe, donc il faut prévoir cela dans vos calculs.

 

3. Vérifiez les politiques de bagages de chaque compagnie

Vérifiez les politiques de bagages de chaque compagnie sur votre itinéraire et rappelez-vous que si vous utilisez des compagnies ultra low-cost, vous devrez payer des frais de bagages sur les deux itinéraires: comme toujours, c’est donc surtout avantageux pour ceux qui voyagent léger!

 

Sommaire

Tout a été dit. Les itinéraires multi-billets sont une astuce qui peut faire économiser plusieurs centaines de dollars si votre billet est très cher au départ de Montréal. Donc ça vaut la peine de prendre le temps d’utiliser notre outil de recherche de vols pour comparer d’autres options.

Ne manquez pas nos prochains articles de la série sur comment économiser lorsque vous achetez un billet qui n’est pas dans nos aubaines.

Quel devrait être notre prochain article dans la série?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Être payé pour prendre l’avion? Ça s’en vient selon un PDG de compagnie aérienne

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 41/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 4 Comments

  1. Mon conjoint et moi avons effectué une réservation au printemps prochain pour Singapur. Merci à vous gens de Flytrippers qui nous permettent d’apprendre sur les déplacements aériens et les différents trucs de voyage. J’attends les prochains bloques pour fixer la suite de votre voyage 2018.
    Sylvie & Yves

    1. Super! Content de l’apprendre, vous avez eu le meilleur deal possible! J’irai moi aussi donc on va préparer du contenu de plus en plus par rapport à l’Asie! Merci de nous suivre:)

  2. Votre site est ”Flyé” pour ne pas dire ”Super Flyé” Merci je le partage sur Facebook, j’en parle à ma famille, mes amis et pourtant je suis agente de voyage!
    Cependant Je ne trouve pas ce que je veux à un bas prix.
    Montréal — New-York dans le port de Manhattan ou l’endroit le plus près du port. On est un couple. J’ai regardé les aller-retours pour deux avec Greyhound 254$CAD, Amtrak 308USD aller-retour, Skylink de mon agence même prix que vous autres, Avion 436USD (218USD par personne) en aller-retour.
    Je trouve ça cher….
    Je prend une croisière Norwegian départ du port de Manhattan à 16:00 le 26 novembre (pour les Bahamas) 1000$USD pour deux (avec balcon). Je sauve beaucoup car je suis agente de voyage. On revient le 3 décembre vers 8:00 am.
    Que me conseilles-tu? Louer une voiture pour aller et revenir en avion, ou faire l’inverse, ou prendre le bus, ou le train, partir plus tôt et coucher à moindre coût dans un hôtel près du port? Peut-être CommuneAuto ou Stop…
    Et bien c’est pas facile!!! Merci de me lire et si t’as pas le temps de me répondre, je vais continuer mes recherches.:(

    1. Bonjour! Quand on va prendre l’avion à New York, si vous avez une auto, c’est sûr qu’à deux ça revient souvent l’option la moins chère, car il y a des hôtels “Sleep Park And Fly” qui peuvent garder votre auto et c’est environ 200$. Cela dit, ces hôtels sont près des aéroports. Personnellement, je crois que le train serait bien car un peu moins cher que l’avion et ça vous emmène à Manhattan directement. J’ai fait le trajet cet hiver, c’est long, mais ce sont des beaux paysages!

Laisser un commentaire

×
×

Cart