MÊME VOL: Boston-Montréal-Suisse: 542$, Montréal-Suisse: 1156$

Saviez-vous que parfois des Américains qui sont partis des États-Unis, mais qui sont assis à côté de vous sur le même vol, ont payé la moitié du prix que vous avez payé pour votre billet en partant du Canada? Pour exactement le même vol! Voici un exemple comique (ou triste) de comment le prix des vols sont fixés — et pourquoi ça fait du sens.

Notre priorité chez Flytrippers, c’est de vous trouver des rabais sur notre page d’aubaines de vols pas chers. Mais on veut aussi vous aider à voyager plus avec des astuces sur ce blog, en vous partageant notre expertise sur le monde du voyage.

Parmi les questions que nos lecteurs nous posent le plus souvent, plusieurs sont à propos des mécanismes de fixation des prix de billets d’avion.

Comme par exemple pourquoi un vol Montréal-Asie est moins cher que Montréal-Gaspé, même si c’est évidemment beaucoup plus loin. Et pourquoi j’ai souvent pris l’avion pour 20$ ou moins aux États-Unis, en Europe et en Asie… mais qu’ici c’est tellement incroyablement cher.

Bref, c’est un sujet complexe qui ne peut pas être couvert entièrement en un article, car habituellement les gens n’aiment justement pas les longs articles. Mais on va vous donner un début de réponse en utilisant ces exemples cocasses de vols Air Canada, dont un de ce jeudi.

Exemple qui est particulièrement ironique étant donné les tensions commerciales actuelles entre le Canada et les États-Unis et la fin plutôt abrupte du sommet du G7 au Québec hier. Peut-être qu’Air Canada vend ses vols à rabais aux Américains comme façon de s’excuser qu’on aie brûlé la Maison-Blanche en 1812. Non, ça n’a rien à voir: voici les vraies explications.

Air Canada vend des vols aux Américains pour la moitié du prix qu’elle les vend aux Canadiens

Ces exemples sont assez fréquents et ceux qui ont été repérés pour vous illustrer la situation ont été tirés directement du site Air Canada pour les besoins de la cause, mais n’oubliez pas que vous êtes toujours mieux d’utiliser un comparateur pour voir les prix de toutes les compagnies aériennes quand vous cherchez un vol.

Cela a pour but de vous démontrer la complexité des algorithmes et les décisions stratégiques des compagnies aériennes qui déterminent les prix des billets d’avion. Et vous rappeler de suivre nos deals et nos astuces, car c’est tellement facile de payer trop cher en prenant l’avion, et on ne veut pas que ça vous arrive.

L’exemple de Montréal

Je reprend l’exemple qu’on vous avait déjà partagé à l’automne, car c’est là que j’ai pris les screenshots pour l’exemple de Montréal, mais il y en a régulièrement (dont un ce jeudi à Toronto, article en anglais).

Air Canada vendait (aux Américains, sur son site US) des vols de Boston à la Suisse, via Montréal, pour 419$ USD (542$ CAD) aller-retour.

Évidemment, ce deuxième (et principal) segment de vol pouvait aussi être réservé de Montréal directement. Le prix pour le même segment Montréal-Suisse vendu aux Canadiens le même jour? C’était 893$ USD (1156$ CAD) aller-retour.

Exactement le même vol.

YUL-GVA : 1,156$
BOS-YUL-GVA : 542$

C’était exactement la même classe tarifaire (Economy Tango), et les mêmes dates. 

Les Canadiens payaient deux fois plus, même en ayant deux segments de vols de moins, pour être assis à côté des Américains sur le même vol Air Canada. Un surplus de 113% pour être précis (au moins c’est mieux que le 133% de plus que les Torontois devaient paye jeudi).

Bref, si vous habitez au Québec et réservez un vol Air Canada vers l’Europe, vous pourriez être assis à côté d’un Américain qui arrive des États-Unis sur Air Canada, qui s’en va au même endroit, sur le même avion… et qui a payé la moitié du prix que vous avez payé.

Dans cet exemple, vous pourriez en fait pu acheter votre vol européen au départ de Boston et acheter un aller-retour séparé Montréal-Boston, et vous auriez quand même sauvé de l’argent comparativement au vol Montréal-Suisse seul. Je répète: pour le même vol Air Canada toujours.

Si vous vous attendez à un traitement préférentiel (côté prix) parce que c’est notre transporteur national, détrompez-vous.

Comme je vous disais, évidemment ce n’est pas toujours le cas (les prix de tous les billets changent à tous les jours…) mais ces exemples sont assez fréquents. C’est la même chose avec les gens de la Côte Ouest américaine qui payent souvent la moitié du prix de ceux de Vancouver, en passant par Vancouver.

Plusieurs sont surpris de ce genre de situations alors je crois que ça vaut la peine de vous expliquer pourquoi ça arrive, et surtout, pourquoi c’est quand même normal (même si ça me fait sourciller d’écrire ça, en tant qu’amateur de vols à bas prix).

Comment Boston-Montréal-Suisse peut être moins cher que juste le vol Montréal-Suisse ?

Il faut comprendre que la distance parcourue n’est pas un facteur aussi déterminant que l’on pourrait le croire dans la fixation des prix. Certes, généralement, plus vous allez loin, plus c’est cher, mais ce n’est pas du tout le facteur principal.

C’est pourquoi on a très souvent des vols vers Bangkok (26 860 kilomètres aller-retour) moins chers que les vols vers Vancouver (7 400 kilomètres aller-retour)… la distance n’a rien à voir avec le prix. Je vous ai déjà fait un article très détaillé pour aller en profondeur sur ce sujet si ça vous intéresse.

Le nombre de vols non plus n’a pas d’impact sur le prix: «logiquement» les gens qui ne connaissent pas le fonctionnement des prix de billets d’avion pourraient penser que les gens de Boston, qui ont deux vols de plus (Boston-Montréal et Montréal-Boston au retour), devraient payer plus cher car ils utilisent des ressources supplémentaires et coûtent plus cher à la compagnie aérienne que ceux qui partent de Montréal directement et utilisent moins de vols. Hélas, ce n’est pas du tout comme ça que ça fonctionne.

Air Canada peut vendre plus cher au Canada car il y a moins de concurrence

Ce n’est pas un secret pour personne qu’au Canada, les prix des billets d’avion sont très chers. Parmi les plus chers au monde. J’ai déjà fait un article pour vous expliquer pourquoi on est 130ième sur 137 ou bien encore 65ième sur 80 dans des études sur les prix des billets d’avion.

La raison principale, c’est le manque de compétition au Canada et les gens sont donc habitués à des prix élevés. Alors les compagnies aériennes peuvent vendre leur vol Montréal-Suisse 1000$ et les gens achètent.

Les gens de Boston aux États-Unis, sont prêts à payer beaucoup moins car ils sont habitués à des prix beaucoup plus compétitifs (grâce notamment à des coûts d’opération plus bas là-bas, des taxes et frais beaucoup plus bas, plus de compétition domestique qui fait baisser le niveau des prix global et plus de compagnies étrangères présentes qui font également baisser les prix).

Donc Air Canada fixe (logiquement) le prix de Boston à Genève tout à fait indépendamment du vol qu’ils vendent dans le marché de Montréal, même si c’est exactement le même segment de vol entre Montréal et Genève qui est impliqué, car un vol c’est un service vendu entre un marché et un autre… et le marché de Boston est tout simplement différent de celui de Montréal.

Un vol, c’est le service de se rendre d’une ville X à une ville Y, sans égard aux escales

Ce que vous devez aussi savoir, c’est que ce que vous acheter ce n’est pas le siège, mais bien le service de vous rendre d’une ville X à une ville Y à un moment précis, et le « service », en plus d’être différent à partir d’une ville où les billets sont toujours cher (Montréal) comparativement à une ville où les gens sont habitués à des prix plus bas (Boston), est aussi différent si le vol est direct ou pas. Le prix est en conséquence.

Donc en fait oui, le nombre de vols dans l’itinéraire a une incidence sur le prix, mais elle est le contraire de ce que vous pensez: plus vous avez de vols, moins votre billet sera cher en général.

Pourquoi? Les vols directs sont plus chers, toujours. Je vous ai également écrit un article qui vous expliquait pourquoi les escales c’est génial, voilà un autre exemple concret: ça vous sauve de l’argent, beaucoup d’argent.

Beaucoup sont prêts à payer plus pour le service d’avoir un vol direct, plutôt qu’un vol avec escale, donc c’est plus cher.

Hubs et transporteur national

Les gens vont presque toujours choisir leur transporteur national à prix égal, donc une compagnie étrangère doit offrir des prix plus bas dans les marchés étrangers. C’est ce qu’Air Canada fait aux États-Unis… et c’est pourquoi la plupart des aubaines internationales qu’on repère pour vous ici sont sur des transporteurs aériens étrangers.

Comme il y a un certaine fierté pour certains ici de voler sur Air Canada (fierté qui n’existe évidemment pas à Boston), certains sont prêts à payer un peu plus pour ça. Certainement pas moi, tout ce qui m’importe c’est le plus bas prix (et je vous conseille d’adopter cette philosophie si vous voulez voyager plus), mais bien des voyageurs préfèrent voyager avec Air Canada, même quand c’est plus cher (ce qui est d’ailleurs souvent le cas objectivement parlant).

Finalement, les villes qui sont des hubs, soit des centres névralgiques pour certaines compagnies aériennes, ont toujours des prix plus élevés sur cette compagnie-là que les villes qui ne sont pas des hubs (notamment puisque comme je vous disais, les gens sont prêts à payer un premium pour les vols directs aussi). C’est normal, c’est comme ça partout.

Le problème au Canada, est qu’on a seulement un vrai transporteur canadien international, Air Canada (WestJet est en voie de devenir un deuxième, mais pas avant quelques années).

Cela fait en sorte que tous les aéroports canadiens ont des prix très élevés pour des vols internationaux sur Air Canada, même si cette même compagnie vend les mêmes vols à moitié prix aux clients américains qui font escales par nos aéroports.

LIRE AUSSI : Air Canada ou WestJet ? Laquelle est la meilleure compagnie aérienne canadienne ?

Donc bref, c’est normal. Mais avant de vous expliquer LA chose qui l’est moins dans l’histoire, voici les screenshots pour les sceptiques (ou les incrédules) :

Boston-Montréal-Genève = 419$US

 

Montréal-Genève = 893$US

Fait intéressant: alors que les taxes sont souvent à blâmer pour nos prix élevés au Canada, dans l’exemple ci-dessus, vous remarquerez qu’en fait les taxes sont moins chères pour le vol Montréal-Genève que le vol Boston-Montréal-Genève, malgré le 600$ de plus dans le prix.

C’est que comme l’itinéraire de Boston a 4 vols au lieu de 2, il y a 4 taxes d’aéroport à payer au lieu de 2. Alors pour une fois, les taxes ne sont pas la raison pourquoi les Montréalais paient 600$ de plus, vous voyez que cette différence énorme est toute dans la catégorie “Air Transportation Charges“, c’est-à-dire le montant que Air Canada décide de charger lui-même pour le vol.

Pour ceux qui se le demandent, vous ne pourriez théoriquement pas acheter le vol et embarquer seulement à Montréal, car justement vous contourneriez la règle du “un vol est le service de vous rendre d’une ville X à une ville Y” mentionnée plus haut, et ils risqueraient d’annuler votre itinéraire dès que vous ne vous pointez pas à Boston. Vous pourriez par contre aller à Boston pour le départ et débarquer à Montréal au retour, à condition de voyager avec un bagage de cabine seulement bien sûr.

En passant, de plus en plus Air Canada vend maintenant des vols en classe Basic Economy aux Américains, ce qui donne une différence de prix encore plus grande, car ce ne sont pas les mêmes inclusions. Mais dans ces cas-là, même en comparant des pommes avec des pommes les mêmes catégories, c’est couvent deux fois moins cher pour les Américains, comme pour l’exemple de Toronto de cette semaine.

Conclusion: c’est frustrant, mais quand même normal… mais voici ce qui l’est moins

Bref, si ça semble illogique, ce ne l’est pas vraiment: les gens de différents marchés sont prêts à payer des prix différents et les compagnies aériennes basent leurs prix sur cette réalité.

C’est pourquoi les vols avec escales sont presque toujours moins chers que les vols directs, même si en ayant deux vols, les coûts engendrés sont beaucoup plus élevés. Ce concept là ne changera jamais et c’est normal. Et les vols aux États-Unis sont presque toujours moins chers que les vols au Canada, vu le marché moins concurrentiel.

Ce qui n’est pas normal c’est à quel point la différence est énorme. Plus que le double du prix pour prendre Air Canada de Montréal (où son siège social est d’ailleurs situé) au lieu de Boston, en utilisant le même vol vers la Suisse, c’est frustrant.

Mais tant que les conditions qui font que les prix sont élevés au Canada ne changeront pas et que WestJet ne sera pas un joueur majeur international (ils reçoivent des avions long-courrier en 2019), les Américains qui transitent vers le Canada vont pouvoir sauver la moitié du prix comparativement à nous, car Air Canada va charger aussi cher qu’ils le peuvent aussi longtemps qu’ils le peuvent… c’est de la bonne gestion en fait.

Les gens continuent d’acheter leurs billets à ces prix, pourquoi ils les baisseraient? Ça ne ferait pas vraiment de sens. Ils n’ont pas de concurrence qui fait baisser les prix, alors pourquoi ils refuseraient de l’argent?

Une des bonnes nouvelles au moins, c’est l’arrivée des transporteurs aériens ultra low-cost (ULCCs) canadiens car ce modèle d’affaires est la meilleure chose à être arrivée à l’industrie de l’aviation, si vous voulez voyager plus.

Le niveau des prix devrait donc chuter, comme ils l’ont fait aux États-Unis, en Europe, en Asie, en Australie, au Mexique, au Pérou… bref littéralement partout où les compagnies ultra low-cost se sont établies.

Flytrippers sera toujours là pour vous repérer les dates à bons prix pour vous envolez partout dans le monde sur notre page d’aubaines de vols pas chers, Vous pouvez aussi vous abonnez à notre infolettre gratuite pour ne jamais manquer un deal, comme les vols Montréal-Europe à 247$ aller-retour, les vols vers Singapour à 499$ aller-retour que nous avons achetés nous-mêmes… et plein d’autres.

Oui, c’est normal que le prix soit moins cher pour les Américains, pour le même vol, même si la différence est extrême. On veut savoir ce que vous en pensez !!! Que pensez-vous du fait que ce soit moins cher prendre Air Canada aux États-Unis? Que voulez-vous savoir sur la fixation des prix?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Comment c’est dans les lounges VIP d’aéroport

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Passionné de voyage, et de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion, il veut partager son expérience et vous aider à économiser sur vos voyages. En tant voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 45/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 14 Comments

  1. Je crois que c’est la même chose aux USA : Je vois de voir un aller-simple : Québec – Toronto – Houston pour 428 $. Avec exactement les mêmes vols mais un segment de plus soit Québec – Toronto – Houston – San Antonio : 281 $ donc ils nous amènent plus loin pour moins cher. C’est seulement 147 $ de plus mais X 2 on est à 300 $. Pour peu qu’il y ait la même chose au retour, c’est 600 $ qu’on économise avec San Antonio plutôt que Houston. C’est vraiment mystérieux

    1. C’est un autre excellent exemple en effet! Deux marchés bien différents, deux prix différents 😉

  2. Je comprends le principe mais parfois avec Air Canada il y a de réelles incongruités. Comme vendre un aller-retour sur Paris: Mtl – Paris direct: 794$; Mtl – Paris via Toronto: aussi 794$. Je fais alors la recherche pour Toronto – Paris: direct 634$; et Toronto – Paris via Montréal 529$ et utilisant le même vol que celui que je veux utiliser au départ de Mtl. J’ai appelé Air Canada et ils m’ont dit que c’était normal car la demande pour Paris au départ de Mtl était plus élevée qu’au départ de Toronto. Jusque là je peux bien acheter leur salade… Je regarde alors le prix du billet d’avion Mtl – Londres et j’y découvre le prix Air Canada à 969$ alors qu’en même temps le vol Toronto – Londres est alors à 759$ et on me dira pas que la demande pour Londres au départ de Mtl est plus élevée qu’au départ de Toronto. (En passant le vol direct British Airways – 739$ – au départ de Mtl était moins cher que celui d’Air Canada). Air Canada et ses tarifs pas facile à suivre.

    1. En fait ce n’est pas seulement Air Canada, ce sont toutes les compagnies aériennes qui fonctionnent ainsi. C’est tout à fait normal, ça veut dire que pour le vol spécifique que vous regardiez, plus de gens avaient déjà réservé, donc le prix monte. C’est complexe, mais en même temps c’est simple: l’offre et la demande. Ce sont des prix dynamiques qui évoluent à chaque fois qu’un siège est réservé à bord et donc que l’offre restante change.

  3. J’ai entendu parlé d’un truc qui est de passer par un IP américain pour simuler que notre ordinateur est des États-Unis pour acheter des billets, est-ce vrai que cela influence ou est-ce seulement le fait de partir des États-Unis?

    1. En théorie les prix ne sont pas en fonction de l’emplacement de l’ordinateur par contre, c’est simplement en fonction de l’aéroport de départ, donc ça ne changerait rien au prix:) Vous pouvez achetez des billets au départ des États-Unis au prix des américains sans problème, peu importe où vous êtes!

  4. Existe-t-il un site où je peux écrire la destination qui m’intéresse et savoir à partir de quel aéroport le billet est le moins cher (ex: boston)?

  5. Bonjour Andrew je viens de lire ton article super intéressant et j’ainerais savoir quelle compagnie d’autobus a un tarif de $ 50 pour faire Montréal Boston?
    Merci ????

    1. Oops pardon, c’est 100$, erreur de frappe de ma part désolé:P C’est Greyhound à 96$ l’aller 🙂

  6. Lorsqu’on réserve un vol, y a-t-il moyen de savoir si on doit reprendre les bagages entre les correspondances?

    Très intéressant comme article!

    1. Ça c’est une bonne question, de ce que je comprends les politiques sont différentes pour chaque aéroport pratiquement, du moins chaque pays! Je n’ai jamais voyagé avec un bagage alors je ne le sais honnêtement pas, je vais par contre mettre à la liste d’articles potentiels pour le futur!
      Merci de nous suivre:)

  7. Il y a une dizaine d’annees, j’ai effectivement réservé Boston-Londres pour 450$ (départ le 25 décembre) et j’ai pu débarquer au retour à Montreal, même avec des bagages enregistrés! J’avais utilisé mes Aeroplan pour me rendre à Boston! Bon article!

    1. Effectivement parfois il faut reprendre les bagages aux correspondances, ça rend la chose possible 🙂 Merci de partager!

Laisser un commentaire

×

Cart

Share
Tweet
Share
Pin
Email