PLAY: un autre nouveau « WOW air » est en lancement (et une autre bonne nouvelle)

Une autre (!) compagnie aérienne prévoit de se lancer pour essayer de remplacer notre bien-aimée compagnie ultra low-cost islandaise, WOW air. Et celle-ci pourrait même vraiment devenir une véritable compagnie aérienne.

Nous adorons les compagnies aériennes ultra low-cost (ULCC) et WOW air nous manque beaucoup. Ils offraient des vols extrêmement bon marché entre les villes d’Amérique du Nord (dont Montréal) et l’Europe, via l’Islande.

Tu peux lire notre rappel sur l’histoire de WOW air: je suis allé moi-même 3 fois en Europe pour 1000$ TOTAL dans la même année (des allers-retours à 250$, 300$ et 330$). En bref, c’était une compagnie aérienne tellement géniale et abordable.

Mais ils ont essayé de grossir trop vite et ont fait faillite au printemps dernier. Ce fut très négatif pour les prix, mais ça va être encore pire considérant qu’Air Canada va acheter Air Transat et dominer le marché des vols transatlantiques avec 60% de parts de marché.

Ce nouveau WOW air est encourageant mais il y a une autre compagnie européenne qui elle est 100% confirmée à Montréal et ça aussi c’est une excellente nouvelle, j’en parle à la fin.

Alors depuis la faillite de WOW, il y a eu non pas un, mais deux projets différents pour relancer la compagnie aérienne.

Les deux nouveaux différents WOW air sont les suivants:

  • Le nouveau WOW N ° 1, dirigé par des Américains, a racheté les actifs de la défunte compagnie aérienne (marque, systèmes d’exploitation de vols, etc.) 
  • Le nouveau WOW N ° 2, dirigé par des Islandais, n’a aucun lien officiel, mais les co-fondateurs sont d’anciens dirigeants de WOW air

Le premier n’est pas très crédible, comme nous te l’avions dit (malgré le fait que bien des médias qui ne sont pas des experts du voyage ont traité la nouvelle comme s’il s’agissait d’une annonce sérieuse), mais le second pourrait être un peu plus prometteur.

 

Le nouveau WOW N ° 1

Rappel sur celui-ci. C’est celui qui conservera théoriquement le nom WOW Air. Parce que la bonne impression laissée lors de l’abandon de milliers de passagers et lors d’une faillite est quelque chose que tu veux absolument garder, c’est une base solide sur laquelle bâtir une nouvelle compagnie aérienne.

Je suis très sceptique à propos de ce projet. Après leur conférence de presse, de nombreux médias avaient publié des gros titres tels que «WOW air revient», mais ils n’ont clairement pas regardé ça de très près.

Dans mon article intitulé «WOW air de retour ? Voici pourquoi tu ne devrais pas te réjouir trop vite», j’écrivais que j’étais peut-être encore plus sceptique à l’égard de cette compagnie aérienne que je l’étais à l’égard de Jetlines, qui a depuis une fois encore «retardé» son lancement (beaucoup de médias sérieux ont régulièrement couvert les annonces de Jetlines comme si elles étaient crédibles aussi).

En passant Jetlines est de retour dans les nouvelles hier: à la fin octobre, pour expliquer leur inabilité à faire quoi que ce soit en 6 ans, ils ont blâmé WestJet et ses politiques de prix déloyales (tout en ayant jamais eu d’avion ni de vendu de billet je le rapelle). Maintenant ils blâment (et poursuivent en justice) un entrepreneur en aviation américain qui leur a volé un de leurs nombreux PDGs. Évidemment.

Donc, le problème avec le nouveau WOW N ° 1 est… il y en a trop pour tout les répéter ici. Si tu ne veux pas lire l’article précédent, je dirai simplement qu’il ne s’agit que d’un projet très étrange, mené par une négociatrice de pirates et dont le modèle d’affaires n’a aucun sens. Ils veulent être une compagnie ultra low-cost avec un lounge pour tous et avec des chefs Michelin étoilés …

C’est mon humble avis, mais il est basé sur mon expertise dans le secteur de l’aviation et du voyage, ainsi que sur mon expérience de consultant en stratégie: je doute fortement que l’un de nous s’envole avec le nouveau WOW N ° 1 dans un avenir rapproché.

Je l’ai dit en septembre lorsqu’ils ont annoncé leur lancement pour octobre, et je le répète maintenant, alors qu’ils ont déjà retardé leur lancement une fois (à la grande surprise de personne qui connait quoi que ce soit à l’industrie de l’aviation).

 

Le nouveau WOW N ° 2

Passons aux choses plus positives, le nouveau WOW N ° 2 qui était connu sous le nom temporaire de WAB (We Are Back).

Il y a maintenant un nom officiel pour le projet: la nouvelle compagnie aérienne s’appellera «PLAY», avec une palette de couleurs très vive typique des ULCC.

Cette fois, c’est rouge au lieu du mauve de WOW air. Mais tu peux voir que la livrée (le «livery» en anglais; le design d’un avion) est très similaire.

 

Il est encore trop tôt pour en être certain, mais au moins, PLAY a l’air un peu crédible. D’une part, l’équipe derrière PLAY a de la vraie expérience en gestion de compagnie aérienne commerciale. Cela sonne très de base et semble être une barre très basse à atteindre, mais c’est quelque chose que le nouveau WOW N ° 1 n’a même pas.

PLAY est dirigée par 4 anciens dirigeants de WOW air, dont le nouveau PDG, qui était vice-président des opérations chez WOW.

L’ancien PDG bien connu de WOW, qui a perdu sa maison à 2 millions de dollars qu’il a mise en gage de garantie lors des difficultés financières de WOW air, n’est pas impliqué dans le projet.

Lors d’une conférence de presse tenue plus tôt ce mois-ci, PLAY a annoncé son projet de lancement avant la fin de 2019, ce qui reste extrêmement ambitieux. Ils prévoient de donner 1 000 billets gratuits d’ici la fin de novembre pour faire parler d’eux lors de la mise en vente des billets. Nous te tiendrons au courant si cela se produit.

Ils prévoient offrir seulement des vols Islande-Europe au début, puis de s’étendre ensuite en Amérique du Nord plus tard. 

Cela inclura-t-il le Canada ou seulement les États-Unis? Il est trop tôt pour le savoir, mais lors de nos discussions avec les représentants de WOW air au cours de leurs difficultés financières, ils ont mentionné que leurs marchés canadiens (Montréal et Toronto) étaient parmi leurs plus performants.

Encore une fois, démarrer une compagnie aérienne basée en Islande au milieu de la saison morte n’est en aucun cas idéal. C’est donc un obstacle pour eux aussi, mais le simple fait de compter sur une équipe ayant fait ses preuves est un meilleur point de départ. Je ne serais pas étonné si c’était retardé, mais au moins ça a une chance d’arriver.

Ils affirment être en « phase finale » d’obtention de leur certificat d’exploitation aérien (AOC), qui est obligatoire pour commencer à voler. Après 6 ans «en lancement», Jetlines n’en a toujours pas obtenu un, donc soit PLAY est trop ambitieux ou bien Jetlines… eh bien, je te laisse deviner.

Enfin, ils prévoient d’exploiter l’A321, l’appareil favori de nombreux ULCC, et de commencer avec 2 avions. Ils ciblent 6 destinations européennes. Ensuite, ils espèrent avoir 6 avions au printemps, pour un possible lancement en Amérique du Nord. Puis 10 avions d’ici 3 ans.

En termes de financement, qui a été à l’origine de la disparition de WOW air et la raison pour laquelle Jetlines n’a toujours pas fait grand-chose, cela semble très prometteur: Avianta Capital, un fonds d’investissement irlandais, s’est apparemment engagé à verser 40 millions USD pour couvrir les frais d’opérations pendant les trois premières années, pour une participation de 75% dans la nouvelle compagnie aérienne.

Avianta appartient à Aislinn Whittley-Ryan, fille de Michael Ryan, cofondateur de Ryanair. Ryanair est le tout premier ULCC (ils ont popularisé ce modèle d’affaires) et est désormais la plus grande compagnie aérienne d’Europe.

Le temps nous dira si ce projet prend son envol (et si PLAY viendra au Canada), mais il y a au moins matière à être plus optimiste à propos de cette nouvelle compagnie aérienne.

 

Autre compagnie confirmée

Dans la catégorie des compagnies aériennes déjà bien établies, il y en a une qui vient d’annoncer son arrivée à Montréal cette semaine: TAP Air Portugal. C’est une excellente nouvelle, même si ce n’est pas une compagnie ultra low-cost.

De un, c’est qu’ils sont une des compagnies “full-service” transatlantiques les plus concurrentielles au niveau des prix. De Toronto, TAP Air Portugal offrait parfois des deals dans les 400$ aller-retour, ce qui est exceptionnel. C’est maintenant un peu plus, mais quand même souvent la moins chère vers l’Europe.

C’était dans le temps de WOW air, qui faisait baisser les prix, et avant la fusion Air Canada-Air Transat qui va faire monter les prix. Mais on peut s’attendre que cette arrivée et la concurrence accrue puisse amoindrir l’impact de cette fusion, qui est particulièrement désastreuse pour les voyageurs québécois comme on l’a déjà expliqué.

Et surtout, c’est une excellente option pour ceux qui veulent utiliser leurs Miles Aeroplan pour aller en Europe. Brussels Airlines a déjà annoncé son arrivée à YUL en 2020, donc il y aura maintenant 2 nouvelles options beaucoup plus abordables avec Aeroplan (du moins pour les réservations faites avant juin, quand le programme sera complètement revu).

Je répète pour ceux qui ne sont pas des pros des points de récompenses, mais la plupart des gens qui trouvent que les Miles Aeroplan n’ont pas beaucoup de valeur font l’erreur la plus commune: utiliser les Miles Aeroplan sur Air Canada, qui facture des surcharges indécentes.

Simplement en utilisant ces Miles avec une compagnie partenaire sans surcharges, ça augmente drastiquement la valeur des Miles. C’est vrai pour les États-Unis (en prenant United) et c’est vrai vers l’Europe. En ce moment de Montréal vers l’Europe, il y a SWISS, Turkish et United qui permettent d’éviter les surcharges.

Alors oui, Brussels Airlines et TAP Air Portugal sont d’autres partenaires qui n’imposent pas de surcharges. Une très bonne nouvelle.

Voici un bref example de combien tu peux économiser.

Un aller-retour du Canada vers le Portugal coûte 60 000 Miles + un obscène montant de 636$ avec Air Canada Rouge, un terrible usage de Miles, probablement parmi les pires que tu peux trouver.

 

Avec TAP Air Portugal, la même liaison coûte 60,000 Miles + seulement 96$ (uniquement les taxes obligatoires).

 

Comme tu peux le voir, Air Canada ajoute un “carrier surcharge” de 540$ qui rend utiliser tes Miles complètement irrationnel. Ce n’est pas habituellement si élevé, mais même vers les États-Unis, les surcharges rendent l’utilisation de Miles Aeroplan tellement plus lucrative avec United qu’avec Air Canada (astuce bonus: partir de Plattsburgh ou Burlington vers la Floride ou n’importe où aux USA te coûtera le même 25 000 Miles mais seulement 14$ de taxes).

 

Donc TAP Air Portugal à Montréal, c’est une excellente nouvelle pour minimiser les surcharges.

C’est la clé des points à valeur variable: il faut comprendre que l’important, c’est de bien les utiliser. Mais il y aussi des types de points beaucoup plus simples (et donc moins payants) si tu préfères.

Brussels Airlines va débuter sa nouvelle liaison à Montréal le 29 mars 2020 et TAP Air Portugal va débuter sa liaison le 23 mai 2020.

On aura beaucoup d’autres astuces Aeroplan (et des astuces pour des points plus simpltes) dans notre section travel hacking revampée, abonne-toi maintenant et gratuitement à notre liste d’attente spéciale pour le travel hacking:


 




 

Sommaire

Ainsi, même si le WOW air original a disparu, nous pouvons au moins attendre avec impatience le lancement de futures compagnies aériennes comme PLAY, qui pourraient offrir des prix similaires. On va te garder au courant dès qu’il y aura du concret et des annonces officielles.

 

As-tu déjà pris un vol avec WOW air? Que penses-tu de la possibilité de voir PLAY décoller? Dis-le-nous dans les commentaires!

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix

Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog

Vous aimerez sûrement cet article:
Piratage Touristique: Voyage Gratuit (vraiment)

 

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: PLAY  

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 59/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

This Post Has 4 Comments

  1. Merci Andrew pour vos conseils. Si nous désirons partir de Québec pour le Portugal avec La Cie. Aérienne TAP de Montréal ou Toronto via nos points Aéroplan, notre vol de Québec pour Montréal ou Toronto sera fait avec Air Canada. Devrons-nous payer les frais de surcharge d’Air Canada? Il serait donc plus avantageux financièrement de partir directement de Montréal ou Toronto pour éviter ces frais?

    1. Bonjour Richard, ça fait plaisir merci à toi de nous suivre:) En effet, dès qu’il y a un vol avec Air Canada, bonjour les surcharges :S Donc vers l’Europe ça vaut vraiment la peine de partir de Montréal pour prendre SWISS, Turkish ou bientôt TAP et Brussels. Cela dit, de Québec en regardant longtemps d’avance il est possible de passer par les USA avec United et de connecter à Newark par exemple. La clé avec Aeroplan (surtout avec l’outil de recherche qui ne permet pas de trier par compagnie aérienne) c’est beaucoup d’essai-erreur avec les dates, on aura plus d’astuces dans notre guide Aeroplan à venir 🙂 Sinon aussi, tant qu’à aller à Montréal ou Toronto pour éviter les surcharges, de Plattsburgh ou Burlington c’est encore moins cher grâce aux taxes américaines plus basses, c’est une autre option 🙂
      N’hésite pas si tu as d’autres questions!

  2. Nous avons voyager avec WOW air en octobre 2018, à destination de Paris. Une decision spontanée lorsque nous avons vu les prix si alléchants, nous n’avons pas regretté. Pour un vol vers l’Europe, environ 1h30 d’escale en Islande ne nous a pas rebuté, car le prix intéressant adouci ce temps supplémentaire. Le service était satisfaisant et je regrette qu’ils aient disparus car nous étions prêts à projeter un autre voyage avec eux. J’espère que d’autres prendront la relève pour nous permettre de voir d’autres beaux endroits.

    1. Bonjour Danièle, merci beaucoup de partager ton expérience! Bien content que tu aies aimé 🙂 Effectivement, il suffit souvent de l’essayer pour voir que ce n’est pas parce que c’est moins chère que l’expérience est moins agréable, bien au contraire. Moi aussi j’ai trouvé ça très satisfaisant et mes 12 vols avec eux ont toujours été agréables 🙂

Laisser un commentaire

×

Cart