Canada Jetlines “retarde” son lancement (encore)

Une nouvelle absolument surprenante (qui aurait pu prévoir ceci?): après avoir été en lancement depuis seulement environ 6 ans, Canada Jetlines, la très crédible compagnie ultra low-cost (ULCC) qui avait annoncé des vols à l’aéroport de St-Hubert et Québec, a une fois de plus officiellement reporté son lancement prévu.

J’ai déjà écrit à ce sujet plusieurs fois: j’étais très sceptique à propos du lancement de Jetlines.

Pas seulement sceptique à propos du lancement de Jetlines en décembre, qui était la plus récente prétendue date prévue (après qu’ils aient repoussé l’échéance quelques fois, pas trop surprenant pour une compagnie en lancement depuis près de 6 ans).

Je veux dire sceptique à propos du lancement de Jetlines tout court.

Même après que j’aie rencontré leur PDG et l’avoir interviewé en personne à un congrès à Québec en février, je n’étais définitivement pas rassuré. Il avait une belle feuille de route en passant et il était certainement crédible. Mais les problèmes précédent son arrivée (il était là depuis seulement 1 an sur les 6).

Jetlines a essayé très fort par contre. Ils ont fait de nombreuses tentatives d’obtenir du financement, et personne ne peut remettre en doute leurs efforts de vente d’actions.

Ils en ont fait beaucoup en 6 ans, sauf quelques détails mineurs comme:

  • obtenir un avion
  • obtenir un “air operator certificate”
  • engager des pilotes ou des agents de bord
  • vendre des billets

Des détails banals pour une compagnie aérienne tu sais.

Une chose qu’ils ont bien fait par contre, c’est publier une quantité impressionnante de communiqués de presse au fil des ans. Même en reculant pendant mes années comme consultant en management avant de lancer Flytrippers, je ne me souviens pas avoir déjà vu une startup qui a réussi à publier autant de communiqués sans réellement sembler avoir fait grand chose.

Cela dit, hier ils ont annoncé qu’ils n’ont pas pu atteindre des conditions de financement et qu’ils ont perdu des partenaires investisseurs. Ils procèdent donc au licenciement de la plupart de leur personnel, font une pause sur les négociations de baux d’avions et reportent leur lancement à une “date non-déterminée” (“undisclosed date”).

Oui, tu as bien lu, nous pouvons dormir tranquille: ce n’est que reporté, ils vont prendre leur envol plus tard.

Tout ce qu’ils n’ont pas été capables d’accomplir en 6 ans va se concrétiser sous peu, soyons simplement un peu plus patient.

Je suis pas mal plus confiant maintenant, pas toi?

Blagues à part… ceci montre encore une fois qu’il faut se référer aux vrais experts et aller plus loin que les simples titres: de nombreuses publications majeures ont parlé de la venue de Jetlines à Saint-Hubert (et aussi à Québec) comme si c’était coulé dans le béton, alors que c’était si évident que quelque chose clochait avec cette compagnie.

Malgré l’absence d’avions, la période de lancement interminable et tout plein d’autres drapeaux rouges, plusieurs médias rapportaient les annonces comme si c’était assuré. Bref.

En fait, c’est exactement la même chose pour l’annonce récente de la relance du ULCC islandais WOW air. Comme j’ai expliqué, il ne faut pas se réjouir trop vite.

D’ailleurs, dans notre article sur la relance de WOW air, j’avais écrit que j’étais même plus sceptique à propos de la relance de WOW air que je l’étais à propos du lancement de Jetlines (depuis l’annonce initiale de WOW en septembre, ils ont déjà reporté leur lancement de 2 mois en passant).

J’avais écrit sur la situation de Jetlines récemment lors de l’annonce de leur nouveau slogan, si jamais tu veux en apprendre un peu plus.

Mais sache simplement que ce serait surprenant qu’il y ait un ULCC au Québec à court-terme.

J’aimerais beaucoup avoir tort par contre; plus de concurrence est toujours une bonne chose pour les consommateurs. Surtout pour les passagers aériens canadiens, qui ont déjà les prix de billets d’avion parmi les plus chers au monde (et contrairement au spin des deux compagnies, le rachat de Air Transat par Air Canada est un grand pas dans la mauvaise direction, tout particulièrement pour les Québécois).

Écoute, on adore les ULCC: elles sont carrément la meilleure chose à être arrivée à l’industrie aérienne, du moins pour ceux qui veulent voyager pour moins cher. J’ai pris des dizaines et des dizaines de vols qui m’ont coûté moins de 50$, avec 15 ULCC différents sur plusieurs continents.

Elles sont géniales. On aurait bien aimé en avoir enfin une au Québec, mais ça semblait très louche depuis un bon moment.

Sans compter que le Canada a déjà 2 ULCC (Swoop et Flair), qui sont bien établies, malgré l’obsession de Jetlines de s’autoproclamer “la première vraie ULCC” au Canada, encore à ce jour.

Malheureusement, les 2 ULCC existantes ne viennent pas au Québec, et selon mes conversations avec les 2 PDG, ce n’est pas dans les plans à court-terme non plus.

Par comparaison, les États-Unis, avec 10 fois plus d’habitants, ont seulement 3 ULCC alors c’est difficile de voir comment 3 auraient pu survivre au Canada.

Mais apparemment ce n’est pas encore fini pour Jetlines, c’est simplement reporté, alors peut-être qu’ils vont réellement me donner tort!

On va mettre à jour notre Guide Ultime sur les compagnies ultra low-cost bientôt, si tu veux l’avoir en primeur, abonne-toi à notre infolettre gratuite pour plein d’astuces et nos deals de billets d’avion pas chers:




 

Sommaire

Le lancement de Jetlines n’aura pas lieu comme “prévu” en décembre, à la grande surprise de personne qui lisait nos articles au sujet de cette compagnie canadienne en lancement. Ils disent que c’est seulement reporté par contre, il y a donc encore de l’espoir!

 

Que penses-tu de cette histoire? Es-tu surpris? Dis-le nous dans les commentaires ci-dessous!

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix

Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog

 

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Photo de couverture: croquis concept d’un avion Jetlines (Crédit photo: Jetlines Media Centre)

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyages, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il partage son expérience et t'aide à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce aux points de récompenses de voyage... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 62/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Leave a Reply