Nos 18 articles les plus “controversés” de 2018

Okay là, lis ce paragraphe au complet! On liste les articles les plus controversés de l’année dans le cadre de la revue de 2018, car mêmes si elles sont impopulaires, on préfère partager ces vérités. On espère qu’avec un peu de recul la majorité d’entre vous pourrez apprécier le raisonnement derrière chacun – et que tu vas pouvoir apprécier que mêmes si certains faits choquent, on va toujours te dire les choses telles qu’elles sont, parce qu’on veut que tu puisses nous faire confiance.

Âmes sensibles, s’abstenir. Non, je blague (presque). Mais si tu es du genre à «péter des fuses» quand on te dit une vérité impopulaire qui va peut-être à l’encontre de ce que tu as toujours pensé, vaut mieux ne pas continuer à lire et revenir demain pour la suite de la revue de l’année qui est pas mal plus «relax», soit les meilleurs deals de 2018 (ou reviens-nous ce soir pour une séance de questions & réponses en direct sur Facebook),

Car oui, notre priorité c’est évidemment de repérer des prix de fou sur notre page de deals de vols pas chers, pour que tu puisses voyager plus.

Mais en plus, avec nos articles d’astuces, on tente de t’aider à te challenger sur ta vision du voyage. Comme par exemple d’arrêter de considérer ça comme quelque chose qui se fait une fois par année et qui doit être une expérience luxueuse et d’arrêter de te limiter (ta résolution 2019, c’est de voyager plus peut-être?)

Voyager, c’est simplement explorer et vivre de nouvelles expériences (c’est notre opinion du moins, qu’en penses-tu toi?)

Bref, ces 18 articles nous ont valu plein de critiques cette année, mais ça demeure qu’on est toujours aussi convaincu de ce qu’on avance et on espère qu’en lisant la liste, tu seras ouvert d’esprit et tenteras de voir pourquoi même si à première vue ça peut offusquer, chaque point est tout à fait rationnel en enlevant le côté émotif ! Et une habileté qui peut être pratique en voyage, en vivant plein de nouvelles expériences, c’est justement de rester calme et d’analyser les situations. Teste-le en repensant ces sujets ci-dessous (si tu veux bien).

Et si tu n’es pas d’accord, ce n’est pas grave, on t’apprécie quand même!!! Et ça va nous faire plaisir de continuer à t’aider à voyager plus avec le 99% de nos articles publiés qui ne sont pas “controversés” 😉, comme les 18 meilleures astuces de voyage de 2018 partagées pour débuter la revue de l’année hier.

Voici donc nos 18 articles controversés de 2018.

1. Voyager ne coûte pas cher

Plusieurs pensent que voyager coûte cher. Pourtant, voyager coûte cher seulement quand on veut que voyager soit pratique, simple et facile. Une grosse différence. Plusieurs ont tellement été habitués aux façons de voyager qui coûtent cher (ou habitués de voyager dans des pays chers) qu’ils croient à tort que c’est toujours cher, comme le mythe très populaire le prétend d’ailleurs. Ce n’est pas juste toi: tout le monde essaie de te faire croire que c’est cher.

On en a parlé plusieurs fois dans plein d’articles différents, donc au lieu de tout mettre les liens je vais tricher vu que c’est le premier de la liste et mettre le lien de mon article sur un voyage à Miami pour 5 jours complets et 385$ TOTAL de la semaine dernière qui explique bien des aspects du budget-travel qu’on a abordés en 2018 qui font que voyager n’a pas besoin de coûter cher. Et ça c’est dans un pays hyper cher évidemment, dans les destinations abordables ça coûte moins de 1000$ pour un mois, tout compris sur place. On aura un article bientôt pour détailler encore plus d’astuces.

Comment faire un voyage budget-travel pour que voyager ne soit pas cher

2. Les longues escales, c’est génial

Je ne parle pas d’une escale de 4 heures, ça ce n’est évidemment pas assez long. Mais parfois, les deals internationaux te donnent l’opportunité incroyable de choisir une escale de 8h-10h-12h et parfois même 20 heures dans une ville (ou de quelques jours dans l’astuce multi-billets vers l’Europe)! C’est une destination de plus pour le même prix (en fait pour moins cher même souvent)! Mon super deal vers le Liban me donne presqu’une journée à Amman (génial) et mon super deal vers l’Afrique me donne une journée complète à Rome (encore plus génial non?).

À moins de n’avoir qu’une semaine (et encore là…), une journée de moins à destination ne changera pas grand chose et ça te fait une journée dans une autre ville bonus (ça ça change beaucoup, la différence entre y aller ou pas y aller du tout est énorme). Quand on aime voyager, c’est qu’on aime justement découvrir des nouveaux endroits? Pourquoi ne pas les aimer en escale? C’est un paradigme dur à changer, mais quelques heures dans une nouvelle ville, c’est tout aussi génial pendant une escale. Les aéroports ne sont pas des prisons, sortez🙂.

Les longues escales, c’est génial: voici pourquoi

3. Moins d’espace entre les bancs c’est une bonne nouvelle

Ça permet de baisser le prix des billets d’avion pour tous (et ceux qui veulent du confort peuvent simplement payer pour en avoir). Ça permet surtout à ceux qui veulent voyager pour pas cher de le faire. Vaut mieux être un peu moins confortable pendant quelques heures mais faire un, qui sait peut-être même deux voyages de plus dans l’année. Un manufacturier de sièges a même conçu un genre de siège semi-“debout” (comme dans les manèges) qui permettrait de faire baisser les prix des vols encore plus, pour les vols courts. 

Voici le plus fou de ce concept: personne ne va t’obliger à acheter un tel siège. Mais détester les gens plus démunis de la planète au point de ne pas vouloir leur permettre d’eux avoir le choix et de pouvoir voyager à plus petit prix, c’est méchant! Si jamais les sièges debout font leur apparition (c’est loin d’être sûr), tu pourras évidemment continuer de choisir des sièges normaux. Mais laisse au moins le choix aux autres de prendre leur propre décision.

Les avions pourraient avoir des sièges “debout” comme dans les manèges

4. Les frais de bagages c’est bien

Oh que celui-là fait capoter les gens. Pensez-y en restant calme. Les compagnies vont augmenter leurs prix quand ils veulent les augmenter, que vous le vouliez ou non okay? Ça c’est certain. Si ils veulent charger plus, ils vont charger plus. La question c’est: soit avoir le choix d’éviter une partie du frais… ou de n’avoir aucun choix et d’être forcé à payer plus cher en tout temps.

Nous on est toujours pro-consommateur et pro-voyageur, alors même si tu voyages avec un bagage, au moins on veut que tu aies le choix d’éviter les frais si tu veux les éviter. Se les faire enfoncer dans la gorge sans pouvoir les éviter, ça c’est mal. Ça ne te donne aucun choix. Maintenant avec le modèle d’affaires qui tend vers le à-la-carte, si tu ne veux pas le payer, tu ne le payes pas, tout simplement. Au moins tu as le choix. Ça permet à ceux qui veulent voyager pas cher de le faire. Encore: pourquoi vouloir priver les moins riches du bonheur de voyager?

Les frais de bagages c’est bien

5. Comment voyager léger

Tiens, restons dans la thématique. Pas obligé de voyager léger, mais si ça peut te motiver, sache que la grande majorité des voyageurs expérimentés voyagent carry-on only (bagage de cabine seulement). Ce n’est vraiment pas si compliqué, mais quand on a publié notre article qui explique comment (à la demande de plusieurs d’ailleurs), plusieurs nous ont traité de tous les noms.

Et bien non, on n’est pas surhumains (on aimerait bien) et c’est faisable de même voyager uniquement avec un tout petit sac à dos, même pour un mois. Alors voyager avec un bagage de cabine pleine grandeur, ça tout le monde est capable, suffit de vouloir. Et de l’essayer, c’est vraiment le premier coup qui est le plus difficile, promis. C’est un fait… car on le fait. Il y a des exceptions, mais 99% des gens peuvent (oui, même avec des enfants selon plusieurs de nos lecteurs qui par déduction logique, ne sont pas surhumains non plus).

Comment voyager léger

6. Ce n’est pas si compliqué de trouver un vol pas cher

Si tu ne priorises les bas prix, tu n’auras pas de bas prix. Simple. Ceux qui paient leurs billets d’avion chers se fâchent, car ils ont toujours eu la mentalité de choisir une date et une destination… et ensuite chercher un billet. Ça c’est sûr que ça va être cher! Il y a trois variables dans la recherche de billets d’avion: des bas prix, des dates spécifiques ou une destination spécifique.

Tu peux toujours en choisir deux sur trois. Donc, si tu as le moindrement de flexibilité (soit sur la date ou la destination), tu trouveras un billet à bas prix, ce n’est pas siiiii compliqué. Mais il faut que tu fasses ce choix-là. Heureusement, on te spotte les meilleurs deals bien sûr, mais on aura aussi en férier un super Guide Ultime pour économiser sur tes billets d’avion pour toutes les situations pour au moins t’aider sinon.

Ce n’est pas si compliqué de trouver un vol pas cher

7. Oui ça vaut la peine de partir des États-Unis parfois

Quand on est plusieurs à voyager (ou quand les billets sont particulièrement chers du Québec, comme à la relâche, à Noël ou l’été) oui ça vaut la peine financièrement. Tes économies de centaines de dollars sur les billets sont multipliées par le nombre de voyageurs, alors que les relativement faibles dépenses de plus elles sont divisées par le nombre de voyageurs. Financièrement, ça fait donc du sens. Irréfutable.

Est-ce que tu veux faire l’effort de plus? Là ça dépend de toi et d’à quel point tu veux que voyager soit pratique, facile et simple (voir point #1) mais les gens ont droit à leurs propres opinions, pas à leurs propres faits. Et le fait est que ça sauve souvent beaucoup d’argent. Certains ne veulent pas encourager les USA, veulent défendre les aéroports québécois, etc. Libres à vous de faire vos propres choix. Mais nous notre priorité c’est de vous faire voyager plus, et on vous a donc partagé nos astuces pour sauver de l’argent avec les courts roadtrips vers les USA.

Oui ça vaut la peine de partir des États-Unis parfois

8. Non, le Canada n’est pas aussi grand que tu le crois

Oui, imagine-toi donc que c’est controversé de dire que les cartes traditionnelles sont très trompeuses et exagèrent la taille du Canada. Plusieurs nous traitaient de menteurs, c’est assez fascinant étant donné à quel point c’est vérifiable de manière assez simple pour savoir que c’est factuel et indéniable.

Oui, le Canada c’est grand, mais pas aussi plus grand que ce que les cartes te le font croire, pour la simple raison que la Terre est ronde. Les cartes auxquelles on a été habitués donnent quasiment l’impression que le Canada est aussi grand que l’Afrique, alors que ce continent est plus de 3 fois plus grand que le Canada!

Le Canada n’est pas aussi grand que tu le crois

9. Les tout-inclus ce sont des vacances, pas des voyages

Attention attention, comme je l’ai dis abondamment: ça ne veut pas dire que ce n’est pas correct de faire des tout-inclus, loin de là. C’est bien correct, ça fait du bien des vacances. Ce n’est pas ça qu’on dit. Ce qu’on dit, c’est que même si c’est parfaitement correct d’aller dans les tout-inclus, ça reste que si tu ne sors pas du resort, ce n’est pas vraiment un voyage (si tu sors du resort et que tu explores, dans tel cas c’est déjà pas mal plus un voyage comme je dis dans l’article).

Les gens qui s’offusquent rapidement m’ont même dit que je devais «ne pas avoir de blonde, ni d’hypothèque» (???) pour dire ça à propos de leurs tout-inclus adorés. En passant, j’ai les deux (même si je ne comprend aucunement le rapport avec les tout-inclus😂). Ce qu’on dit, c’est pour que les gens qui sont habitués à aller dans les tout-inclus et qui n’ont peut-être pas eu la chance de faire un vrai voyage l’essayent, qu’ils réalisent que ce qu’ils font là, autant agréable soit-il, ce n’est pas ça juste ça voyager. Pour qu’ils voient que ce sera une toute autre expérience tellement différente, et que selon nous ça vaut la peine de faire au moins un vrai voyage dans l’année, même pour ceux qui aiment les vacances dans les tout-inclus (et encore: c’est bien correct d’aimer ça, surtout avec nos hivers merdiques). Mais l’article partage justement des astuces pour combiner voyage et vacances, car c’est bien faisable de prendre des vacances sans aller dans un resort aussi.

Les tout-inclus: des vacances pas des voyages (et c’est correct)

10. C’est correct que les petits couteaux soient permis à bord des avions

Ouf, un autre qui touche aux émotions. Le gouvernement canadien avait annoncé les nouvelles règles de sécurité qui permettent maintenant les très petits couteaux dans les avions canadiens et… réaction normale sur le coup, ça semble épeurant! Mais comme c’est très souvent le cas dans tous les sujets, réagir émotivement sans regarder les faits n’est pas nécessairement la bonne façon de faire. En fait, ça ne fait pas vraiment de sens d’être contre.

Non, on ne veut pas de violence (d’ailleurs à ce jour, le compte des incidents est encore à zéro après des mois et des mois en vigueur). C’est simplement que rationnellement, ça ne change strictement rien qu’ils soient permis. Les gens en classe affaires mangeaient déjà avec des vrais couteaux depuis des années. Les restaurants post-sécurité à l’aéroport n’attachent pas leurs couteaux coupants aux tables, ils sont bien accessibles depuis des années. Ah et les avions qui arrivaient au Canada de partout (sauf USA) permettaient déjà les petits couteaux à bord depuis des années. Et c’est prouvé qu’en pouvant se concentrer sur les vraies menaces, les agents à la sécurité seront plus efficaces. Cas classique de regarder les faits de façon posée et se rendre compte que ceux qui veulent un couteau à bord vont l’avoir, que ce soit permis dans les bagages de cabine ou non.

C’est correct que les petits couteaux soient permis à bord des avions

11. Les compagnies aériennes ne te doivent rien en cas d’un délai météo

Assez simple celle-là. Les compagnies aériennes ne contrôlent pas la météo, pourquoi ce serait à eux de compenser les passagers en leur payant une nuit d’hôtel ou en les nourrissant? Ça ne fait aucun sens, penses-y. Ça frustre des gens, mais encore… c’est la réalité. L’attente d’avoir tout payé vient peut-être de la déresponsabilisation et l’absence d’indépendance formée avec l’habitude de plusieurs de ne voyager qu’en tout-inclus (c’est souvent malheureusement pourquoi plusieurs se croient – à tort encore – incapables d’organiser eux-mêmes leur voyage, l’habitude que tout soit tout cru dans le bec).

Bref, pour les délais météo, il y en aura toujours. Responsabilise-toi, surtout que c’est tellement simple avoir tout ça (hôtels et repas) gratuitement grâce à des assurances qui sont complètement gratuites (en fait mieux: tu es payé pour les avoir, grâce au Travel Hacking).

Les compagnies aériennes ne te doivent rien en cas d’un délai météo

12. Ne pas faire de Travel Hacking, ce n’est pas logique

À moins de ne pas être responsable financièrement (dans ce cas, c’est absolument extrêmement incroyablement logique de ne pas faire de Travel Hacking), ça ne fait aucun sens de ne pas vouloir avoir des voyages gratuits. Oui ça implique de lire un peu et d’apprendre, mais ça vaut la peine: nous on obtient 1000$ facilement à chaque année, en voyages gratuits. Je sais, ça n’intéresse pas tout le monde. Mais ça reste que si tu aimes voyager, c’est logique d’en profiter! Et si tu ne veux pas lire, abonne-toi au moins à notre Club et tu vas avoir 1000$ de voyages gratuits sans avoir à rien faire.

Par exemple, la carte BMO World Elite donne 387$ de voyages gratuits. La American Express Or donne l’équivalent de 240$ de voyages gratuits (en les utilisant en points à valeur variable), et même ceux qui gagnent moins de 60 000$ y sont éligibles (pour vous, c’est moins que 1000$ par année au total qui peut être facilement obtenu, mais quand même plusieurs centaines de dollars). Ce n’est qu’un exemple, il y en a plein, mais ça vaut la peine d’apprendre le Travel Hacking (et on va avoir une toute nouvelle section en février pour t’aider davantage).

Introduction au travel hacking

13. Le prix des vols n’a rien à voir avec la distance

Oui c’est cher aller en Gaspésie (et partout en région), aucun doute. C’est vraiment cher. Mais en même temps, le prix des billets d’avion n’est aucunement fixé en fonction de la distance (et ne devrait pas l’être non plus).

Ça fâche les gens qui doivent payer ces prix de fous, mais ça reste que c’est bien normal qu’aller à Hawaï (ou en Asie même) soit moins cher qu’aller dans un petit aéroport de région. L’écart devrait être moindre peut-être, okay, mais ça reste que les prix sont fixés en fonction des forces du marché. Rien d’autre. Et le volume est pas mal différent vers Hawaï que vers Gaspé notamment.

Plus cher pour Montréal-Gaspé que Montréal-Hawaï

14. Air Canada vend ses billets moins chers aux Américains

Restons dans la même thématique. Un vol Montréal-Suisse sur Air Canada c’est souvent 1100$, mais les Américains assis à côté de nous dans le même avion, mais qui sont partis de Boston avec une correspondance à Montréal (donc un vol de plus), payent souvent 500$ pour leur billet. Et c’est normal.

Je suis le premier à me plaindre des prix élevés d’Air Canada, mais ça reste que ça, c’est logique ainsi. Car les Américains sont habitués à des prix plus bas, et comme mentionné, le prix des billets ne suit que les forces du marché. C’est frustrant, mais si on enlève le côté émotif, ça fait du sens. Et ça a aussi l’avantage de générer un volume supplémentaire pour avoir des liaisons de plus ici au Canada (mais quand même oui, on aimerait nous aussi qu’Air Canada nous offre plus souvent des bons deals à nous ici aussi).

Air Canada vend ses billets moins chers aux Américains

15. Les ventes formelles de compagnies aériennes sont nulles

À part dans le cas des compagnies ultra low-cost, quand une compagnie aérienne dépense de l’argent pour promouvoir une vente marketing formelle avec un nom et tout, c’est une perte de temps dans la majorité des cas. Certains sites vont accepter l’argent de ces compagnies aériennes et faire un titre click-bait sponsorisé pour dire “SUPER VENTE DE FOU” mais c’est très rare que c’est vraiment des bons deals là-dedans. 

Nous, je le répète (et comme tu peux le voir) on est brutalement honnêtes. Les faits, c’est tout ce qui compte (au risque de parfois déplaire à certains qui n’aiment pas entendre toutes les vérités). Donc, on aime mieux te le dire, les ventes formelles de compagnies aériennes, c’est souvent nul. Les bons deals, ils ne dépensent pas d’argent pour les promouvoir, parce que le prix est assez bon qu’ils n’ont pas besoin de payer pour les faire connaître (c’est ceux-là qu’on repère à chaque jour pour toi sur notre site). 

Les ventes formelles de compagnies aériennes sont nulles

16. Ce n’est pas difficile d’organiser son propre voyage indépendant

Oui, ça peut clairement être intimidant, surtout si on ne l’a jamais fait. Mais ce n’est pas si compliqué et ça n’a surtout jamais été aussi facile avec toutes les ressources disponibles en ligne. Ça prend du temps, mais c’est très faisable.

Un commentaire qu’on a reçu dont j’ai déjà parlé venait d’une voyageuse dans la soixantaine qui nous a écrit: «facile de voyager: tout le monde mange, tout le monde dort et il y a des transports partout dans le monde». Alors on espère que ceux qui nous trouvent méchant de dire que c’est facile lisent plutôt l’article et l’essayent par eux-mêmes, ils pourraient être surpris🙂.

Comment organiser son propre voyage

17. Ça ne fait pas de sens de ne pas faire son check-in en ligne

Il y a des gens qui ne sont pas à l’aise avec l’Internet et je comprend, mais c’est vraiment simple. Numéro de confirmation/de réservation, nom de famille, site web de la compagnie aérienne, imprimante/cellulaire. 

Et il n’y a aucune bonne raison d’attendre à l’aéroport pour faire son check-in, aucune. Le faire 24h avant son vol donne le meilleur choix de sièges, te protège en cas d’overbookings, t’évite souvent au moins une file à l’aéroport (tu vas direct à la sécurité ou sinon plusieurs compagnies ont une file bagages seulement si tu voyages avec un bagage), tu sauves des coûts complètement inutiles à la compagnie aérienne et leur permet de baisser leurs prix, etc.

Ça ne fait pas de sens de ne pas faire son check-in en ligne

18. Les sites de réservation ou compagnies aériennes inconnus ne sont pas moins bons

Plusieurs ont de nombreuses craintes par rapport à soit des sites de réservation, soit des compagnies aériennes. Ce n’est pas parce que tu ne les connais pas que c’est pas bon. Ce n’est pas parce que les reviews sont négatifs en ligne que ce n’est pas bon. Qui va écrire un review pour dire que c’était bien? Personne, ever. Ce n’est pas comme les hôtels. Personne n’aime partager son opinion sur les compagnies aériennes ou les sites de réservation pour le plaisir. Les gens qui les critiquent ont eu une mauvaise expérience. Ça arrive.

Les compagnies aériennes sont pas mal toutes correctes et les sites de réservation aussi (du moins qui sortent sur notre outil de recherche qui est le leader mondial d’ailleurs, ils ne choisissent pas n’importe quels partenaires à afficher). Si tu veux juste voyager pour pas cher et tu n’as pas de cas particulier, tu n’auras jamais besoin de service à la clientèle et donc ne paye jamais plus cher pour une compagnie ou un site différent.

Si tu essaies de faire annuler ton vol, là c’est sûr que c’est compliqué: les billets d’avion ce n’est pas modifiable (avec raison ça aussi). Et si il y a un retard avec ton vol, prend les choses en main toi-même tout simplement. Les plaintes fréquentes sont souvent des gens qui ont vécu ces deux trucs-là (remarque-le si tu tiens vraiment à lire des reviews de ça). Et ça n’arrive pas dans 99% des cas de toute façon.

Les sites de réservations en ligne sont fiables

Bonus. Les surréservations (overbookings) c’est bien

Chez Flytrippers, on aime ça t’en donner plus pour ton argent, alors on a toujours un item bonus dans nos listes variées. Celui-ci je l’ajoute même si il n’a pas encore fait l’objet d’un article, ça s’en vient en 2019 (il y en aura d’ailleurs moins des controversés cette année, il y a trop de gens qui n’aiment pas ça haha…)

Défendre l’overbooking, ça offusque de gens, souvent parce qu’ils ont été marqués par un incident où ils en ont été victime, et ça ça influence leur analyse des faits. Les surréservations, ça permet de baisser le prix des billets d’avion pour tout le monde… et ça doit être environ 99% ou plus des passagers qui ne seront pas affectés par une surréservation (je n’ai pas la statistique, mais je l’aurai pour l’article). Et les compagnies aériennes demandent des volontaires pour attendre le prochain vol (et donne des belles compensations). Ça va même être encore mieux avec la nouvelle charte des voyageurs, on l’espère. 

Les compagnies ont des centaines de milliers de vols d’historique et de données statistiques, ils peuvent prédire combien de voyageurs d’affaires (surtout) ou autres ne se présenteront pas et vendre l’avion, pour faire baisser les prix pour tous les voyageurs en ne volant pas avec des sièges vides. Et dans l’écrasante majorité du temps, tout le monde embarque sans problèmes. Oui c’est plate quand ça nous arrive, mais c’est infiniment rare.

Sommaire

Voilà des articles controversés, on espère que ça t’aide à voir le voyage sous un autre angle. Sinon, pas grave on va tenter de t’aider à voyager plus quand même!!!

As-tu des questions?

Vous voulez voir nos rabais sur les billets d’avion?
Cliquez ici pour voir nos aubaines de vols à très bas prix
Vous voulez d’autres astuces et inspirations voyage?
Cliquez ici pour aller à la page principale du blog
Vous aimerez sûrement cet article:
Carte de tous les mots de passe Wi-Fi d’aéroports

Aidez-nous à faire connaître nos aubaines et nos conseils sur les voyages à bas prix en partageant cet article et surtout ajoutez Flytrippers à vos favoris pour nous permettre de vous aider à naviguer dans le monde des voyages à bas prix!

Divulgation publicitaire: Flytrippers reçoit des commissions sur les liens inclus dans cet article. Nous apprécions que vous utilisiez ceux-ci, surtout que cela ne vous coûte jamais plus cher, et nous vous remercions de nous encourager et nous permettre de continuer à trouver pour vous d’excellents deals et du contenu intéressant. Par souci de transparence, sachez que nous ne recommanderons JAMAIS un produit ou service dans lequel nous n’avons pas confiance ou que nous n’utilisons pas nous-même, puisque notre réputation et notre crédibilité vaut beaucoup plus que les commissions. Ce principe est une partie essentielle et non-négociable de tous nos partenariats: nous ne donnerons jamais à aucun tierce parti le moindre contrôle sur notre contenu. Pour plus de détails sur notre politique publicitaire, cliquez ici.

 

Andrew D'Amours

Andrew est le cofondateur de Flytrippers. Il est passionné de voyage, mais aussi de l'industrie du voyage elle-même en tant qu'ancien consultant en gestion. Il veut partager son expérience et t'aider à économiser sur tes voyages. En tant que voyageur très économe, il adore trouver des bons deals et avoir des voyages gratuits grâce au Travel Hacking... pour l'aider à visiter chacun des pays du monde (compte actuel: 52/193 pays, 46/50 États Américains & 9/10 Provinces Canadiennes).

Laisser un commentaire

×

Cart